La Financière agricole présente les bilans régionaux de mi-saison 2012 ainsi que la 6e édition du rapport de L'état des cultures au Québec

LÉVIS, QC, le 11 juill. 2012 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec dépose les bilans de mi-saison en assurance récolte pour l'ensemble des régions administratives du territoire québécois. Ces bilans régionaux font état des conditions climatiques et de leur impact sur les cultures vivaces et les ruches, sur l'ensemencement et le développement des cultures annuelles, ainsi que sur le déroulement des premières récoltes, et ce, en date du 3 juillet.

Les conditions climatiques du début de la saison ont été généralement favorables à la production agricole. L'hiver 2011-2012 a été doux et propice à la survie des plantes pérennes, des pommiers et des abeilles. La récolte de sirop d'érable a débuté hâtivement, et la quantité obtenue comme la qualité ont varié selon les secteurs. L'ensemencement des cultures annuelles a commencé très tôt, et la levée des cultures s'est généralement bien déroulée. Pour la majorité des régions, la chaleur et les précipitations en quantité suffisante ont favorisé le développement des cultures en général. Par contre, des orages violents, à quelques reprises accompagnés de grêle et de vent, ont endommagé de façon importante les cultures, principalement en Montérégie. Aussi des gels tardifs ont causé des dommages importants dans plus de la moitié des bleuetières au Saguenay-Lac-Saint-Jean. On rapporte également plus de dommages par les insectes et les maladies qu'habituellement.

La première fauche de foin a débuté tôt et a été effectuée dans de très bonnes conditions à un rythme soutenu : les rendements sont autour de la moyenne ou légèrement supérieurs à celle-ci, et la qualité est bonne. La récolte de fraises a commencé tôt et les rendements sont autour de la moyenne ou inférieurs à celle-ci, en raison principalement de l'excès de chaleur durant la cueillette. Pour les céréales, le maïs, les protéagineuses et les pommes de terre, les rendements s'annoncent autour des moyennes à supérieurs à celles-ci dans la majorité des régions. On s'attend également à des résultats autour des moyennes pour les légumes et la première miellée, mais ils devraient être inférieurs pour les bleuets ainsi que pour les pommes, particulièrement dans les secteurs affectés par le gel tardif ou la grêle.

Le nombre d'avis de dommages, en date du 3 juillet, était de 2 337, comparativement à 2 678 à la même période en 2011 et à 1 835 en moyenne pour les cinq dernières années. Les indemnités versées à ce jour sont de 828 800 $, dont 570 500 $ pour le sirop d'érable.

« La Financière agricole, de par sa mission, assure la pérennité de l'agriculture québécoise, de même que le succès des entreprises agricoles, notamment en leur offrant une approche intégrée pour mieux gérer leurs risques. L'assurance récolte fait partie des diverses solutions offertes aux entreprises et vise à les protéger contre les pertes de revenu liées aux conditions climatiques et aux phénomènes naturels incontrôlables », a souligné M. Robert Keating, président-directeur général de La Financière agricole.

Pour de plus amples renseignements concernant les bilans de mi-saison pour chacune des régions ainsi que la sixième édition du rapport sur L'état des cultures au Québec, consultez le site Internet de La Financière agricole au : www.fadq.qc.ca. Toutes les données y apparaissent dans la section « Bilans en assurance récolte »
(http://www.fadq.qc.ca/acces_medias/evenements/bilans_en_assurance_recolte/juillet_2012.html).

Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s'élèvent à plus de 4,9 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d'assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui œuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l'ensemble du territoire québécois.

Source :
La Financière agricole du Québec

  Information :
Mélanie Fiset
Relationniste et porte-parole
Tél. : 418 834-6866, poste 6546

 

SOURCE La Financière agricole du Québec

Renseignements :

Source :
La Financière agricole du Québec

Information :
Mélanie Fiset
Relationniste et porte-parole
Tél. : 418 834-6866, poste 6546


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.