La codification par le comité sénatorial d'une sortie de prison hâtive met en
péril la sécurité publique

OTTAWA, le 8 oct. /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des policiers (ACP) est consternée et préoccupée par la décision du Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles de modifier le projet de loi C-25 afin d'effectivement insérer dans le Code criminel un crédit de "1,5 pour 1" en comptant le temps alloué pour détention sous garde avant le prononcé de la peine. L'ACP exhorte les membres du Sénat de ne pas accepter les modifications apportées par leur Comité des affaires juridiques et constitutionnelles et d'adopter la version initiale du projet de loi C-25.

"Nous sommes étonnés que les membres de ce Comité sénatorial se rangent du côté des intérêts de criminels condamnés et de leur accorder une sortie de prison hâtive codifiée", a déclaré Charles Momy, président de l'ACP. "La mise en liberté prématurée de contrevenants dans les communautés est une recette menant à l'échec et met en péril la sécurité publique", a-t-il ajouté.

L'ACP a constamment exprimé ses préoccupations relativement à la pratique d'accorder un crédit de "2 pour 1" (voire de "3 pour 1" en certaines occasions) lors de ses témoignages devant les comités parlementaires. Les policiers canadiens sur le terrain appuyaient massivement l'initiative du gouvernement de mettre fin au crédit de "2 pour 1" accordé aux coupables condamnés pour leur détention sous garde avant le prononcé de leur peine. L'ACP se réjouissait également que les députés avaient jugé approprié d'éliminer cette pratique malavisée. L'ACP exhorte maintenant le Sénat de prendre la bonne décision.

"Nous exhortons les membres du Sénat d'écouter les plaidoyers des défenseurs de victimes, les préoccupations exprimées par les policiers sur le terrain et les décisions prises par les représentants fédéraux élus du Canada, relativement à la question du crédit pour la détention sous garde, plutôt que de protéger les intérêts de coupables condamnés", a conclu le président Momy.

L'ACP est le porte-parole national de quelque 57 000 membres du personnel policier à la grandeur du Canada. Par l'intermédiaire de nos 160 associations-membres, l'ACP comprend le personnel oeuvrant dans des corps policiers canadiens, desservant tant les plus petits villages que les grandes agglomérations urbaines au sein de services policiers municipaux et provinciaux, ainsi que des membres de la GRC, de la Police des chemins de fer et de la Police des Premières Nations.

SOURCE Association canadienne des policiers (CPA)

Renseignements : Renseignements: Pierre Collin, agent des communications, Tél.: (613) 231-4168, Portable: (613) 299-6516, pcollin@cpa-acp.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne des policiers (CPA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.