La FECQ mitigée quant aux conclusions du Sommet

MONTRÉAL, le 27 févr. 2013 /CNW Telbec/ - À la sortie du Sommet sur l'enseignement supérieur, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) déplore l'entêtement du Parti Québécois quant à la question des droits de scolarité. Elle croit que le ministre Duchesne a agi de façon hâtive et irresponsable en indexant la contribution étudiante. « Il nous apparaît clair qu'il n'y avait aucun consensus sur la question. Alors qu'il lui manque des informations cruciales, par exemple sur les conditions de vie étudiante et les réels besoins des universités, le ministre a tout de même tranché », déplore Éliane Laberge, présidente de la FECQ.

Toutefois, la Fédération ne croit pas repartir du Sommet les mains vides. Grâce, en partie, à sa présence et à son travail, elle a réussi à obtenir de nombreuses avancées pour la condition étudiante et pour un développement plus cohérent et positif du réseau collégial. Un chantier de travail sera mis sur pied afin d'évaluer en profondeur la question de l'offre de programme dans le réseau collégial et particulièrement en région. Une nouvelle attention ainsi qu'un nouveau mode de financement seront accordés aux étudiants avec besoins particuliers. Des bonifications seront également apportées à l'aide financière aux études (AFE), des modifications, demandées depuis longtemps par la FECQ, entre autres à ce qui a trait aux dépenses admises et au seuil de contribution parentale. « Nous sommes heureux de voir que les Cégeps en difficulté de recrutement et les étudiants avec besoins particuliers seront au cœur des discussions des prochains mois. Nous espérons arriver rapidement à des conclusions intéressantes, majeures et réalistes pour assurer un bon développement du réseau collégial. Nous pensons qu'il faudra également parler de la cote de rendement afin que les cégépiens puissent être évalués plus justement et en fonction des compétences qu'ils ont acquises », fait valoir Mme Laberge

La FECQ est donc mitigée quant aux conclusions du Sommet. « Nous doutons que les mesures implantées par le gouvernement réussissent vraiment à pallier l'indexation. L'un de nos objectifs principaux est de maintenir l'accessibilité aux études. C'est pourquoi nous croyons que le gel des frais de scolarité en perspective de gratuité scolaire aurait été une décision bien plus sage afin de permettre au plus grand nombre d'étudiants d'accéder aux rangs universitaires », conclut la présidente de la FECQ.

Bien que les membres de la Fédération étaient réunis en rencontre hier soir, une consultation plus large sur les conclusions du Sommet sera entamée au cours des prochains jours.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 80 000 étudiants réunis dans 21 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 23 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.


SOURCE : Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

Renseignements :

Nicolas Groulx, coordonnateur aux relations et communications, FECQ, bur. 514-396-3320, cell. 514-554-0576, courriel : crc@fecq.org, twitter : @MGroulx


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.