La fermeture d'un quotidien nous touche tous, selon Unifor

TORONTO, le 25 janv. 2016 /CNW/ - La fermeture de deux quotidiens publiés depuis la fondation du Canada, annoncée juste après la fusion de salles de rédaction la semaine dernière, illustre l'importance de tenir une vaste discussion de politique publique au sujet de l'avenir des médias d'information au pays, selon Unifor.

« Partout au pays, le rôle vital joué par les journalistes est remis en question comme jamais auparavant », a affirmé Jerry Dias, président national d'Unifor.

« Sans la présence solide de médias d'information, notre démocratie se voit affaiblie. La fermeture d'un quotidien nous touche tous. »

Torstar Corp. a annoncé aujourd'hui la fermeture du quotidien Guelph Mercury, qui existe depuis 149 ans, quelques jours à peine après que Black Press ait annoncé aussi la fermeture du Nanaimo Daily News publié depuis 141 ans. La semaine dernière, Postmedia a fusionné les salles de rédaction de quatre grandes villes où la société possède deux quotidiens - Ottawa, Calgary, Edmonton et Vancouver.

En télédiffusion, les règlementations du CRTC adoptées sous le précédent gouvernement Harper ont fait disparaître le financement des stations de télévision locale, indispensable pour qu'elles puissent couvrir l'actualité de leurs communautés. Juste avant Noël, la station CHCH TV de Hamilton a déclaré faillite.

Sur la côte atlantique, les journalistes du Halifax Chronicle Herald sont en grève en raison des demandes de réductions salariales, d'augmentations des heures de travail, de modifications aux pensions et de mises à pied.

« La fragmentation des revenus publicitaires menace le journalisme canadien et la couverture de l'actualité locale et régionale », a déclaré Jerry Dias.

« Les plateformes médiatiques sont davantage qu'une entreprise. Elles sont l'équivalent d'une fiducie d'intérêt public et nous devons trouver une manière pour qu'elles puissent survivre à la période difficile actuelle et prospérer dans les années à venir. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 310 000 travailleurs dont 14 500 dans le secteur des médias. Fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail en 2013, il est issu de la fusion des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Stuart Laidlaw, représentant national aux communications d'Unifor, au numéro 647‑385‑4054 (cell.) ou à l'adresse Stuart.Laidlaw@Unifor.org.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.