La contrebande de tabac continue d'avoir une incidence directe sur le tabagisme chez les jeunes

MONTRÉAL, le 3 sept. 2014 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la rentrée scolaire, la Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC) tient à rappeler aux parents que les cigarettes illégales demeurent très accessibles pour les jeunes au Québec et ailleurs au Canada.

« Il est très préoccupant de savoir que des cigarettes illégales continuent d'être très accessibles pour les jeunes, surtout dans un contexte où les contrebandiers ciblent les cours écoles, » de déclarer Michel Rouillard, sergent à la retraite de la Sûreté du Québec et porte-parole de la CNCTC.  « Le tabac de contrebande est très abordable, facilement accessible et les contrebandiers ne vérifient pas l'âge des acheteurs : une combinaison dangereuse de facteurs qui favorisent l'achat de cigarettes illégales par des jeunes. »

Selon une étude publiée en 2010 par le Centre for Addiction and Mental Health de Toronto basée sur des données du Ontario Student Drug Use and Health Survey, la contrebande de tabac a une incidence directe sur le taux obstinément haut de tabagisme chez les jeunes. Vendus dans des 'baggies' de plastique refermables à travers un réseau de distribution apparenté aux réseaux de revendeurs de drogue, un 'baggies' de 200 cigarettes illégales peut couter aussi peu que 8$, bien moins qu'un billet de cinéma. Ce sont son bas prix et son accessibilité facile qui caractérisent sa forte incidence sur le tabagisme chez les jeunes.

« Il se vendrait au minimum 19 000 'baggies' de 200 cigarettes illégales par jour au Québec, représentant des pertes fiscales pour le Québec de près de 500 000$ au quotidien. Dans un contexte où Québec tente désespérément d'équilibrer ses finances publiques, les contrebandiers volent les contribuables en privant l'État de revenus fiscaux et tournent en dérision les stratégies gouvernementales de réduction du tabagisme chez les jeunes. C'est une farce qui dure depuis plusieurs années au vu et au su du gouvernement et qui profite pleinement au crime organisé, » de conclure M. Rouillard.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) continue d'estimer que la vente du tabac de contrebande est utilisée par plus de 175 groupes criminels organisés aux fins de financer leurs activités illégales tels que le trafic de drogues et d'armes ainsi que la prostitution et le proxénétisme. Ces criminels ne vérifient évidemment pas l'âge de leurs acheteurs de cigarettes et ce phénomène a une incidence directe sur le tabagisme chez les jeunes. La vente de cigarettes illégales coûte également très cher à l'État--les pertes fiscales fédérales et provinciales sont estimées à près de 2,1 milliards de dollars annuellement. Toujours selon la GRC, près de cinquante fabriques clandestines de cigarettes illégales sont en opération au Canada et approvisionnent les réseaux de distribution apparentés aux revendeurs de drogues et opérés par des groupes criminels organisés tels que les Hells Angels, les gangs de rue et la mafia.

AU SUJET DE LA COALITION NATIONALE CONTRE LE TABAC DE CONTREBANDE
La Coalition nationale contre le tabac de contrebande est constituée d'organismes et d'associations préoccupés par la problématique des cigarettes illégales. Les membres de la Coalition partagent un objectif commun et travaillent ensemble pour sensibiliser le public, le gouvernement et les médias à cette grave problématique qui sévit partout au Canada.  Pour plus d'information, visiter le site Internet www.nonalacontrebande.ca.

Les 17 membres de la Coalition sont : l'Association canadienne et québécoise des dépanneurs d'alimentation (ACDA-AQDA), l'Association des détaillants en alimentation (ADA), l'Association frontière hors taxe (AFHT), l'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), Canadian Taxpayers Federation, la Chambre de commerce du Canada, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), le Conseil canadien des fabricants des produits du tabac, le Conseil du patronat du Québec (CPQ), Échec au crime, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Manufacturiers et exportateurs du Canada, l'Association nationale des distributeurs aux petites surfaces alimentaires (NACDA), Ontario Chamber of Commerce, le Syndicat des Douanes et de l'Immigration, Toronto Crime Stoppers et le United Korean Commerce & Industry Association of Canada.

 

SOURCE : Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

Renseignements : Carlos A. Godoy L., relationniste, (c) 514 458-9660, (e) info@nonalacontrebande.ca

Profil de l'entreprise

Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.