La collaboration est essentielle au développement du secteur canadien des technologies financières

Les points saillants de l'atelier sur les technologies financières maintenant disponibles

OTTAWA, le 1er mai 2017 /CNW/ - Les organismes de réglementation financière et l'industrie conviennent qu'ils doivent travailler ensemble pour faire en sorte que les politiques et les règlements soient au point afin que l'innovation prospère dans le secteur émergent des services financiers axés sur la technologie (les technologies financières) au Canada, indique un résumé du Bureau de la concurrence synthétisant les discussions tenues lors de son récent atelier.

Ce résumé, publié aujourd'hui sur le portail des technologies financières du Bureau, comprend des liens vers d'autres ressources pour l'atelier, comme les entrevues avec les grands leaders de pensée et les présentations de l'atelier.

Les chefs de file en technologies financières canadiens ont été invités en février afin de discuter de la façon dont le Canada peut améliorer son milieu concurrentiel et encourager l'innovation dans cette nouvelle industrie. Le résumé indique les grandes raisons mentionnées par les participants à l'atelier pour lesquelles le secteur des technologies financières ne réalise pas son potentiel au Canada. Celles‑ci comprennent :

  • un manque de confiance dans les nouvelles solutions de rechange aux grandes banques;
  • la complaisance des consommateurs;
  • les difficultés pour les sociétés de technologies financières canadiennes de faire croître leur entreprise à l'échelle mondiale;
  • les restrictions sur l'accès aux données et l'infrastructure bancaire;
  • un cadre réglementaire qui est souvent complexe, fragmenté, prescriptif et qui ne tient pas suffisamment compte des technologies changeantes.

L'atelier a permis de rassembler les entreprises canadiennes en démarrage, les banques, les représentants d'autres organismes de services financiers établis, les organismes de réglementation nationaux et internationaux, les experts internationaux et les membres des communautés universitaires et juridiques afin qu'ils donnent des commentaires sur l'étude sur les technologies financières du Bureau, qui sera publiée vers la fin de 2017.

En traçant une voie à suivre pour les technologies financières, les participants à l'atelier ont remarqué que le Canada a une marque unique ayant un avantage comparatif en technologies financières, en partie grâce à notre système bancaire robuste et un secteur de la technologie talentueux.

Les participants à l'atelier ont également entendu que les organismes de réglementation doivent mieux comprendre les innovations à l'horizon et adopter une approche réglementaire plus légère et neutre sur le plan technologique qui soit fondée sur des principes et fonctions, axée sur la gestion de risques appropriés et harmonisée dans la mesure du possible entre les administrations au Canada et à l'échelle internationale.

Faits en bref

  • Environ 130 intervenants canadiens et internationaux des technologies financières ont participé à l'atelier à Ottawa le 21 février. Plus de 100 participants y ont également assisté par webdiffusion.
  • Le cadre réglementaire pour les services financiers est complexe et fragmenté en raison des divers mandats et des différences dans la réglementation d'une administration à l'autre ou au sein d'un même territoire (entre les provinces et les pays).
  • Suivez le compte Twitter du Bureau (@Burconcurrence) et le mot-clic #FinTechCan pour obtenir des mises à jour sur l'étude de marché.

Citations

« La bonne approche réglementaire, c'est la réalisation d'un juste équilibre entre l'innovation, la résilience et la protection du consommateur. Il s'agit d'établir des principes justes. Nous avons vu à l'atelier sur les technologies financières que les organismes de réglementation canadiens sont à l'écoute : ils sont engagés et prêts à collaborer. »

John Pecman
Commissaire de la concurrence

Renseignements connexes

Faits saillants de l'atelier (rapport)

Entrevues avec les leaders de pensée des technologies financières

Présentations de l'atelier

Liens connexes

Le Bureau de la concurrence lance une étude de marché sur les technologies financières

Avis d'étude de marché révisé

 

www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demandes de renseignements/Plaintes
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

 

SOURCE Bureau de la concurrence

Renseignements : Renseignements à l'intention des médias, Relations avec les médias, Téléphone : 819-994-5945, Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca; Renseignements généraux, Centre des renseignements, Bureau de la concurrence, Téléphone : 819-997-4282, Sans frais : 1-800-348-5358, ATS (malentendants) : 1-800-642-3844

LIENS CONNEXES
http://www.competitionbureau.gc.ca
https://www.canada.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.