La CSDM s'apprête à annoncer de nouvelles coupes dans son personnel

MONTRÉAL, le 20 avril 2016 /CNW Telbec/ - Cinq syndicats représentant les employé-es de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) s'unissent pour dénoncer le plan d'effectifs de la commission scolaire qui, encore une fois cette année, prévoira des dizaines de suppressions de postes dans le personnel de soutien, professionnel et enseignant.

En coupant dans son personnel essentiel à la réussite scolaire des élèves, la CSDM ouvre aussi la porte à la sous-traitance, même si l'histoire nous démontre que les économies de budget anticipées en faisant affaire avec le secteur privé ne sont qu'une chimère.

« Les profs et les élèves doivent pouvoir compter sur le soutien des enseignants orthopédagogues, du personnel professionnel et de soutien pour remplir notre défi d'instruire les élèves. Il est aussi essentiel de se sentir en sécurité, d'apprendre et de travailler dans un milieu sain. Sans l'apport de l'expertise de toutes les catégories de personnel, la fondation des écoles publiques de la CSDM risque de s'écrouler, et ce, dans tous les sens du terme », explique Catherine Renaud, présidente de l'Alliance des professeures et professeurs de Montréal (APPM).

« Est-ce que la CSDM a toujours les coudées franches pour prendre les bonnes décisions pour nos enfants, ou bien la gestion de l'éducation n'est rien de plus qu'une colonne de chiffres gérée par une firme comptable ? questionne Michel Picard, président de l'Association professionnelle du personnel administratif (APPA-CSN). Les décisions récentes de la CSDM nous laissent croire qu'elle est plutôt la cible d'une tutelle déguisée, gracieuseté d'un gouvernement qui préfère nier les particularités de l'école montréalaise que de financer cette dernière à la hauteur des besoins qui lui sont propres ».

La responsabilité des commissaires

Les commissaires scolaires, qui ont été élus, doivent prendre leurs responsabilités envers les électeurs et surtout envers les enfants en votant contre tout plan d'effectifs qui prévoirait des coupes dans toutes les catégories de personnel.

« Il en va de la qualité des services éducatifs. Les élu-es sont redevables envers les électeurs. Leur mission est, entre autres, de protéger la mission éducative de la CSDM. Ce n'est pas en se donnant des conditions d'apprentissage et d'enseignement dignes du tiers-monde qu'on assure l'égalité des chances de réussite scolaire. Les commissaires le savent et ils doivent agir en conséquence en rejetant ce plan », croit Michel Mayrand, président du Syndicat des professionnelles et professionnels du milieu de l'éducation de Montréal (SPPMEM-CSQ).

Des écoles mal entretenues ?

Près de 110 000 élèves fréquentent les écoles et les centres de la CSDM. Le personnel de soutien n'offre pas toujours des services directs aux élèves, mais il assure tout de même un service indispensable et propice à l'apprentissage.

« Dans le plan d'effectifs 2016 de la CSDM, plusieurs postes de concierge travaillant le soir sont en jeu. Est-ce qu'on veut que nos enfants fréquentent des écoles malpropres et poussiéreuses ? Faire plus avec moins est une phrase vide de sens qui ne s'applique pas du tout quand il est question d'entretien de nos édifices qui sont déjà vétustes et en décrépitude », lance Sylvain Paré, président de l'Association des concierges des écoles du district de Montréal (ACEDM-CSN).

« Non seulement le ministère de l'Éducation a donné des miettes à la CSDM pour la réfection de son parc immobilier unique, qui possède le plus grand nombre d'écoles dans un secteur géographique réduit, de vieilles écoles, parfois frappées de restrictions patrimoniales, mais voilà qu'on doit encore faire face à des coupes dans le personnel, c'est inadmissible. Il faut cesser la saignée et revaloriser l'éducation, il en va de l'avenir de toute une génération. Il faut un réinvestissement réel et récurrent de la part de Québec, un réinvestissement à la hauteur des services offerts par la CSDM », conclut Rémi Desrosiers, président du Syndicat national des employées et employés de la CSDM (SNEE-CSN)

 

SOURCE Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN)

Renseignements : Renseignements : Dave Parent, conseiller, Service des communications de la CSN, 514 216-9097; Yves Parenteau, conseiller, Alliance des professeures et professeurs de Montréal (APPM), 514 910-3195; Sources : Alliance des professeures et professeurs de Montréal, Association des concierges des écoles du district de Montréal, Association professionnelle du personnel administratif, Syndicat des professionnelles et professionnels du milieu de l'éducation de Montréal, Syndicat national des employées et employés de la CSDM


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.