La Coop fédérée salue le Plan d'action en économie numérique du gouvernement et rappelle que le virage numérique du secteur agricole du Québec est primordial pour tous

MONTRÉAL, le 25 mai 2016 /CNW Telbec/ - La Coop fédérée accueille positivement le Plan d'action en économie numérique dévoilé vendredi dernier par la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade et salue cette initiative du gouvernement dans la mise en œuvre de sa première Stratégie numérique. La Coop fédérée rappelle cependant que le virage numérique du secteur agricole du Québec est primordial pour tous et devra faire l'objet d'une attention toute particulière.

L'agriculture n'échappe pas à la vague numérique
L'agriculture de précision se peaufine de plus en plus; elle influence le travail du sol, les semis, la fertilisation, l'irrigation, les eaux et les engrais. L'agriculture moderne requiert l'utilisation de nouvelles technologies, telles que l'imagerie satellite et s'appuie sur des moyens de localisation comme les systèmes de positionnement par satellite. Désormais, les drones surveillent les parcelles agricoles, des logiciels de gestion permettent un suivi précis des cultures et de l'élevage, les machines remplacent peu à peu les humains dans certaines tâches avec une vraie réduction de la difficulté des tâches.

« Le développement de l'agriculture passera de plus en plus par l'innovation, la technologie et l'exploitation des métadonnées. Ces éléments sont la clé d'une agriculture durable et intelligente », explique M. Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée. « Les entrepreneurs agricoles se tournent vers les nouvelles technologies pour améliorer leurs rendements économiques, leur efficacité et leur qualité de vie. Cependant, l'annonce qui est en somme une bonne nouvelle pour le futur de l'agriculture au Québec appellera forcément à une coordination des acteurs des milieux technologiques, des agronomes, des organisations de défense de nos métiers, des entreprises, des chercheurs d'ici et enfin des experts agricoles », ajoute M. Gervais.

Faire profiter aux producteurs agricoles du virage numérique
En tant que 1er groupe agroalimentaire du Québec et 2e au Canada, La Coop fédérée croit qu'il est primordial pour l'agriculture de se développer dans le monde numérique, à travers des initiatives technologiques, tant au niveau des livraisons de services, que des outils agro-économiques qu'elle propose à ses membres. La coopérative croit que les futures initiatives du gouvernement devront permettre la création d'un écosystème numérique intégré et cohérent qui s'étendra sur des technologies durables en passant par des réseaux mobiles robustes, fiables et sécuritaires et par le commerce électronique.

Nécessité d'agir pour un accès à la haute vitesse dans toutes les régions du Québec
La Coop fédérée se réjouit de l'annonce d'une enveloppe de 100 millions de dollars dédiée au développement des infrastructures pour améliorer l'accès des collectivités rurales aux infrastructures numériques. Ces investissements viseront notamment à améliorer la connectivité des entreprises agricoles installées dans les régions éloignées. « Il faudra réduire la fracture numérique qui existe entre le Québec des villes et des régions. Nous sommes particulièrement heureux d'apprendre que cette stratégie permettra aux régions de se doter d'une meilleure infrastructure numérique. L'accès à la haute-vitesse ainsi qu'aux services mobiles en région est un vecteur de croissance économique important. Avec une connexion mobile, rapide et fiable, les entreprises et les producteurs agricoles en région éloignée pourront adapter leurs entreprises et leurs activités », conclut M. Gervais.

La Coop fédérée demeurera attentive à la mise en œuvre du présent Plan d'action du gouvernement. Elle entend par ailleurs faire profiter aux producteurs agricoles des meilleurs outils technologiques afin de leur permettre de continuer à contribuer au développement d'une agriculture performante et innovante pour les secteurs agricole, agroalimentaire et du détail au Québec.

À propos de La Coop fédérée
Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus importante organisation agroalimentaire au Québec. Elle est la propriété de plus de 90 000 membres regroupés au sein de 72 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes et elle est présente dans la plupart des maillons de la chaîne agroalimentaire. En tant que grossiste, La Coop fédérée fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l'exploitation de leur entreprise. Ses activités se séparent en trois divisions : agricole (productions animale et végétale et commercialisation des grains, sous les bannières Elite et La Coop), détail et innovation (énergies, quincaillerie et machines agricoles, sous les bannières Sonic, Unimat, BMR et Agrizone), et viandes (sous les bannières Olymel, Flamingo et Lafleur). La Coop fédérée emploie 12 200 personnes et son chiffre d'affaires s'élève à 5 992 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, La Coop fédérée compte plus de 18 350 employés et un chiffre d'affaires combiné de 9,6 milliards de dollars.

 

SOURCE La Coop fédérée

Renseignements : Source : Ben Marc Diendéré, Vice-président principal, Communications, affaires publiques et image de marque, @Marc_ben ; Contact médias : Marie-Hélène Cliche, Directrice des communications corporatives, 514 347-5939 | marie-helene.cliche@lacoop.coop

RELATED LINKS
http://web.lacoop.coop/fr/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.