La commissaire à la protection de la vie privée lance des consultations
publiques sur les conséquences pour la vie privée de l'informatique dans les
nuages

La consultation, et une table ronde à Calgary en juin, mettra en lumière les conséquences pour la vie privée des nouvelles technologies.

OTTAWA, le 11 févr. /CNW Telbec/ - La commissaire à la protection de la vie privée du Canada a annoncé aujourd'hui la tenue de consultations prochaines auprès des Canadiennes et des Canadiens sur les conséquences pour la vie privée de l'informatique dans les nuages.

"Les entreprises et les personnes sont de plus en plus susceptibles d'utiliser l'informatique dans les nuages", a déclaré la commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart. "Pourtant, elles ignorent souvent que ces activités peuvent avoir un effet sur la protection de leur vie privée. Nous voulons en apprendre davantage sur ces questions, afin que les Canadiennes et les Canadiens, en retour, soient mieux informés à cet égard."

Il s'agit de la deuxième consultation publique visant l'examen approfondi de tendances technologiques qui sont susceptibles d'avoir un effet sur la protection de la vie privée des Canadiennes et des Canadiens. Le mois dernier, la commissaire avait annoncé un processus analogue sur le suivi, le profilage et le ciblage en ligne des consommateurs par les entreprises et les spécialistes du marketing.

L'informatique dans les nuages s'entend généralement de la prestation de services Internet au moyen de programmes et de logiciels gérés par des tiers. Les services, qui comprennent le stockage de fichiers en ligne, les sites de réseautage social, les sites de courriel et les applications commerciales en ligne, sont généralement hébergés par des ordinateurs à distance. Ils sont offerts au moyen des connexions réseau, peu importe où se trouve l'utilisateur.

Les partisans de l'informatique dans les nuages soutiennent que la technologie offre aux entreprises et aux particuliers l'accès gratuit ou à faible coût à de puissantes ressources informatiques sans qu'ils doivent en faire l'acquisition.

Ses détracteurs, cependant, lancent des mises en garde contre les risques potentiels pour la vie privée. Les utilisateurs, par exemple, pourraient perdre le contrôle des renseignements personnels emmagasinés dans un nuage, notamment le contrôle du lieu où les données sont emmagasinées, des personnes ou organismes qui y ont accès et de la façon dont elles peuvent être utilisées, conservées ou communiquées. De plus, les données pourraient être stockées dans des ordinateurs situés dans différents pays et, par conséquent, se retrouver assujetties aux lois locales.

La consultation permettra au Commissariat de comprendre les préoccupations relatives à la protection de la vie privée soulevées par l'informatique dans les nuages et contribuera à l'élaboration de nouveaux instruments d'engagement et de sensibilisation du public. De plus, elle aidera le Commissariat à préparer son intervention pour le prochain examen parlementaire de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE).

Le processus commence aujourd'hui avec un appel aux parties intéressées. Le Commissariat invite les intéressés à lui soumettre des exposés écrits d'au plus 15 pages d'ici le 15 avril. Le Commissariat demande également aux personnes intéressées à prendre part à une table ronde officielle qui se tiendra à Calgary en juin de se manifester. Le Commissariat espère recueillir un large éventail de points de vue de la part des entreprises, du gouvernement, du milieu universitaire, des associations de consommateurs et de la société civile.

Les consultations sur les préoccupations relatives à la protection de la vie privée découlant du suivi, du profilage et du ciblage des consommateurs par les entreprises et les spécialistes du marketing ont été annoncées le 18 janvier et se tiendront à Toronto en avril et à Montréal en mai.

Le Parlement a confié à la commissaire à la protection de la vie privée du Canada le mandat d'agir à titre d'ombudsman, de défenseure et de gardienne du droit à la vie privée et à la protection des renseignements personnels de la population canadienne.

SOURCE Commissariat à la protection de la vie privée du Canada

Renseignements : Renseignements: Anne-Marie Hayden, Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, Téléphone: (613) 995-0103, Courriel: anne-marie.hayden@priv.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.