La Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario s'y prennent tous différemment pour obtenir une note globale de « A » au chapitre de la santé

EDMONTON, AB, le 23 mai 2013 /CNW/ - La Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario ont toutes suivi un parcours distinct pour obtenir un « A » qui récompense leur rendement global dans le domaine de la santé, selon le rapport Paving the Road to Higher Performance: Benchmarking Provincial Health Systems (Resumé : Cap sur un meilleur rendement : analyse comparative des régimes de santé provinciaux) qu'a produit Le Conference Board du Canada.

La Colombie-Britannique mérite une note globale de « A » parce que, de toutes les provinces, c'est elle qui a la population en meilleure santé. L'Ontario doit ses excellents résultats au rendement de son régime de soins de santé, même si, par habitant, cette province y alloue moins de ressources que les autres. L'Alberta se voit décerner un « A » en partie en raison de ses dépenses importantes dans les soins de santé — presque 1 000 $ de plus, par habitant, que la Colombie-Britannique ou l'Ontario.

« Aucune province ne décroche des notes élevées dans toutes les catégories évaluées, par exemple celles de la santé de la population à l'échelle provinciale et du rendement des régimes de santé », observe la directrice, Politique, Innovation et Évaluation en matière de santé, Gabriela Prada.

« Notre analyse n'a pas pour objectif de blâmer les provinces qui réussissent moins bien pour un indicateur ou un autre, a précisé Mme Prada. Nous espérons plutôt signaler les succès et les écarts, pour que toutes les provinces soient en mesure de prendre les décisions qui leur permettront d'améliorer leur régime de santé et la santé de leur population. »

            FAITS SAILLANTS

  • La première étape pour améliorer les résultats futurs consiste à faire le point sur le rendement actuel des régimes de santé.
  • L'injection de sommes supplémentaires dans les soins de santé ne débouche pas nécessairement sur un meilleur rendement. Les meilleurs résultats sont attribuables à la façon de dépenser l'argent, non aux sommes elles-mêmes.
  • Les provinces dont les populations obtiennent un bon classement en ce qui a trait au style de vie — c'est-à-dire de faibles taux de tabagisme, d'obésité et de consommation abusive d'alcool, ainsi que des taux élevés d'activité physique — sont aussi celles qui s'en tirent le mieux pour l'état de santé général de leurs habitants.

Bien que la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick aient tous deux une note globale de « B », ils se distinguent haut la main par le rendement de leur régime de soins de santé. La même note est donnée au Québec, où les ressources allouées aux soins de santé sont plus élevées, par habitant, que dans la majorité des provinces, malgré un régime de santé au rendement inférieur.

Pour leur part, la Saskatchewan, le Manitoba, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador se retrouvent avec une note globale de « D ».

Nos conclusions ont été présentées lors du Sommet de l'Ouest sur la santé et les soins de santé durables que tient Le Conference Board du Canada à Edmonton. Elles découlent d'une analyse produite à l'intention de l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables. Au total, 90 indicateurs ont été évalués dans les catégories du style de vie (5), de l'état de santé (30), des ressources en santé (8) et du rendement du régime de soins de santé (47), combinées pour l'attribution d'une note globale.

Des conclusions générales peuvent être tirées de notre analyse exhaustive, soit :

  • Les provinces qui obtiennent de meilleurs résultats pour les facteurs liés au style de vie se distinguent aussi par un meilleur état de santé général de leur population. Ces résultats montrent à quel point les programmes de promotion de la santé et de prévention des maladies contribuent à réduire la demande de services de soins de santé;
  • Les provinces qui comptent une plus forte proportion de population rurale ont tendance à consacrer davantage de ressources à la santé par habitant. Elles ont aussi généralement des résultats moins bons en ce qui a trait aux facteurs liés au style de vie et à l'état de santé;
  • Il est possible d'arriver à un bon rendement à différents niveaux de ressources. Ainsi, l'Alberta et la Colombie-Britannique ont toutes deux une note globale de « A », mais cette dernière dépense environ 3 700 $ par habitant, contrairement à 4 600 $ en Alberta;
  • Les provinces qui comptent une plus forte proportion d'Autochtones par rapport à l'ensemble de leur population (la Saskatchewan et le Manitoba) ont de piètres résultats dans la catégorie des facteurs liés au style de vie et arrivent en queue de peloton pour l'état de santé.

Le Conference Board du Canada a comparé le rendement des provinces au moyen de sa méthode de classement qui s'appuie sur l'attribution de notes A-B-C-D. Pour attribuer ces notes aux divers indicateurs, il suit la méthode suivante :

  • Pour chaque indicateur, il calcule l'écart entre la province qui obtient le meilleur rendement et celle qui a le rendement le plus faible, et divise le chiffre obtenu par quatre;
  • Une province reçoit un « A » pour un indicateur si son résultat se situe dans le premier quartile, un « B » s'il est dans le deuxième, un « C » s'il est dans le troisième et un « D » s'il est dans le dernier.
  • Cette méthode fait que les régions qui obtiennent un « A » pour un indicateur sont celles qui réussissent nettement mieux par rapport à la fourchette des rendements des autres provinces.

L'Alliance canadienne pour des soins de santé durables est un groupe de recherche et de dialogue créé en 2011 par Le Conference Board du Canada. Elle compte étudier en profondeur les différentes facettes des enjeux qui se posent aux soins de santé au Canada, dont le financement, la santé en milieu de travail et les institutions, afin de produire des analyses qualitatives et quantitatives prospectives et de proposer des solutions qui contribueront à la durabilité du régime canadien de santé.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél. 613-526-3090, poste 448
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.