La décision du Bureau de la concurrence sur Interac trouble les PME

TORONTO, le 12 févr. /CNW/ - Il est regrettable que le Bureau de la concurrence ait décidé aujourd'hui de ne pas donné suite à la demande d'Interac visant à changer son statut d'une entité à but non lucratif à celle à but lucratif. Cela limiterait la capacité d'Interac à livrer concurrence de manière équitable, étant donné les nouveaux acteurs arrivant sur le marché canadien du débit.

Vu que les grosses multinationales VISA et Mastercard se dépêchent pour introduire leurs produits de débit au Canada, l'Association Interac devrait être autorisée à rivaliser avec ces concurrents de taille de manière aussi équitable possible. "Depuis le milieu des années 1980, Interac a servi remarquablement bien les consommateurs et les entreprises canadiens en misant sur son réseau de débit à faible coût, déclare Catherine Swift, présidente de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). Les petites et moyennes entreprises seront outragées si l'Association Interac est ainsi écrasée, voire éliminée, par ces géants. Lorsque VISA et MasterCard ont percé le marché du débit dans d'autres pays, le fournisseur local s'est vu écarté du marché d'une manière ou d'une autre et les coûts des commerçants ont considérablement monté par la suite. Il faut donc tout faire pour éviter que cette situation se reproduise au Canada."

Un aspect plus positif de la décision prise par le Bureau de la concurrence est le fait que l'Association Interac sera autorisée à effectuer des changements au niveau de son conseil d'administration, qui est actuellement dysfonctionnel, pour qu'elle ait une plus grande souplesse à l'avenir. À l'heure actuelle, le conseil d'Interac comprend des intervenants de l'industrie qui sont des concurrents potentiels d'Interac. "On dirait que le modèle de gouvernance actuel d'Interac ressemble au scénario où un renard est chargé de gérer le poulailler. pour garder vos poulets !, soutient Mme Swift. Il est absolument nécessaire d'autoriser une restructuration chez Interac afin de permettre non seulement sa survie mais son expansion et sa croissance dans un marché en rapide évolution." Cependant, cet aspect de l'annonce faite aujourd'hui est vague et on est obligé d'attendre de voir si Interac aura effectivement la marge de manoeuvre qui lui permettra de faire face aux défis posés par la concurrence.

"Jusqu'ici, Interac fonctionnait avec ses deux mains liées. Grâce à la décision d'aujourd'hui, on dirait qu'une des mains a été libérée quelque peu mais sa capacité à affronter VISA et MasterCard sur un pied d'égalité reste limitée, conclut Mme Swift. À l'avenir, nous espérons que d'autres mesures seront proposées pour que cet important fournisseur canadien des produits de débit puisse continuer à servir les consommateurs et les entreprises de manière efficace et abordable, tel qu'il a toujours fait jusqu'ici."

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements : Renseignements: Pour plus de renseignements ou pour une entrevue avec Catherine Swift, veuillez contacter Gisele Lumsden au (647) 808-5769 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.