La COALITION SOLIDARITÉ SANTÉ demande l'appel du projet de loi 491 visant à mettre fin aux frais accessoires

MONTRÉAL, le 22 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La COALITION SOLIDARITÉ SANTÉ voit d'un bon oeil le dépôt hier par la députée de Taillon et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, du projet de loi (PL) 491 visant à mettre fin aux frais accessoires par la modification de diverses dispositions législatives.

Ces frais, que d'aucuns nomment plus justement frais abusifs, posent problème depuis de nombreuses années au Québec. Ils ont fait l'objet de multiples dénonciations et même actuellement d'une démarche pour un recours collectif de la part de citoyennes et citoyens en ayant été victimes en usant des services de santé.

Malgré le fait que l'Assemblée nationale se soit déjà unanimement prononcée contre, le ministre Barrette a profité de l'étude du PL 20 en commission parlementaire pour déposer il y a quelques semaines un amendement visant à légaliser ces frais, en affirmant qu'autrement ils en coûteraient 50 millions $ aux finances publiques, et que l'État ne pouvait se le permettre.

« Difficile de croire que c'est vraiment les finances publiques qui l'intéressent! », déclare Jacques Benoit, coordonnateur de la COALITION. « Si c'était vraiment le cas, le ministre s'empresserait de rendre entièrement public notre régime hybride d'assurance médicament : c'est près d'un milliard $ par année qu'il économiserait, vingt fois plus!»

M. Benoit croit plutôt que l'objectif du ministre et de son gouvernement est de transformer les services et soins de santé en marchandises, et de développer un marché de la santé.

On se souvient que M. Couillard avait déclaré en 2008, alors qu'il était au service de Persistence Capital Partner, qu'« il n'y a rien de scandaleux à ce qu'on fasse des profits dans le secteur de la santé », déclaration dont il ne s'est jamais distancié depuis son retour en politique.

« En légalisant l'existence de frais accessoires, c'est la tarification de soins et services que le ministre légalise », ajoute M. Benoit. « Quand on permet des tarifs, des prix, on ouvre un marché! », ajoute-t-il encore.

C'est pourquoi la COALITION demande au leader du gouvernement d'appeler pour étude le PL 491 visant à mettre fin aux frais accessoires.

« N'en déplaise au ministre Barrette et à monsieur Couillard, nous ne le répéterons jamais assez: la santé n'est pas une occasion d'affaires! », conclut Jacques Benoit.

À propos de la COALITION SOLIDARITÉ SANTÉ.

La COALITION SOLIDARITÉ SANTÉ regroupe une quarantaine d'organisations syndicales, communautaires, féministes et religieuses. Depuis sa fondation en 1991, ses actions ont toujours été motivées par la défense du droit à la santé pour l'ensemble de la population québécoise, et ce, sans égard au statut ou au revenu des citoyennes et des citoyens. Elle défend le caractère public, la gratuité, l'accessibilité, l'universalité et l'intégralité des services de santé et des services sociaux.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Source : Coalition solidarité santé; Renseignements: Jacques Benoit, coordonnateur : 514-442-0577


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.