La CORPIQ s'inquiète du niveau des loyers insuffisant pour combler le déficit
d'entretien du parc de logements

MONTRÉAL, le 16 déc. /CNW Telbec/ - À la lecture du rapport sur les logements locatifs publié ce matin par la SCHL, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) constate que le marché québécois offre toujours les loyers les plus abordables au pays, mais que leur niveau risque de ne pas suffire pour pallier le déficit d'entretien du parc immobilier.

Selon les résultats de l'enquête 2009 de la SCHL(1) réalisée auprès des propriétaires de logements en octobre dernier, le loyer moyen d'un quatre et demie au Québec dans les immeubles de trois logements et plus s'établissait à 640 $ par mois, la deuxième moyenne la plus basse au pays. En outre, l'indicateur d'abordabilité de la SCHL révèle que les marchés de Saguenay, Sherbrooke, Montréal et Gatineau sont dans l'ordre les quatre plus abordables en proportion du revenu des locataires parmi les 23 principales villes canadiennes.

"Les propriétaires de logements et les investisseurs font face à la même explosion des coûts d'entretien, de rénovation et de construction qu'ailleurs au pays, mais les revenus de location au Québec n'ont pas suivi la même courbe, explique Hans Brouillette, directeur des Affaires publiques de la CORPIQ. "Il ne faut donc pas s'étonner de la dégradation du parc de logements québécois et du manque d'intérêt à en construire de nouveaux pour répondre à la demande."

Hausse des loyers : deux points de vue

Toujours selon la SCHL, les loyers des mêmes immeubles auraient progressé en moyenne de 2,8 % entre 2008 et 2009. La CORPIQ note toutefois une confusion sur la variation des loyers au Québec : "Nous entendons un son de cloche très différent provenant de la Régie du logement du Québec qui, dans ses documents servant de critères de fixation de loyer, publie plutôt des hausses de loyer d'environ 1 % chaque année. Il serait temps que l'on sache qui de la Régie du logement ou de la SCHL a les bons chiffres", questionne Hans Brouillette.

Par ailleurs, la CORPIQ souligne que toute utilisation des loyers publiés par la SCHL avant 2006 pour établir les hausses n'a que peu de valeur statistique. En effet, les échantillonnages étaient différents d'une année à l'autre et pouvaient notamment inclure les nouveaux immeubles. Depuis, la SCHL a amélioré sa méthodologie aux fins de comparer deux années successives, pour une catégorie d'immeubles spécifique.

Selon la CORPIQ, des variantes de méthodologie de recherche expliqueraient aussi pourquoi le loyer moyen observé par la SCHL pour l'ensemble des logements a franchi les 600 $ il y a deux ans, alors que le loyer médian payé par les locataires québécois, cette fois selon Statistique Canada, n'était encore que de 480 $ par mois(2).

Le taux d'inoccupation à 2,4 %

D'après la CORPIQ, le taux d'inoccupation des logements qui se rapproche du taux d'équilibre avec 2,4 % - notamment grâce à l'immigration et à la rareté de nouvelles constructions - ainsi que les bas taux d'intérêt ont tous deux permis au marché locatif de se maintenir à flot, pour le moment du moins.

"Nous comprenons que certains locataires déplorent des taux d'inoccupation encore relativement faibles dans certaines régions. Toutefois, les propriétaires se souviennent à leur tour que, pendant 12 des 22 dernières années, ils ont subi des taux d'inoccupation plus hauts, voire beaucoup plus hauts que le point d'équilibre que la SCHL cible à 3 %", conclut le porte-parole de la CORPIQ.

Organisme à but non lucratif fondé en 1980, la CORPIQ (Corporation des propriétaires immobiliers du Québec) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et la seule à être présente dans toutes les régions. Les propriétaires québécois fournissent un logement à 1,268 million de ménages locataires et possèdent, dans huit cas sur dix, un duplex ou un triplex. Consultez le site www.corpiq.com.

    
    (1) Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), Rapports sur
        le marché locatif (Décembre 2009)
    (2) Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, série
        v13874527; Loyer; Québec, Dépenses médiane par ménage déclarant
        (2007).
    

SOURCE Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements : Renseignements: Hans Brouillette, Directeur des Affaires publiques, CORPIQ, (514) 748-1921, poste 225, Cellulaire: (514) 249-1691, hbrouillette@corpiq.com

Profil de l'entreprise

Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.