La Commission de la santé mentale du Canada partage son savoir avec des leaders en santé mentale du monde entier

AUCKLAND, Nouvelle-Zélande, le 7 mars 2013 /CNW/ - La Commission de la santé mentale du Canada fera part de nouvelles approches en matière de recherche sur la santé mentale mises en œuvre au Canada à l'occasion d'un événement international qui aura lieu en Nouvelle-Zélande cette semaine.

La directrice générale de la Commission, Louise Bradley, figure parmi les 300 leaders et experts du milieu de la santé mentale en provenance de huit pays invités à discuter de pratiques exemplaires en matière de santé mentale et de services au chapitre de l'incapacité à l'occasion d'une rencontre de l'Initiative internationale sur le leadership en matière de santé mentale (IIMHL) à Auckland, en Nouvelle-Zélande, les 7 et 8 mars.

Louise Bradley exposera divers projets et initiatives de la Commission dont les suivants :

  • La norme nationale du Canada d'application volontaire sur la Santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail, première du genre au monde, élaborée à l'intention des employés et des employeurs.
  • Changer les mentalités, plus vaste campagne systématique jamais entreprise au Canada pour éradiquer la stigmatisation associée à la maladie mentale.
  • Chez Soi, plus important projet de recherche au monde fondé sur l'approche accordant la priorité au logement pour combattre l'itinérance et améliorer la santé mentale des personnes ayant un trouble mental ou une maladie mentale.
  • Le centre de formation SPARK où, par le biais d'ateliers portant sur l'échange de connaissances, des participants apprennent à rapidement mettre en application la recherche fondée sur des preuves en matière de santé mentale, de consommation de substances intoxicantes et de dépendances.

Les sept pays participant à l'Initiative se rassemblent tous les deux ans pour discuter de pratiques exemplaires relatives à la santé mentale et pour inciter à une plus grande collaboration. La Commission prend part aux rencontres depuis 2007.

« Je suis heureuse de pouvoir partager ce que nous avons appris et de recueillir les commentaires précieux de collègues venus d'ailleurs. Chacun de nous doit relever des défis communs, déclare Louise Bradley. À l'échelle internationale, une visibilité accrue et une plus grande sensibilisation quant aux questions de santé mentale peuvent aider à combattre la stigmatisation et améliorer la vie des personnes aux prises avec un trouble mental ou une maladie mentale. »

De concert avec l'Initiative, la Commission a contribué plus tôt cette semaine au développement d'un centre SPARK en Nouvelle-Zélande établi en parallèle avec le centre national Te Pou. Ce centre soutient les initiatives en matière de santé mentale, de dépendances et d'incapacité. La Commission a aussi été, avec le centre Te Pou, l'hôte d'une rencontre du Réseau international d'échange de connaissances en matière de santé mentale (IKEN-MH) qui préconise la mise en application de la recherche en santé mentale et sa concrétisation en politiques grâce à une collaboration internationale.

« Le centre Te Pou se réjouit de travailler avec la Commission de la santé mentale du Canada à focaliser sur la nécessité d'aider notre main-d'œuvre à rapidement mettre en application les résultats des recherches probantes », a ajouté Robyn Shearer, directrice générale du centre.

Louise Bradley et d'autres représentants de la Commission s'entretiendront du rôle de leader du Canada en matière de recherche sur la santé mentale la semaine prochaine, à l'occasion d'une rencontre de deux jours organisée par la commission australienne de la santé mentale à Sydney, en Australie. Ils prendront part aussi, au consulat canadien, à un événement organisé par le consul général, Mario Ste-Marie, qui présentera de récentes initiatives canadiennes relatives à la santé mentale.

À propos de la Commission de la santé mentale du Canada
La Commission de la santé mentale du Canada se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l'attitude de la population canadienne à l'égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle vise à aider les personnes confrontées à un trouble mentale ou à une maladie mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

Ensemble, nous accélérons le changement.
www.commissionsantementale.ca
strategie.commissionsantementale.ca


Les vues exprimées dans ce document sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

SOURCE : Commission de la santé mentale du Canada

Renseignements :

pour les médias :
Kyle Marr, Conseiller en communications
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : (403) 385‐4050
Cellulaire : (587) 226‐8782
kmarr@commissionsantementale.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.