La FEUQ rencontre Gilles Duceppe : Le Bloc québécois défendra les
revendications étudiantes

MONTRÉAL, le 2 oct. /CNW Telbec/ - Ce matin, la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) a rencontré M. Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois afin de parler des différents enjeux fédéraux qui touchent les étudiantes et les étudiants du Québec. Lors de cette rencontre, la FEUQ a reçu l'appui du Bloc sur les grands enjeux qu'elle défend tel que le retrait avec pleine compensation du nouveau Programme canadien de bourses aux étudiants (PCBE). "Il est toujours réconfortant de savoir que des députés se sentent concernés par les dossiers étudiants. Pour nous, c'est un moyen d'avoir accès directement aux décideurs afin d'améliorer les conditions d'études des étudiants", a commenté Jean Grégoire, président de la FEUQ, à la sortie de la rencontre.

Cet appui est particulièrement bienvenu dans le cadre des négociations qui ont présentement cours entre Ottawa et Québec pour que ce dernier puisse se retirer sans condition et avec pleine compensation du PCBE. Pour le Québec, c'est plus de 100 millions de dollars en bourses qui sont disponibles pour maintenir et bonifier le Programme d'aide financière aux études du Québec (AFE) afin de limiter l'endettement et aider les étudiants les plus pauvres. "Pour nous, il est très important que les partis d'opposition, comme le Bloc québécois, fassent pression pour que ces sommes soient retournées au Québec", a poursuivi M. Grégoire.

En ce qui concerne le manque à gagner de 3,5 milliards $ dans les transferts fédéraux dans les programmes sociaux, c'est un dossier sur lequel le Bloc et la FEUQ s'entendent depuis plusieurs années. "Si le retrait du PCBE est notre priorité, les transferts fédéraux permettraient d'aller chercher 800 millions $ pour le Québec. Avec le sous-financement des universités qui atteint 375 millions, c'est la qualité de nos universités qui est en jeu", a mentionné Jean Grégoire.

Finalement, le financement adéquat des organismes subventionnaires fédéraux interpelle grandement la FEUQ. "Pour nous, les conséquences de ce sous-financement sont claires : un grand nombre de demandes de bourses aux cycles supérieurs sont recommandées pour financement, mais écartées en raison d'un manque de moyens et d'une nouvelle forme de contrôle idéologique sur la recherche universitaire et la libre pensée de nos chercheurs. L'orientation de la recherche en sciences humaines liées aux affaires en est un bon exemple. Tout comme nous, le Bloc trouve que cette situation est nuisible pour les étudiants qui ont les capacités et la volonté de pousser plus loin leur formation dans leur domaine d'études", a terminé M. Grégoire.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 16 associations membres et forte de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeune au Québec. www.feuq.qc.ca

SOURCE Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements : Renseignements: Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, (514) 396-3380, Cell.: (514) 609-3380

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.