La Fondation Michener honore le Toronto Star, Rita Celli de CBC et la pigiste montréalaise Francine Pelletier

OTTAWA, le 11 juin 2014 /CNW/ - Le Toronto Star a remporté le prix Michener 2013 pour ses reportages sur les activités et le comportement du maire de la plus grande ville du Canada, qui ont mené à une enquête policière à la suite de laquelle Rob Ford a été dépouillé de tous ses pouvoirs, a annoncé aujourd'hui Russell Mills, le président de la Fondation des Prix Michener.

Au cours d'une cérémonie à Rideau Hall à Ottawa, Son Excellence le Très très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, a remis la prestigieuse distinction au Toronto Star. L'entreprise de presse figurait parmi les six candidats qui ont été honorés à la cérémonie. Le Prix Michener est remis annuellement à un média qui s'est illustré par son excellence en journalisme d'intérêt public.

Le gouverneur général a également remis une bourse Michener-Deacon 2014 pour l'enseignement du journalisme à Francine Pelletier, une pigiste œuvrant à Montréal. Elle organisera des ateliers sur le journalisme de données et les éléments de l'information numérique à l'Université Concordia.

La bourse Michener-Deacon 2014 pour le journalisme d'enquête a été accordée à la journaliste Rita Celli de CBC qui étudiera les questions de politique publique qui ont été soulevées par les profits réalisés par l'industrie minière en Ontario.

Le Prix Michener a été remis au Toronto Star pour ses reportages qui ont soulevé de sérieuses questions à propos de la conduite du maire Rob Ford. Malgré l'intimidation et une campagne organisée pour miner la crédibilité de ses reportages, le Toronto Star a dévoilé des cas d'ivresse publique, de comportement grossier et d'abus de pouvoir du maire Ford ainsi que l'existence d'une vidéo le montrant en train de fumer du crack en compagnie de trafiquants de drogues. Le Star n'a pas reculé alors que le maire répliquait à chaque nouvelle avec des attaques et des démentis véhéments. En coulisse, la police de Toronto a ouvert une enquête qui a corroboré toutes les allégations du Star. Ayant recours aux tribunaux pour obtenir la publication des résultats de l'enquête policière, le Star a contribué par son travail à ce que le conseil municipal de la plus grande ville du Canada dépouille le maire de tous ses pouvoirs, ne lui laissant que ses fonctions protocolaires.

Des mentions d'honneur Michener ont été attribuées à :

La Presse Canadienne a exposé comment le gouvernement fédéral et la Défense nationale avaient renié leurs engagements envers la nouvelle génération d'anciens combattants à leur retour d'Afghanistan. La série, intitulée The Long Road Home, a révélé que les vétérans avaient été floués par le gouvernement et le pays qu'ils avaient servis en ce qui concerne les services de santé mentale, le soutien aux invalides, les emplois après la carrière militaire, les pensions décentes, l'aide aux familles des soldats et même l'assistance aux frais d'enterrement des plus démunis. Dans de trop nombreux cas, le suicide a été le résultat de cette incurie. En soulignant le problème, La Presse Canadienne a suscité une réaction ferme des Canadiens outragés et a forcé le gouvernement à améliorer plusieurs de ses programmes et services qui viennent en aide aux anciens combattants.

CTV News est à l'origine de plusieurs nouvelles sur le scandale des réclamations de dépenses au Sénat qui implique les sénateurs Patrick Brazeau, Mike Duffy, Pamela Wallin et Mac Harb. CTV a aussi révélé un arrangement confidentiel en vertu duquel celui qui était alors le chef de Cabinet du premier ministre assumait le paiement des 90 000 $ que le sénateur Duffy devait aux contribuables. Ces reportages ont donné des résultats significatifs : des enquêtes de la GRC, du commissaire fédéral à l'éthique et d'un comité du Sénat; des accusations criminelles contre Patrick Brazeau et Mac Harb; la suspension de trois sénateurs - Brazeau, Wallin et Duffy - et la retraite de Harb; le départ du chef de Cabinet du premier ministre Nigel Wright; et des réformes aux notes de frais du Sénat. Grâce à son travail, CTV a démontré le rôle important que les journalistes peuvent jouer en tenant les représentants du gouvernement responsables auprès du public qu'ils servent.

La série Fatal Care du Edmonton Journal et du Calgary Herald a révélé que 145 enfants en placement familial étaient décédés au cours des 14 dernières années, soit trois fois plus que ce qu'avait rapporté le gouvernement. Les victimes étaient pour la plupart des autochtones, une sur trois était un nourrisson et le tiers d'entre elles étaient mortes en raison d'un environnement de sommeil non sécuritaire. L'enquête a mis en lumière un système de révision des décès byzantin et hermétique qui n'a de compte à rendre à personne et des lois désuètes qui empêchent les parents de parler du décès de leur enfant. Ce reportage sensible et exhaustif a pressé le gouvernement à ouvrir les certificats de décès à l'examen du public, à organiser une table ronde sur la protection de l'enfance et a suscité des représentations pour une nouvelle loi restructurant le système et la mise à jour les lois régissant les ordonnances de non-publication.

Une enquête du Globe and Mail sur l'inflammabilité du pétrole de Bakken livré par trains entiers en provenance du Dakota du Nord a aidé à comprendre pourquoi le désastre ferroviaire de 2013 à Lac-Mégantic a provoqué la mort de 47 personnes et causé tant de dommage. Au cours d'une période de quatre mois, les reporters du Globe ont voyagé dans quatre provinces et trois États, ils ont soumis des demandes d'accès à l'information,  résisté à l'intimidation de l'industrie et esquivé l'inertie gouvernementale, découvert des signes avant-coureurs du danger et communiqué avec des sources disposées à parler de l'ineptie de la règlementation, de la négligence des contrôles et des déficiences du transport par rail. Il s'agissait d'éviter une autre tragédie. Le gouvernement canadien a réagi rapidement en classant le pétrole brut comme produit hautement dangereux et en appliquant, de concert avec les autorités américaines, des mesures d'évaluation et de sécurité pour les convois d'hydrocarbures.

Le Windsor Star a fourni un porte-voix à une communauté qui luttait pour conserver chez elle les services de chirurgie thoracique liée au cancer. Dans le cadre d'un programme de consolidation, Action Cancer Ontario avait demandé aux hôpitaux de Windsor d'envoyer leurs patients à London, à deux heures de route de là. Devant la résistance de la communauté médicale de Windsor, Action Cancer Ontario a menacé de supprimer le financement de toutes les chirurgies du cancer dans la ville. La couverture opiniâtre du Windsor Star a mis en évidence des incohérences et des risques potentiels du programme d'Action Cancer Ontario. En agissant de la sorte, le journal a galvanisé au sein de la communauté le mouvement de protestation qui a forcé l'agence et le gouvernement provincial à faire marche arrière. Les représentants de la communauté médicale locale ont reconnu le rôle fondamental joué par le Windsor Star dans ce dossier en faveur des personnes atteintes du cancer de la région.

Les juges pour le Prix Michener 2013 :

Kim Kierans (présidente du jury), professeure à l'École de journalisme et vice-présidente de l'Université King's College à Halifax, et ancienne journaliste et directrice de l'information à CBC; Kevin Crowley, directeur des communications et des affaires publiques à l'Université Wilfrid Laurier et ancien chef de la section économique du Waterloo Region Record; Allan Mayer, ancien rédacteur en chef au Edmonton Journal et ancien reporter à l' Edmonton Sun et au London Free Press ; Claude Papineau, ancien vice-président des services français à La Presse Canadienne et ancien correspondant parlementaire ; Christopher Waddell, directeur de l'École de journalisme et communication de l'Université Carleton et ancien chef de la section nationale du Globe and Mail et chef du bureau parlementaire des nouvelles télévisées de CBC.

Les membres du jury pour les Bourses Michener-Deacon 2014 :

Clinton Archibald (président du jury), professeur associé, professeur d'éthique publique (retraité), à l'Université Saint-Paul, à Ottawa; Michael Goldbloom, principal et vice-chancelier de l'Université Bishop, à Sherbrooke, au Québec, et ex-éditeur des quotidiens The Gazette et Toronto Star; Ivor Shapiro, président de l'École de journalisme de l'Université Ryerson, ex-collaborateur à la rédaction du magazine Saturday Night, ex-rédacteur en chef du magazine Chatelaine, chroniqueur aux magazines Toronto Life, Walrus et Maclean's; Susan Mitton, ex-directrice régionale du réseau CBC dans les Maritimes, ex-directrice de Radio Nouvelle-Écosse, ex-productrice exécutive des nouvelles et des actualités pour Radio Nouvelle-Écosse, à Halifax; ainsi que Maryse Cardin, instructrice à l'École de communication, Université Capilano, praticienne en relations publiques, ancienne partenaire du Worldcom Group.

SOURCE : Michener Awards Foundation

Renseignements :

La Fondation des Prix Michener :

Russell Mills
(613) 727-4723, poste 5179
courriel: mills@algonquincollege.com

Sites internet: www.prixmichener.ca
www.michenerawards.ca

Bureau de presse de Rideau Hall

Julie Rocheleau
(613) 998-7280
courriel : julie.rocheleau@gg.ca

Profil de l'entreprise

Michener Awards Foundation

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.