La Fédération des cégeps appuie la création d'un Conseil des collèges, s'il constitue une plus-value

MONTRÉAL, le 7 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Dans le mémoire qu'elle présente aujourd'hui dans le cadre de la consultation sur le projet de création d'un Conseil des collèges du Québec et de la Commission mixte de l'enseignement supérieur, organisée par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, la Fédération des cégeps se prononce en faveur de la création d'un tel conseil à condition qu'il représente une plus-value par rapport à la situation actuelle. Dans cette perspective, elle propose un certain nombre de modifications au modèle soumis à la consultation, en ce qui a trait notamment aux volets de la mission et à la composition de ce nouveau conseil.

« Nous saluons évidemment le fait que cette initiative vient reconnaître davantage le rôle des cégeps et leur appartenance à l'enseignement supérieur, dont elle propose une vision intégrée et cohérente avec la création simultanée d'un Conseil des universités. Il reste cependant que cette nouvelle structure ne doit pas causer de dédoublements, mais plutôt permettre une amélioration de la situation, à travers une véritable opérationnalisation des recommandations qui découleront de ses travaux. Et cela, en concertation avec les premiers concernés, soit les cégeps eux-mêmes », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

La Fédération estime que la mission du futur Conseil des collèges devrait consister à conseiller la ministre et les établissements, ainsi qu'à contribuer à l'orientation générale du réseau collégial, et ne pas inclure la fonction évaluative comme le veut la proposition actuellement soumise à la consultation. Cette fonction est incompatible avec celle de conseil stratégique et devrait par conséquent être confiée à un organisme indépendant, croit la Fédération. Conseiller la ministre devrait être le volet le plus important de la mission du Conseil, qui pourrait ainsi se pencher de manière prioritaire sur des enjeux qui préoccupent déjà les cégeps, tels que l'évolution de la condition étudiante, l'offre de formation, le soutien à la recherche au collégial, l'accueil et l'intégration des étudiants internationaux et ceux issus de l'immigration, l'internationalisation de la formation, le financement adéquat des collèges et la réponse aux besoins des entreprises.

Assurer la coordination et la collaboration entre les établissements collégiaux, privés et publics, et favoriser la concertation avec les autres ordres d'enseignement, constituent une préoccupation importante de la Fédération. Pour ce faire, les cégeps préconisent la mise sur pied d'une table de concertation entre le Conseil des collèges et le Conseil des universités plutôt que la création d'une Commission mixte sur l'enseignement supérieur, une solution qui lui paraît pour l'instant mal définie et surtout, prématurée. Par ailleurs, la Fédération tient à réaffirmer l'importance de maintenir les liens directs qui existent présentement entre les cégeps et le ministère de l'Enseignement supérieur.

Une instance composée d'experts

Si la Fédération est d'accord avec le fait de privilégier l'indépendance et la liberté de pensée des membres de l'instance du Conseil des collèges, elle estime toutefois qu'une représentation par catégorie (enseignants, étudiants, etc.), qui exclut d'ailleurs les gestionnaires en exercice, ne constitue pas un gage d'indépendance. Elle propose par conséquent que le Conseil soit composé uniquement d'experts, choisis en fonction d'un profil de compétences reflétant une grande connaissance du milieu collégial, et dont le nombre serait limité, de manière à favoriser la meilleure opérationnalité possible.

Enfin, en lien avec les suggestions de modifications au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC), également soumises à la consultation, la Fédération des cégeps accueille de manière généralement favorable les solutions mises de l'avant et souhaite qu'elles fassent rapidement l'objet d'un projet de règlement publié de manière officielle, afin que les modifications attendues puissent se concrétiser.

On peut consulter le mémoire présenté par la Fédération des cégeps sur son site Web.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d'affaires étudiantes, d'affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d'évaluation de la scolarité, d'affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

SOURCE Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088, Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.