La Colombie-Britannique retrouvera une situation budgétaire solide si elle limite la croissance des coûts

OTTAWA, le 6 août 2014 /CNW Telbec/ - Selon le premier portrait budgétaire de la Colombie-Britannique préparé par le Conference Board du Canada, le budget équilibré de la province pour l'exercice 2013-2014 ne sera que le premier de plusieurs d'affilée - à condition que la province réussisse à maîtriser la croissance de ses dépenses de santé et d'éducation.

« La C.-B. est l'une des deux seules provinces à afficher un excédent budgétaire pour l'exercice 2013-2014, l'autre étant la Saskatchewan, a déclaré le directeur associé, Note de conjoncture canadienne, Matthew Stewart. Comme en témoigne le dernier budget, l'heure est maintenant aux restrictions budgétaires en Colombie-Britannique. Une croissance économique vigoureuse fera augmenter les recettes au cours des quatre prochaines années, permettant ainsi à la province d'enregistrer des excédents jusqu'en 2017. Mais, pour ce faire, la C.-B. devra freiner la croissance de ses dépenses de programmes. »   

 

FAITS SAILLANTS

  • La C.-B. est l'une des deux seules provinces (l'autre étant la Saskatchewan) à afficher un excédent budgétaire en 2013-2104, tendance qui, selon nos prévisions, se poursuivra jusqu'en 2017.
  • En C.-B., les dépenses de santé par tête d'habitant sont considérablement moins élevées que celles dans la plupart des autres provinces mais les dépenses en matière d'éducation, par étudiant, sont supérieures à la moyenne nationale.
  • La C.-B. a connu une croissance économique modérée au cours des dernières années mais on s'attend à ce que celle-ci dépasse la moyenne nationale en 2014 et en 2015.

 

La Colombie-Britannique a connu une croissance économique modérée au cours des dernières années mais le produit intérieur brut réel de la province augmentera à un rythme légèrement supérieur à la moyenne nationale en 2014 (2,3 %) et en 2015 (2,9 %). L'industrie forestière profite d'une reprise de la demande de logements aux États-Unis et de sa capacité à tirer parti de la demande grandissante de produits ligneux en Chine. Le secteur minier continuera de stimuler l'économie britanno-colombienne mais on prévoit une décélération de sa croissance à court terme. 

Dans son dernier budget, le gouvernement provincial a annoncé son intention de limiter la croissance de ses dépenses en soins de santé au taux modeste de 2,6 % par année en moyenne, objectif qui nécessitera d'importantes réformes et des gains d'efficience considérables dans ce secteur. Le Conference Board prévoit qu'en l'absence de telles réformes, les dépenses en soins de santé devront augmenter en moyenne de 4,3 % par année en C.-B. au cours des trois prochains exercices, ne serait-ce que pour suivre le rythme de l'inflation et de l'évolution démographique dans la province.

Le même constat s'applique aux dépenses de programmes dans le domaine de l'éducation. Dans son budget de 2014, le gouvernement prévoit restreindre la croissance de ses dépenses d'éducation à 0,6 % seulement par année durant la période de prévision, un taux observé une seule fois au cours des 10 derniers exercices.

Le Conference Board estime que les dépenses en matière d'éducation, d'après les dépenses réelles moyennes par étudiant, les inscriptions projetées et l'inflation dans le secteur de l'éducation, devront augmenter en moyenne de 2,7 % annuellement pour que soient maintenues les dépenses réelles par étudiant. La différence du taux de croissance projeté entre notre analyse et les prévisions budgétaires du gouvernement, signifie que les dépenses d'éducation devraient grossir de 1,6 G$ au cours des trois prochains exercices. Pour combler ce manque de financement projeté, des changements devront être apportés à la manière dont l'éducation publique est dispensée.    

Une fois les données rajustées pour tenir compte de la composition démographique en C.-B., on constate que les dépenses de santé par tête d'habitant dans cette province sont beaucoup moins élevées que celles dans la plupart des autres provinces. Par contre, les dépenses d'éducation par étudiant sont supérieures à la moyenne nationale.

Les prévisions du Conference Board semblent indiquer que, si la province réussit à maîtriser ses dépenses, l'excédent enregistré en 2013-2014 continuera d'augmenter pour approcher le milliard de dollars annuellement d'ici l'exercice 2016-2017.

British Columbia Fiscal Snapshot: Back on Solid Ground est la première publication de ce type de la division Prévisions et analyse économique du Conference Board.

 

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements : Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, 255, chemin Smyth, Ottawa (Ontario) K1H 8M7, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Pour ne plus figurer sur notre liste de distribution électronique, veuillez envoyer un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.