La commissaire à la protection de la vie privée lance des consultations
publiques sur les technologies en pleine expansion

Les consultations porteront principalement sur le suivi, le profilage et le ciblage de consommateurs que les entreprises effectuent en ligne.

OTTAWA, le 18 janv. /CNW Telbec/ - La commissaire à la protection de la vie privée du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle consulterait les Canadiennes et Canadiens sur les enjeux liés au suivi, au profilage et au ciblage des consommateurs que les spécialistes en marketing et d'autres entreprises effectuent en ligne. Cette consultation sera la première d'une série de consultations publiques portant sur les nouvelles tendances dans le domaine de la technologie qui sont susceptibles d'avoir une incidence importante sur la vie privée des Canadiennes et des Canadiens.

"Grâce à cette consultation, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada pourra mieux comprendre la pratique du suivi, du profilage et du ciblage en ligne des consommateurs, a déclaré la commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart. La consultation servira aussi de forum afin d'explorer les conséquences sur la vie privée de cette pratique moderne de l'industrie ainsi que les mécanismes de protection sur lesquels les Canadiennes et Canadiens espèrent pouvoir compter. Nous avons donc comme objectif de jeter un bon éclairage sur cette tendance technologique en pleine évolution."

Une deuxième consultation sera annoncée prochainement et portera sur les enjeux de protection de la vie privée liés à la tendance croissante vers l'informatique dans les nuages.

Suivi en ligne des consommateurs

Le suivi en ligne des consommateurs, qui consiste à recueillir des données sur leurs habitudes de navigation, se fait notamment au moyen de marqueurs numériques tels que les témoins. Des données supplémentaires peuvent aussi être recueillies au moyen d'autres technologies, comme l'inspection approfondie des paquets et le système de positionnement global (GPS), couramment employé dans les appareils mobiles de communication.

Par ailleurs, ce sont les gens eux-mêmes qui fournissent volontairement une bonne quantité de renseignements personnels, en particulier lorsqu'ils utilisent des sites de réseautage social, comme Facebook, MySpace et LinkedIn, et d'autres services Web populaires, comme foursquare.

Les données à caractère personnel peuvent être colligées et associées à d'autres types de données de manière à produire des profils détaillés. Ces profils personnels détaillés sont utiles pour les spécialistes en marketing et pour d'autres entreprises qui veulent, pour un produit ou un service, cibler des personnes selon leurs particularités démographiques ou leurs préférences d'achats. Les entreprises peuvent aussi se servir de l'information pour évaluer la popularité ou le succès de leurs produits ou de leurs services en ligne.

Les partisans du suivi, du ciblage et du profilage en ligne des consommateurs disent que cette pratique permet d'offrir gratuitement du contenu dans Internet, qu'elle permet aux gens de recevoir de la publicité et des offres de rabais pertinentes et qu'elle favorise le développement de services utiles. Par exemple, les données fournies par le GPS ou par un réseau de téléphonie cellulaire permettent à l'utilisateur de profiter de services géodépendants pour lui recommander des restaurants à proximité ou pour l'informer des déplacements de ses amis.

En revanche, les opposants sont d'avis que les gens risquent de ne pas être conscients que l'on recueille des renseignements personnels sur eux et qu'ils ne comprennent pas comment ces renseignements sont utilisés. Ils soutiennent en outre que, même lorsque l'information est fournie dans l'anonymat, elle peut être combinée à d'autres renseignements et servir à identifier la personne concernée.

Début de la consultation

Le processus commence aujourd'hui avec la publication d'un avis de consultation à l'intention des intéressés. Le Commissariat recevra des mémoires jusqu'au 15 mars et est à la recherche de participants pour les tables rondes formelles qui auront lieu à Toronto en avril et à Montréal en mai. La démarche a pour but de recueillir une vaste gamme de points de vue de la part des entreprises, des gouvernements, du milieu universitaire, des associations de consommateurs et de la société civile.

Cette consultation donnera au Commissariat une vision globale des risques pour la protection de la vie privée qui sont associés au suivi, au ciblage et au profilage en ligne des consommateurs. Elle contribuera à l'élaboration de nouveaux instruments servant à informer et à sensibiliser le public et aidera le Commissariat à préparer son intervention pour le prochain examen parlementaire de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, qui vise le secteur privé.

Le Parlement a confié à la commissaire à la protection de la vie privée du Canada le mandat d'agir à titre d'ombudsman, de défenseure et de gardienne du droit à la vie privée et à la protection des renseignements personnels de la population canadienne.

SOURCE Commissariat à la protection de la vie privée du Canada

Renseignements : Renseignements: Anne-Marie Hayden, Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, Téléphone: (613) 995-0103, Courriel: ahayden@priv.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.