La coalition KYOTOplus remet une pétition à Stephen Harper réclamant de
l'action pour le climat

OTTAWA, le 22 oct. /CNW Telbec/ - Ce matin, la coalition KYOTOplus du Canada a hissé des banderoles géantes sur la Colline du Parlement. Sur ces bannière figurent les noms de citoyens signataires d'une pétition ayant récolté 100 000 appuis et exigeant que des mesures soient prises par le gouvernement Harper pour le climat.

La coalition, composée de 100 groupes, a érigé deux banderoles d'une longueur de 67 mètres dans le cadre d'une conférence de presse visant à rappeler que des mesures soient prises par le Canada dans le dossier de la crise climatique. Les banderoles affichaient les noms de quelques-uns des signataires de la pétition KYOTOplus.

Cette dernière vise à faire pression sur le gouvernement Harper pour que le Canada respecte les cibles de réduction des Gaz à effet de serre (GES) d'ici 2020. Ces objectifs sont soutenus par la communauté scientifique. Suite à la conférence de presse, des représentants de la coalition se sont également rendus au bureau du premier ministre pour lui présenter la liste des signataires de la pétition.

"Les Canadiennes et les Canadiens ne toléreront plus l'opposition du gouvernement Harper au progrès lors des négociations sur les changements climatiques, ni son refus de prendre la crise climatique au sérieux" a déclaré Dave Martin, coordonnateur de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace. "Compte tenu de l'enjeu décisif des pourparlers sur le climat qui se tiendront à Copenhague dans moins de deux mois, il est temps pour Stephen Harper de mener la parade, de la suivre, ou de quitter l'arène."

Lors de récentes négociations sur le climat à Bangkok, le ministre canadien de l'Environnement, Jim Prentice, a incité un groupe de 77 pays en développement à quitter la table des négociations lorsqu'il a suggéré de remplacer le Protocole de Kyoto par un nouveau traité, plutôt que d'appliquer le premier et de le prolonger.

"L'énergie verte pourrait être le moteur du 21e siècle permettant de bâtir une économie plus forte et plus verte, a affirmé Graham Saul, directeur général du Réseau Action Climat Canada. Il est temps pour le gouvernement fédéral d'appuyer un système d'énergie renouvelable, créateur d'emplois verts."

Les groupes confessionnels se sont aussi positionnés sur cette question. Ils considèrent que des mesures sur les changements climatiques sont indispensables pour les personnes qui subissent les conséquences d'une crise dont elles ne sont pas responsables. "La crise climatique, c'est aussi une question de justice entre les peuples", souligne Sara Stratton de KAIROS, Initiatives canadiennes œcuméniques pour la justice. Hasnat Ahsan, responsable des relations avec la communauté d'Oxfam Canada ajoute que "la justice exige que les pays riches offrent une aide aux pays en développement afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de s'adapter aux conséquences des changements climatiques. Le Canada doit donc faire sa part".

Le bilan climatique du Canada n'est pas reluisant. Le Canada fait partie des mauvais élèves puisque le pays a augmenté ses émissions de GES plutôt que de les diminuer. Par conséquent, les groupes de KYOTOplus réclament aux décideurs fédéraux d'adopter la Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques (projet de loi C-311), débattu présentement en chambre. Le projet de loi, également appelé "projet de loi KYOTOplus" et la pétition KYOTOplus ont un même objectif : la diminution des émissions de gaz à effet de serre du Canada d'au moins 25 % sous les niveaux de 1990 d'ici 2020, et de 80 % d'ici 2050.

La coalition KYOTOplus poursuivra sa récolte de signatures au cours des semaines précédant la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de Copenhague qui se tiendra du 7 au 18 décembre. La pétition sera présentée au premier ministre Harper, mais aussi à Connie Hedegaard, ministre danoise du Climat et de l'Énergie ainsi qu'au président de la conférence de Copenhague.

Photos haute résolution bientôt en ligne sur gallery.greenpeace.ca

À propos de KYOTOplus

Les 100 groupes composant la coalition comprennent des organisations aussi variées que le Congrès du travail du Canada, Oxfam, le Congrès islamique canadien, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et Greenpeace.

SOURCE Nouvelles - Environnement

Renseignements : Renseignements: Catherine Vézina, Communications et Relations publiques, Greenpeace, (514) 212-5749; Virginie Lambert Ferry, responsable de la campagne Climat-Énergie, Greenpeace, (514) 217-5438; Graham Saul, directeur général du Réseau Action Climat Canada (en anglais), (613) 558-3368; Sara Stratton, KAIROS, coordonnatrice à l'Éducation et aux Campagnes (en anglais), (416) 580-8392; Hasnat Ahsan, responsable des relations avec la communauté, Oxfam Canada (en anglais), (416) 708-0273

Profil de l'entreprise

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme

Greenpeace Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.