La consommation mondiale de vin s'accélère - Vinexpo lève le voile sur les grandes tendances du marché mondial du vin et des spiritueux à l'horizon 2018

MONTRÉAL, le 19 févr. 2015 /CNW Telbec/ - VINEXPO dévoile aujourd'hui les très attendus résultats de sa 12e étude sur la Conjoncture du marché mondial du vin et des spiritueux et ses perspectives à l'horizon 2018, réalisée par le cabinet britannique IWSR (International Wine and Spirit Research).

La consommation mondiale de vins tranquilles et effervescents a augmenté de 2,7 % entre 2009 en 2013 pour s'établir à 2,648 milliards de caisses de 9 litres, soit l'équivalent de plus de 31,7 milliards de bouteilles. Selon la nouvelle étude de Vinexpo, cette consommation globale subira une croissance accélérée de 3,7 % d'ici 2018 pour atteindre 2,732 milliards de caisses de 9 litres.

Vinexpo, le plus grand salon international du vin et des spiritueux ouvrira ses portes du 14 au 18 juin prochains à Bordeaux. Tous les deux ans, le salon marque le temps fort des agendas des professionnels de la filière.

LE MARCHÉ DU VIN 

Une consommation mondiale accélérée par les États-Unis

Véritables moteurs de la croissance de la consommation mondiale, les États-Unis sont devenus en 2014 le premier pays consommateur de vins tranquilles avec une consommation totale qui atteint 339,6 millions de caisses (+ 11,6 % par rapport à 2009). Les États-Unis arrivent également en première place du top 10 des plus importants marchés de vins avec des activités qui se chiffrent à 29,5 milliards de dollars américains (USD).  

Le Canada n'est pas en reste, car il se situe quant à lui en 7e place du classement avec un marché d'une valeur de 6,1 milliards USD et dont la croissance devrait progresser de 10,4 % d'ici 2018.

Le Canada a connu une progression plus modérée de sa consommation de vins tranquilles en 2013, avec une hausse de 1,6 %, soit une augmentation deux fois moins importante qu'en 2012. Bien que le Canada ne fasse pas partie du top 10 des pays consommateurs, la projection à l'horizon 2018 prévoit une progression de la consommation  de 7,8 % pour atteindre 49,93 millions de caisses de 9 litres.

Du côté du levant, la Chine est le pays qui a connu la plus forte croissance de consommation (69,3 %) entre 2009 et 2013 et continuera sa progression d'un 25 % supplémentaire d'ici 2018. Si l'Europe représente encore à ce jour plus des deux tiers de la consommation mondiale de vin, elle perd constamment des parts de marché au profit des autres continents, et passera de 67 % en 2009 à 61 % en 2018 (- 6 %). L'Espagne est le pays le plus touché avec une baisse de consommation de 12,3 % depuis 2009.

Top 3 pays consommateurs : États-Unis, France et Italie.

Exceptionnellement en 2013, la production mondiale fut dominée par l'Espagne qui a produit plus de 584 millions de caisses, suivie de près par l'Italie (532,9 millions de caisses) et la France (470,8 millions de caisses) qui ont, quant à elles, connu des vendanges plutôt difficiles. La France réaffirme aujourd'hui son leadership en se positionnant en tête du top 10 des pays producteurs, suivie de près par l'Italie et l'Espagne. Le Chili s'impose aussi de plus en plus avec une augmentation de 42,5 % de sa production de vin annuelle depuis 2008.

À surveiller de près : le Canada parmi les plus grands importateurs

En 2013, près du tiers (29,5 %) des bouteilles consommées dans le monde étaient des vins importés et on prévoit que d'ici 2018, la consommation de vin importé poursuivra une croissance encore plus rapide que celle de la consommation totale de vin soit 6,1 % d'augmentation versus 3,5 %.

Le Canada n'échappe pas à cette tendance et devient en 2014 le 6e plus important importateur de vin dans le monde (32,7 millions de caisses). On constate depuis 2008 que les Canadiens ont une préférence de plus en plus marquée pour les vins du Nouveau-Monde tels que les vins de la Nouvelle-Zélande (+17,7 %), des États-Unis (+ 9,7 %) et du Chili (+ 4,8 %).

La consommation de vin par habitant au Canada a augmenté de 0,6  % depuis 2013 et les prévisions sont plutôt positives, car celle-ci devrait progresser de 4,1 % pour atteindre une consommation de 16,4 litres par adulte en 2018.  

Les vins effervescents gagnent en popularité

L'augmentation de la consommation mondiale de vin s'explique en partie par la popularité grandissante des vins effervescents (hors champagne) qui représentaient 8 % de la consommation mondiale de vin en 2013 et qui devraient atteindre plus de 8,9 % d'ici cinq ans. La consommation de Cava, par exemple, s'est fortement accélérée, avec une augmentation de plus de 100 000 caisses en 2013. Le Canada ne fait pas exception avec une progression de 14,4 % de la consommation de vins effervescents italiens depuis 2008.

La consommation de champagne dans le monde a quant à elle baissé de 1,4 % en 2013, due essentiellement à un rétrécissement sur les trois principaux marchés actuels soit la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. L'avenir est cependant loin d'être pessimiste. De nombreux marchés connaissent une consommation de champagne en progression, dont l'Australie et le Japon. C'est également le cas au Canada, où le marché du Champagne a progressé de 1,5 % en 2013 notamment grâce à une consommation plus diversifiée.

LE MARCHÉ DES SPIRITUEUX EN FORTE CROISSANCE

La consommation mondiale de spiritueux a atteint 3,069 millions de caisses de 9 litres en 2013, soit une augmentation de 19,1 % par rapport à 2009. D'ici 2018, cette consommation devrait de nouveau augmenter de 3 % et atteindre 3,180 millions de caisses. L'Asie-Pacifique demeure la zone la plus importante avec 63 % de la consommation mondiale de spiritueux. Le Baijiu (alcool blanc à base de sorgho, de blé ou de riz), consommé en Chine, représente d'ailleurs à lui seul plus du tiers (38 %) des volumes de spiritueux consommés dans le monde. La Vodka demeure tout de même le premier spiritueux « international », contrairement au Baiju qui est essentiellement consommé en Chine.

Au Canada, la tendance est tout autre. Bien que la consommation globale de spiritueux a progressé de 2,1 % entre 2009 et 2013, on prévoit une diminution de près de 2 % d'ici 2018, principalement au niveau du Brandy, des liqueurs et de la Vodka. Cette diminution est surtout tirée par la baisse de consommation des spiritueux domestiques.

De nouveaux joueurs dictent les tendances
La consommation tendance des cinq prochaines années portera sur les whiskies et les Bourbons. Entre 2014 et 2018, leurs consommations devraient augmenter de respectivement 8,8 % et 19,3 %. Cette croissance est essentiellement portée par cinq pays (Russie, Brésil, Mexique, Inde et Pologne) dont la consommation  a déjà augmenté de plus d'un million de caisses chacun entre 2009 et 2013. Le Cognac et l'Armagnac ont également connu une période de croissance très rapide entre 2009 et 2012 (+15.3 %), avec une forte demande par les marchés asiatiques. La consommation mondiale demeurera positive (+3,1 %) dans les cinq prochaines années, grâce notamment aux prévisions des ventes du marché américain qui reste le premier marché d'exportation en volume pour le Cognac.

Sur le marché canadien, les Bourbons et le Cognac ont également connu une belle croissance depuis 2009, mais c'est la Tequila qui connaitra la plus forte progression d'ici 2018 (+ 16,7 %).

Qu'est-ce que Vinexpo ?
Créé en 1981, par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux, le salon Vinexpo s'est affirmé au fil des éditions comme le premier salon mondial du vin et spiritueux pour les décideurs, les distributeurs et les producteurs de la filière dans le monde. Se déroulant à Bordeaux toutes les années impaires, Vinexpo a enregistré une formidable croissance depuis sa création. En 2013, Vinexpo a accueilli 2 400 exposants de 44 pays, 48 858 visiteurs de 148 pays et 1 290 journalistes et écrivains. Vitrine exceptionnelle des produits du monde entier, Vinexpo est un lieu d'échanges et de débats au cœur du vignoble le plus renommé au monde. Au-delà de l'exposition elle-même, Vinexpo est devenu un véritable partenaire de réflexion et d'anticipation pour les professionnels du secteur vin et spiritueux au travers d'études, de colloques et de conférences.

À propos de l'étude Vinexpo/IWSR

Créée en 1971, la base de données IWSR représente la source de données la plus large, la plus précise et la plus détaillée du marché mondial des boissons alcoolisées. En 13 ans, l'étude VINEXPO est devenue un référent pour les professionnels du secteur. Cette étude, qui couvre 28 pays producteurs et 114 marchés de consommation, est la seule analyse permettant d'anticiper l'évolution de la consommation mondiale, de la production et des échanges internationaux des vins et spiritueux, ainsi que l'établissement de prévisions sur cinq ans (2018). Chaque année, la marge d'erreur très faible, constatée lors de la comparaison entre les prévisions avancées et la consommation réelle, donne toute sa valeur à ce travail unique initié par VINEXPO.

 

SOURCE VINEXPO

Renseignements : Johanna Raynaud, SOPEXA Canada, Tél.: 514 288-5802 poste 210, vinexpo.ca@sopexa.com; Marie-Ève Gravel, SOPEXA Canada, Tél. : 514-288-5802 poste 212, Vinexpo.ca@sopexa.com; Contact Vinexpo - France : Anne Cusson - Directrice du Département Presse, Tél.: +33 (0) 5 56 56 01 68, Fax: +33 (0) 5 56 56 00 12, presse@vinexpo.com

Profil de l'entreprise

VINEXPO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.