La Fédération canadienne des municipalités suspend le délai dans le dossier
Buy American

OTTAWA, le 3 oct. /CNW Telbec/ - Basil Stewart, président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et maire de Summerside (Î.-P.-É.) a fait part aujourd'hui de la décision de la FCM de suspendre le délai fixé au 4 octobre pour trouver une résolution assurant un commerce juste. Ce délai avait été établi afin de soutenir les efforts d'opposition aux prescriptions d'achat Buy American contenues dans les programmes de relance du gouvernement des États-Unis.

Le 6 juin 2009, les membres de la FCM avaient adopté une résolution parrainée par la Ville de Halton Hills (Ontario). La FCM avait déclaré par la suite qu'à défaut d'une entente entre les gouvernements canadien et américain réglant le dossier Buy American dans les 120 prochains jours, la FCM appuierait les municipalités qui décideraient de cesser d'acheter des biens et des services aux États-Unis.

"Nous sommes encouragés par les pourparlers en cours entre les représentants des gouvernements du Canada et des États-Unis et voulons leur laisser le temps et la quiétude requis pour en arriver à une résolution satisfaisante, a dit M. Stewart. Ces pourparlers peuvent et devraient mener à une entente juste et mutuellement avantageuse entre le Canada et son plus important partenaire commercial. Si les pourparlers venaient à stagner, nous devrions cependant envisager de fixer un autre délai et de prendre les mesures les plus susceptibles de protéger les intérêts des Canadiens et de leurs collectivités."

M. Stewart a rappelé que ce sont les municipalités qui ont fait du dossier Buy American une priorité nationale et incité les trois ordres de gouvernement à soutenir les représentants fédéraux dans leur recherche d'une entente qui protégera nos intérêts nationaux.

"Dans tout ce processus, notre seul objectif a été d'assurer un commerce juste pour les Canadiens. La FCM continuera de consulter le gouvernement fédéral et de suivre le dossier de près", a conclu M. Stewart.

Au sujet de la FCM

La Fédération canadienne des municipalités (FCM), voix nationale des gouvernements municipaux depuis 1901, représente les intérêts des municipalités dans les enjeux liés aux politiques et aux programmes de compétence fédérale. Elle compte plus de 1 800 membres regroupant tant les plus grandes villes du Canada que les petites municipalités urbaines et rurales ainsi que 18 associations provinciales et territoriales de municipalités.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Déclaration de Basil Stewart, président de la Fédération canadienne des
       municipalités et maire de Summerside (Î.-P.-É.), au sujet de la
            suspension du délai fixé dans le dossier Buy American

                          Ottawa, le 3 octobre 2009
    

"Le 6 juin 2009, les membres de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) ont adopté une résolution demandant aux gouvernements du Canada et des États-Unis de conclure une entente exemptant les entreprises canadiennes des prescriptions relatives aux achats aux États-Unis (la clause Buy American) contenues dans le plan de relance des infrastructures de ce pays. Si une entente n'était pas conclue dans 120 jours - soit au plus tard le 4 octobre 2009 - la FCM avait indiqué qu'elle appuierait les municipalités qui décideraient de cesser d'acheter des biens et des services des États-Unis.

"Aujourd'hui, j'annonce que la FCM a suspendu la date limite du 4 octobre. Nous sommes encouragés par les pourparlers en cours entre les représentants des gouvernements canadien et américain et voulons leur laisser le temps et la quiétude requis pour en arriver à une résolution satisfaisante. Ces pourparlers peuvent et devraient déboucher sur une entente juste et mutuellement avantageuse pour le Canada et son plus important partenaire commercial. Si les pourparlers venaient à stagner, nous devrions cependant envisager de fixer un autre délai ainsi que les mesures les plus susceptibles de protéger les intérêts des Canadiens et de leurs collectivités.

"Les municipalités ont mis la question de la clause Buy American au sommet de l'ordre du jour politique du Canada, suscité l'éveil du public et l'engagement des médias des deux côtés de la frontière, et incité le gouvernement du Canada à réagir de façon décisive. Nous avons mis en relief une politique qui fait du tort aux Canadiens - et à notre économie - au sortir d'une récession mondiale, et avons pris les moyens pour préparer la voie à une solution négociée.

"Au cours des quatre derniers mois, le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et territoriaux et les gouvernements municipaux se sont unis pour réclamer une solution. Alors que se poursuivent les pourparlers, il est important que les trois ordres de gouvernement restent unis et soutiennent nos représentants fédéraux dans leur recherche d'une entente qui protégera nos intérêts nationaux.

"Ce sont les municipalités qui ont fait de cette question une priorité nationale et stimulé les efforts pour la résoudre. C'est maintenant au gouvernement fédéral de poursuivre sur cet élan jusqu'à l'obtention d'une solution positive. Ce sont des représentants fédéraux qui ont soumis une proposition à Washington, et ce sont des représentants fédéraux qui négocient actuellement avec leurs homologues américains.

"Nous ne pouvons pas savoir quand ils parviendront à une entente, mais les pourparlers doivent se poursuivent en ce sens. Les collectivités, les entreprises et les travailleurs canadiens doivent être sûrs qu'ils verront la lumière au bout du tunnel.

"Dans tout ce processus, notre seul objectif a été d'assurer un commerce juste pour les Canadiens. La FCM continuera de consulter le gouvernement fédéral et de suivre le dossier de près."

SOURCE Fédération canadienne des municipalités

Renseignements : Renseignements: Maurice Gingues, (613) 907-6395 ou mgingues@fcm.ca

Profil de l'entreprise

Fédération canadienne des municipalités

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.