La Financière Manuvie déclare un résultat net de 3,5 milliards de dollars et un résultat net tiré des activités de base de 2,9 milliards de dollars, en hausse respectivement de 12 % et 10 % par rapport à 2013

en $ CA, sauf indication contraire
TSX/NYSE/PSE : MFC
SEHK : 945 

Des progrès considérables ont été réalisés dans la mise en œuvre des stratégies de croissance en 2014 :

  • Optimisation des possibilités que nous offre le marché de l'Asie - Nous avons enregistré des souscriptions de produits d'assurance records en devises constantes, grâce aux lancements de nouveaux produits et à l'expansion des canaux de distribution qui ont permis d'accélérer notre croissance, notamment au Japon (+60 %), en Chine (+28 %) et à Hong Kong (+15 %); nos souscriptions de produits de gestion de patrimoine records en devises constantes ont été semblables aux souscriptions records de 2013; nous avons renforcé la présence de nos activités de bancassurance en concluant neuf nouvelles ententes de distribution de produits d'assurance, dont deux sont exclusives.

  • Croissance de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs partout dans le monde - Nos actifs gérés ont atteint des niveaux records pour un 25e trimestre d'affilée; Gestion d'actifs Manuvie a enregistré des souscriptions exceptionnelles de ses produits destinés aux institutions, qui ont souscrit une grande variété de mandats, et notre secteur Marchés privés, qui en est à sa première année d'activité a apporté des mandats de 1,1 milliard de dollars; nous avons généré des flux nets de plus de 18 milliards de dollars dans nos activités de gestion d'actifs et de régimes de retraite collectifs.

  • Développement de nos activités équilibrées au Canada - Nous avons annoncé l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc, qui a été conclue le 30 janvier 2015; nous avons enregistré des souscriptions solides de régimes de retraite collectifs et de fonds communs de placement; nos souscriptions de produits d'assurance destinés aux particuliers ont augmenté, sous l'effet du lancement réussi d'un produit d'assurance vie universelle simplifié; les volumes de prêts de la Banque Manuvie ont diminué et les souscriptions de régimes de retraite collectifs ont reculé par suite des pressions concurrentielles.

  • Poursuite de nos activités générant des résultats durables et des occasions de croissance aux États-Unis - Nous avons annoncé la conclusion d'une entente visant l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life; nous avons enregistré des souscriptions records de produits de gestion de patrimoine grâce à la solidité du volume des souscriptions de fonds communs de placement, qui a contrebalancé l'incidence négative de l'intensification des pressions concurrentielles sur le marché des régimes de retraite; nos souscriptions de produits d'assurance ont poursuivi leur progression au cours de l'exercice, du fait des modifications apportées aux produits.

TORONTO, le 12 févr. 2015 /CNW/ - La Société Financière Manuvie (« SFM ») a annoncé aujourd'hui un résultat net attribué aux actionnaires de 640 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2014 (« T4 2014 ») et de 3 501 millions de dollars pour l'exercice 2014, en comparaison de 1 297 millions de dollars et de 3 130 millions de dollars pour les périodes correspondantes de 2013. Au T4 2014, le résultat dilué par action ordinaire s'est établi à 0,33 $ et le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires, à 8,1 %. Pour l'exercice 2014, la SFM a généré un résultat par action dilué de 1,80 % et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires de 11,9 %.

Le résultat tiré des activités de base1 pour le T4 2014 et pour l'exercice 2014 a été respectivement de 713 millions de dollars et 2 888 millions de dollars, en comparaison de 685 millions de dollars et de 2 617 millions de dollars pour les périodes correspondantes de 2013. Au T4 2014, le résultat par action ordinaire (« RPA ») dilué tiré des activités de base1 s'est fixé à 0,36 $ et le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires tiré des activités de base1, à 9,0 %. Pour l'exercice 2014, la SFM a généré un RPA dilué tiré des activités de base de 1,48 $ et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires de 9,8 %.

Donald Guloien, président et chef de la direction, a déclaré : « En 2014, notre résultat net et notre résultat tiré des activités de base ont enregistré une croissance solide, nous avons annoncé deux acquisitions importantes et accru notre dividende de 19 %. L'année 2014 a été exceptionnelle.

Au cours du quatrième trimestre, nos souscriptions de produits d'assurance vie ont continué d'être très vigoureuses et nous avons inscrit des actifs gérés records. Cependant, le résultat tiré des activités de base a été inférieur aux prévisions, en raison d'une variété de facteurs touchant les résultats techniques. En outre, le contexte macroéconomique, y compris les faibles taux d'intérêt, est néfaste pour les résultats de 2015. Mais, en ce qui a trait à l'ensemble de l'exercice, nous avons dépassé considérablement notre objectif en matière de résultat net, qui a atteint 3,5 milliards de dollars, et notre résultat tiré des activités de base, qui, pour l'exercice, s'est fixé à 2,888 milliards de dollars, n'a été que de 12 millions de dollars inférieur à notre objectif », a ajouté M. Guloien.

Steve Roder, chef des finances, a indiqué : « Nous avons réalisé des progrès importants sur le plan de notre programme d'efficience et d'efficacité en 2014, tirant pleinement parti de notre taille et de nos capacités à l'échelle mondiale. La réalisation des projets progresse plus rapidement que prévu; par conséquent, nous avons dépassé notre objectif de 2014 en matière d'économies, de sorte que nous avons pu financer de nouvelles initiatives pour accélérer la croissance à long terme de nos résultats.

« La valeur intrinsèque des nouvelles affaires s'est améliorée en 2014, grâce à la croissance rapide des souscriptions en Asie et au remaniement réussi des produits d'assurance pour qu'ils soient rentables dans ce difficile contexte sur le plan des taux d'intérêt », a ajouté M. Roder.

______________________________
1 Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

Faits saillants du T4 2014 et de l'exercice 2014 :

  • Résultat net attribué aux actionnaires de 640 millions de dollars au T4 2014, en baisse de 657 millions de dollars par rapport au quatrième trimestre de 2013 (« T4 2013 »), et de 3 501 millions de dollars en 2014, en hausse de 371 millions de dollars en regard de 2013 :
    • Au T4 2014, le résultat net attribué aux actionnaires comprenait le résultat tiré des activités de base de 713 millions de dollars et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base correspondant à une charge nette de 73 millions de dollars. Les éléments exclus du résultat tiré des activités de base englobaient des charges découlant d'ajustements à la juste valeur des actifs alternatifs à long terme et des modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles, qui ont été en grande partie contrebalancés par l'incidence favorable des taux d'intérêt.

    • En 2014, le résultat net attribué aux actionnaires incluait le résultat tiré des activités de base de 2 888 millions de dollars ainsi que des éléments exclus du résultat tiré des activités de base totalisant 613 millions de dollars. Ces éléments comprenaient des profits attribuables à des facteurs de marché et des résultats techniques favorables liés aux placements, auxquels les charges liées aux modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles ont en partie fait contrepoids.
  • Résultat tiré des activités de base de 713 millions de dollars au T4 2014, une baisse de 42 millions de dollars par rapport au troisième trimestre de 2014 (« T3 2014 »), et de 2 888 millions de dollars en 2014, une hausse de 271 millions de dollars en regard de 2013.
    • Au T4 2014, le résultat tiré des activités de base a reculé de 42 millions de dollars par rapport à celui du T3 2014, en raison des résultats techniques défavorables et du calendrier de certaines dépenses, compensés en partie par l'incidence positive de la hausse du volume de nouvelles affaires.

    • En 2014, la hausse de 271 millions de dollars du résultat tiré des activités de base par rapport à celui de 2013 découlait de l'augmentation des produits d'honoraires sur des actifs dans nos activités de gestion de patrimoine, de la diminution des coûts de couverture des actions et de l'incidence favorable du raffermissement du dollar américain, ces facteurs ayant été contrebalancés en partie par des résultats techniques défavorables.
  • Les souscriptions de produits d'assurance2 se sont établies à 760 millions de dollars au T4 2014, en hausse de 20 %3 par rapport au T4 2013, et à 2,5 milliards de dollars en 2014, un recul de 10 % en regard de 2013. Compte non tenu des régimes d'assurance collective, les souscriptions de produits d'assurance de 2014 ont été de 13 % supérieures :
    • Au T4 2014, les souscriptions de produits d'assurance ont enregistré une forte croissance dans les trois régions par rapport au T4 2013. En Asie, des souscriptions records ont été réalisées, grâce à une croissance supérieure à 10 % dans la plupart des territoires. Au Canada, les souscriptions de régimes de retraite pour groupes de grande taille ont progressé au quatrième trimestre. Aux États-Unis, les souscriptions de produits d'assurance vie ont continué de progresser, l'incidence de l'amélioration des produits et des modifications ciblées apportées à la tarification plus tôt cette année ayant continué de se faire sentir.

    • En 2014, les souscriptions de produits d'assurance ont fléchi de 10 % en regard de celles de 2013 du fait surtout d'une diminution des souscriptions de régimes d'assurance collective qui reflète notre approche rigoureuse en matière de tarification sur ce marché très concurrentiel. Compte non tenu des produits d'assurance collective, les souscriptions de produits d'assurance ont augmenté de 13 % en 2014 par rapport à l'exercice précédent. En Asie, nous avons enregistré des souscriptions records de produits d'assurance en devises constantes, qui ont grimpé de 31 % par rapport à 2013, du fait de la vigueur continue des souscriptions de produits destinés aux entreprises au Japon, du coup d'envoi réussi des campagnes de souscription et des lancements de produits à Hong Kong, et de la croissance des souscriptions supérieure à 10 % de nos activités dans les autres régions d'Asie. Au Canada, l'augmentation des souscriptions de produits d'assurance destinés aux particuliers reflète le lancement réussi d'un nouveau produit d'assurance vie universelle simplifié. Aux États-Unis, au cours de chaque trimestre de l'exercice, les souscriptions de produits d'assurance ont connu une hausse séquentielle, mais ont diminué par rapport à celles de 2013, en raison de la léthargie du marché de la planification successorale.

__________________________
2 Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
3 La croissance (le recul) des souscriptions, des primes et dépôts et des fonds gérés est présenté(e) en devises constantes. Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

  • Nous avons généré des souscriptions de produits de gestion de patrimoine de 13,8 milliards de dollars au T4 2014 et enregistré des souscriptions records de 52,6 milliards de dollars en 2014, qui reflètent les augmentations de 6 % et de 1 % par rapport aux souscriptions du T4 2013 et de 2013 respectivement. Compte non tenu de la Banque Manuvie, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont augmenté de 3 % en 2014 :
    • Au T4 2014, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine se sont améliorées de 6 % en comparaison de celles du T4 2013. La baisse du volume de nouveaux prêts bancaires (qui sont inclus dans les souscriptions de produits de gestion de patrimoine) était attribuable aux pressions concurrentielles au chapitre des taux exercées dans un marché hypothécaire résidentiel au ralenti. Compte non tenu du volume de prêts bancaires, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont progressé de 9 % en comparaison de celles du T4 2013. En Asie, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont continué d'être très vigoureuses, progressant de 64 % par rapport au T4 2013, tirant profit des lancements de nouveaux produits, des campagnes de marketing et de l'amélioration de l'humeur du marché. Au Canada, les souscriptions de régimes de retraite collectifs ont augmenté, grâce aux solides souscriptions de régimes à cotisations définies. Aux États-Unis, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine sont demeurées stables par rapport à celles de l'exercice précédent, reflétant la solidité des souscriptions de fonds communs de placement.

    • En 2014, nous avons enregistré des souscriptions records de produits de gestion de patrimoine pour l'exercice complet, grâce à la contribution robuste des activités des trois régions. En Asie, les souscriptions ont suivi une tendance à la hausse tout au long de l'exercice attribuable aux lancements de nouveaux produits, aux campagnes de marketing et à l'amélioration de l'humeur du marché. Au Canada, la progression des souscriptions de produits de gestion de patrimoine, compte non tenu du volume de prêts bancaires, découlait du fait que les souscriptions de régimes de retraite collectifs ont atteint leur deuxième niveau le plus élevé sur une base annuelle. Aux États-Unis, les souscriptions de fonds communs de placement toujours solides ont été supérieures à celles du secteur4, faisant contrepoids à l'incidence négative de l'intensification des pressions concurrentielles sur le marché des régimes de retraite collectifs.
  • Au 31 décembre 2014, nos actifs gérés5 étaient de 691 milliards de dollars, un niveau record pour un 25e trimestre d'affilée, et une augmentation de 92 milliards de dollars, ou 9 %, en devises constantes, par rapport aux actifs gérés de l'exercice précédent.

______________________________
4 Strategic Insight: ICI Confidential. Les fonds communs de placement, les fonds de fonds et les FNB vendus directement ne sont pas pris en compte. Le taux de croissance interne des souscriptions correspond aux nouveaux flux nets divisés par les actifs au début de la période. Données sur le secteur jusqu'à décembre 2014.
5 Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

  • Nous avons annoncé la conclusion de deux acquisitions en 2014 qui accéléreront la mise en œuvre de notre stratégie visant à faire croître nos activités de gestion de patrimoine et de gestion d'actifs à l'échelle mondiale :
    • Au Canada, nous avons annoncé la conclusion d'une entente visant l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc, qui accroîtra notre présence au Québec et accélérera la mise en œuvre de notre stratégie de croissance au Canada, notamment pour nos activités de gestion de patrimoine et de gestion d'actifs. La transaction a été conclue le 30 janvier 2015.

    • Aux États-Unis, nous avons annoncé la conclusion d'une entente visant l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life Insurance Company. En combinant la solidité et l'expertise de la New York Life dans le secteur des régimes de retraite pour des groupes de moyenne et de grande taille à notre position de chef de file dans le secteur des régimes de retraite pour des groupes de petite taille, nous étendrons considérablement notre présence sur le marché et deviendrons l'un des principaux fournisseurs de régimes de retraite collectifs des États-Unis. Cette transaction devrait être conclue au premier semestre de 2015, sous réserve de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation et d'autres conditions de clôture habituelles.
  • Le ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent (« ratio du MMPRCE ») de La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers (« Manufacturers ») était de 248 % à la fin de 2014, un niveau inchangé par rapport à celui enregistré au 30 septembre 2014 et au 31 décembre 2013. Le ratio d'endettement de la Financière Manuvie s'est établi à 27,8 % au 31 décembre 2014, par rapport à 27,1 % au 30 septembre 2014, et à 31,0 % à la fin de 2013.
    • En 2014, nous avons émis des reçus de souscription d'un montant de 2,26 milliards de dollars, qui ont été échangés contre des actions ordinaires le 30 janvier 2015 par suite de la conclusion de l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc. Sur une base pro forma, si la transaction avait été conclue le 31 décembre 2014, le ratio du MMPRCE se serait situé dans une fourchette de 235 % à 240 % et notre ratio d'endettement aurait été d'environ 27,1 %.
  • Les divisions d'exploitation ont fait des remises6 de 2,4 milliards de dollars au groupe en 2014, un montant inchangé par rapport à 2013. Notre Division Asie, notre Division canadienne et notre Division américaine ont été en mesure de remettre une tranche importante de leur résultat.

  • Au 31 décembre 2014, nous avions réalisé des économies annuelles avant impôt relatives à notre programme d'amélioration de l'efficience et de l'efficacité supérieures à 300 millions de dollars, une hausse comparativement à des économies annuelles avant impôt7 d'environ 200 millions de dollars à la fin de 2013. Nous avons continué de faire des progrès considérables au chapitre de notre programme d'amélioration de l'efficience et de l'efficacité, les projets progressant plus rapidement que prévu à l'origine. En 2014, nous avons réalisé des économies nettes avant impôt d'environ 200 millions de dollars, qui nous ont permis de financer de nouvelles initiatives stratégiques visant à accélérer la croissance à long terme du résultat. Nous sommes en bonne voie de réaliser des économies avant impôt liées à l'efficience et à l'efficacité de 400 millions de dollars en 20168.

  • La valeur intrinsèque des affaires nouvelles9 a atteint 355 millions de dollars au T4 2014 et 1 274 millions de dollars pour l'exercice 2014, des hausses de 12 % et 6 % respectivement par rapport au T4 2013 et à 2013. La croissance de la valeur intrinsèque des affaires nouvelles au T4 2014 et pour l'exercice 2014 par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent s'explique surtout par l'amélioration des souscriptions de produits d'assurance en Asie et par une combinaison plus avantageuse des affaires.

___________________________________
6 Les remises, qui peuvent être déployées par Manuvie, sont définies comme les fonds remis par les filiales en exploitation et les excédents de capitaux produits par les entreprises canadiennes autonomes.
7  Les économies annuelles avant impôt représentent les économies annualisées cumulatives découlant de notre programme d'amélioration de l'efficience et de l'efficacité.
8 Voir la rubrique «  Mise en garde au sujet des déclarations prospectives ».
9   Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

Faits saillants financiers

(en millions de $ CA, à moins d'indication
contraire, non audité)
Résultats trimestriels   Résultats de l'exercice
T4 2014   T3 2014   T4 2013     2014   2013  
Résultat net attribué aux actionnaires       640  $       1 100  $       1 297  $         3 501  $       3 130  $
Dividendes sur actions privilégiées       (28)         (28)         (34)           (126)         (131)  
Résultat net attribué aux porteurs d'actions ordinaires       612  $       1 072  $       1 263  $         3 375  $       2 999  $
Rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué aux actionnaires                      
Résultat tiré des activités de base1       713  $       755  $       685  $         2 888  $       2 617  $
  Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base       (403)         320         215           359         706  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base       310  $       1 075  $       900  $         3 247  $       3 323  $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué aux actionnaires                      
  Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des garanties de rentes à capital variable 377   70   (81)     412   (336)  
  Modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles (59)   (69)   (133)     (198)   (489)  
  Sortie des activités d'assurance à Taïwan 12   -   350     12   350  
  Autres éléments2 -   24   261     28   282  
Résultat net attribué aux actionnaires       640  $       1 100  $       1 297  $         3 501  $       3 130  $
Résultat de base par action ordinaire ($ CA)       0,33  $       0,58  $       0,69  $         1,82  $       1,63  $
Résultat dilué par action ordinaire ($ CA)       0,33  $       0,57  $       0,68  $         1,80  $       1,62  $
Résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire ($ CA)1       0,36  $       0,39  $       0,35  $         1,48  $       1,34  $
Rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires (« RCP »)       8,1  %       14,8  %       20,2  %         11,9  %       12,8  %
RCP tiré des activités de base1       9,0  %       10,1  %       10,4  %         9,8  %       10,6  %
Actif géré (en milliards de $ CA)       691  $       663  $       599  $         691  $       599  $

1)  Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
2)  Le profit de 261 millions de dollars au T4 2013 comprend l'incidence sur l'évaluation des provisions mathématiques des modifications, approuvées par les titulaires de contrats, apportées aux objectifs de placement de comptes distincts qui appuient nos produits de rente à capital variable aux États-Unis et la réappropriation d'un traité de réassurance en Asie.

SOUSCRIPTIONS ET CROISSANCE DES ACTIVITÉS

Division Asie

Robert Cook, vice-président directeur principal et directeur général, Division Asie, a déclaré : « Nous avons commencé l'exercice en force, en améliorant nos résultats séquentiellement chaque trimestre, de sorte que nous avons enregistré des souscriptions records de produits d'assurance et de produits de gestion de patrimoine en devises constantes. Les lancements de nouveaux produits et les campagnes de marketing réussies ont contribué à la reprise de la croissance à l'échelle de la division. Nous avons continué de diversifier nos réseaux de distribution, en concluant notamment neuf nouvelles ententes de distribution de produits d'assurance avec des banques et en développant une nouvelle technologie de points de vente. »

Les souscriptions de produits d'assurance au T4 2014 se sont établies à 364 millions de dollars américains, une hausse de 30 % en regard de celles du T4 2013, tandis que les souscriptions pour l'exercice complet de 2014 ont atteint 1,3 milliard de dollars américains, soit 31 % de plus que celles de l'exercice 2013. Les souscriptions ont atteint des niveaux records tant au T4 2014 que pour l'exercice 2014, en devises constantes. (Sauf indication contraire, les pourcentages mentionnés ci-après portent sur une comparaison des souscriptions du T4 2014 avec celles du T4 2013.)

  • Au Japon, les souscriptions de produits d'assurance de 141 millions de dollars américains ont augmenté de 46 % par suite de la vigueur continue des souscriptions de produits destinés aux entreprises combinée à la progression des souscriptions de produits destinés aux particuliers à l'échelle des réseaux de distribution. Les souscriptions de produits d'assurance pour l'exercice 2014 se sont fixées à 589 millions de dollars américains, soit 60 % de plus qu'en 2013.
  • Les souscriptions de produits d'assurance de Hong Kong ont progressé de 12 % pour atteindre 98 millions de dollars américains, sous l'effet du succès des campagnes de souscription et des lancements de produits, y compris le premier produit d'assurance maladies graves multiples à être lancé sur le marché. Les souscriptions de produits d'assurance pour l'exercice 2014 ont été de 293 millions de dollars américains, une hausse de 15 % en comparaison de celles de 2013.
  • En Indonésie, les souscriptions de produits d'assurance de 34 millions de dollars américains ont été légèrement inférieures à celles de la période correspondante de l'exercice précédent, la solide croissance de nos activités de bancassurance n'ayant pas été pleinement contrebalancée par la baisse des souscriptions de nos réseaux d'agents. Pour l'exercice 2014, les souscriptions de produits d'assurance ont atteint 114 millions de dollars américains, soit 8 % de plus que celles de 2013.
  • Les souscriptions de produits d'assurance dans les autres régions d'Asie (Japon, Hong Kong et Indonésie exclus) de 91 millions de dollars américains se sont améliorées de 52 %. Nous avons enregistré une croissance supérieure à 10 % dans tous les marchés, sauf en Thaïlande. Les souscriptions à Singapour et en Chine ont crû respectivement de 81 % et 55 %. Les souscriptions de produits d'assurance pour l'exercice ont augmenté de 17 % en 2014 par rapport à celles de 2013, pour atteindre 282 millions de dollars américains.

Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine au T4 2014 se sont fixées à 2,5 milliards de dollars américains, un bond de 64 % par rapport à celles du T4 2013. Le solide dynamisme noté au T3 2014 au chapitre des souscriptions s'est poursuivi au T4 2014, les souscriptions pour l'exercice 2014 atteignant un nouveau record de 8,0 milliards de dollars américains en devises constantes, soit 2 % de plus que les niveaux records précédents atteints en 2013.

  • Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine au Japon ont presque doublé, pour atteindre 453 millions de dollars américains, ce qui s'explique par le succès soutenu de notre produit à prime unique, en raison de l'élargissement du réseau de distribution par l'intermédiaire des banques combiné au dynamisme soutenu des réseaux d'agents captifs et indépendants. Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont reculé de 11 % en 2014 en regard de celles de 2013 pour s'établir à 1,5 milliard de dollars américains, compte tenu de la non-récurrence des solides souscriptions du Fonds à revenu stratégique enregistrées au premier semestre de 2013 du fait du changement dans les préférences des investisseurs, qui ont délaissé les obligations pour les actions.
  • À Hong Kong, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont connu une hausse de 18 % pour atteindre 334 millions de dollars américains, du fait principalement des souscriptions de régimes de retraite, reflet du succès des campagnes de marketing. Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine de 2014 ont atteint 1,2 milliard de dollars américains, soit une hausse de 6 % par rapport à 2013.
  • Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine en Indonésie se sont élevées à 269 millions de dollars américains, une augmentation de 246 % attribuable à l'amélioration de l'humeur du marché. Pour l'exercice complet, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine de 851 millions de dollars américains ont progressé de 4 % en 2014 par rapport à celles de 2013.
  • Dans les autres régions d'Asie, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont augmenté de 1,4 milliard de dollars américains, ou 56 %. Nous avons enregistré une croissance supérieure à 10 % sur tous les marchés, sauf en Thaïlande et à Taïwan, attribuable aux souscriptions plus élevées de fonds communs de placement en Chine et en Malaisie et à l'amélioration des souscriptions de produits liés à la valeur unitaire à prime unique aux Philippines. Pour l'exercice 2014, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont été de 4,4 milliards de dollars américains, une augmentation de 5 % par rapport à celles de 2013
 
 

Division canadienne

Marianne Harrison, vice-présidente directrice principale et directrice générale, Division canadienne, a déclaré : « Notre acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc, conclue récemment, contribuera pour beaucoup à notre stratégie de croissance et à l'accroissement de notre présence au Québec. En 2014, nous avons lancé nombre d'autres initiatives axées sur les clients, notamment le Programme d'assurance médicaments de spécialité à l'intention des régimes d'assurance collective et la création de notre équipe de spécialistes en santé mentale, la première du genre dans le secteur; des options de placement améliorées pour les régimes de retraite pour groupes de petite taille et notre régime volontaire d'épargne-retraite au Québec; un produit d'assurance vie universelle simplifiée; et le RED Lab en partenariat avec Communitech, qui vise à créer de nouvelles technologies et applications de services financiers axées sur les clients.

« À la fin de l'exercice, les fonds gérés10 de nos fonds communs de placement avaient atteint des niveaux records et nous avions 25 fonds communs de placement notés 4 ou 5 étoiles par Morningstar11. Compte non tenu du volume de nouveaux prêts bancaires, nos souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont augmenté de 3 % en 2014 en comparaison de celles de 2013 et nos souscriptions de produits d'assurance destinés aux particuliers, de 4 %, tandis que les souscriptions de produits d'assurance dans le secteur Marchés institutionnels ont reculé de 57 %, reflet des fortes pressions concurrentielles et de notre approche rigoureuse en matière de tarification. »

Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine se sont élevées à 2,9 milliards de dollars au T4 2014, et celles de l'exercice 2014, à 11,5 milliards de dollars, soit respectivement 8 % et 5 % de moins que les souscriptions des périodes correspondantes de 2013, du fait principalement de la diminution du volume de nouveaux prêts bancaires (qui sont inclus dans les souscriptions de produits de gestion de patrimoine) par suite des pressions concurrentielles dans un marché des prêts hypothécaires résidentiels au ralenti. Compte non tenu du volume de nouveaux prêts bancaires, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine se sont améliorées de 2 % et de 3 % par rapport à celles du T4 2013 et de l'exercice 2013.

____________________________________
10 Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
11   Pour chaque fonds existant depuis au moins trois ans, Morningstar calcule une note fondée sur le rendement, rajusté en fonction du risque, qui tient compte des fluctuations du rendement mensuel (y compris l'incidence des frais d'entrée, des frais de sortie et des frais de rachat), souligne les baisses et récompense la constance des rendements. La première tranche de 10 % des fonds reçoit 5 étoiles, la tranche de 22,5 % suivante reçoit 4 étoiles, celle de 35 % qui suit reçoit 3 étoiles, la tranche suivante de 22,5 % reçoit 2 étoiles et les fonds se classant dans la dernière tranche de 10 % reçoivent une étoile. La note générale que Morningstar accorde à un fonds découle d'une moyenne pondérée du rendement de celui-ci sur 3, 5 et 10 ans (le cas échéant) mesuré selon les critères de Morningstar. Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur. La note générale tient compte de l'incidence des frais d'entrée, des frais de sortie et des frais de rachat, tandis que la note « frais exclus » (load waived) n'en tient pas compte. La note « frais exclus » des actions de catégorie A est destinée uniquement aux investisseurs qui n'ont pas à payer de frais d'entrée.

  • Les actifs gérés des fonds communs de placement se sont établis à un niveau record de 33,4 milliards de dollars au 31 décembre 2014, progressant de 21 % sur douze mois par suite des souscriptions nettes positives et de la reprise du marché des actions. Les dépôts bruts12, 13 de 6,3 milliards de dollars en 2014 et de 1,6 milliard de dollars au T4 2014 ont été de 5 % et 4 % moins élevés que ceux des périodes correspondantes de 2013, les investisseurs ayant opté pour les actions, un secteur dans lequel nous continuons de renforcer notre présence en ajoutant de nouveaux fonds à notre famille de fonds d'actions.
  • Les souscriptions de produits de fonds distincts14 de 1,6 milliard de dollars pour l'exercice et de 400 millions de dollars pour le T4 2014 ont été supérieures respectivement de 7 % et 3 % à celles des périodes correspondantes de 2013. Les souscriptions de produits à revenu fixe de 297 millions de dollars pour l'exercice et de 67 millions de dollars pour le T4 2014 ont enregistré une baisse de 22 % et de 27 % par rapport aux périodes correspondantes respectives de 2013, en raison du positionnement délibéré de nos taux dans ce marché.
  • Les souscriptions du secteur Solutions Retraites collectives ont atteint le deuxième plus haut niveau enregistré au cours d'un exercice, grâce à des souscriptions de 1,6 milliard de dollars en 2014, en hausse de 16 % par rapport à 2013, compte tenu de la forte croissance sur le marché des régimes à cotisations définies. Au T4 2014, les souscriptions ont été de 529 millions de dollars, soit 33 % de plus qu'au T4 2013.
  • Le volume de nouveaux prêts de la Banque Manuvie a continué d'être touché par l'incidence de la vive concurrence au chapitre des taux, attribuable au ralentissement sur le marché hypothécaire résidentiel. Le volume de nouveaux prêts a atteint 770 millions de dollars au T4 2014 et 3,2 milliards de dollars pour l'exercice, une baisse respectivement de 26 % et 22 % par rapport aux niveaux des périodes correspondantes de 2013. Les actifs prêtables nets se sont établis à 19,4 milliards de dollars au 31 décembre 2014, une hausse de 2 % par rapport à ceux de 2013.

Au T4 2014, les souscriptions de produits d'assurance de 172 millions de dollars ont augmenté de 6 % en comparaison de celles du T4 2013 et ont été de 20 % supérieures à celles du T3 2014, en raison des souscriptions de régimes d'assurance collective pour des groupes de grande taille. Pour 2014, les souscriptions de produits d'assurance de 578 millions de dollars ont été de 49 % moins élevées que celles de 2013, reflétant notre approche rigoureuse en matière de tarification sur le marché très concurrentiel des régimes d'assurance collective pour des groupes de grande taille. Compte non tenu de l'assurance collective, les souscriptions de produits d'assurance de 2014 ont été de 3 % supérieures à celles de 2013.

  • Pour l'exercice 2014, les souscriptions de produits d'assurance du secteur Services aux particuliers ont été de 167 millions de dollars, soit 4 % de plus qu'en 2013, compte tenu du succès de notre produit d'assurance vie universelle simplifié, VU Manuvie, au deuxième semestre de l'exercice. Les souscriptions de produits d'assurance du T4 2014 ont été de 49 millions de dollars, une hausse de 20 % par rapport à celles du T3 2014 et de 4 % en regard de celles du T4 2013.
  • Au T4 2014, les souscriptions de produits d'assurance du secteur Marchés institutionnels se sont établies à 123 millions de dollars, une augmentation de 7 % en regard de celles du T4 2013 attribuable aux souscriptions dans le secteur des régimes collectifs pour groupes de grande taille. Les souscriptions de l'exercice 2014, qui ont totalisé 411 millions de dollars, ont reculé de 57 % en regard de celles de 2013, reflet des fortes pressions concurrentielles et de notre approche rigoureuse en matière de tarification dans le marché des régimes collectifs pour groupes de grande taille.

__________________________________
12  Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
13   Les dépôts bruts dans les fonds communs de placement comprenaient des dépôts provenant des produits à fonds distincts de 477 millions de dollars pour le T4 2014 et de 1,5 milliard de dollars pour l'exercice 2014.
14  Les produits à fonds distincts sont assortis de garanties. Ces produits sont également désignés sous le nom de contrats de rente à capital variable.

Division américaine

« Nous avons connu un autre exercice de souscriptions records dans nos activités de gestion de patrimoine, et les souscriptions de produits d'assurance ont été très vigoureuses, a mentionné Craig Bromley, vice-président directeur principal et directeur général, Division américaine. De plus, notre gamme de produits solide, qui comprend 38 fonds communs de placement notés 4 ou 5 étoiles par Morningstar, a contribué au fort maintien des affaires en vigueur et aux flux nets importants qui se sont traduits par des fonds gérés records dans JH Investments. Les souscriptions de produits d'assurance de John Hancock, qui ont été avantagées par l'incidence positive de l'amélioration des produits et des modifications ciblées apportées à la tarification, ont connu une hausse séquentielle au cours de chaque trimestre de l'exercice. L'exercice 2014 a été difficile pour le secteur John Hancock Retirement Plan Services (« JH RPS »), en raison de l'intensification des pressions concurrentielles. L'entente annoncée récemment visant l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life permettra de combiner la solidité et l'expertise de la New York Life dans le secteur des régimes de retraite pour des groupes de moyenne et de grande taille à notre position de chef de file dans le secteur des régimes de retraite pour des groupes de petite taille, et d'étendre considérablement la présence de John Hancock sur le marché, qui devient ainsi l'un des principaux fournisseurs de régimes de retraite des États-Unis. »

Au T4 2014, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont atteint 7,1 milliards de dollars américains, un niveau conforme à celui du T4 2013, tandis que celles de l'exercice 2014 se sont établies à 29,2 milliards de dollars américains, en hausse de 3 % par rapport à l'exercice précédent.

  • Les souscriptions de JH Investments pour le T4 2014, de 5,8 milliards de dollars américains et de 24,7 milliards de dollars américains pour l'exercice 2014, correspondaient à une augmentation respectivement de 4 % et 6 % par rapport aux périodes correspondantes de 2013. Les souscriptions records de l'exercice sont attribuables au rendement important des fonds et à la capacité de faire inscrire les produits sur les listes de recommandations et dans les modèles de répartition des actifs des maisons de courtage. Nos résultats continuent d'être supérieurs à ceux du secteur, étant donné que notre taux de croissance sur la période de douze mois close en décembre 2014 (nouveaux flux nets en pourcentage des actifs au début de la période) a été de 18,9 % en regard du taux de 1,0 % enregistré par le secteur, de sorte que nous nous retrouvons au troisième rang du secteur en termes de croissance15. Les taux de rachat de JH Investments continuent d'être plus favorables que les taux du secteur grâce à une tendance à la baisse favorable, tandis que les taux du secteur ne cessent de suivre une tendance à la hausse16. Les actifs gérés ont atteint un niveau record de 74,8 milliards de dollars américains au 31 décembre 2014, une amélioration de 23 % en comparaison du niveau inscrit à la fin de l'exercice précédent.
  • Le secteur JH RPS a réalisé des souscriptions de 1,4 milliard de dollars américains au T4 2014 et de 4,5 milliards de dollars américains pour l'exercice, soit des diminutions de respectivement 14 % et 8 % par rapport aux périodes correspondantes de 2013. Notre produit Enterprise offert aux entreprises de taille moyenne a généré des souscriptions de 209 millions de dollars américains pour l'exercice, contre 41 millions de dollars américains en 2013. Des initiatives soutenues de révision de taux sont en cours pour nous permettre de récupérer notre part d'un marché hautement concurrentiel pendant que nous continuons à susciter une attention considérable dans le secteur grâce à notre initiative de transparence des honoraires.
  • À la fin de 2014, John Hancock a annoncé la conclusion d'une entente visant l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life et d'une entente avec la New York Life visant la réassurance de 60 % du bloc d'assurance vie avec participation patrimonial de John Hancock. La transaction devrait être conclue au premier semestre de 2015, sous réserve de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation et d'autres conditions de clôture habituelles. Une fois l'acquisition conclue, les actifs gérés de nos régimes 401(k) devraient augmenter d'environ 60 % pour s'établir à quelque 135 milliards de dollars américains, au sein de 55 000 régimes de retraite comptant plus de 2,5 millions de participants. Cette transaction devrait avoir une incidence positive considérable sur les souscriptions de JH RPS et les efforts de maintien en vigueur en 201517.

Les souscriptions de produits d'assurance se sont établies à 154 millions de dollars américains au T4 2014, une augmentation de 12 % en regard du T4 2013, tandis que les souscriptions pour l'exercice 2014 ont atteint 501 millions de dollars américains, une baisse de 11 % par rapport à l'exercice 2013.

  • Au T4 2014, les souscriptions de John Hancock Life (« JH Life ») de 140 millions de dollars américains ont été plus élevées de 13 % que celles du T4 2013, les améliorations apportées aux produits au début de 2014 ayant continué de porter leurs fruits. Les souscriptions de 439 millions de dollars américains pour l'exercice 2014 étaient de 14 % inférieures à celles de l'exercice 2013, ce qui s'explique par les difficultés rencontrées au premier trimestre de 2014 (« T1 2014 ») et par la léthargie du marché de la planification successorale. Les souscriptions ont augmenté séquentiellement au cours de chaque trimestre de l'exercice, par suite du dynamisme soutenu des souscriptions de notre produit phare d'assurance vie universelle ainsi que de l'offre de nouveaux produits, notamment des produits d'assurance vie universelle à capital variable et International UL.
  • Les souscriptions de John Hancock Long-Term Care ont progressé de 8 % au T4 2014 par rapport à celles du T4 2013, pour se fixer à 14 millions de dollars américains, et de 17 % par rapport à l'exercice 2014, pour s'établir à 62 millions de dollars américains pour l'exercice 2014, sous l'effet de l'ajout de protections contre l'inflation à des régimes collectifs au T4 2014 et des souscriptions bisannuelles liées aux régimes du programme fédéral au T1 2014.

____________________________________
15  Strategic Insight: ICI Confidential. Les fonds communs de placement, les fonds de fonds et les FNB vendus directement ne sont pas pris en compte. Le taux de croissance interne des souscriptions correspond aux nouveaux flux nets divisés par les actifs au début de la période. Données sur le secteur jusqu'à décembre 2014.
16  Strategic Insight SIMFUND. Les souscriptions nettes (nouvelles rentrées nettes) sont calculées au moyen des fonds communs de placement à capital variable à long terme destinés aux gestionnaires du réseau d'intermédiaires. Ces chiffres ne tiennent pas compte des fonds du marché monétaire et des catégories d'actions réservées aux régimes 529.
17  Voir la rubrique « Mise en garde au sujet des déclarations prospectives » ci-après.

Division des placements

« Plusieurs jalons importants ont été atteints cette année par nos secteurs de gestion d'actifs et de gestion d'actifs, a souligné Warren Thomson, vice-président directeur principal et chef des placements. Notamment, Gestion d'actifs Manuvie s'est hissée au 30rang des principaux gestionnaires de portefeuille du monde, selon le classement de 2014 de Pensions & Investments, en fonction des données relatives à la gestion d'actifs institutionnels à l'échelle mondiale. La croissance de Gestion d'actifs Manuvie à titre de gestionnaire d'actifs de premier plan a été stimulée par des souscriptions nettes records, une excellente performance en matière de gestion des placements, l'accroissement des capacités et des opérations de placement et la diversité de sa clientèle mondiale. Le rendement à long terme des placements continue d'être un facteur différenciateur pour Gestion d'actifs Manuvie, puisque la grande majorité des catégories d'actifs cotés ont mieux fait que leurs indices de référence sur 3 ans et 5 ans. La première année d'activité de Marchés privés Gestion d'actifs Manuvie a été impressionnante, en raison des souscriptions solides de produits institutionnels, y compris un important mandat immobilier commercial réalisé aux États-Unis avec une société d'assurance européenne. Nous continuons de mettre en valeur notre longue expérience sur les marchés privés qui consiste à collaborer avec les investisseurs pour leur offrir des possibilités uniques de réaliser leurs objectifs de placement. »

« Les résultats techniques liés aux placements du fonds général se sont établis à 559 millions de dollars pour l'exercice, à l'appui de notre décision d'accroître notre contribution au résultat tiré des activités de base annuel pour la faire passer à 400 millions de dollars à compter de 2015. Les résultats de l'exercice ont été attribuables au redéploiement des titres gouvernementaux dans des actifs à rendement fixe plus élevé, aux résultats positifs au chapitre du crédit et à l'incidence favorable des placements additionnels dans une grande variété d'actifs alternatifs à long terme. Malgré le maintien des solides résultats au chapitre du crédit et les profits robustes tirés de la négociation de titres à revenu fixe au quatrième trimestre, nous avons inscrit un perte technique liée aux placements de 353 millions de dollars, surtout en raison de l'incidence du recul marqué des prix du pétrole sur les placements au Canada et au États-Unis. Selon nous, cette période de volatilité et de contraction des évaluations d'actifs constitue une occasion d'acheter d'autres titres d'exploitations pétrolières et gazières tout en maintenant nos pratiques rigoureuses de gestion du risque et un portefeuille de placement diversifié. En 2014, nous avons réalisé le montage d'actifs alternatifs de longue durée de plus de 1 milliard de dollars, sur une base nette, y compris des titres des secteurs de l'immobilier, du pétrole et du gaz, des terrains forestiers, de l'infrastructure et des titres de sociétés fermées. Pour nos acquisitions, nous continuons de cibler des actifs alternatifs à long terme de grande qualité offrant une bonne valeur relative. »

Au 31 décembre 2014, le total des actifs gérés par Gestion d'actifs Manuvie s'élevait à 321 milliards de dollars (280 milliards de dollars en 2013), y compris des fonds de 278 milliards de dollars gérés pour le compte de clients externes. Les actifs gérés pour le compte de clients externes ont crû de 11 milliards de dollars depuis le 30 septembre 2014 et de 35 milliards de dollars depuis le 31 décembre 2013. Au 31 décembre 2014, Gestion d'actifs Manuvie avait un total de 72 fonds notés 4 ou 5 étoiles par Morningstar, soit deux fonds de plus qu'au 31 décembre 2013.

AUTRES ÉLÉMENTS

Dans un communiqué distinct diffusé aujourd'hui, la Société a annoncé que le conseil d'administration a approuvé un dividende trimestriel de 15,5 cents par action ordinaire de la Société, payable au plus tôt le 19 mars 2015 aux actionnaires inscrits en date du 25 février 2015 à la clôture des marchés.

Le conseil d'administration a également approuvé l'achat des actions ordinaires requises sur le marché libre, en vertu de son régime canadien de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions et de son régime de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions offert aux actionnaires des États-Unis, en ce qui a trait au versement des dividendes sur les actions ordinaires du 19 mars 2015. Le prix d'achat de ces actions sera fondé sur le coût d'achat réel moyen de ces actions ordinaires. Aucun escompte ne s'applique parce que les actions ordinaires sont achetées sur le marché libre et ne sont pas émises à même le capital autorisé.

PRIX ET DISTINCTIONS

Au Canada, le Fonds à revenu mensuel élevé Manuvie a remporté le Prix Morningstar 2014 dans la catégorie « Meilleur fonds équilibré canadien », et Investissements Manuvie a été sélectionnée comme finaliste dans la catégorie « Meilleur fonds d'actions spécialisé » pour le Fonds mondial d'infrastructures.

À Hong Kong, dans le cadre des SCMP/IFPHK Financial Planner Awards pour l'année 2014, deux grands honneurs ont récompensé le mérite de Manulife Hong Kong : meilleure société pour la planification financière dans le secteur de l'assurance pour une 8année d'affilée et société exceptionnelle pour l'année 2014 pour l'excellence des pratiques.

En Chine, Manulife-Sinochem a reçu le « Most Trusted Consumer Insurance Product Annual Award » pour son produit d'assurance maladies graves, et le « Most Competitive Children's Product Annual Award » pour son produit de gestion de patrimoine à l'intention des jeunes, dans le cadre des Shanghai Insurance Industry Annual Awards de 2014 organisés par Money Weekly, l'un des meilleurs magazines financiers de Chine.

Aux États-Unis, John Hancock Investments a reçu cinq prix STAR de la Mutual Fund Education Alliance (« MFEAA »), notamment le prestigieux Overall Advisor Communications Award. John Hancock a également reçu des honneurs dans les catégories suivantes : Bulletin électronique, Campagne de communication et Communications spéciales ainsi que dans la catégorie Retraite pour ses communications numériques.

Remarques :

La Société Financière Manuvie tiendra une conférence téléphonique sur ses résultats financiers du quatrième trimestre le 12 février 2015 à 14 heures (HE). Pour participer à la conférence, composez le 416 340-8530 s'il s'agit d'un appel local ou international ou le 1 800 769-8320 sans frais en Amérique du Nord. Veuillez téléphoner 10 minutes avant le début de la conférence. Vous devrez donner votre nom ainsi que le nom de l'entreprise que vous représentez. Il sera aussi possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique à partir de 18 heures (HE), le 12 février 2015 et jusqu'au 26 février 2015 en appelant au 905 694-9451 ou au 1 800 408-3053 (code 6718073).

La conférence téléphonique sera aussi diffusée en direct sur le site Web de Manuvie à compter de 14 heures (HE) le 12 février 2015, à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels. Vous pourrez aussi accéder à l'enregistrement de la conférence à la même adresse à partir de 16 h 30 (HE).

Les données statistiques du quatrième trimestre de 2014 sont aussi disponibles sur le site Web de la Financière Manuvie à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels.

     

RAPPORT DE GESTION

Le présent rapport de gestion est daté du 12 février 2015, à moins d'indication contraire. Le présent rapport de gestion doit être lu avec le rapport de gestion et les états financiers consolidés audités contenus dans notre rapport annuel de 2013.

Des renseignements supplémentaires à l'égard de nos pratiques de gestion du risque et des facteurs de risque susceptibles d'avoir une incidence sur la Société sont présentés dans la section « Facteurs de risque » de notre plus récente notice annuelle, dans les sections « Gestion du risque et facteurs de risque » et « Principales méthodes comptables et actuarielles » du rapport de gestion figurant dans notre rapport annuel de 2013 et dans la note intitulée « Gestion du risque » des états financiers consolidés de nos plus récents rapports annuel et intermédiaire.

Dans le présent rapport de gestion, les termes « Société », « Financière Manuvie » et « nous » désignent la Société Financière Manuvie (« SFM ») et ses filiales.

Table des matières        
A APERÇU     D MISE À JOUR DE LA GESTION DU RISQUE ET DES FACTEURS DE RISQUE
1. Résultat     1. Incidence possible de la conjoncture macroéconomique actuelle
2. Souscriptions     2. Garanties des contrats de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts
3. Ratio du MMPRCE et ratio d'endettement     3. Mise en garde à l'égard des sensibilités
4. Mise au point sur le programme d'efficience et d'efficacité     4. Risque lié au rendement des actions cotées
5. Acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc     5. Risque lié aux taux d'intérêt et aux écarts de taux d'intérêt
        6. Risque lié au rendement des actifs alternatifs à long terme
B FAITS SAILLANTS FINANCIERS        
1. Analyse des résultats du quatrième trimestre     E QUESTIONS ET CONTRÔLES COMPTABLES
2. Analyse des résultats de l'exercice     1. Principales méthodes comptables et actuarielles
3. Produits     2. Sensibilité des provisions mathématiques aux mises à jour et hypothèses
4. Primes et dépôts     3. Modifications de méthodes comptables et de la présentation de l'information financière
5. Actifs gérés        
6. Fonds propres     F DIVERS
7. Incidence de la comptabilisation à la juste valeur     1. Rendement et mesures non conformes aux PCGR
8. Incidence des taux de change     2. Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification
        3. Mise en garde au sujet des déclarations prospectives
C RÉSULTATS PAR DIVISION        
1. Division Asie        
2. Division canadienne        
3. Division américaine        
4. Services généraux et autres        

A APERÇU

A1 Résultat

Le résultat net attribué aux actionnaires de Manuvie pour le T4 2014 s'est élevé à 640 millions de dollars, contre 1 297 millions de dollars au T4 2013. Le résultat net attribué aux actionnaires comprend le résultat tiré des activités de base (qui englobe des éléments qui, selon nous, reflètent la capacité de résultat sous-jacente de l'entreprise) totalisant 713 millions de dollars au T4 2014, en comparaison de 685 millions de dollars au T4 2013, et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base qui ont donné lieu à une perte nette de 73 millions de dollars au T4 2014, en regard d'un profit net de 612 millions de dollars au T4 2013.

L'augmentation de 28 millions de dollars du résultat tiré des activités de base s'explique par la hausse du produit d'honoraires découlant de la croissance des actifs dans nos activités de gestion de patrimoine, par l'accroissement des volumes de nouvelles affaires, par la baisse des charges et par le raffermissement du dollar américain, ces facteurs ayant été contrebalancés en partie par les pertes liées aux résultats techniques des titulaires de contrats en Amérique du Nord. Sur le plan des divisions, le résultat tiré des activités de base en Asie a augmenté de 19 % par rapport à celui pour le T4 2013, après ajustement pour tenir compte de la hausse des coûts de couverture dynamique (avec baisse correspondante des coûts de couverture à grande échelle dans le secteur Services généraux et autres), de l'incidence des variations des taux de change et de la vente de nos activités d'assurance à Taïwan à la fin de 2013. Le résultat tiré des activités de base canadiennes a diminué de 4 % et le résultat tiré des activités de base américaines a diminué de 15 % en raison des pertes liées aux résultats techniques des titulaires de contrats subies par les deux divisions au T4 2014.

En ce qui a trait aux éléments exclus du résultat tiré des activités de base du T4 2014, les pertes de juste valeur liées à l'incidence du recul marqué des prix du pétrole sur les placements détenus au Canada et aux États-Unis ont été surtout compensées par l'incidence favorable, sur l'évaluation des provisions mathématiques, des variations des courbes de rendement. Les pertes au titre des résultats techniques liés aux placements se sont établies à 353 millions de dollars (dont des profits de 50 millions de dollars étaient inclus dans le résultat tiré des activités de base et des pertes de 403 millions de dollars étaient exclues du résultat tiré des activités de base) et les profits liés à l'incidence directe des taux d'intérêt et des marchés des actions ont atteint 377 millions de dollars. Les charges liées aux méthodes et hypothèses actuarielles et aux modifications apportées aux pratiques se sont établies à un montant net de 59 millions de dollars et comprennent un profit net de 65 millions de dollars découlant des révisions faites par le Conseil des normes actuarielles du Canada aux normes de pratique se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique. Un profit découlant des modifications aux hypothèses relatives aux taux de réinvestissement des titres à revenu fixe (une provision pour l'utilisation d'actifs de toutes échéances assortis d'écarts de taux, un changement des scénarios générés de manière déterministe par des scénarios générés de manière stochastique pour la majorité des activités nord-américaines, et des modifications aux scénarios de taux d'intérêt sans risque) a été contrebalancé en partie par une nouvelle marge pour écarts défavorables des actifs alternatifs à long terme et des actions cotées.

Les éléments exclus du résultat tiré des activités de base pour le T4 2013 comprenaient des résultats techniques solides liés aux placements, le profit non récurrent sur la vente de nos activités d'assurance à Taïwan et un montant lié à des modifications aux objectifs de placement des comptes distincts qui soutiennent nos produits de rente à capital variable aux États-Unis.

Le résultat net attribué aux actionnaires de Manuvie s'est élevé à 3,5 milliards de dollars pour l'exercice 2014, contre 3,1 milliards de dollars pour l'exercice 2013. Le résultat net attribué aux actionnaires comprend le résultat tiré des activités de base, qui a totalisé 2,9 milliards de dollars en 2014, en comparaison de 2,6 milliards de dollars en 2013, et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base de 0,6 milliard de dollars en 2014, en regard de 0,5 milliard de dollars en 2013.

La hausse de 271 millions de dollars du résultat tiré des activités de base reflétait l'augmentation des produits d'honoraires découlant de la hausse des actifs dans nos activités de gestion de patrimoine, de la diminution des coûts de couverture nets et de l'incidence favorable du raffermissement du dollar américain, ces facteurs ayant été contrebalancés en partie par des résultats techniques défavorables en 2014. Sur le plan des divisions, le résultat tiré des activités de base en Asie a augmenté de 16 %, après ajustement pour tenir compte de la hausse des coûts de couverture dynamique (avec baisse correspondante des coûts de couverture à grande échelle dans le secteur Services généraux et autres), de l'incidence des variations des taux de change et de la vente de nos activités d'assurance à Taïwan à la fin de 2013. Au Canada, le résultat tiré des activités de base a progressé de 2 %, mais a reculé de 15 % aux États-Unis en raison surtout de l'incidence secondaire des facteurs de marché, des activités de gestion des risques et des résultats techniques défavorables. L'incidence secondaire des facteurs de marché tenait compte des répercussions défavorables de l'aplanissement de la courbe de rendement et des écarts de taux des obligations de société sur la reprise des provisions pour marges pour écarts défavorables dans les activités d'assurance et l'incidence de la reprise des marchés des actions et des activités de gestion des risques sur la reprise des marges sur les contrats de rente à capital variable. L'incidence primaire des facteurs de marché est comprise dans l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et est exclue du résultat tiré des activités de base.

L'augmentation de 100 millions de dollars sur douze mois des éléments exclus du résultat tiré des activités de base était principalement attribuable à une diminution de 291 millions de dollars des charges liées aux modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles et à une augmentation de 748 millions de dollars liée à l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt, ainsi que des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable, contrebalancées en partie par la non-récurrence d'éléments en 2013 et la baisse des profits au titre des résultats techniques liés aux placements en 2014. De plus, bien que les résultats techniques liés aux placements aient été solides pour les deux exercices, le profit de 359 millions de dollars inscrit en 2014 (en sus des 200 millions de dollars de profits sur les placements inclus dans le résultat tiré des activités de base) a reculé de 347 millions de dollars par rapport à celui de 2013.

Les profits sur les placements sont une combinaison des résultats en matière de placement tels qu'ils sont présentés et de l'incidence des activités d'investissement sur l'évaluation de nos provisions mathématiques. Les profits tirés des résultats techniques liés aux placements en 2014 de 559 millions de dollars (906 millions de dollars en 2013, y compris le montant de 200 millions de dollars inscrit dans le résultat tiré des activités de base, comprenaient un montant de 667 millions de dollars (571 millions de dollars en 2013) lié principalement à l'incidence des activités de placement (tant dans des actifs à revenu fixe que dans des actifs alternatifs à long terme) sur l'évaluation de nos provisions mathématiques, et un montant de 103 millions de dollars (162 millions de dollars en 2013) attribuable à nos résultats positifs au chapitre du crédit par rapport à nos hypothèses à long terme, contrebalancés en partie par l'incidence de 211 millions de dollars (55 millions de dollars en 2013) des pertes de juste valeur des actifs alternatifs à long terme. En 2013, les profits tirés des résultats techniques liés aux placements comprenaient également un montant de 228 millions de dollars lié aux activités de répartition des actifs qui ont amélioré les liquidités excédentaires et donné lieu à des actifs à rendement plus élevé dans les composantes respectives du passif.

A2 Souscriptions

Les souscriptions de produits d'assurance18 se sont établies à 760 millions de dollars au T4 2014, une hausse de 20 %19 par rapport à celles pour le T4 2013, les divisions de l'Asie, du Canada et des États-Unis ayant toutes enregistré une forte croissance. En 2014, les souscriptions de produits d'assurance se sont élevées à 2,5 milliards de dollars, en baisse de 10 % par rapport à 2013. Compte non tenu des produits d'assurance collective, les souscriptions de produits d'assurance en 2014 ont augmenté de 13 % par rapport à celles de 2013.

Au T4 2014, les souscriptions de produits d'assurance ont enregistré une forte croissance dans les trois régions par rapport au T4 2013. En Asie, des souscriptions records ont été réalisées, grâce à une croissance supérieure à 10 % dans la plupart des territoires. Au Canada, les souscriptions de régimes d'avantages pour groupes de grande taille ont beaucoup progressé au quatrième trimestre. Aux États-Unis, les souscriptions d'assurance vie ont continué de progresser, l'incidence de l'amélioration des produits et des modifications ciblées apportées à la tarification plus tôt cette année s'étant maintenue.

En 2014, les souscriptions de produits d'assurance ont reculé de 10 % par rapport à celles de 2013 sous l'effet principalement d'une diminution des souscriptions de régimes collectifs qui reflète notre approche rigoureuse en matière de tarification sur le marché très concurrentiel. Compte non tenu des produits d'assurance collective, les souscriptions de produits d'assurance ont augmenté de 13 % en 2014. En Asie, nous avons enregistré des souscriptions records de produits d'assurance, qui ont grimpé de 31 % par rapport à 2013, du fait de la vigueur continue des souscriptions de produits destinés aux entreprises au Japon, du coup d'envoi réussi des campagnes de souscription et des lancements de produits à Hong Kong, et de la croissance supérieure à 10 % dans les autres régions d'Asie. Au Canada, l'augmentation des souscriptions de produits d'assurance destinés aux particuliers reflète le lancement réussi d'un produit d'assurance vie universelle simplifié. Aux États-Unis, au cours de chaque trimestre de l'exercice, les souscriptions de produits d'assurance ont connu une hausse séquentielle, mais ont diminué par rapport à celles de 2013, en raison de la léthargie du marché de la planification successorale.

Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont totalisé 13,8 milliards de dollars au T4 2014, une hausse de 6 % en regard de celles du T4 2013. En 2014, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont atteint un niveau record de 52,6 milliards de dollars, une hausse de 1 % par rapport aux souscriptions records enregistrées en 2013. Compte non tenu des volumes de nouveaux prêts bancaires (qui sont inclus dans les souscriptions de produits de gestion de patrimoine), les souscriptions de produits de gestion de patrimoine pour le T4 2014 et l'exercice 2014 se sont améliorées respectivement de 9 % et 3 % par rapport à celles des périodes correspondantes de 2013.

Au T4 2014, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine se sont améliorées de 6 % en comparaison de celles pour le T4 2013. La baisse des volumes de nouveaux prêts bancaires (qui sont inclus dans les souscriptions de gestion de patrimoine) est attribuable aux pressions concurrentielles au chapitre des taux exercées dans un marché hypothécaire résidentiel au ralenti. Compte non tenu des volumes de nouveaux prêts bancaires, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine se sont améliorées de 9 % en comparaison de celles pour le T4 2013. En Asie, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont continué d'être exceptionnellement vigoureuses, progressant de 64 % par rapport au T4 2013, tirant profit des lancements de nouveaux produits, des campagnes de marketing et de l'amélioration de l'humeur du marché. Au Canada, les souscriptions de régimes de retraite collectifs ont augmenté, grâce aux solides souscriptions de régimes à cotisations définies. Aux États-Unis, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine sont demeurées stables par rapport à celles de l'exercice précédent, reflétant la solidité continue des souscriptions de fonds communs de placement.

En 2014, nous avons enregistré des souscriptions records de produits de gestion de patrimoine pour l'exercice, grâce à la solide contribution des activités des trois régions. En Asie, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont atteint un niveau record et ont suivi une tendance à la hausse tout au long de l'exercice attribuable aux lancements de nouveaux produits, aux campagnes de marketing et à l'amélioration de l'humeur du marché. Au Canada, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine, compte non tenu des volumes de nouveaux prêts bancaires, ont augmenté du fait que les souscriptions de régimes de retraite collectifs se sont hissées au deuxième plus haut niveau de souscriptions annuelles. Aux États-Unis, les souscriptions de fonds communs de placement toujours solides ont été supérieures à celles de l'industrie, faisant contrepoids à l'incidence négative de l'intensification des pressions concurrentielles sur le marché des régimes de retraite collectifs.

_______________________________
18   Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
19 La croissance (le recul) des souscriptions, des primes et dépôts et des fonds gérés est présenté(e) en devises constantes. Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

A3  Ratio du MMPRCE et ratio d'endettement

Le ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent (« ratio du MMPRCE ») de La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers (« Manufacturers ») était de 248 % à la fin de 2014, un niveau inchangé par rapport à celui enregistré le 30 septembre 2014 et le 31 décembre 2013. Le ratio d'endettement de Manuvie s'est établi à 27,8 % au 31 décembre 2014, par rapport à 27,1 % au 30 septembre 2014 et à 31,0 % à la fin de 2013.

En 2014, nous avons mobilisé 1,8 milliard de dollars (0,75 milliard de dollars au T4 2014) à titre de nouveau financement, et des emprunts de 1,8 milliard de dollars (néant au T4 2014) sont arrivés à échéance ou ont été remboursés, y compris des titres d'emprunt de premier rang de 1,0 milliard de dollars.

Nous avons également émis des reçus de souscription d'un montant de 2,26 milliards de dollars, qui ont été échangés contre des actions ordinaires le 30 janvier 2015 par suite de la conclusion de l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc. Sur une base pro forma, si la transaction avait été conclue le 31 décembre 2014, le ratio du MMPRCE se serait situé dans une fourchette de 235 % à 240 % et le ratio d'endettement aurait été d'environ 27,1 %. L'incidence du ratio du MMPRCE sera partiellement contrebalancée par les répercussions favorables des modifications apportées aux lignes directrices le concernant, en vigueur le 1er janvier 2015.

A4    Mise au point sur le programme d'efficience et d'efficacité

Notre programme d'efficience et d'efficacité, annoncé en novembre 2012, vise à tirer parti de notre taille et de nos capacités à l'échelle mondiale pour atteindre l'excellence opérationnelle dans toute l'organisation. En 2013, nous avions fait des économies annuelles avant impôt d'environ 200 millions de dollars. En 2014, nous avons continué de réaliser des progrès considérables et nos économies annuelles avant impôt liées aux activités, aux services d'information, aux achats, à la transformation du lieu de travail et à la conception organisationnelle dépassent actuellement 300 millions de dollars. Ces économies se sont traduites par des économies nettes avant impôt d'environ 200 millions de dollars en 2014, qui nous ont permis de financer de nouvelles initiatives visant à accélérer la croissance à long terme du résultat. Nous sommes en bonne voie de réaliser des économies avant impôt liées à l'efficience et à l'efficacité de 400 millions de dollars en 2016.

Au cours des quatre prochains exercices, nous avons également l'intention d'investir considérablement dans des projets nous permettant de réaliser notre vision stratégique. Le montant de cet investissement pourrait changer au fur et à mesure de la mise en œuvre de notre stratégie. Nous avons notamment l'intention de nous assurer que l'ordre de priorité des projets et leur séquence sont appropriés, compte tenu des difficultés récentes.

A5  Acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc

Le 3 septembre 2014, Manufacturers a conclu une entente avec Standard Life Oversea Holdings Limited, une filiale de Standard Life plc, et Standard Life plc, visant à ce que Manufacturers se porte acquéreur des actions de la Financière Standard Life inc. et d'Investissements Standard Life inc., collectivement les activités canadiennes de Standard Life plc.

Le 30 janvier 2015, la Société a conclu l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc pour une contrepartie en espèces de 4,0 milliards de dollars. À la clôture, les reçus de souscription en circulation de la Société ont été automatiquement échangés, à raison de un pour un, contre 105 647 334 actions ordinaires de la Société, d'une valeur déclarée d'environ 2,2 milliards de dollars. De plus, conformément aux modalités des reçus de souscription, un équivalent de dividendes de 0,155 $ par reçu de souscription (total de 16,4 millions de dollars) a également été versé aux porteurs des reçus de souscriptions, soit un montant égal aux dividendes en espèces déclarés sur les actions ordinaires de la Société pour lesquelles la clôture des registres a eu lieu au cours de la période du 15 septembre 2014 au 29 janvier 2015.

Le tableau qui suit présente les actifs et les passifs non audités des activités canadiennes de Standard Life plc au 31 décembre 2014.

(en millions de $ CA, non audité) Au 31 décembre 2014  
Actif    
Placements       18 670 $
Autres actifs       970  
Actif net des fonds distincts       31 251  
Total des actifs       50 891 $
Passif    
Passifs des contrats d'assurance et des contrats de placement       16 271 $
Autres passifs       771  
Débentures subordonnées       403  
Passifs nets des fonds distincts       31 251  
Total des passifs       48 696 $
Actifs acquis, montant net       2 195  $

L'écart entre le prix d'achat et la juste valeur définitive déterminée des immobilisations corporelles acquises au 30 janvier 2015, montant net, correspond au goodwill et aux immobilisations incorporelles. En raison de la conclusion récente de l'acquisition, la juste valeur déterminée et le prix d'achat initial et la comptabilisation initiale du regroupement d'entreprises, et certaines informations, n'ont pas été fournies. La répartition finale du prix d'achat au 30 janvier 2015 sera déterminée après qu'une évaluation complète de la juste valeur des actifs (y compris les immobilisations corporelles) et des passifs pris en charge à cette date aura été effectuée.

Cette transaction améliore considérablement la capacité de la Société de servir la clientèle d'un bout à l'autre du Canada, et partout dans le monde, à partir du Québec. Sur une base pro forma, selon les données au 31 décembre 2014, après avoir pris en compte l'effet de la transaction, l'acquisition :

  • génère une augmentation de 20,9 milliards de dollars des actifs administrés20 dans les régimes d'accumulation du capital de notre secteur des régimes de retraite collectifs au Canada, portant les actifs administrés dans les régimes d'accumulation du capital au Canada à 46,1 milliards de dollars;
  • génère une augmentation de 6,5 milliards de dollars des actifs gérés dans notre secteur des fonds communs de placement au Canada, portant le total des actifs gérés20 au Canada à 39,6 milliards de dollars21;
  • génère des primes et dépôts de 0,7 milliard de dollars pour notre secteur de régimes collectifs au Canada, portant le total des primes et dépôts au Canada à 7,8 milliards de dollars.

Faits saillants de la transaction22:

  • Exclusion faite des coûts de transition et d'intégration, nous prévoyons qu'après la première année, la transaction ajoutera environ 0,03 $ au résultat par action ordinaire chaque année pendant les trois prochaines années. Elle nous donnera aussi la capacité de dégager un résultat tiré des activités de base supérieur à celui de 4 milliards de dollars que nous visions pour 2016.
  • La transaction et son financement nous permettent de conserver un niveau élevé de fonds propres et une souplesse financière, et n'affectent pas notre capacité à verser un dividende. En fait, cette transaction accroîtra notre capacité à augmenter le dividende à plus long terme.
  • Nous croyons que la transaction contribuera à l'amélioration du résultat tiré des activités de base, mais les coûts de transition, qui en font partie, nuiront temporairement et modestement à l'atteinte de l'objectif de rendement des capitaux propres tiré des activités de base pour 2016, fixé à 13 %.
  • Exclusion faite des coûts de transition et d'intégration, nous nous attendons à ce que la transaction contribue modestement au résultat par action au cours de la première année suivant l'acquisition.
  • La transaction fait progresser notre résultat tiré d'activités nécessitant peu de capitaux et axées sur les honoraires.
  • Des coûts d'intégration totalisant 150 millions de dollars après impôt sont à prévoir au cours des trois premières années et nous prévoyons l'augmentation des revenus issus de synergies au fil du temps.
  • Des économies annuelles de 100 millions de dollars après impôt devraient être largement réalisées d'ici la troisième année suivant l'acquisition.
  • À la date de l'annonce, nous avons mentionné que nous ciblions un ratio du MMPRCE se situant dans une fourchette de 235 % à 240 % à la clôture de la transaction. À l'heure actuelle, le ratio pro forma se serait situé dans cette fourchette, en présumant que la date de clôture est le 31 décembre 2014.
  • Nous avons également mentionné que nous ciblons un ratio d'endettement d'environ 28 % à la clôture. Le ratio pro forma, en présumant que la date de clôture est le 31 décembre 2014, aurait été d'environ 27,1 %.
  • Nous continuons de cibler un ratio d'endettement de 25 % à long terme.

_______________________________
20   Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
21   D'après les données de l'Institut des fonds d'investissement du Canada, au 31 décembre 2014.
22   Voir les rubriques « Mise en garde au sujet des déclarations prospectives » et « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

B  FAITS SAILLANTS FINANCIERS

    Résultats trimestriels   Résultats de l'exercice
(en millions de $ CA, à moins d'indication contraire, non audité)   T4 2014     T3 2014     T4 2013       2014       2013  
Résultat net attribué aux actionnaires    640 $   1 100  $   1 297 $     3 501 $     3 130 $
Dividendes sur actions privilégiées   (28)     (28)     (34)       (126)       (131)  
Résultat net attribué aux porteurs d'actions ordinaires   612 $   1 072 $ $   1 263 $     3 375 $     2 999 $
Rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué aux actionnaires                                  
Résultat tiré des activités de base1    713 $   755 $   685 $     2 888 $     2 617 $
  Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   (403)     320     215       359       706  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   310 $   1 075 $    900 $     3 247 $     3 323 $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué aux actionnaires                                  
  Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des garanties de rentes à capital variable   377     70     (81)       412       (336)  
  Modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles   (59)     (69)     (133)       (198)       (489)  
  Sortie des activités d'assurance à Taïwan   12     -     350       12       350  
  Incidence des changements apportés aux produits en vigueur et autres2   -     24     261       28       282  
Résultat net attribué aux actionnaires    640 $   1 100 $   1 297 $     3 501 $     3 130 $
Résultat de base par action ordinaire ($ CA)   0,33 $   0,58 $    0,69 $      1,82 $     1,63 $
Résultat dilué par action ordinaire ($ CA)   0,33 $    0,57 $   0,68 $     1,80 $     1,62 $
Résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire ($ CA)1   0,36 $   0,39 $   0,35 $     1,48 $     1,34 $
Rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires (« RCP »)   8,1 %   14,8 %   20,2     11,9 %     12,8  %
RCP tiré des activités de base1   9,0 %   10,1 %   10,4      9,8 %     10,6  %
Souscriptions1                                  
  Produits d'assurance3   760 $   660   617 $     2 544 $     2 757 $
  Produits de gestion de patrimoine   13 762 $   11 742   12 241 $     52 604 $     49 681 $
Primes et dépôts1                                  
  Produits d'assurance   6 649 $   6 455 $   6 169 $     25 015 $     24 549 $
  Produits de gestion de patrimoine   18 863 $   15 632 $   15 367 $     72 986 $     63 701 $
Actifs gérés (en milliards de $ CA)1   691 $   663 $   599 $     691 $     599 $
Fonds propres (en milliards de $ CA)1   39,6 $   37,7 $   33,5 $     39,6 $     33,5 $
Ratio du MMPRCE de Manufacturers   248 %   248  %   248 %     248 %     248 %

1) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
2)  Pour une description plus détaillée, voir la section B1 ci-après.
3) Les souscriptions de produits d'assurance ont été ajustées pour exclure Taïwan pour toutes les périodes.
   

B1 Analyse des résultats du quatrième trimestre

Le tableau ci-dessous établit le rapprochement du résultat net attribué aux actionnaires de 640 millions de dollars et du résultat tiré des activités de base de 713 millions de dollars pour le T4 2014.

(en millions de $ CA, non audité)   T4 2014     T3 2014     T4 2013  
Résultat tiré des activités de base1                  
Division Asie2   260 $   273 $   227 $
Division canadienne2   224     243     233  
Division américaine2   338     342     366  
Services généraux et autres (excluant le coût prévu des couvertures à grande échelle et les profits sur les placements liés aux activités de base)   (112)     (107)     (138)  
Coût prévu des couvertures à grande échelle2, 3   (47)     (46)     (53)  
Résultats techniques liés aux placements inclus dans le résultat tiré des activités de base4   50     50     50  
Résultat tiré des activités de base   713 $   755 $   685 $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base4   (403)     320     215  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   310 $   1 075 $   900 $
Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable (voir tableau ci-après)4, 5   377     70     (81)  
Modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles6   (59)     (69)     (133)  
Sortie des activités d'assurance à Taïwan   12     -     350  
Incidence des changements apportés aux produits en vigueur et autres éléments7   -     24     261  
Résultat net attribué aux actionnaires   640 $   1 100 $   1 297 $

1) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
2) La diminution des coûts de couverture prévus au T4 2014 par rapport à ceux du T4 2013 a été contrebalancée en partie par une augmentation des coûts de couverture dynamique compris dans le résultat tiré des activités de base de la Division Asie, de la Division canadienne et de la Division américaine.
3) La perte nette sur les couvertures d'actions à grande échelle subie au T4 2014 s'est établie à 107 millions de dollars et comprend une charge de 47 millions de dollars relativement au coût prévu estimé des couvertures d'actions à grande échelle en fonction de nos hypothèses d'évaluation à long terme et une charge de 60 millions de dollars découlant du rendement supérieur des marchés par rapport à nos hypothèses d'évaluation (comprises dans l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable mentionnée ci-après).
4) Comme il est mentionné à la rubrique « Principales méthodes comptables et actuarielles » ci-après, les passifs des contrats d'assurance, montant net, pour les assureurs canadiens sont établis, selon les IFRS, au moyen de la méthode canadienne axée sur le bilan (« MCAB »). En vertu de la MCAB, l'évaluation des provisions mathématiques comprend les estimations concernant les revenus de placement prévus futurs attribuables aux actifs qui sous-tendent les contrats. Les profits et les pertes liés aux résultats techniques sont comptabilisés lorsque les activités de la période considérée diffèrent de celles qui ont été utilisées dans les provisions mathématiques au début de la période. Ces profits et pertes peuvent être liés au rendement des placements de la période considérée, ainsi qu'à la variation de nos provisions mathématiques liée à l'incidence des activités d'investissement de la période considérée sur les hypothèses concernant les revenus de placement prévus futurs. L'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt est présentée séparément. Le montant maximal de 200 millions de dollars par année de résultats techniques sur les placements favorables inclus sera accru et porté à 400 millions de dollars par année à compter du premier trimestre de 2015 (« T1 2015 »). Pour en savoir plus, voir la rubrique F1 « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
5) L'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt est fonction de nos hypothèses relatives à l'évaluation des provisions mathématiques et comprend des modifications apportées aux hypothèses relatives aux taux d'intérêt, y compris les profits et les pertes réels sur les dérivés associés à nos couvertures d'actions à grande échelle. Nous avons aussi inclus les profits et les pertes découlant des positions en dérivés et de la vente d'obligations désignées comme disponibles à la vente (« DV ») dans la composante Services généraux et autres. Les composantes de cet élément sont présentées dans le tableau ci-après. Jusqu'au T3 2014, elles comprenaient également une révision trimestrielle des taux de réinvestissement ultime.
6) La charge de 59 millions de dollars au T4 2014 est principalement attribuable à l'amélioration des méthodes et du modèle, contrebalancée en partie par un profit de 65 millions de dollars découlant des révisions faites par le Conseil des normes actuarielles aux normes de pratique se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique.
7) Le profit de 261 millions de dollars au T4 2014 comprend l'incidence sur l'évaluation des provisions mathématiques des modifications approuvées par les titulaires de contrats, apportées aux objectifs de placement de comptes distincts qui appuient nos produits de rente à capital variable aux États-Unis et la réappropriation d'un traité de réassurance en Asie.
   

Le profit (la charge) lié(e) à l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable figurant dans le tableau précédent découle de ce qui suit :

(en millions de $ CA, non audité)   T4 2014     T3 2014     T4 2013  
Incidence directe des marchés des actions et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable1   (142) $   (35) $   105 $
Taux de réinvestissement des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des provisions mathématiques2   533     165     (105)  
Vente d'obligations désignées comme DV et positions en dérivés du secteur Services généraux et autres   (14)     (15)     (55)  
Charges attribuables aux hypothèses moins élevées relatives aux taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des provisions mathématiques3   -     (45)     (26)  
Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des garanties de rentes à capital variable   377 $   70 $   (81) $

1) Au T4 2014, des pertes brutes de 881 millions de dollars découlant de l'exposition aux actions et des charges brutes de couverture des actions de 60 millions de dollars liées aux couvertures à grande échelle ont été compensées en partie par un profit de 799 millions de dollars lié aux couvertures dynamiques, ce qui a donné lieu à une perte de 142 millions de dollars.
2) Le profit réalisé au T4 2014 au titre des hypothèses relatives aux taux de réinvestissement des titres à revenu fixe découlait de l'incidence directe, sur l'évaluation des provisions mathématiques, des variations des courbes et des écarts de rendement surtout aux États-Unis et au Canada.
3) Les charges périodiques au titre du taux de réinvestissement ultime ont cessé d'être comptabilisées à compter du T4 2014, en raison des révisions faites par le Conseil des normes actuarielles du Canada aux normes de pratique se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique.
   

B2 Analyse des résultats de l'exercice

Le tableau ci-dessous établit le rapprochement du résultat net attribué aux actionnaires de 3 501 millions de dollars et du résultat tiré des activités de base de 2 888 millions de dollars pour l'exercice 2014.

(en millions de $ CA, non audité)                
Exercices clos les 31 décembre     2014       2013  
Résultat tiré des activités de base1                
Division Asie2     1 008 $     921 $
Division canadienne2     927       905  
Division américaine2     1 383       1 510  
Services généraux et autres (excluant le coût prévu des couvertures à grande échelle et les profits sur les placements liés aux activités de base)     (446)       (506)  
Coût prévu des couvertures à grande échelle2, 3     (184)       (413)  
Résultats techniques liés aux placements inclus dans le résultat tiré des activités de base4     200       200  
Total du résultat tiré des activités de base     2 888 $     2 617 $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans les profits sur les placements liés aux activités de base4     359       706  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base     3 247 $     3 323 $
Modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles5     (198)       (489)  
Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable4, 6 (voir tableau ci-après)     412       (336)  
Sortie des activités d'assurance à Taïwan     12       350  
Incidence des changements apportés aux produits en vigueur et des autres éléments7     24       261  
Éléments fiscaux importants et exceptionnels8     4       47  
Frais de restructuration liés à la refonte de la structure organisationnelle     -       (26)  
Résultat net attribué aux actionnaires     3 501 $     3 130 $

1)  Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
2) La diminution des coûts de couverture à grande échelle prévus en 2014 par rapport à 2013 a été compensée en partie par une augmentation des coûts de couverture dynamique du résultat tiré des activités de base des Divisions américaine et canadienne et de la Division Asie.
3) La perte nette sur les couvertures d'actions à grande échelle subie en 2014 s'est établie à 304 millions de dollars et comprend une charge de 184 millions de dollars relativement au coût prévu estimé des couvertures d'actions à grande échelle en fonction de nos hypothèses d'évaluation à long terme et une charge de 120 millions de dollars découlant du rendement supérieur des marchés par rapport à nos hypothèses d'évaluation (comprises dans l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable mentionnée ci-après).
4) Comme il est mentionné à la rubrique « Principales méthodes comptables et actuarielles », les passifs des contrats d'assurance, montant net, pour les assureurs canadiens sont établis, selon les IFRS, au moyen de la MCAB. En vertu de la MCAB, l'évaluation des provisions mathématiques comprend les estimations concernant les revenus de placement prévus futurs attribuables aux actifs qui sous-tendent les contrats. Les profits et les pertes liés aux résultats techniques sont comptabilisés lorsque les activités de la période considérée diffèrent de celles qui ont été utilisées dans les provisions mathématiques au début de la période. Ces profits et pertes peuvent être liés au rendement des placements de la période considérée, ainsi qu'à la variation de nos provisions mathématiques liée à l'incidence des activités d'investissement de la période considérée sur les hypothèses concernant les revenus de placement prévus futurs. L'incidence directe des marchés est présentée séparément. Le montant maximal de 200 millions de dollars par année de résultats techniques sur les placements favorables inclus sera accru et porté à 400 millions de dollars par année à compter du T1 2015). Pour en savoir plus, voir la rubrique F1 « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.
5) De la charge de 198 millions de dollars de 2014 liée aux modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles, un montant de 69 millions de dollars a été comptabilisé au troisième trimestre dans le cadre de la révision annuelle complète des hypothèses d'évaluation. Au cours de l'exercice, les charges attribuables aux variations des hypothèses relatives aux échéances et à la mise à jour des normes actuarielles relatives aux normes d'étalonnage des fonds d'obligations de fonds distincts ont été compensées en partie par les avantages découlant de l'amélioration aux prévisions de flux de trésorerie liés aux actifs et aux passifs, y compris un examen approfondi du modèle de flux de trésorerie futurs relatifs à l'impôt pour nos activités d'assurance aux États-Unis, la mise à jour des hypothèses sur la mortalité et la morbidité et la mise à jour des normes actuarielles relatives aux hypothèses de réinvestissement économique.
6) L'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt est fonction de nos hypothèses relatives à l'évaluation des provisions mathématiques et comprend des modifications apportées aux hypothèses relatives aux taux d'intérêt. Elle comprend aussi les profits et les pertes réels sur les dérivés associés à nos couvertures d'actions à grande échelle. Nous avons aussi inclus les profits et les pertes découlant des positions en dérivés et de la vente d'obligations dans la composante Services généraux et autres. Les composantes de cet élément sont présentées dans le tableau ci-après.
7) Le montant de 2014 est à la réappropriation d'un traité de réassurance au Canada. Le profit de 261 millions de dollars en 2013 comprend l'incidence sur l'évaluation des provisions mathématiques des modifications, approuvées par les titulaires de contrats, apportées aux objectifs de placement de comptes distincts qui appuient nos produits de rente à capital variable aux États-Unis et la réappropriation d'un traité de réassurance en Asie.
8) Le profit de 4 millions de dollars réalisé en 2014 se rapporte aux modifications des taux d'imposition en Asie. Les éléments fiscaux de 2013 reflètent surtout l'incidence des modifications des taux d'imposition provinciaux canadiens sur nos actifs d'impôt différé.
   

Le profit (la perte) lié(e) à l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable figurant dans le tableau précédent découle de ce qui suit :

(en millions de $ CA, non audité)                
Exercices clos les 31 décembre     2014       2013  
Incidence directe des marchés des actions et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable1     (182) $     458 $
Taux de réinvestissement des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des provisions mathématiques2     729       (276)  
Vente d'obligations désignées comme DV et positions en dérivés du secteur Services généraux et autres     (40)       (262)  
Charges attribuables aux hypothèses moins élevées relatives aux taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des provisions mathématiques3     (95)       (256)  
Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des garanties de rentes à capital variable     412 $     (336) $

1) En 2014, des pertes brutes de 2 179 millions de dollars découlant de l'exposition aux actions et des charges brutes de couverture des actions de 120 millions de dollars liées aux couvertures à grande échelle ont été compensées en partie par un profit de 2 117 millions de dollars lié aux couvertures dynamiques, ce qui a donné lieu à une perte de 182 millions de dollars.
2) Le profit réalisé en 2014 au titre des hypothèses relatives aux taux de réinvestissement des titres à revenu fixe découlait de l'incidence directe, sur l'évaluation des provisions mathématiques, des variations des courbes et des écarts de rendement surtout aux États-Unis et au Canada.
3) Les charges périodiques au titre du taux de réinvestissement ultime ont cessé d'être comptabilisées à compter du T4 2014, en raison des révisions faites par le Conseil des normes actuarielles du Canada aux normes de pratique se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique.
   

B3    Produits

    Résultats trimestriels     Résultats de l'exercice  
(en millions de $ CA, non audité)   T4 2014     T3 2014     T4 2013     2014     2013  
Primes, montant net   4 849 $   4 641 $   4 548 $   17 883 $   17 510 $
Produits de placement   2 681     2 618     2 632     10 808     9 860  
Autres produits1   2 301     2 207     2 633     8 739     8 876  
Produits avant profits (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et des contrats de placement et sur le programme de couvertures à grande échelle   9 831     9 466     9 813     37 430     36 246  
Profits (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et des contrats de placement et sur le programme de couverture à grande échelle   6 182     1 561     (2 783)     17 092     (17 607)  
Total des produits   16 013 $   11 027 $   7 030 $   54 522 $    18 639 $

1) Au T4 2013 et pour l'exercice 2013, les autres produits comprenaient un profit avant impôt de 476 millions de dollars sur la vente de nos activités d'assurance à Taïwan.
   

Au cours de l'exercice 2014, les produits avant profits (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s se sont établis à 37,4 milliards de dollars, une hausse de 5 % par rapport à l'exercice 2013, après ajustement pour tenir compte du profit non récurrent sur la vente de nos activités d'assurance de Taïwan au T4 2013. La hausse tenait compte de l'augmentation des produits d'honoraires découlant de l'augmentation des actifs dans nos activités de gestion de patrimoine et du raffermissement du dollar américain. Les primes nettes, en devises constantes, ont augmenté de 12 % en Asie, et ont reculé au Canada et aux États-Unis respectivement de 2 % et 13 %.

La variation des profits nets réalisés et latents (pertes nettes réalisées et latentes) sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et des contrats de placement et sur notre programme de couverture à grande échelle était liée principalement à l'incidence des fluctuations des taux d'intérêt sur la juste valeur de nos obligations et de nos instruments dérivés à revenu fixe. En 2014, la baisse générale des taux d'intérêt a entraîné une augmentation des produits, tandis que, en 2013, l'amélioration générale des taux d'intérêt avait donné lieu à une diminution des produits.

Pour des précisions, voir ci-après la rubrique B7 « Incidence de la comptabilisation à la juste valeur ».

B4  Primes et dépôts23

Les primes et dépôts sont une autre mesure de la croissance du chiffre d'affaires, étant donné qu'ils comprennent tous les nouveaux flux de trésorerie liés aux titulaires de contrats et que, contrairement au total des produits, ils ne subissent pas l'incidence de la volatilité générée par la comptabilisation à la juste valeur. Les primes et dépôts des produits d'assurance se sont établis à 6,6 milliards de dollars au T4 2014, en hausse de 4 %, en devises constantes, par rapport au T4 2013. Pour l'exercice 2014, les primes et dépôts des produits d'assurance se sont établis à 25,0 milliards de dollars, en baisse de 1 %, en devises constantes, par rapport à 2013.

Au T4 2014, les primes et dépôts des produits de gestion de patrimoine se sont établis à 18,9 milliards de dollars, en hausse de 3,5 milliards de dollars, ou 15 %, en devises constantes, par rapport au T4 2013. Pour l'exercice, les primes et dépôts des produits de gestion de patrimoine se sont établis à 73,0 milliards de dollars, une hausse de 9 %, en devises constantes, par rapport à 2013.

_________________________________
23 Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après.

B5 Actifs gérés23

Les actifs gérés au 31 décembre 2014 ont atteint un niveau record de 691 milliards de dollars, une augmentation de 92,2 milliards de dollars, ou 9 %, en devises constantes, par rapport au 31 décembre 2013. L'augmentation est essentiellement attribuable à la croissance de nos activités de gestion d'actifs, aux marchés des actions favorables et à l'incidence liée à la comptabilisation à la juste valeur de la réduction des taux d'intérêt sur les placements en titres à revenu fixe.

B6 Fonds propres23

Le total des fonds propres de la SFM au 31 décembre 2014 s'est établi à 39,6 milliards de dollars, soit 1,9 milliard de dollars de plus qu'au 30 septembre 2014 et 6,1 milliards de dollars de plus qu'au 31 décembre 2013. La hausse en regard du 31 décembre 2013 est surtout attribuable à un résultat net de 3,5 milliards de dollars, à l'incidence du change de 1,9 milliard de dollars et à l'émission de fonds propres d'un montant net de 1 milliard de dollars (compte non tenu d'un montant de 1,0 milliard de dollars au titre du rachat de titres d'emprunt de premier rang, étant donné qu'ils ne respectent pas la définition de fonds propres), contrebalancés en partie par des dividendes en espèces de 0,9 milliard de dollars versés au cours de la période. Comme il est indiqué à la rubrique A3 ci-dessus, le ratio du MMPRCE de Manufacturers était de 248 % au 31 décembre 2014, soit le même ratio qu'au 30 septembre 2014 et au 31 décembre 2013.

B7 Incidence de la comptabilisation à la juste valeur

Les méthodes de comptabilisation à la juste valeur ont une incidence sur l'évaluation de nos actifs et de nos passifs. L'incidence sur l'évaluation des actifs et des passifs des activités de placement et des fluctuations des marchés est comptabilisée à titre de profits (pertes) liés aux résultats techniques sur les placements, soit l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des garanties de rentes à capital variable, chacun de ces éléments influant sur le résultat net (voir les rubriques A1 et A2 ci-dessus pour une analyse des résultats techniques du quatrième trimestre et de l'exercice).

Les profits réalisés et latents nets comptabilisés sur les produits de placement se sont établis à 17,1 milliards de dollars pour l'exercice 2014 et à 6,2 milliards de dollars pour le T4 2014. Ce montant est surtout attribuable à l'incidence, qui découle de la comptabilisation à la valeur de marché, des diminutions des taux d'intérêt sur nos obligations et nos instruments dérivés à revenu fixe.

Comme il est mentionné à la rubrique « Principales méthodes comptables et actuarielles » du rapport de gestion de notre rapport annuel de 2013, les passifs de contrats d'assurance, montant net, sont établis, selon les IFRS, au moyen de la MCAB, comme l'exige l'Institut canadien des actuaires. L'évaluation des provisions mathématiques comprend l'estimation des prestations et des obligations au titre des règlements futurs qui devront être versées aux titulaires de contrats sur la durée restante des contrats en vigueur, y compris le coût du traitement des contrats, après retranchement des produits futurs attendus des contrats et des revenus de placement prévus futurs attribuables aux actifs qui sous-tendent les contrats. Le rendement des placements est projeté à l'aide des portefeuilles d'actifs actuels et des stratégies prévues de réinvestissement. Les profits et les pertes liés aux résultats techniques sont comptabilisés lorsque les activités de la période considérée diffèrent de celles qui ont été utilisées dans les provisions mathématiques au début de la période. Nous classons les profits et les pertes par type d'hypothèses. Par exemple, les activités d'investissement de la période considérée qui ont pour effet de faire augmenter (diminuer) les revenus de placement prévus futurs attribuables aux actifs qui sous-tendent les contrats donneront lieu à un profit ou une perte lié(e) aux résultats techniques.

B8 Incidence des taux de change

Les fluctuations des taux de change, attribuables essentiellement au raffermissement du dollar américain par rapport au dollar canadien, ont entraîné une hausse du résultat tiré des activités de base de 35 millions de dollars au T4 2014 par rapport au T4 2013 et de 129 millions de dollars pour l'exercice 2014 par rapport à l'exercice 2013. L'incidence du change sur les éléments exclus du résultat tiré des activités de base n'est pas pertinente en raison de la nature de ces éléments.

C  RÉSULTATS PAR DIVISION

C1 Division Asie

(en millions de $, à moins
d'indication contraire)
    Résultats trimestriels     Résultats de l'exercice  
Dollars canadiens     T4 2014     T3 2014     T4 2013     2014     2013  
Résultat net attribué aux actionnaires      336 $    332 $    725 $   1 247 $    2 519 $
Résultat tiré des activités de base1     260     273     227     1 008     921  
Primes et dépôts     5 256     4 691     3 680     17 897     16 504  
Actifs gérés (en milliards)     87,1     84,5     76,6     87,1     76,6  
Dollars américains                                
Résultat net attribué aux actionnaires     297 $   305 $    690 $    1 129 $    2 451 $
Résultat tiré des activités de base     229     251     216     913     893  
Primes et dépôts     4 627     4 308     3 509     16 185     16 062  
Actifs gérés (en milliards)     75,1     75,4     72,0     75,1     72,0  

1) Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » pour un rapprochement entre le résultat net attribué aux actionnaires et le résultat tiré des activités de base selon les IFRS.
   

Au T4 2014, la Division Asie a comptabilisé un résultat net attribué aux actionnaires de 336 millions de dollars en regard de 725 millions de dollars au T4 2013. Le résultat net attribué aux actionnaires tient compte du résultat tiré des activités de base, qui s'est établi à 260 millions de dollars au T4 2014, en comparaison de 227 millions de dollars au T4 2013, et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base, qui se sont établis à 76 millions de dollars au T4 2014, en regard de 498 millions de dollars au T4 2013.

En dollars américains, la monnaie de présentation de la division, le résultat net attribué aux actionnaires s'est établi à 297 millions de dollars américains au T4 2014, en regard de 690 millions de dollars américains au T4 2013, et le résultat tiré des activités de base s'est fixé à 229 millions de dollars américains au T4 2014, en regard de 216 millions de dollars américains au T4 2013. Les éléments exclus du résultat tiré des activités de base se sont établis à 68 millions de dollars américains au T4 2014 en regard de 474 millions de dollars américains au T4 2013.

Le résultat tiré des activités de base a augmenté de 39 millions de dollars américains, ou 19 %, en regard du T4 2013 après ajustement pour tenir compte de la hausse des coûts de couverture dynamique (avec baisse correspondante des coûts de couverture à grande échelle dans le secteur Services généraux et autres), de l'incidence des variations des taux de change et de la vente de nos activités d'assurance à Taïwan au T4 2013. L'augmentation du résultat tiré des activités de base s'explique par des résultats techniques favorables des titulaires de contrats, notamment à Hong Kong, l'amélioration des marges des affaires nouvelles et l'augmentation des produits d'honoraires. La diminution de 406 millions de dollars américains des éléments exclus du résultat tiré des activités de base est attribuable à la non-récurrence de deux profits non récurrents au T4 2013; soit le profit à la vente de nos activités d'assurance à Taïwan et le profit sur l'opération de réappropriation d'un traité de réassurance.

Le résultat net attribué aux actionnaires de la Division Asie s'est élevé à 1 129 millions de dollars américains pour l'exercice 2014, en regard de 2 451 millions de dollars américains en 2013, soit une baisse de 1 322 millions de dollars américains. Bien que le résultat tiré des activités de base ait augmenté de 20 millions de dollars américains, les éléments exclus du résultat tiré des activités de base ont diminué de 1 342 millions de dollars américains. Le résultat tiré des activités de base en 2014 a augmenté de 138 millions de dollars américains, soit une hausse de 16 % après ajustement, pour tenir compte des éléments indiqués dans le paragraphe ci-dessus, ce qui reflète la croissance des affaires nouvelles et des contrats en vigueur, une amélioration des marges des affaires nouvelles et des résultats techniques favorables. La diminution de 1 342 millions de dollars américains des éléments exclus du résultat tiré des activités de base est attribuable aux mêmes facteurs que ceux énoncés dans le paragraphe ci-dessus ainsi qu'à la non-récurrence de profits importants comptabilisés en 2013 en lien avec l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable non assorties d'une couverture dynamique.

Les primes et dépôts au T4 2014 se sont établis à 4,6 milliards de dollars américains, en hausse de 38 %, en devises constantes, par rapport au T4 2013. Les primes et dépôts des produits d'assurance se sont élevés à 1,6 milliard de dollars américains, en hausse de 15 % (compte tenu d'un ajustement pour exclure les activités d'assurance de Taïwan vendues au T4 2013), du fait de la croissance supérieure à 10 % des souscriptions dans la plupart des marchés asiatiques, notamment des solides souscriptions de produits destinés aux entreprises au Japon et de la croissance robuste des contrats en vigueur dans la région. Les primes et dépôts du secteur Gestion de patrimoine de 3,0 milliards de dollars américains ont augmenté de 60 % sous l'effet de l'amélioration de l'humeur des marchés, de campagnes de marketing et du lancement d'un nouveau fonds en Chine, d'une hausse des souscriptions de fonds communs de placement en Indonésie et de l'élargissement du réseau de distribution de produits de gestion de patrimoine au Japon.

Au cours de l'exercice 2014, les primes et dépôts se sont élevés à 16,2 milliards de dollars américains, en hausse de 5 %, en devises constantes, par rapport à 2013. De ce montant, les primes et dépôts pour les produits d'assurance ont totalisé 6,4 milliards de dollars américains, en hausse de 13 % par rapport à 2013 (compte tenu d'un ajustement pour exclure les activités d'assurance de Taïwan vendues en 2013). Les primes et dépôts pour les produits de gestion de patrimoine de 9,8 milliards de dollars américains ont augmenté de 3 % par rapport à 2013.

Les actifs gérés au 31 décembre 2014 se sont établis à 75,1 milliards de dollars américains, une hausse de 10 %, en devises constantes, en regard des actifs gérés au 31 décembre 2013, ce qui s'explique par les flux de trésorerie nets liés aux titulaires de contrats de 2,0 milliards de dollars américains et l'incidence de la reprise sur le marché des actions et de la baisse des taux d'intérêt au cours des douze derniers mois.

C2 Division canadienne

(en millions de $, à moins
d'indication contraire)
    Résultats trimestriels     Résultats de l'exercice  
Dollars canadiens     T4 2014     T3 2014   T4 2013     2014     2013  
Résultat net attribué aux actionnaires           73 $         286 $       373 $         1 003 $         828 $
Résultat tiré des activités de base1     224     243   233     927     905  
Primes et dépôts     5 427     5 073   5 275     21 619     21 172  
Actifs gérés (en milliards)     158,9     156,0   145,2     158,9     145,2  

1) Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » pour un rapprochement entre le résultat net attribué aux actionnaires et le résultat tiré des activités de base selon les IFRS.
   

Au T4 2014, le résultat net attribué aux actionnaires de la Division canadienne s'est établi à 73 millions de dollars en regard de 373 millions de dollars au T4 2013. Au T4 2014, le résultat net attribué aux actionnaires tient compte du résultat tiré des activités de base de 224 millions de dollars, en comparaison de 233 millions de dollars au T4 2013, et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base qui ont donné lieu à une perte de 151 millions de dollars au T4 2014, en regard d'un profit de 140 millions de dollars au T4 2013. L'augmentation du résultat tiré des activités de base découlant de la croissance des contrats en vigueur, y compris la hausse des produits d'honoraires attribuable à la croissance de nos activités de gestion de patrimoine, a été plus que neutralisée par des résultats techniques défavorables et la diminution des marges des affaires nouvelles. La perte liée aux éléments exclus du résultat tiré des activités de base au quatrième trimestre reflète des résultats techniques non favorables liés aux placements découlant d'importantes baisses des prix du pétrole.

Le résultat net attribué aux actionnaires de la Division canadienne s'est élevé à 1 003 millions de dollars pour l'exercice 2014, contre 828 millions de dollars pour l'exercice 2013. Le résultat tiré des activités de base s'est établi à 927 millions de dollars, soit 22 millions de dollars de plus qu'en 2013, et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base ont donné lieu à un profit de 76 millions de dollars en 2014, en regard d'une perte de 77 millions de dollars en 2013. L'augmentation du résultat tiré des activités de base s'explique par la croissance des contrats en vigueur, y compris la hausse des produits d'honoraires attribuable à la croissance de nos activités de gestion de patrimoine, et l'amélioration des résultats techniques, contrebalancées en partie par l'incidence de changements dans la composition des produits des affaires nouvelles. En outre, le résultat tiré des activités de base de 2013 avait tiré parti d'une reprise de provisions d'impôt liée à la clôture de l'examen des déclarations de revenus des exercices précédents. Sur douze mois, l'augmentation des éléments exclus du résultat tiré des activités de base découle des résultats techniques plus favorables liés au marché et aux placements.

Les primes et dépôts se sont élevés à 5,4 milliards de dollars au T4 2014, soit 3 % de plus qu'au T4 2013. L'augmentation s'explique par les souscriptions et un bloc croissant de participations en vigueur dans notre secteur des régimes de retraite collectifs. Pour l'exercice 2014, les primes et dépôts se sont établis à 21,6 milliards de dollars, soit 2 % de plus qu'en 2013.

Les actifs gérés ont atteint un niveau record de 158,9 milliards de dollars au 31 décembre 2014, soit une augmentation de 13,7 milliards de dollars, ou 9 %, par rapport au 31 décembre 2013, grâce à la croissance de nos activités de gestion de patrimoine, à l'incidence de la reprise sur le marché des actions et à la baisse des taux d'intérêt.

C3  Division américaine

(en millions de $, à moins d'indication contraire)     Résultats trimestriels     Résultats de l'exercice  
Dollars canadiens     T4 2014     T3 2014     T4 2013     2014     2013  
Résultat net attribué aux actionnaires     506 $    679 $    825 $   2 147 $    2 908 $
Résultat tiré des activités de base1     338     342     366     1 383     1 510  
Primes et dépôts     12 535     11 342     11 608     50 223     46 519  
Fonds gérés (en milliards)     398,5     376,9     340,4     398,5     340,4  
                                 
Dollars américains                                
Résultat net attribué aux actionnaires     444 $    623 $   787 $   1 946 $   2 820 $
Résultat tiré des activités de base     297     314     349     1 252     1 469  
Primes et dépôts     11 040     10 415     11 061     45 474     45 186  
Fonds gérés (en milliards)     343,5     336,3     320,1     343,5     320,1  

1) Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » pour un rapprochement entre le résultat net attribué aux actionnaires et le résultat tiré des activités de base selon les IFRS.
   

Le résultat net attribué aux actionnaires de la Division américaine au T4 2014 s'est élevé à 506 millions de dollars américains, comparativement à 825 millions de dollars américains au T4 2013. Au T4 2014, le résultat net attribué aux actionnaires tient compte du résultat tiré des activités de base de 338 millions de dollars américains, en comparaison de 366 millions de dollars américains au T4 2013, et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base qui totalisent 168 millions de dollars américains au T4 2014 contre 459 millions de dollars américains au T4 2013.

Au T4 2014, exprimé en dollars américains, monnaie fonctionnelle de la division, le résultat net attribué aux actionnaires s'est établi à 444 millions de dollars américains, en regard de 787 millions de dollars américains au T4 2013; le résultat tiré des activités de base s'est fixé à 297 millions de dollars américains, en comparaison de 349 millions de dollars américains au T4 2013 et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base ont atteint 147 millions de dollars américains, contre 438 millions de dollars américains au T4 2013. La baisse de 52 millions de dollars américains du résultat tiré des activités de base s'explique par des résultats techniques défavorables par rapport aux résultats techniques favorables du T4 2013 et par l'incidence défavorable des baisses de taux d'intérêt et des écarts de taux sur la reprise des marges du secteur de l'assurance. Ces éléments ont été en partie contrebalancés par l'augmentation du nombre d'affaires nouvelles et la diminution des coûts d'amortissement des acquisitions différés attribuable à la liquidation des contrats de rente à capital variable et à l'augmentation des produits d'honoraires tirés de nos activités de gestion de patrimoine en raison de l'accroissement des actifs. La diminution de 291 millions de dollars américains des éléments exclus du résultat tiré des activités de base est principalement attribuable à la non-récurrence d'un profit en 2013 lié aux modifications, approuvés par les titulaires de contrat, apportés aux produits en vigueur ainsi qu'à des pertes liées à un autre placement, au T4 2014, dans des sociétés fermées du secteur du pétrole et du gaz, le tout en partie contrebalancé par les incidences directes favorables des marchés des actions et des taux d'intérêt.

Le résultat net attribué aux actionnaires de la division américaine pour l'exercice 2014 s'est établi à 1 946 millions de dollars américains, en regard de 2 820 millions de dollars américains pour l'exercice 2013; le résultat tiré des activités de base s'est fixé à 1 252 millions de dollars américains, en comparaison de 1 469 millions de dollars américains pour 2013, et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base ont atteint 694 millions de dollars américains, contre 1 351 millions de dollars américains pour 2013. La baisse de 217 millions de dollars américains du résultat tiré des activités de base s'explique par les résultats techniques défavorables dans le secteur JH Insurance, y compris les règlements en matière de soins de longue durée plus importants, en regard des résultats techniques favorables en 2013, par l'accroissement des coûts de couverture dynamique (avec une baisse correspondante des coûts de couverture à grande échelle dans le secteur Services généraux et autres), par l'incidence défavorable de facteurs de marché sur le résultat prévu des activités d'assurance et des contrats de rente et par la diminution des éléments fiscaux favorables. Ces éléments ont été en partie contrebalancés par l'augmentation des produits d'honoraires tirés de nos activités de gestion de patrimoine du fait de niveaux d'actifs plus élevés et par la baisse de l'amortissement des coûts d'acquisition différés. La diminution des éléments exclus du résultat tiré des activités de base de 657 millions de dollars américains est attribuable à la baisse des profits liés aux résultats techniques sur les placements et à la non-récurrence d'un profit de 2013 lié aux modifications, approuvés par les titulaires de contrat, aux produits en vigueur. Il est à noter que, dans l'ensemble, l'incidence directe des taux d'intérêt et des marchés des actions n'ont pas été très différentes, toutefois les profits de 2013 étaient attribuables aux marchés des actions et ceux de 2014, aux taux d'intérêt.

Les primes et dépôts du T4 2014 se sont établis à 11,0 milliards de dollars américains, soit au même niveau qu'au T4 2013, la hausse des souscriptions de fonds communs de placement ayant été contrebalancée par la baisse des dépôts dans les contrats de rente en vigueur.

Pour l'exercice 2014, les primes et dépôts ont totalisé 45,5 milliards de dollars américains, soit 0,3 milliard de dollars américains ou 1 % de plus qu'à l'exercice 2013. De ce montant, les primes et dépôts des produits d'assurance se sont élevés à 6,7 milliards de dollars, une baisse de 0,7 milliard de dollars américains par rapport à 2013. La baisse est imputable à la diminution des souscriptions de contrats d'assurance vie universelle. Les primes et dépôts pour les produits de gestion de patrimoine se sont établis à 38,8 milliards de dollars américains pour l'exercice 2014, une hausse de 1,0 milliard de dollars américains par rapport à 2013, compte tenu d'une augmentation de 1,4 milliard de dollars américains des souscriptions de fonds communs de placement en partie contrebalancée par la baisse des dépôts dans les contrats de rente en vigueur.

Les fonds gérés, au 31 décembre 2014, s'élevaient à un montant record de 343,5 milliards de dollars américains, soit une hausse de 7 % par rapport au 31 décembre 2013. Cette hausse est attribuable à des facteurs de marché, y compris l'incidence du recul des taux d'intérêt et de la reprise des marchés des actions, et aux solides souscriptions nettes de fonds communs de placement, contrebalancés en partie par des versements de rentes à capital variable et fixe.

C4  Services généraux et autres

(en millions de $, à moins d'indication contraire)     Résultats trimestriels     Résultats de l'exercice  
Dollars canadiens     T4 2014     T3 2014     T4 2013     2014     2013  
Perte nette imputée aux actionnaires     (275) $   (197) $   (626) $   (896) $   (3 125) $
  Pertes imputées aux activités de base (à l'exclusion des couvertures à grande échelle et des profits sur les placements liés aux activités de base)1     (112) $   (107) $   (138) $   (446) $   (506) $
  Coût prévu des couvertures à grande échelle     (47)     (46)     (53)     (184)     (413)  
  Résultats techniques liés aux placements compris dans le résultat tiré des activités de base     50     50     50     200     200  
Total des pertes imputées aux activités de base     (109) $   (103) $   (141) $   (430) $   (719) $
Primes et dépôts     2 294 $   981 $   974 $   8 262 $   4 056 $
Actifs gérés (en milliards)     46,6     45,1     36,7     46,6     36,7  

1) Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » pour un rapprochement entre le résultat net attribué aux actionnaires et le résultat tiré des activités de base selon les IFRS.
   

Le secteur Services généraux et autres se compose du rendement de placement sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres, net des sommes affectées aux divisions d'exploitation et des coûts de financement, des services externes de gestion de placements de la Division des placements, des activités de réassurance IARD, de même que des activités de réassurance en voie de liquidation, notamment les activités liées aux rentes à capital variable et les activités d'assurance accident et maladie.

Aux fins de présentation de l'information sectorielle, l'incidence des mises à jour des hypothèses actuarielles, les frais de règlement des couvertures d'actions à grande échelle et d'autres éléments non opérationnels sont inclus dans les résultats de ce secteur.

Le secteur Services généraux et autres a déclaré une perte nette imputée aux actionnaires de 275 millions de dollars au T4 2014 contre une perte nette de 626 millions de dollars au T4 2013. La perte nette imputée aux actionnaires comprend une perte découlant des activités de base et des éléments exclus de la perte découlant des activités de base. La perte découlant des activités de base de 109 millions de dollars au T4 2014 en regard de la perte découlant des activités de base de 141 millions de dollars au T4 2013, et les éléments exclus de la perte découlant des activités de base ont totalisé des charges de 166 millions de dollars au T4 2014 par rapport à des charges de 485 millions de dollars au T4 2013.

La diminution de 32 millions de dollars de la perte découlant des activités de base par rapport au T4 2013 s'explique par la baisse des charges et la hausse des profits réalisés sur les titres désignés comme DV, en partie contrebalancées par des rendements des titres à revenu plus faibles et la non-récurrence de gains liés à la commutation, déclarés au T4 2013, se rapportant aux activités de réassurance maladie et accident en voie de liquidation. La baisse de 319 millions de dollars par rapport au T4 2013 des éléments exclus de la perte découlant des activités de base est principalement liée à la diminution des pertes des couvertures à grande échelle et au recul des charges attribuable aux modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles.

Le secteur Services généraux et autres a présenté une perte nette imputée aux actionnaires de 896 millions de dollars pour l'exercice 2014, contre une perte nette de 3 125 millions de dollars pour l'exercice 2013. La perte découlant des activités de base s'est établie à 430 millions de dollars pour l'exercice 2014, en regard de 719 millions de dollars pour l'exercice 2013, et les éléments exclus de la perte découlant des activités de base correspondent à des charges de 466 millions de dollars pour l'exercice 2014, en comparaison de charges de 2 406 millions de dollars pour l'exercice 2013.

La diminution de 289 millions de dollars de la perte découlant des activités de base sur douze mois découle d'une réduction de l'activité de couverture à grande échelle au cours de l'exercice (il est à noter que cette diminution est en grande partie compensée par une hausse des coûts de couverture dynamique dans les divisions d'exploitation), par la diminution des charges et par la non-récurrence de charges d'impôt. Ces éléments ont été en partie contrebalancés par la baisse des rendements nets des placements ainsi que par la non-récurrence de la reprise de provisions pour sinistres dans les activités de réassurance IARD. La baisse de 1 940 millions de dollars des éléments exclus de la perte découlant des activités de base est principalement liée à la diminution des coûts des couvertures à grande échelle (voir la section A1, « Résultat », ci-dessus) et au recul de 291 millions de dollars des charges attribuable aux modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles.

Les primes et dépôts se sont établis à 2 294 millions de dollars au T4 2014, comparativement à 974 millions de dollars au T4 2013 et à 8,3 milliards de dollars pour l'exercice 2014, comparativement à 4,1 milliards de dollars pour l'exercice 2013. Ces montants sont principalement liés aux activités externes de gestion d'actifs de la Division des placements.

Les actifs gérés de 46,6 milliards de dollars au 31 décembre 2014 (36,7 milliards de dollars au 31 décembre 2013) comprennent des actifs gérés par Gestion d'actifs Manuvie pour le compte de clients institutionnels tiers de 41,2 milliards de dollars (32,5 milliards de dollars en 2013) et des fonds propres de la Société de 13,4 milliards de dollars (4,9 milliards de dollars en 2013), contrebalancés en partie par un ajustement total de la Société de 8,0 milliards de dollars (0,7 milliard de dollars en 2013) lié au reclassement de positions en dérivés hors des placements vers les autres actifs et passifs. L'augmentation des fonds propres de la Société tient compte du dépôt en mains tierces du produit net en espèces de 2,2 milliards de dollars tiré de l'émission de reçus de souscription, du résultat net de la période et de l'incidence du raffermissement du dollar américain.

D  MISE À JOUR DE LA GESTION DU RISQUE ET DES FACTEURS DE RISQUE

Cette section fournit une mise à jour de nos pratiques en matière de gestion du risque et des facteurs de risque présentés dans le rapport de gestion faisant partie de notre rapport annuel de 2013.

D1 Incidence possible de la conjoncture macroéconomique actuelle

Le contexte macroéconomique actuel, y compris les faibles taux d'intérêt et la chute des prix du pétrole et du gaz, nuit au résultat de 2015. La faiblesse des taux d'intérêt peut réduire les marges des nouvelles affaires, entraîner une diminution du résultat présenté dans le secteur Services généraux et autres et diminuer le montant des provisions pour écarts défavorables qui est repris dans le résultat chaque période. Nous risquons de subir des charges liées aux placements si les prix du pétrole et du gaz se maintiennent à leur niveau actuel ou continuent de baisser.

D2 Garanties des contrats de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts

Comme il est indiqué dans le rapport de gestion de notre rapport annuel de 2013, les garanties des produits de rente à capital variable et des fonds distincts portent sur au moins un des éléments suivants : le décès, la valeur à l'échéance, les garanties de rente et les garanties de retrait. Les garanties des contrats de rente à capital variable et garanties des fonds distincts sont conditionnelles et exigibles uniquement à la survenance de l'événement pertinent, si la valeur des fonds à ce moment est inférieure à la valeur de la garantie. Selon le niveau futur des marchés des actions, les passifs liés aux contrats en vigueur seraient exigibles principalement pendant la période de 2015 à 2038.

Nous cherchons à atténuer une partie des risques inhérents à la partie conservée (c.-à-d. nette des réassurances) de nos garanties de rentes à capital variable et garanties de fonds distincts en combinant nos stratégies de couverture dynamique et de couverture à grande échelle (voir la section D4 « Risque lié au rendement des actions cotées » ci-après).

Le tableau suivant présente certaines données sur les garanties des contrats de rentes à capital variable et garanties de fonds distincts offertes par la Société, compte tenu et nettes des réassurances.

Garanties des contrats de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts, nettes des réassurances

Aux   31 décembre 2014     31 décembre 2013  
(en millions de $ CA)   Valeur de
garantie
    Valeur du
fonds
    Montant à
risque4, 5
    Valeur de
garantie
    Valeur du
fonds
    Montant à
risque4, 5
 
Garantie de rente minimale1   6 014 $   4 846 $   1 203 $    6 194 $    5 161 $    1 109 $
Garantie de retrait minimum   66 950     64 016     4 570     66 189     63 849     4 120  
Garantie d'accumulations minimales   14 514     18 670     23     16 942     20 581     94  
Prestations du vivant brutes2   87 478 $    87 532 $    5 796 $    89 325 $    89 591 $   5 323 $
Prestations de décès brutes3   12 178     11 036     1 312     12 490     11 230     1 413  
Total, compte non tenu des réassurances et couvertures    99 656 $    98 568 $    7 108 $   101 815 $   100 821 $    6 736 $
Prestations du vivant réassurées    5 242 $   4 249 $    1 020 $    5 422 $    4 544 $    942 $
Prestations de décès réassurées   3 598     3 398     560     3 601     3 465     564  
Total des réassurances         8 840 $    7 647 $    1 580 $    9 023 $    8 009 $   1 506 $
Total, net des réassurances    90 816 $    90 921 $    5 528 $    92 792 $   92 812 $   5 230 $

1) Les contrats comportant des prestations garanties de soins de longue durée sont inclus dans cette catégorie.
2) Lorsqu'un contrat comprend des prestations du vivant et des prestations de décès, la garantie en sus des prestations du vivant est incluse dans la catégorie des prestations de décès.
3) Les prestations de décès englobent les garanties uniques et les garanties en sus des garanties de prestations du vivant lorsque le contrat offre à la fois des prestations du vivant et des prestations de décès.
4) Le montant à risque (les garanties dans le cours) représente l'excédent de la valeur des garanties sur les valeurs des fonds pour tous les contrats dont la valeur des garanties est supérieure à la valeur des fonds. Ce montant n'est pas exigible à court terme. En ce qui a trait aux garanties minimales portant sur les prestations de décès, le montant à risque représente l'excédent de la garantie minimale actuelle portant sur les prestations de décès sur le solde actuel du compte. En ce qui a trait aux garanties de rente minimale, le montant à risque représente l'excédent des revenus de base actuels des conversions en rentes sur la valeur actuelle du compte. À l'égard de toutes les garanties, le montant à risque est limité à un niveau plancher de zéro pour chaque contrat.
5) Le montant à risque net des réassurances au 31 décembre 2014 s'élevait à 5 528 millions de dollars (5 230 millions de dollars au 31 décembre 2013) et ce montant était réparti de la manière suivante : 3 616 millions de dollars américains (3 124 millions de dollars américains au 31 décembre 2013) provenaient de nos activités aux États-Unis, 912 millions de dollars (1 248 millions de dollars au 31 décembre 2013) provenaient de nos activités au Canada, 99 millions de dollars américains (335 millions de dollars américains au 31 décembre 2013) provenaient de nos activités au Japon et 264 millions de dollars américains (285 millions de dollars américains au 31 décembre 2013) provenaient de nos activités en Asie (ailleurs qu'au Japon) et de nos activités de réassurance en voie de liquidation.
   

Le montant à risque sur les contrats de rente à capital variable, net des réassurances, était de 5,5 milliards de dollars au 31 décembre 2014 comparativement à 5,2 milliards de dollars au 31 décembre 2013.

Les provisions mathématiques établies à l'égard des garanties de rentes à capital variable et garanties de fonds distincts étaient de 4 862 millions de dollars au 31 décembre 2014 (1 197 millions de dollars au 31 décembre 2013). En ce qui a trait aux activités non assorties d'une couverture dynamique, les provisions mathématiques ont augmenté, passant de 589 millions de dollars au 31 décembre 2013 à 684 millions de dollars au 31 décembre 2014. En ce qui a trait aux activités assorties d'une couverture dynamique, les provisions mathématiques ont augmenté, passant de 608 millions de dollars au 31 décembre 2013 à 4 178 millions de dollars au 31 décembre 2014.

L'augmentation du total des provisions mathématiques pour les garanties de rentes à capital variable et garanties de fonds distincts depuis le 31 décembre 2013 est principalement attribuable à la baisse des courbes des taux, et dans le cas des activités assorties d'une couverture dynamique, elle découle aussi d'une diminution des taux des swaps en Amérique du Nord.

D3  Mise en garde à l'égard des sensibilités

Dans le présent document, nous présentons des sensibilités et des mesures d'exposition au risque pour certains risques. Ces éléments comprennent les sensibilités aux variations particulières des cours du marché et des taux d'intérêt projetés à l'aide de modèles internes à une date donnée et sont évalués en fonction d'un niveau de départ reflétant les actifs et les passifs de la Société à cette date, ainsi que les facteurs actuariels, les activités de placement et le rendement sur les placements présumés dans le calcul des provisions mathématiques. Les mesures d'exposition au risque reflètent l'incidence de la variation d'un facteur à la fois et supposent que tous les autres facteurs demeurent inchangés. Les résultats réels peuvent différer de manière importante de ces estimations, et ce, pour diverses raisons, y compris l'interaction entre ces facteurs lorsque plus d'un facteur varie, les variations des rendements actuariels et des rendements des placements et des hypothèses à l'égard des activités de placement futures, les écarts entre les faits réels et les hypothèses, les changements dans la combinaison des produits, les taux d'impôt effectifs et d'autres facteurs de marché ainsi que les limites générales de nos modèles internes. Pour ces raisons, les sensibilités devraient être considérées seulement comme des estimations données à titre indicatif des sensibilités sous-jacentes des facteurs respectifs, fondées sur les hypothèses décrites ci-après. Étant donné la nature de ces calculs, nous ne pouvons garantir que leur incidence réelle sur le résultat net attribué aux actionnaires ou sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers sera telle que nous l'avons indiquée.

D4  Risque lié au rendement des actions cotées

Comme il est mentionné dans notre rapport annuel de 2013, notre stratégie de couverture à grande échelle est conçue pour atténuer le risque lié aux titres de sociétés ouvertes découlant des garanties de rentes à capital variable non assorties d'une couverture dynamique et d'autres produits et frais. En outre, notre stratégie de couverture dynamique des garanties de rentes à capital variable n'est pas conçue pour annuler entièrement la sensibilité des provisions mathématiques à tous les risques associés aux garanties intégrées dans ces produits (voir les pages 51 et 52 de notre rapport annuel de 2013).

Les tableaux ci-après présentent l'incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires d'une variation immédiate de 10 %, 20 % et 30 % de la valeur de marché des actions cotées suivie d'un retour au niveau de croissance prévu pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques. L'incidence potentielle est présentée compte tenu de l'incidence de la variation des marchés sur les actifs couverts. Bien que nous ne puissions estimer de façon fiable le montant de la variation des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique qui ne sera pas annulé par le profit ou la perte sur les actifs assortis d'une couverture dynamique, nous posons certaines hypothèses afin d'évaluer l'incidence sur le résultat net attribué aux actionnaires.

Cette estimation suppose que le rendement du programme de couverture dynamique n'annulerait pas entièrement le gain ou la perte lié(e) aux obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique. Elle suppose que les actifs assortis d'une couverture reposent sur la situation réelle à la fin de la période et que les couvertures d'actions dans le cadre du programme de couverture dynamique sont rééquilibrées à des intervalles de variation de 5 %. En outre, nous supposons que les actifs assortis d'une couverture à grande échelle sont rééquilibrés conformément aux fluctuations du marché.

Il importe également de noter que ces estimations sont fournies à titre indicatif, et que le programme de couverture pourrait dégager un rendement inférieur à ces estimations, en particulier pendant les périodes de volatilité réelle marquée ou pendant les périodes de faiblesse des taux d'intérêt et de fluctuations défavorables des marchés des actions.

La présentation de cette information a été simplifiée en 2014 pour exclure l'incidence de l'hypothèse que la variation de la valeur des actifs assortis d'une couverture dynamique annulerait entièrement la variation des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique et illustre maintenant l'incidence des actifs assortis d'une couverture dynamique et d'une couverture à grande échelle dans leur ensemble.

Incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant des variations des actions cotées1

Au 31 décembre 2014                                    
(en millions de $ CA)   -30 %     -20 %     -10 %     10 %     20 %     30 %  
Sensibilité sous-jacente au résultat net attribué aux actionnaires2                                    
Garanties au titre des contrats de rentes à capital variable   (4 480) $   (2 570) $   (1 100) $   740 $   1 210 $   1 510 $
Honoraires liés aux actifs   (360)     (240)     (120)     120     240     360  
Placements du fonds général3   (650)     (440)     (210)     220     450     680  
Total de la sensibilité sous-jacente avant la couverture   (5 490) $   (3 250) $   (1 430) $    1 080 $   1 900 $   2 550 $
Incidence des actifs assortis d'une couverture dynamique et d'une couverture à grande échelle4    3 770 $   2 150 $   950 $   (850) $   (1 460) $   (1 940) $
Incidence nette possible sur le résultat net compte tenu de l'incidence de la couverture   (1 720) $   (1 100) $   (480) $   230 $   440 $   610 $
                                     
Au 31 décembre 2013                                    
(en millions de $ CA)   -30 %     -20 %     -10 %     10 %     20 %     30 %  
Sensibilité sous-jacente au résultat net attribué aux actionnaires2                                    
Garanties au titre des contrats de rentes à capital variable   (4 120) $     (2 310) $   (960) $   610 $   1 060 $   1 380 $
Honoraires liés aux actifs   (310)     (210)     (110)     110     210     310  
Placements du fonds général3   (420)     (280)     (130)     140     280     430  
Total de la sensibilité sous-jacente avant la couverture   (4 850) $   (2 800) $   (1 200) $   860 $   1 550 $   2 120 $
Incidence des actifs assortis d'une couverture dynamique et d'une couverture à grande échelle4   3 510 $   1 880 $   770 $   (680) $   (1 160) $   (1 510) $
Incidence nette possible sur le résultat net compte tenu de l'incidence de la couverture   (1 340) $   (920) $   (430) $   180 $   390 $   610 $

1)  Voir la rubrique « Mise en garde à l'égard des sensibilités » ci-dessus.
2) Définie comme étant la sensibilité du résultat à une variation de la valeur des marchés des actions cotées compte tenu des règlements au titre de contrats de réassurance, mais compte non tenu de l'effet d'annulation des actifs assortis d'une couverture ou d'autres mécanismes d'atténuation des risques.
3) Cette incidence sur les actions du fonds général est calculée de façon ponctuelle et ne comprend pas les éléments suivants : i) toute incidence possible sur la pondération des actions cotées; ii) tout profit ou toute perte sur les actions cotées DV détenues dans le secteur Services généraux et autres; et iii) tout profit ou toute perte sur les placements en actions cotées détenus par la Banque Manuvie. Les fonds des contrats avec participation sont largement autosuffisants et n'ont pas d'incidence importante sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant de variations des marchés des actions.
4) Comprend l'incidence du rééquilibrage des couvertures d'actions dans le programme de couverture dynamique et de couverture à grande échelle. L'incidence du rééquilibrage de la couverture dynamique représente l'incidence du rééquilibrage des couvertures d'actions pour les meilleures provisions techniques estimatives au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique à des intervalles de variation de 5 %, mais ne tient compte d'aucune incidence liée à d'autres sources d'inefficacité de la couverture, comme, parmi d'autres facteurs, une corrélation entre le suivi des fonds, la volatilité réalisée et les actions, et les taux d'intérêt, qui est différente par rapport aux prévisions.
   

Incidence possible sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers d'une variation du rendement des actions cotées par rapport au rendement prévu pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques1, 2

      Incidence sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers
Points de pourcentage     -30 %     -20 %     -10 %     10 %     20 %     30 %
31 décembre 2014     (20)     (10)     (4)     1     7     11
31 décembre 2013     (14)     (8)     (4)     13     25     25

1) Voir la rubrique « Mise en garde à l'égard des sensibilités » ci-dessus. De plus, les estimations ne comprennent pas les variations des écarts actuariels nets liés aux obligations de la Société au titre des prestations de retraite qui résultent de variations des marchés des actions puisque l'incidence sur les sensibilités des actions cotées n'est pas considérée comme importante.
2) L'incidence possible est présentée en supposant que la variation de la valeur des actifs assortis d'une couverture n'annule pas entièrement la variation des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique. Le montant estimatif qui ne serait pas entièrement annulé est lié à nos pratiques de ne pas couvrir les provisions pour écarts défavorables et de rééquilibrer les couvertures d'actions pour les obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique à des intervalles de variation de 5 %.
   

Le tableau ci-dessous présente la valeur nominale des contrats à terme standardisés sur actions vendus à découvert utilisée dans le cadre de notre couverture dynamique des garanties de rentes à capital variable et de notre stratégie de couverture d'actions à grande échelle.

Aux     31 décembre       31 décembre  
(en millions de $ CA)     2014       2013  
Pour stratégie de couverture dynamique des garanties de rentes à capital variable     10 700 $     7 500 $
Pour stratégie de couverture d'actions à grande échelle     3 000       2 000  
Total     13 700 $     9 500 $

Le montant nominal des contrats à terme sur actions requis pour le programme de couverture à grande échelle a augmenté par suite du rééquilibrage normal et des fluctuations des marchés; dans le cas du programme de couverture dynamique, l'augmentation est attribuable aux modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles et aux fluctuations des marchés.

D5   Risque lié aux taux d'intérêt et aux écarts de taux d'intérêt

Avec prise d'effet le 31 décembre 2014, par suite des diminutions de taux d'intérêt, nous avons modifié la présentation de l'information relative à l'incidence possible d'une variation parallèle des taux d'intérêt de 100 points de base en une variation de 50 points de base. Au 31 décembre 2014, nous avons estimé que la sensibilité de notre résultat net attribué aux actionnaires à une diminution parallèle de 50 points de base des taux d'intérêt représentait une charge de 100 millions de dollars, et que la sensibilité représentait un avantage de 100 millions de dollars pour une augmentation de 50 points de base des taux d'intérêt. La diminution de la sensibilité de 100 millions de dollars pour une diminution de 50 points de base des taux d'intérêt depuis le 31 décembre 2013 est principalement attribuable à l'entrée en vigueur des normes de pratique actuarielle canadiennes révisées se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique et qui ont donné lieu aux modifications de la méthode utilisée pour élaborer des scénarios de taux d'intérêt sans risque servant au calcul de nos provisions mathématiques et au rééquilibrage normal dans le cadre de notre programme de couverture du risque de taux d'intérêt.

La diminution parallèle de 50 points de base comprend une variation à la hausse ou à la baisse de 50 points de base des taux des obligations d'État et de sociétés et des taux des swaps actuels, pour toutes les échéances et sur tous les marchés, sans variation des écarts de taux des obligations d'État et de sociétés et des taux de swaps, compte tenu d'un taux d'intérêt plancher de zéro des obligations d'État, par rapport aux taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques, y compris les dérivés incorporés. Pour les obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique, il est pris en compte que les couvertures de taux d'intérêt sont rééquilibrées à des intervalles de variation de 20 points de base.

Comme la sensibilité à une variation de 50 points de base des taux d'intérêt tient compte de tous les changements apportés aux scénarios de réinvestissement utilisés pour calculer nos provisions techniques, l'incidence des variations des taux d'intérêt inférieures ou supérieures à 50 points de base ne devrait pas être linéaire. Les changements apportés au scénario de réinvestissement ont tendance à amplifier les incidences négatives d'une diminution des taux d'intérêt et à atténuer les incidences positives d'une augmentation de ces derniers. Par ailleurs, l'incidence réelle sur le résultat net d'une variation non parallèle des taux d'intérêt peut différer de l'incidence estimée de variations parallèles étant donné que notre exposition aux variations de taux d'intérêt n'est pas uniforme pour toutes les durées.

L'incidence sur le résultat ne laisse place à aucune modification future possible des hypothèses sur le taux de rendement ultime ni à aucune autre incidence possible des faibles taux d'intérêt, par exemple, un poids accru sur la souscription d'affaires nouvelles ou des faibles intérêts tirés des actifs excédentaires. L'incidence sur le résultat ne reflète également pas les mesures possibles prises par la direction pour réaliser des profits ou subir des pertes sur les actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent afin de compenser partiellement les changements du ratio du MMPRCE de Manufacturers en raison des variations des taux d'intérêt.

Incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires et le ratio du MMPRCE de Manufacturers d'une variation parallèle immédiate de 50 points de base des taux d'intérêt par rapport aux taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques1, 2, 3, 4

Aux     31 décembre 2014       31 décembre 2013  
      -50 pb     +50 pb       -50 pb     +50 pb  
Résultat net attribué aux actionnaires (en millions de $ CA)                            
Compte non tenu de la variation de la valeur de marché des actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent     (100) $   100  $     (200) $   100 $
Découlant de variations de la juste valeur des actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent, si elles sont réalisées     500     (400)       300     (300)  
Ratio du MMPRCE de Manufacturers (en points de pourcentage)                            
Compte non tenu de l'incidence de la variation de la valeur de marché des actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans le secteur Services généraux et autres5     (7)     5       (7)     8  
Découlant de variations de la juste valeur des actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent, si elles sont réalisées     3     (3)       2     (2)  

1) Voir la rubrique « Mise en garde à l'égard des sensibilités » ci-dessus. Les estimations ne comprennent pas les variations des écarts actuariels nets liés aux obligations de la Société au titre des prestations de retraite qui résultent de variations des taux d'intérêt puisque l'incidence sur les sensibilités des actions cotées n'est pas considérée comme importante.
2) Comprend des produits d'assurance et de rentes garantis, notamment des contrats de rente à capital variable et des produits à prestations rajustables dont les prestations sont généralement rajustées à mesure que les taux d'intérêt et le rendement des placements évoluent, et dont une partie comporte des garanties de taux crédités minimums. Pour les produits à prestations rajustables assujettis à des garanties de taux minimums, les sensibilités sont fonction de l'hypothèse selon laquelle les taux crédités seront fixés au taux minimum.
3) Le montant du profit qui peut être réalisé ou de la perte qui peut être subie sur les actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent est fonction du montant total du profit ou de la perte latent(e).
4) Les sensibilités se fondent sur les flux de trésorerie projetés liés aux actifs et aux passifs au début du trimestre, ajustés en fonction de l'incidence estimée des affaires nouvelles, des marchés des placements et de la négociation d'actifs au cours du trimestre. Tout ajustement de ces estimations, dû au fait que les flux de trésorerie finaux liés aux actifs et aux passifs seront utilisés dans la projection du prochain trimestre, est reflété dans les sensibilités du prochain trimestre. L'incidence des variations de la juste valeur des actifs à revenu fixe désignés comme DV est en date de la fin du trimestre.
5) L'incidence sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers tient compte à la fois de l'incidence d'une variation du résultat sur les fonds propres disponibles ainsi que de la variation des fonds propres requis résultant d'une variation des taux d'intérêt. Sur les 7 points de l'incidence d'un recul de 50 pb des taux d'intérêt sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers au cours du trimestre considéré, 6 points se rapportaient à l'augmentation potentielle des fonds propres requis.
   

Le tableau ci-après illustre l'incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires d'une variation des écarts de taux des obligations de société et des écarts de taux des swaps sur les taux des obligations d'État, pour toutes les échéances et sur tous les marchés, compte tenu d'un taux d'intérêt total plancher de zéro, par rapport aux écarts de taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant des variations des écarts de taux des obligations de sociétés et des swaps1, 2, 3

Aux
(en millions de $ CA)
      31 décembre
2014
        31 décembre
2013
 
Écarts de taux des titres de sociétés4                    
  Augmentation de 50 points de base         500 $        400 $
  Diminution de 50 points de base        (500)            (400)  
Écarts de taux des swaps                    
  Augmentation de 20 points de base          (500) $         (400) $
  Diminution de 20 points de base             500          400

1) Voir la rubrique « Mise en garde à l'égard des sensibilités » ci-dessus.
2) L'incidence sur le résultat net attribué aux actionnaires suppose qu'aucun profit n'est réalisé ou qu'aucune perte n'est subie sur nos actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent et exclut l'incidence des variations de la valeur des obligations hors bilan découlant des variations des écarts de taux. Les fonds des contrats avec participation sont largement autosuffisants et n'ont pas d'incidence importante sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant de variations des écarts de taux des titres de sociétés et des swaps.
3) Les sensibilités se fondent sur les flux de trésorerie projetés liés aux actifs et aux passifs au début du trimestre, ajustés en fonction de l'incidence estimée des affaires nouvelles, des marchés des placements et de la négociation d'actifs au cours du trimestre. Tout ajustement de ces estimations, dû au fait que les flux de trésorerie finaux liés aux actifs et aux passifs seront utilisés dans la projection du prochain trimestre, est reflété dans les sensibilités du prochain trimestre.
4) Il est supposé que les écarts des titres de sociétés correspondent à la moyenne à long terme prévue sur cinq ans.
   

Comme la sensibilité à une diminution de 50 points de base des écarts de taux des obligations de sociétés tient compte de l'incidence d'une variation des scénarios de réinvestissement prescrits, le cas échéant, l'incidence des variations des écarts de taux des obligations de sociétés inférieures, ou supérieures, aux montants indiqués ne devrait pas être linéaire.

La hausse de la sensibilité de 100 millions de dollars aux écarts de taux des obligations de sociétés découle principalement de la variation des écarts de taux d'intérêt et des écarts de taux des obligations de sociétés au cours de 2014 et de l'incidence des normes de pratique actuarielle canadiennes révisées se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique. La hausse de la sensibilité de 100 millions de dollars aux écarts de taux des swaps est principalement attribuable à la variation des écarts de taux d'intérêt et de taux des swaps au cours de 2014 et au rééquilibrage normal dans le cadre de notre programme de couverture du risque de taux d'intérêt.

D6 Risque lié au rendement des actifs alternatifs à long terme

Le tableau suivant présente l'incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant des variations des valeurs de marché des actifs alternatifs à long terme par rapport aux niveaux prévus pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant des variations du rendement des actifs alternatifs à long terme1, 2, 3, 4

Aux     31 décembre 2014       31 décembre 2013  
(en millions de $ CA)     -10 %       10 %       -10 %       10 %  
Actifs liés à l'immobilier, aux terres agricoles et aux terrains forestiers exploitables     (1 000) $     1 000 $     (1 000) $     1 000 $
Titres de sociétés fermées et autres actifs alternatifs à long terme     (1 000)       900       (900)       800  
Actifs alternatifs à long terme     (2 000) $     1 900 $     (1 900) $     1 800 $

1)  Voir la rubrique « Mise en garde à l'égard des sensibilités » ci-dessus.
2)  Cette incidence est de nature ponctuelle et ne comprend pas les éléments suivants : i) toute incidence possible sur la pondération des actifs alternatifs à long terme; ii) tout profit ou toute perte sur les actifs alternatifs à long terme détenus dans le secteur Services généraux et autres; et iii) tout profit ou toute perte sur les actifs alternatifs à long terme détenus par la Banque Manuvie.
3) Les fonds des contrats avec participation sont largement autosuffisants et n'ont pas d'incidence importante sur le résultat net attribué aux actionnaires découlant de variations des rendements des actifs alternatifs à long terme.
4) Aucune incidence de la correction du marché sur les hypothèses relatives au rendement présumé futur n'est prise en considération dans l'incidence sur le résultat net.
   

L'augmentation de la sensibilité entre le 31 décembre 2013 et le 31 décembre 2014 s'explique principalement par la baisse des taux d'intérêt sans risque dans certains territoires au cours de la période, ce qui diminue le rythme auquel il est possible de réinvestir les fonds, ainsi qu'à l'augmentation de la valeur de marché des actifs alternatifs à long terme attribuable aux activités de placement. Le tout a été en partie contrebalancé par la mise en œuvre des normes de pratique actuarielle canadiennes révisées se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique et a donné lieu à la création d'une nouvelle marge pour écart défavorable en vertu de laquelle les provisions mathématiques sont soutenues par des actifs alternatifs à long terme ou des actions cotées.

E  QUESTIONS ET CONTRÔLES COMPTABLES

E1  Principales méthodes comptables et actuarielles

Nos principales méthodes comptables en IFRS sont résumées à la note 1 de nos états financiers consolidés pour l'exercice clos le 31 décembre 2013. Les méthodes comptables critiques et les processus d'estimation liés à l'établissement des passifs des contrats d'assurance, à la juste valeur des instruments financiers, aux instruments dérivés et à la comptabilité de couverture, au calcul des obligations et des charges au titre des régimes de retraite et des autres avantages postérieurs à l'emploi, aux impôts sur le résultat et aux positions fiscales incertaines sont décrits aux pages 72 à 81 de notre rapport annuel de 2013.

E2  Sensibilité des provisions mathématiques aux mises à jour et hypothèses

Lorsque les hypothèses qui sous-tendent l'établissement des provisions mathématiques sont mises à jour pour refléter les nouveaux résultats techniques ou un changement dans les perspectives, la valeur des provisions mathématiques est modifiée, ce qui influe sur le résultat. La sensibilité du résultat après impôt aux mises à jour des hypothèses sous-jacentes aux provisions mathématiques concernant les actifs est illustrée ci-après, en supposant que la mise à jour des hypothèses est la même dans toutes les unités administratives.

Pour les modifications des hypothèses concernant les actifs, la sensibilité est présentée nette de l'incidence correspondante sur le résultat de la variation de la valeur des actifs soutenant les provisions mathématiques. Dans les faits, les résultats relatifs à chaque hypothèse varient souvent par activité et par marché géographique, et les mises à jour des hypothèses s'effectuent par activité et par région données. Les résultats réels peuvent différer grandement de ces estimations pour plusieurs raisons, y compris l'interaction entre ces facteurs lorsque plus d'un facteur varie, les variations du rendement actuariel et du rendement des placements ainsi que des hypothèses à l'égard des activités de placement futures, les écarts entre les résultats réels et les hypothèses, les changements dans la combinaison des produits, les taux d'impôt effectifs et d'autres facteurs de marché, ainsi que les limites générales de nos modèles internes.

La plupart des contrats avec participation sont exclus de cette analyse du fait qu'il est possible, par ajustement des participations aux excédents, de transférer les résultats favorables et défavorables aux titulaires de contrats. L'incidence éventuelle estimée sur le résultat net pour les cinq prochains exercices et les cinq exercices suivants des variations des taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe attribuables aux variations des taux d'intérêt sans risque n'est pas présentée dans le présent document. Après l'entrée en vigueur des normes de pratique actuarielle canadiennes révisées relatives aux hypothèses de réinvestissement au T4 2014, nous n'anticipons pas qu'il y aura d'autres conséquences sur le résultat net en raison des variations des taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe24.

_________________________
24 Voir la rubrique « Mise en garde au sujet des déclarations prospectives » ci-après.

Incidence possible sur le résultat net attribué aux actionnaires des variations des hypothèses relatives aux actifs soutenant les provisions techniques, à l'exclusion du taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe dont il est question ci-dessus

Aux     Augmentation (diminution) du résultat après impôt  
(en millions de $ CA)     31 décembre 2014     31 décembre 2013  
Hypothèses relatives aux actifs révisées périodiquement en fonction des modifications apportées aux bases d'évaluation     Augmentation     Diminution     Augmentation     Diminution  
Variation de 100 points de base des rendements annuels futurs des actions cotées1     300 $   (300) $   400 $   (400) $
Variation de 100 points de base des rendements annuels futurs des actifs alternatifs à long terme2     2 500     (3 100)     3 800     (3 700)  
Variation de 100 points de base de la volatilité présumée des actions dans la modélisation stochastique des fonds distincts3     (200) $   200 $   (200) $   200 $

1) La sensibilité au rendement des actions cotées susmentionnées comprend l'incidence sur les provisions constituées relativement aux garanties des fonds distincts et sur d'autres provisions mathématiques. L'incidence d'une augmentation de 100 points de base du taux de croissance prévu des provisions constituées relativement aux garanties des fonds distincts s'établit à une hausse de 100 millions de dollars (une hausse de 200 millions de dollars au 31 décembre 2013). L'incidence d'une diminution de 100 points de base du taux de croissance prévu des provisions constituées relativement aux garanties des fonds distincts s'établit à une diminution de 100 millions de dollars (une diminution de 200 millions de dollars au 31 décembre 2013). Les hypothèses de croissance annuelle prévue à long terme des actions cotées, avant dividendes, dans les principaux marchés sont déterminées d'après des observations historiques à long terme et la conformité aux normes actuarielles. Les taux de croissance des rendements sur les marchés importants dans les modèles d'évaluation stochastique pour l'évaluation des garanties des fonds distincts sont de 7,6 % par année au Canada, de 7,6 % par année aux États-Unis et de 5,2 % par année au Japon. Les hypothèses de croissance pour les fonds d'actions européens sont propres au marché et varient de 5,8 % à 7,85 %.
2) Les actifs alternatifs à long terme comprennent les immeubles commerciaux, les terrains forestiers exploitables, les terres agricoles, les exploitations pétrolières et gazières, et les titres de sociétés fermées. La réduction de la sensibilité de 600 millions de dollars ayant donné lieu à une diminution du 31 décembre 2013 au 31 décembre 2014 est principalement liée aux mises en œuvre des normes de pratique actuarielle canadiennes révisées se rapportant aux hypothèses de réinvestissement économique.
3) Les hypothèses de volatilité des actions cotées sont déterminées d'après des observations historiques à long terme et la conformité aux normes actuarielles. Les hypothèses de volatilité résultantes sont de 17,15 % par année au Canada et de 17,15 % par année aux États-Unis pour les actions de sociétés à grande capitalisation et de 19 % par année au Japon. Pour les fonds d'actions européens, les hypothèses de volatilité varient de 16,25 % à 18,4 %.
   

E3  Modifications de méthodes comptables et de la présentation de l'information financière

Sujet     Date d'entrée
en vigueur
    Comptabilisation/Évaluation/Présentation     Incidence /
Incidence
prévue
Modifications à l'IAS 19, Avantages du personnel     1er janv. 2015     Évaluation     Négligeable
Améliorations annuelles - Cycles 2010-2012 et 2011-2013     1er janv. 2015     Évaluation et présentation     Négligeable
IAS 16, Immobilisations corporelles, et IAS 38,
Immobilisations incorporelles
    1er janv. 2016     Évaluation     Évaluation en
cours
IFRS 11, Partenariats     1er janv. 2016     Comptabilisation et évaluation     Négligeable
IAS 41, Agriculture, et IAS 16, Immobilisations corporelles     1er janv. 2016     Comptabilisation et évaluation     Négligeable
IFRS 10, États financiers consolidés, et IAS 28, Participations
dans des entreprises associées et des coentreprises
    1er janv. 2016     Comptabilisation     Négligeable
Améliorations annuelles - Cycles 2012-2014     1er janv. 2016     Évaluation et présentation     Négligeable
Modifications à l'IAS 1, Présentation des états financiers     1er janv. 2016     Présentation     Négligeable
IFRS 15, Produits des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec des clients     1er janv. 2017     Comptabilisation et évaluation     Évaluation en
cours
IFRS 9, Instruments financiers : dépréciation et Instruments
financiers : classement et évaluation
    1er janv. 2018     Comptabilisation, évaluation, présentation     Évaluation en
cours

F  DIVERS

F1   Rendement et mesures non conformes aux PCGR

Nous utilisons diverses mesures financières non conformes aux PCGR pour évaluer la performance de la Société dans son ensemble et de chacun de ses secteurs. Une mesure financière est considérée comme une mesure non conforme aux PCGR aux fins des lois régissant les valeurs mobilières au Canada si elle est présentée autrement que conformément aux principes comptables généralement reconnus utilisés pour les états financiers audités de la Société. Les mesures non conformes aux PCGR incluent le résultat tiré des activités de base, le rendement des capitaux propres tiré des activités de base, le résultat tiré des activités de base dilué par action ordinaire, les devises constantes, le résultat par action (« RPA ») exclusion faite des coûts de transition et d'intégration, les actifs gérés des fonds communs de placement, les actifs administrés, les primes et dépôts, les actifs gérés, les fonds propres, la valeur intrinsèque des affaires nouvelles et les souscriptions. Les mesures non conformes aux PCGR n'ont pas de définition normalisée selon les PCGR et, par conséquent, pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être utilisées seules ou en remplacement d'autres données financières préparées selon les PCGR.

Comme nous l'avons précisé au dernier trimestre, nous ne présentons plus de mesures selon les PCGR des États-Unis. Dans le passé, nous avions choisi de présenter nos résultats consolidés selon les PCGR des États-Unis en raison du nombre important de nos investisseurs résidant aux États-Unis et à des fins de comparaison avec nos pairs américains. Au lendemain de la crise financière, la présentation de l'information financière selon les mesures conformes aux PCGR des États-Unis a mis en lumière l'incidence importante sur nos états financiers de la comptabilisation à la juste valeur selon les Normes internationales d'information financière (« IFRS »). En 2012, nous avons adopté une mesure du résultat tiré des activités de base qui fait aussi ressortir cette incidence. Cette mesure a été adoptée par les parties intéressées et nous avons cessé de présenter notre information financière consolidée selon les PCGR des États-Unis à compter du T4 2014.

Le résultat tiré des activités de base est une mesure non conforme aux PCGR que nous utilisons afin de mieux comprendre la capacité de l'entreprise à dégager un résultat positif à long terme et la valeur de l'entreprise. Le résultat tiré des activités de base ne tient pas compte de l'incidence directe des variations des marchés des actions et des taux d'intérêt ni d'un certain nombre d'autres éléments, décrits ci-après, qui sont considérés comme importants et exceptionnels. Bien que cette mesure soit pertinente quant à la façon de gérer notre entreprise et qu'elle offre une méthodologie cohérente, elle n'est pas isolée des facteurs macroéconomiques qui peuvent avoir une incidence importante.

Depuis que nous avons adopté cette mesure en 2012, nous avons inclus dans le résultat tiré des activités de base des résultats techniques favorables liés aux placements d'au plus 200 millions de dollars par année. Comme les récents résultats techniques liés aux placements ont tendance à être supérieurs au montant actuellement inclus dans le résultat tiré des activités de base, nous avons l'intention de hausser le montant annuel maximum inclus dans le résultat tiré des activités de base à 400 millions de dollars par année à compter de 2015. Tout changement futur apporté à la définition du résultat tiré des activités de base ci-dessous sera communiqué.

Les éléments inclus dans le résultat tiré des activités de base sont les suivants :

  1. le résultat prévu sur les contrats en vigueur, y compris les reprises de provisions prévues pour écarts défavorables, les produits d'honoraires, les marges sur les contrats souscrits par des groupes et les affaires basées sur les écarts comme la Banque Manuvie et la gestion de fonds de placement
  2. les coûts des couvertures à grande échelle fondés sur les rendements attendus des marchés
  3. le poids des affaires nouvelles
  4. les profits ou les pertes liés aux résultats techniques des titulaires de contrats
  5. les charges opérationnelles et d'acquisition par rapport aux hypothèses sur les charges utilisées dans l'évaluation des passifs des contrats d'assurance et de placement
  6. les résultats techniques favorables liés aux placements d'au plus 200 millions de dollars (400 millions de dollars à partir de 2015) comptabilisés au cours d'un seul exercice, désignés comme « profits sur les placements liés aux activités de base »
  7. le résultat tiré des excédents autres que les éléments réévalués à la valeur de marché. Les profits sur les titres désignés comme DV et les placements de capitaux de lancement sont compris dans le résultat tiré des activités de base
  8. les règlements de litiges courants ou non importants
  9. tous les autres éléments qui ne sont pas explicitement exclus
  10. l'impôt sur les éléments susmentionnés
  11. tous les éléments fiscaux, à l'exception de l'incidence des variations des taux d'impôt en vigueur ou pratiquement en vigueur

Les éléments qui sont exclus du résultat tiré des activités de base sont les suivants :

  1. l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable qui comprend ce qui suit :
    • l'incidence sur le résultat de l'écart entre l'augmentation (la diminution) nette des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique et le rendement des actifs assortis d'une couverture connexes. Notre stratégie de couverture dynamique des rentes à capital variable n'est pas conçue pour annuler entièrement la sensibilité des passifs des contrats d'assurance et de placement à tous les risques ou mesures associés aux garanties intégrées dans ces produits pour un certain nombre de raisons, y compris : les provisions pour écarts défavorables, le rendement des placements, la tranche du risque de taux d'intérêt qui n'est pas assortie d'une couverture dynamique, la volatilité réelle des marchés des actions et des taux d'intérêt, et les changements dans le comportement des titulaires de contrats
    • les profits (charges) sur les obligations au titre des garanties de rentes à capital variable non assorties d'une couverture dynamique
    • les profits (charges) sur les placements en actions du fonds général servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et de placement, et sur les produits d'honoraires
    • les profits (charges) sur les couvertures d'actions à grande échelle par rapport au coût prévu. Le coût prévu des couvertures à grande échelle est calculé au moyen des hypothèses liées aux capitaux propres utilisées dans l'évaluation des passifs des contrats d'assurance et de placement
    • les profits (charges) sur la hausse (baisse) des taux de réinvestissement des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des passifs des contrats d'assurance et de placement, y compris l'incidence sur les taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe
    • les profits (charges) sur la vente des obligations désignées comme DV et les positions ouvertes de dérivés qui ne sont pas dans une relation de couverture dans le secteur Services généraux et autres
  2. les résultats techniques favorables nets liés aux placements qui dépassent 200 millions de dollars (400 millions de dollars à partir de 2015) par année ou les résultats défavorables nets liés aux placements depuis le début de l'exercice. Les résultats techniques liés aux placements sont liés à la négociation de titres à revenu fixe, aux rendements des actifs à long terme alternatifs, aux résultats au chapitre du crédit et aux changements dans la composition d'actifs. Ces résultats favorables et défavorables liés aux placements sont une combinaison des résultats en matière de placement tels qu'ils sont présentés et de l'incidence des activités d'investissement sur l'évaluation de nos passifs des contrats d'assurance et de placement.
  3. les profits ou les pertes de la réévaluation à la valeur de marché sur les actifs détenus dans le secteur Services généraux et autres, autres que les profits réalisés sur les titres désignés comme DV et les capitaux de lancement dans de nouveaux fonds distincts ou fonds communs de placement.
  4. les modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles.
  5. l'incidence sur l'évaluation des passifs des contrats d'assurance et de placement des modifications apportées aux caractéristiques des produits ou des nouvelles opérations de réassurance, si elles sont importantes.
  6. la charge liée à la dépréciation du goodwill.
  7. les profits ou les pertes à la cession d'activités.
  8. les ajustements ponctuels importants, y compris les règlements juridiques importants et très inhabituels ou d'autres éléments importants et exceptionnels.
  9. l'impôt sur les éléments susmentionnés.
  10. l'incidence des variations des taux d'impôt en vigueur ou pratiquement en vigueur.


Le tableau qui suit présente le résultat net attribué (la perte nette imputée) aux actionnaires ainsi que le résultat tiré des activités de base des huit derniers trimestres.

À l'échelle de la Société
  Résultats trimestriels
(en millions de $ CA, non audité) T4   T3   T2   T1   T4   T3   T2   T1  
    2014   2014   2014   2014   2013   2013   2013   2013  
Résultat tiré des activités de base                                  
Division Asie         260 $       273 $       231 $       244 $       227 $ 242 $       226 $       226 $
Division canadienne   224   243   232   228   233   268   225   179  
Division américaine   338   342   329   374   366   361   343   440  
Services généraux et autres (excluant le coût prévu des couvertures à grande échelle et les profits sur les placements liés aux activités de base)   (112)   (107)   (92)   (135)   (138)   (135)   (105)   (128)  
Coût prévu des couvertures à grande échelle   (47)   (46)   (49)   (42)   (53)    (84)   (128)   (148)  
Résultats techniques liés aux placements compris dans le résultat tiré des activités de base   50   50   50   50   50   52   48   50  
Total du résultat tiré des activités de base         713 $       755 $       701 $       719 $       685 $ 704 $       609 $       619 $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   (403)   320   217   225   215   491   (97)   97  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base         310 $       1 075 $       918 $       944 $       900 $ 1 195 $       512 $       716 $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué aux actionnaires                                  
  Incidence directe des marchés des actions, des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable (voir les détails ci-dessous)   377   70   55   (90)   (81)   94   (242)   (107)  
  Incidence des opérations de réassurance importantes, des changements apportés aux produits en vigueur et de la réappropriation de traités de réassurance   -   24   -   -   261   -   -   -  
  Modification des méthodes et hypothèses actuarielles   (59)   (69)   (30)   (40)   (133)    (252)   (35)   (69)  
  Incidence nette des acquisitions et des désinvestissements   12   -   -   -   350   -   -   -  
  Éléments fiscaux et frais de restructuration liés à la refonte de la structure organisationnelle   -   -   -   4   -     (3)   24   -  
Résultat net attribué aux actionnaires         640 $       1 100 $       943 $       818 $       1 297 $ 1 034 $       259 $       540 $
                                   
Autres facteurs liés au marché                                  
Incidence directe des marchés des actions et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable         (142) $       (35) $       66 $       (71) $       105 $  306 $       (196) $       243 $
Profits (charges) sur la hausse (baisse) des taux de réinvestissement des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des provisions mathématiques   533   165   22   9   (105)    (77)   151   (245)  
Profits (charges) sur la vente des obligations désignées comme DV et les positions de dérivés dans le secteur Services généraux et autres   (14)   (15)   (8)   (3)   (55)   (72)   (127)   (8)  
Charges attribuables aux hypothèses moins élevées relatives aux taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe utilisés dans l'évaluation des provisions mathématiques   -   (45)   (25)   (25)   (26)   (63)   (70)   (97)  
Incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des garanties de rentes à capital variable         377 $       70 $       55 $       (90) $       (81) $             94 $       (242) $       (107) $

Division Asie                                  
  Résultats trimestriels  
(en millions de $ CA, non audité)   T4   T3   T2   T1   T4   T3   T2   T1  
    2014   2014   2014   2014   2013   2013   2013   2013  
Résultat tiré des activités de base de la Division Asie         260 $       273 $       231 $       244 $       227 $       242 $       226 $       226 $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base         (2)         27         18         19         (5)         (4)         (18)         43  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base         258 $       300 $       249 $       263 $       222 $       238 $       208 $       269 $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué aux actionnaires                                  
Incidence directe des marchés des actions, des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable   78   32   88   (25)   85   242   178   659  
Réappropriation d'un traité de réassurance et des éléments fiscaux   -   -   -   4   68   -   -   -  
Sortie des activités d'assurance à Taïwan   -   -   -   -   350   -   -   -  
Résultat net attribué aux actionnaires         336 $       332 $       337 $       242 $       725 $       480 $       386 $       928 $
                                   
Division canadienne                                  
    Résultats trimestriels  
(en millions de $ CA, non audité)   T4   T3   T2   T1   T4   T3   T2   T1  
    2014   2014   2014   2014   2013   2013   2013   2013  
Résultat tiré des activités de base de la Division canadienne         224 $       243 $       232 $       228 $       233 $       268 $       225 $       179 $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   (199)   19   46   135   106   135   (88)   (187)  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base         25 $       262 $       278 $       363 $       339 $       403 $       137 $       (8) $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué (de la perte nette imputée) aux actionnaires                                  
Incidence directe des marchés des actions, des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable   48   -   (11)   14   34   14   (34)   (54)  
Réappropriation d'un traité de réassurance et des éléments fiscaux   -   24   -   -   -   (3)   -   -  
Résultat net attribué aux actionnaires         73 $       286 $       267 $       377 $       373 $       414 $       103 $       (62) $
                                   
Division américaine                                  
    Résultats trimestriels  
(en millions de $ CA, non audité)   T4   T3   T2   T1   T4   T3   T2   T1  
    2014   2014   2014   2014   2013   2013   2013   2013  
Résultat tiré des activités de base de la Division américaine         338 $       342 $       329 $       374 $       366 $       361 $       343 $       440 $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   (154)   319   206   111   161   404   65   263  
Résultat tiré des activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base         184 $       661 $       535 $       485 $       527 $       765 $       408 $       703 $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué (de la perte nette imputée) aux actionnaires                                  
Incidence directe des marchés des actions, des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable   322   18   24   (82)   105   163   21   23  
Incidence des changements apportés aux produits en vigueur et de la réappropriation de traités de réassurance   -   -   -   -   193   -   -   -  
Résultat net attribué aux actionnaires         506 $       679 $       559 $       403 $       825 $       928 $       429 $       726 $
                                   
Services généraux et autres                                  
    Résultats trimestriels  
(en millions de $ CA, non audité)   T4   T3   T2   T1   T4   T3   T2   T1  
    2014   2014   2014   2014   2013   2013   2013   2013  
Perte imputée aux activités de base des Services généraux et autres (excluant le coût prévu des couvertures à grande échelle et les profits sur les placements liés aux activités de base)         (112) $       (107) $       (92) $       (135) $       (138) $       (135) $       (105) $       (128) $
Coût prévu des couvertures à grande échelle   (47)   (46)   (49)   (42)   (53)   (84)   (128)   (148)  
Résultats techniques liés aux placements compris dans le résultat tiré des activités de base   50   50   50   50   50   52   48   50  
Total des pertes imputées aux activités de base         (109) $       (103) $       (91) $       (127) $       (141) $       (167) $       (185) $       (226) $
Résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base   (48)   (45)   (53)   (40)   (47)   (44)   (56)   (22)  
Perte imputée aux activités de base et résultats techniques liés aux placements en excédent des montants inclus dans le résultat tiré des activités de base         (157) $       (148) $       (144) $       (167) $       (188) $       (211) $       (241) $       (248) $
Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré des activités de base et du résultat net attribué (de la perte nette imputée) aux actionnaires                                  
Incidence directe des marchés des actions, des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable   (71)   20   (46)   3   (305)   (325)   (407)   (735)  
Modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles   (59)   (69)   (30)   (40)   (133)   (252)   (35)   (69)  
Incidence nette des acquisitions et des désinvestissements   12   -   -   -   -   -   -   -  
Éléments fiscaux et frais de restructuration liés à la refonte de la structure organisationnelle   -   -   -   -   -   -   24   -  
Perte nette imputée aux actionnaires         (275) $       (197) $       (220) $       (204) $       (626) $       (788) $       (659) $       (1 052) $

Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires tiré des activités de base est une mesure de la rentabilité non conforme aux PCGR qui présente le résultat tiré des activités de base disponible pour les porteurs d'actions ordinaires en pourcentage du capital déployé pour réaliser le résultat tiré des activités de base. La Société calcule le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires tiré des activités de base à l'aide de la moyenne des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires.

Le résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire est le résultat tiré des activités de base disponible pour les porteurs d'actions ordinaires exprimé en fonction du nombre dilué moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation.

La Société se sert également de mesures de rendement financier préparées en devises constantes, qui excluent l'incidence des fluctuations des taux de change (de la devise locale au dollar canadien pour l'ensemble de la Société et de la devise locale au dollar américain en Asie), et qui sont des mesures non conformes aux PCGR. Les montants trimestriels présentés en devises constantes sont calculés, le cas échéant, en utilisant les taux de change du compte de résultat et de l'état de la situation financière en vigueur pour le T4 2014.

Le résultat par action (« RPA ») exclusion faite des coûts de transition et d'intégration est une mesure de la rentabilité de la Société non conforme aux PCGR qui présente ce que le résultat par action ordinaire serait en excluant les coûts de transition et d'intégration qui sont ponctuels.

Les actifs gérés des fonds communs de placement constituent une mesure non conforme aux PCGR de l'envergure du secteur canadien des fonds communs de placement de la Société. Elle représente les actifs gérés de manière discrétionnaire par la Société, pour le compte des clients du secteur des fonds communs de placement, pour lesquels la Société reçoit des honoraires de gestion de placements.

Les actifs administrés constituent une mesure non conforme aux PCGR de l'envergure du secteur canadien des régimes de retraite collectifs de la Société. Elle représente l'ensemble des placements pour lesquels la Société fournit des services administratifs, tels que la tenue des comptes, les services de garde d'actifs et de production des rapports à l'intention des clients.

Les primes et dépôts, mesure non conforme aux PCGR, servent à mesurer la croissance du chiffre d'affaires. La Société calcule les primes et dépôts en additionnant les éléments suivants : i) primes du fonds général, nettes des cessions en réassurance, présentées au poste « Primes et dépôts » des comptes de résultat consolidés et dépôts dans les contrats de placement, ii) dépôts dans les fonds distincts, à l'exclusion des capitaux de lancement (dépôts des titulaires de contrats), iii) dépôts dans les fonds communs de placement, iv) dépôts dans les comptes de placement autogérés institutionnels, v) équivalents primes pour les contrats d'assurance collective de type « services administratifs seulement » (« équivalents primes pour SAS »), vi) primes de l'entente de cession en réassurance de risques liés à l'unité Assurance collective de la Division canadienne, et vii) autres dépôts dans d'autres fonds gérés.

Primes et dépôts Résultats trimestriels   Annuels
(en millions de $ CA) T4 2014   T3 2014   T4 2013     2014   2013  
Primes et dépôts dans les contrats de placement, montant net       4 948 $       4 656 $       4 563         18 022 $       17 569 $
Dépôts des titulaires de contrats 6 240   5 509   5 756     24 112   23 059  
Dépôts dans les fonds communs de placement 10 120   8 982   8 400     40 066   35 890  
Dépôts dans les comptes de placement autogérés institutionnels 2 276   962   957     8 148   3 974  
Équivalents primes pour SAS 773   736   746     3 048   2 935  
Primes d'assurance collective cédées 1 023   1 132   1 000     4 130   4 404  
Dépôts dans les autres fonds 132   110   114     475   419  
Total des primes et dépôts       25 512 $       22 087 $       21 536         98 001 $       88 250 $
Incidence des devises -   557   1 179     1 667   5 781  
Primes et dépôts en devises constantes       25 512 $       22 644 $       22 715         99 668 $       94 031 $
                       

Les actifs gérés sont une mesure non conforme aux PCGR de l'envergure de la Société. Ils correspondent à l'ensemble des placements effectués par la Société et ses clients.

Actifs gérés            
             
Aux
(en millions de $ CA)
31 décembre
2014
  30 septembre
2014
  31 décembre
2013
 
             
Total des placements       269 310 $       257 842 $       232 709 $
Actif net des fonds distincts 256 532   250 406   239 871  
Fonds gérés selon les états financiers       525 842 $       508 248 $       472 580 $
Fonds communs de placement 119 593   111 600   91 118  
Comptes de placement autogérés institutionnels (fonds distincts exclus) 38 864   36 498   30 284  
Autres fonds 6 830   6 185   4 951  
Total des fonds gérés       691 129 $       662 531 $       598 933 $
Incidence des devises -   13 712   34 523  
Fonds gérés en devises constantes       691 129 $       676 243 $       633 456 $

Fonds propres - Notre définition des fonds propres, mesure non conforme aux PCGR, sert de base à toutes nos activités de gestion des fonds propres à l'échelle de la SFM. Aux fins de l'information réglementaire à produire, les chiffres sont ajustés pour tenir compte des divers ajouts aux fonds propres ou déductions des fonds propres conformément aux lignes directrices du BSIF. Les fonds propres sont la somme de ce qui suit : i) total des capitaux propres à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat global sur les couvertures de flux de trésorerie et ii) passifs au titre des actions privilégiées et instruments de fonds propres.

Fonds propres            
             
Aux
(en millions de $ CA)
31 décembre
2014
  30 septembre
2014
  31 décembre
2013
 
             
Total des capitaux propres       33 926 $       32 596  $       29 033 $
Ajouter : perte au titre du cumul des autres éléments du résultat global sur les couvertures de flux de trésorerie 211   159   84  
Ajouter : passifs liés aux actions privilégiées et aux instruments de fonds propres 5 426   4 909   4 385  
Total des fonds propres       39 563 $       37 664 $       33 502 $

La valeur intrinsèque des affaires nouvelles correspond à la variation de la valeur économique pour les actionnaires découlant des souscriptions au cours de la période considérée. Cette valeur est calculée comme la valeur actualisée du résultat futur prévu, déduction faite du coût du capital, sur les affaires nouvelles souscrites au cours de la période en utilisant les hypothèses liées à la mortalité, à la morbidité, au comportement des titulaires de contrats, aux charges et aux placements qui correspondent aux hypothèses utilisées dans l'évaluation de nos provisions mathématiques.

Les principales hypothèses économiques qui ont servi au calcul de la valeur intrinsèque des affaires nouvelles du T4 2014 sont les suivantes :

      Canada     É.-U.     Hong Kong     Japon
Ratio du MMPRCE     150 %     150 %     150 %     150 %
Taux d'actualisation     8,25 %     8,50 %     9,00 %     6,25 %
Taux d'imposition du pays     26,5 %     35 %     16,5 %     30,78 %
Taux de change     s. o.     1,135572     0,146422     0,009939
Rendement sur les actifs excédentaires     4,50 %     4,50 %     4,50 %     2,00 %

Les souscriptions sont calculées selon le type de produit :

Les souscriptions d'assurance individuelle tiennent compte de la totalité des nouvelles primes annualisées et de 10 % des primes excédentaires et des primes uniques. Les nouvelles primes annualisées d'assurance individuelle représentent les primes annualisées prévues la première année des contrats dont les primes sont exigibles pendant plus d'un an. La prime unique est la prime forfaitaire découlant de la souscription d'un produit à prime unique, par exemple, une assurance voyage. Les souscriptions sont présentées selon leur montant brut et ne tiennent pas compte de l'incidence de la réassurance.

Les souscriptions d'assurance collective comprennent les nouvelles primes annualisées et les équivalents primes des nouveaux contrats de type « services administratifs seulement », ainsi que les nouvelles couvertures et les modifications apportées aux contrats, compte non tenu des augmentations de taux.

Les nouveaux dépôts dans des produits individuels de gestion de patrimoine sont présentés comme des souscriptions. Ces montants comprennent les dépôts affectés aux rentes individuelles, aussi bien à capital fixe qu'à capital variable, aux fonds communs de placement ainsi qu'aux régimes d'épargne-études 529. Les souscriptions comprennent également les prêts bancaires et les prêts hypothécaires autorisés au cours de la période. Comme nous avons mis un terme aux souscriptions de nouveaux contrats de rente à capital variable aux États-Unis, à compter du T1 2013, les dépôts subséquents dans des contrats de rente à capital variable existants aux États-Unis ne sont pas présentés à titre de souscriptions.

Les souscriptions sous forme de nouvelles primes et de nouveaux dépôts périodiques des régimes de retraite et d'épargne collectifs représentent une estimation des dépôts prévus dans la première année de cotisation auprès de la Société. Les souscriptions de produits à prime unique tiennent compte de l'actif transféré du fournisseur du régime précédent. Les souscriptions totales comprennent les nouvelles primes et les nouveaux dépôts périodiques et uniques. Les souscriptions comprennent l'incidence de l'ajout d'une nouvelle division ou d'un nouveau produit au contrat d'un client existant.

F2  Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification

Les objectifs de gestion de 2016 de Manuvie25 ne constituent pas une directive et sont fondés sur des hypothèses clés liées à la planification, y compris les normes en vigueur qui régissent la comptabilité et les fonds propres réglementaires, l'absence d'acquisitions, les hypothèses relatives aux marchés des actions et aux taux d'intérêt concordant avec nos hypothèses à long terme, et les résultats techniques liés aux placements favorables compris dans le résultat tiré des activités de base.

______________________________
25 Voir la rubrique « Mise en garde au sujet des déclarations prospectives » ci-après.

F3  Mise en garde au sujet des déclarations prospectives

De temps à autre, la SFM fait des déclarations prospectives verbalement ou par écrit, y compris dans le présent document. En outre, nos représentants peuvent faire des déclarations prospectives verbalement notamment auprès des analystes, des investisseurs et des médias. Toutes ces déclarations sont faites au sens des règles d'exonération des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis.

Les déclarations prospectives du présent document portent notamment sur les objectifs de gestion pour 2016 relatifs au résultat tiré des activités de base et au rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires tiré des activités de base et au ratio d'endettement à long terme communiqués dans notre communiqué de presse relatif à la Journée des investisseurs de 2012, nos objectifs de 2016 en matière d'économies avant impôt liées à notre programme d'efficience et d'efficacité, des déclarations relatives aux avantages prévus de l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life, à sa conclusion et à la date à laquelle l'acquisition sera réalisée, aux avantages et aux coûts de l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc, à l'incidence prévue de l'acquisition sur la stratégie, les activités et le rendement financier de Manuvie, ce qui touche son résultat par action, sa capacité à dégager des résultats, son capital et son ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent (« MMPRCE »), ses dividendes, son levier financier, les produits, les services et les capacités de Manuvie, l'apport aux résultats, les économies et les coûts de transition et d'intégration et les revenus issus de synergies.

Ces déclarations prospectives portent aussi notamment sur nos objectifs, nos buts, nos stratégies, nos intentions, nos projets, nos convictions, nos attentes et nos estimations. Elles se caractérisent habituellement par l'emploi de termes tels « pouvoir », « devoir », « probable », « soupçonner », « perspectives », « s'attendre à », « entendre », « estimer », « prévoir », « croire », « projeter », « objectif », « chercher à », « viser », « continuer », « but », « restituer », « entreprendre » ou « s'efforcer » (ou de leur forme négative) et par l'emploi du conditionnel, ainsi que de mots et expressions semblables, et elles peuvent inclure des énoncés relatifs aux résultats futurs possibles ou présumés de la Société. Bien que, selon nous, les attentes ainsi exprimées soient raisonnables, le lecteur ne devrait pas s'appuyer indûment sur les déclarations prospectives en raison des incertitudes et des risques inhérents qu'elles supposent, ni les interpréter comme une quelconque confirmation des attentes des marchés ou des analystes.

Les déclarations prospectives sont fondées sur des hypothèses ou des facteurs importants, comme l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life qui sera conclue au premier semestre de 2015, les hypothèses relatives à l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc, les estimations du résultat par action pour 2015 et 2016, les économies estimatives après impôt, y compris celles qui découlent de synergies sur le plan des technologies de l'information, de l'immobilier et du personnel; les coûts d'intégration estimés; l'augmentation des revenus issus de synergies au fil du temps; et dans le cas de nos objectifs de gestion pour 2016 relativement au résultat tiré des activités de base et au rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires tiré des activités de base, les hypothèses décrites à la rubrique « Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification » de notre rapport annuel de 2013 et du présent document. Les résultats réels peuvent être très différents des résultats qu'elles expriment explicitement ou implicitement.

Parmi les principaux facteurs susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes, notons les facteurs figurant à la rubrique « Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification » de notre rapport annuel de 2013 et du présent document; la conjoncture commerciale et économique (notamment le rendement et la volatilité des marchés des actions ainsi que les corrélations entre ces derniers; les écarts de taux d'intérêt, de titres de créance et de swaps; les taux de change; les pertes sur placements et les défaillances; la liquidité du marché et la solvabilité des garants, des réassureurs et des contreparties); les changements apportés aux lois et à la réglementation; les modifications apportées aux normes comptables; la capacité à mettre en œuvre et à modifier des plans stratégiques; la baisse des notes de solidité financière ou de crédit de nos filiales d'assurances; notre capacité à préserver notre réputation; la dépréciation du goodwill ou d'immobilisations incorporelles ou la constitution de provisions à l'égard d'actifs d'impôt différé; l'exactitude des estimations relatives à la morbidité, à la mortalité et aux comportements des titulaires de contrats; l'exactitude des autres estimations utilisées dans l'application des méthodes comptables et actuarielles; notre capacité à mettre à exécution des stratégies de couverture efficaces et à faire face aux conséquences imprévues découlant de ces stratégies; notre capacité d'obtenir des actifs appropriés au soutien de nos passifs à long terme; le niveau de concurrence et les regroupements; notre capacité de mettre en marché et de distribuer des produits par l'intermédiaire de réseaux de distribution existants et futurs; y compris ceux découlant des ententes de collaboration dont la conclusion est prévue avec Standard Life plc; les passifs imprévus ou les dépréciations d'actifs découlant d'acquisitions et de cessions d'activités; y compris ceux découlant de l'acquisition des activités canadiennes de Standard Life plc; la réalisation de pertes découlant de la vente de placements classés comme disponibles à la vente; notre liquidité, y compris la disponibilité du financement nécessaire pour satisfaire aux obligations financières existantes aux dates d'échéance prévues, le cas échéant; les obligations de nantissement de garanties additionnelles; la disponibilité de lettres de crédit afin d'assurer une gestion souple des fonds propres; l'exactitude de l'information reçue de contreparties et la capacité des contreparties à respecter leurs engagements; la disponibilité et le caractère abordable et approprié de la réassurance; les instances judiciaires et réglementaires, y compris les audits fiscaux, les litiges fiscaux ou d'autres instances semblables; la capacité à adapter les produits et services pour suivre l'évolution du marché; notre capacité à attirer et à maintenir en poste les principaux membres de la direction, employés et agents; l'utilisation et l'interprétation appropriées de modèles complexes ou les défaillances des modèles utilisés; les risques politiques, juridiques, opérationnels et autres liés aux activités de la Société à l'extérieur de l'Amérique du Nord; les acquisitions et notre capacité à les mener à terme, y compris à obtenir le financement par emprunt ou par actions nécessaire; l'incapacité à obtenir les avantages prévus relatifs à l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life et aux activités canadiennes de Standard Life plc, en tout ou en partie; les perturbations et les changements touchant des éléments essentiels des systèmes de la Société ou les infrastructures publiques; les préoccupations environnementales; ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et l'exposition aux recours pour violation.

Des renseignements supplémentaires à l'égard des facteurs de risques importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées ainsi qu'à l'égard des facteurs et hypothèses importants sur lesquels sont fondées les déclarations prospectives sont présentés dans le présent document et à la section intitulée « Facteurs de risque » de notre plus récente notice annuelle, aux sections intitulées « Gestion du risque », « Gestion du risque et facteurs de risque » et « Principales méthodes comptables et actuarielles » du rapport de gestion figurant dans notre plus récent rapport annuel, aux sections intitulées « Mise à jour de la gestion du risque et des facteurs de risque » et « Principales méthodes comptables et actuarielles » figurant dans notre plus récent rapport intermédiaire, à la note des états financiers consolidés intitulée « Gestion du risque » de nos plus récents rapports annuel et intermédiaires et dans d'autres documents que nous avons déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis.

Rien ne garantit que les avantages et incidences prévus découlant de l'acquisition des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life et des activités canadiennes de Standard Life plc se concrétiseront.

Les déclarations prospectives figurant dans le présent document sont, sauf indication contraire, énoncées à la date des présentes et présentées dans le but d'aider les investisseurs et autres personnes à comprendre notre situation financière et nos résultats d'exploitation, nos activités futures si la transaction était conclue, de même que nos objectifs et nos priorités stratégiques, et pourraient ne pas se prêter à d'autres fins. Nous ne nous engageons pas à réviser nos déclarations prospectives, sauf si la loi l'exige.

L'information financière pro forma donnée dans le présent document ne doit pas être considérée comme si elle reflétait la réelle position financière ou les autres résultats d'exploitation qu'auraient obtenus la SFM, la Financière Standard Life inc. et Investissements Standard Life inc. si ces sociétés avaient exercé leurs activités conjointement aux dates et durant les périodes indiquées.

Comptes de résultat consolidés              
    Trimestres clos les
31 décembre
        Exercices clos les
31 décembre
 
(en millions de $ CA, sauf les données par action,
non audité)
  2014       2013       2014       2013  
Produits                              
Primes nettes   4 849 $     4 548 $     17 883 $      17 510 $
Produits de placement                              
  Produits de placement   2 681       2 632       10 808       9 860  
  Profits réalisés et latents (pertes réalisées et latentes) sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et des contrats de placement et sur le programme de couverture à grande échelle1   6 182       (2 783)       17 092       (17 607)  
Autres produits   2 301       2 633       8 739       8 876  
Total des produits   16 013 $     7 030 $     54 522 $     18 639 $
Prestations et charges                              
Aux titulaires de contrats et bénéficiaires                              
  Sinistres et prestations bruts   5 408 $     4 642 $     20 452 $      18 671 $
  Variation des passifs des contrats d'assurance   8 123       (1 363)       24 185       (10 130)  
  Variation des passifs des contrats de placement   (15)       41       65       162  
  Prestations et charges cédées à des réassureurs   (1 730)       (1 568)       (6 709)       (6 376)  
  Variation des actifs de réassurance   262       525       506       1 526  
Prestations et sinistres, montant net    12 048 $      2 277 $     38 499 $      3 853 $
Frais généraux   1 345       1 282       4 772       4 618  
Frais de gestion des placements   358       325       1 319       1 154  
Commissions   1 160       1 041       4 250       3 911  
Charges d'intérêts   309       177       1 131       1 045  
Taxes sur primes, montant net   69       74       287       311  
Total des prestations et charges   15 289 $     5 176 $      50 258 $     14 892 $
Résultat avant impôts sur le résultat   724 $     1 854 $     4 264 $      3 747 $
Charge d'impôt   (17)       (497)       (671)        (581)  
Résultat net   707 $     1 357 $     3 593 $     3 166 $
Résultat net attribué (perte nette imputée) aux :                              
  Participation ne donnant pas le contrôle    7 $     12 $     71 $     48 $
  Titulaires de contrats avec participation   60       48       21       (12)  
  Actionnaires   640       1 297       3 501       3 130  
    707 $     1 357 $     3 593 $     3 166 $
Résultat net attribué aux actionnaires   640 $      1 297 $      3 501 $     3 130 $
Dividendes sur actions privilégiées   (28)       (34)       (126)       (131)  
Résultat net attribué aux porteurs d'actions ordinaires   612 $     1 263 $     3 375 $     2 999 $
Résultat par action :                              
Résultat de base par action ordinaire    0,33 $      0,69 $     1,82 $     1,63 $ $
Résultat dilué par action ordinaire   0,33       0,68       1,80       1,62  

1) Les profits (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et de placement sont neutralisé(e)s en grande partie par les modifications apportées à l'évaluation des obligations de la Société liées aux contrats. En ce qui a trait aux actifs à revenu fixe servant de soutien aux contrats d'assurance et aux contrats de placement et aux actions servant de soutien aux produits dont le rendement des placements échoit aux titulaires de contrats et aux dérivés liés aux programmes de couverture des rentes à capital variable, l'incidence des profits (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s sur les actifs a été amplement neutralisée par la variation des passifs des contrats d'assurance et des contrats de placement. Les profits (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d'assurance et de placement étaient principalement attribuables à l'incidence des variations des taux d'intérêt sur les obligations et instruments dérivés à revenu fixe de même qu'aux swaps de taux d'intérêt sur actions à l'appui du programme de couverture dynamique. Voir la rubrique B7, « Incidence de la comptabilisation à la juste valeur » ci-dessus.
   

États de la situation financière consolidés                      
Aux 31 décembre                
(en millions de $ CA)      2014        2013  
Actif                
                 
Trésorerie et titres à court terme     21 079 $     13 630 $
Titres d'emprunt     134 446       114 957  
Actions cotées     14 543       13 075  
Créances hypothécaires     39 458       37 558  
Placements privés     23 284       21 015  
Avances sur contrats     7 876       7 370  
Prêts aux clients de la Banque     1 772       1 901  
Immeubles     10 101       9 708  
Autres placements     16 751       13 495  
Total des placements      269 310 $       232 709 $
Autres actifs                
                 
Produits de placement à recevoir      2 003 $       1 813 $  
Primes arriérées     737       734  
Dérivés     19 315       9 673  
Actifs de réassurance     18 525       17 443  
Actifs d'impôt différé     3 329       2 763  
Goodwill et immobilisations incorporelles     5 461       5 298  
Divers     4 194       3 324  
Total des autres actifs     53 564 $     41 048 $
Actif net des fonds distincts     256 532 $     239 871 $
Total de l'actif     579 406 $     513 628 $
Passif et capitaux propres                
Passif                
                 
Passifs des contrats d'assurance     229 513 $     193 242 $
Passifs des contrats de placement     2 644       2 524  
Dépôts de clients de la Banque     18 384       19 869  
Dérivés     11 283       8 929  
Passifs d'impôt différé     1 228       617  
Autres passifs     14 365       10 383  
      277 417 $     235 564 $
Dette à long terme     3 885       4 775  
Passifs liés aux actions privilégiées et aux instruments de capitaux propres admissibles     5 426       4 385  
Passifs liés aux reçus de souscription     2 220       -  
Passif net des fonds distincts     256 532       239 871  
Total du passif     545 480 $     484 595 $
Capitaux propres                
                 
Actions privilégiées      2 693 $     2 693 $
Actions ordinaires     20 556       20 234  
Surplus d'apport     267       256  
Résultats non distribués des actionnaires     7 624       5 294  
Cumul des autres éléments du résultat global des actionnaires                
  Régimes de retraite et autres régimes d'avantages postérieurs à l'emploi     (529)       (452)  
  Titres disponibles à la vente     794       324  
  Couvertures de flux de trésorerie     (211)       (84)  
  Conversion des activités à l'étranger     2 112       258  
Total des capitaux propres des actionnaires     33 306 $     28 523 $
Capitaux propres attribuables aux titulaires de contrats avec participation     156       134  
Participation ne donnant pas le contrôle     464       376  
Total des capitaux propres     33 926 $     29 033 $
Total du passif et des capitaux propres     579 406 $     513 628 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOURCE Société Financière Manuvie

Renseignements :

Communications avec les médias
Sean B. Pasternak
416 852-2745
sean_pasternak@manuvie.com 

Relations avec les investisseurs
Steven Moore
416 926-6495
steven_moore@manuvie.com 

Relations avec les investisseurs
Robert Veloso
416 852-8982
robert_veloso@manuvie.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.