La dilatation thermique du joint d'un coude a mené à la rupture d'un pipeline en octobre 2013 près de Fort McMurray (Alberta)

GATINEAU, QC, le 3 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a aujourd'hui rendu public le rapport d'enquête (P13H0107) sur la rupture le 17 octobre 2013 d'un pipeline de TransCanada PipeLines Limited qui est en service depuis moins de cinq ans. La canalisation de 36 po servant au transport de gaz naturel s'est rompue au doublement du couloir centre­nord de la section Buffalo Creek ouest, situé au sud-ouest de Fort McMurray (Alberta). Un volume estimatif de 16,5 millions de mètres cubes de gaz naturel a été rejeté dans l'atmosphère. La rupture n'a pas causé d'incendie, personne n'a été blessé, et aucune évacuation n'a été nécessaire.

L'enquête a permis de déterminer qu'une fracture s'est formée au niveau du joint d'un coude pour ensuite se propager à travers l'épaisseur de la paroi, ce qui a causé la rupture du gazoduc. Une dilatation thermique était survenue dans le gazoduc, ce qui avait fait augmenter la contrainte au niveau du joint du coude. Cette augmentation avait eu lieu au cours d'une période de 50 jours durant lesquels l'exploitation du gazoduc se faisait à une température de refoulement plus élevée pour permettre de satisfaire la demande des clients en aval.

L'enquête a permis de déterminer que la pression interne nominale dans le coude avait été exagérée, car on avait utilisé pour la calculer une épaisseur de paroi fondée sur de l'information tirée des dessins de conception de production plutôt que sur une mesure directe. De plus, on avait utilisé pour l'analyse des contraintes une température d'exploitation maximale plus basse qui ne tenait pas compte de toute l'enveloppe d'exploitation potentielle. Ces problèmes n'ont pas été repérés par le processus d'assurance de la qualité de TransCanada.

À la suite de l'événement, l'Office national de l'énergie a entrepris une enquête dans le but de vérifier la conformité avec sa réglementation et, par la suite, publié deux ordres d'inspecteur visant TransCanada. Pour sa part, TransCanada a pris un certain nombre de mesures de sécurité, notamment la mise à découvert, l'examen et le renforcement de 16 coudes. TransCanada a aussi commencé à élaborer un modèle paramétrique qui servira à évaluer la menace que constitue la dilatation thermique pour ses pipelines. En outre, la compagnie a amélioré ses exigences relatives aux inspections par des tiers et ses protocoles de vérification pour s'assurer que les coudes de pipelines et les autres raccords sont conformes aux normes et aux spécifications requises.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.tsb.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSS, Twitter (@BSTCanada), YouTube, Flickr et notre blogue.

 

SOURCE Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements : Relations avec les médias, 819-994-8053, media@tsb.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.bst.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.