La centrale Atikokan tourne à la biomasse

La plus importante centrale électrique d'Amérique du Nord entièrement alimentée par la biomasse

TORONTO, le 10 sept. 2014 /CNW/ - La centrale électrique Atikokan d'Ontario Power Generation (OPG) fonctionne désormais à la biomasse. La biomasse est une source d'énergie émergente louée pour ses effets positifs sur les changements climatiques, et la centrale est la plus importante d'Amérique du Nord à l'exploiter exclusivement.

« La transformation du site d'Atikokan va permettre de pourvoir aux besoins en électricité de toute la région de façon propre, fiable et durable, le tout grâce à des ressources locales », se réjouit le ministre de l'Énergie Bob Chiarelli. « Je suis ravi du rôle moteur que cette centrale va jouer pour nous aider à respecter les engagements pris dans le cadre de notre plan énergétique à long terme. »

« L'Ontario est un leader de la production d'énergie verte et de l'utilisation des technologies écologiques, et la transformation de la centrale Atikokan illustre de la plus belle des manières les occasions d'innovation qui foisonnent dans le nord de la province », confie Bill Mauro, député de la circonscription Thunder Bay-Atikokan. « Cette installation va non seulement nous permettre de conserver des emplois bien rémunérés, mais aussi d'en créer de nouveaux, au sein même de notre collectivité, en plus de participer à la stratégie de l'Ontario en matière d'énergie propre. »

« Le nord-ouest de l'Ontario va être un chef de file pendant la période de transformation exaltante qui s'ouvre dans les secteurs minier et forestier, et je suis heureux de voir que notre gouvernement fait ce qu'il faut pour répondre aux besoins énergétiques futurs de notre région », s'enthousiasme quant à lui Michael Gravelle, député de la circonscription Thunder Bay-Superior-Nord. « En plus d'approvisionner les Ontariens en électricité propre, ce projet nous ouvre de nouveaux horizons économiques et va s'accompagner de la création d'emplois à long terme dans le domaine de l'énergie verte et dans l'industrie forestière dans le nord-ouest de l'Ontario. »

« La quasi-totalité de l'électricité produite par OPG provient de sources qui n'émettent pratiquement aucune des émissions responsables du smog et des changements climatiques. La centrale Atikokan est un ajout précieux à notre portefeuille de sites de production d'énergie propre puisqu'il génère une énergie renouvelable et utilisable selon les besoins », explique Tom Mitchell, président et chef de la direction d'OPG.

« Les techniques de conversion de la biomasse et les solutions élaborées pour la centrale Atikokan sont des technologies d'avant-garde d'OPG. Ce projet est le premier en son genre en Ontario et les retombées économiques seront nombreuses pour les années à venir dans tout le nord-ouest de la province », a jouté M. Mitchell.

LA CENTRALE ATIKOKAN UTILISE LA BIOMASSE COMME SOURCE D'ÉNERGIE
L'usine est la plus importante centrale fonctionnant exclusivement à la biomasse exploitée en Amérique du Nord

Le projet de conversion de la centrale Atikokan a été lancé à la mi-2012; il s'agissait d'abord de préparer le sol et de construire deux silos d'une hauteur de 44 mètres et d'un diamètre de 21 mètres pouvant stocker plus de 5000 tonnes de granules de bois. Des modifications à la chaudière et l'installation d'un nouveau système à commande décentralisée étaient également prévues. En outre, une infrastructure de réception et de transfert pour les camions a été construite.

OPG a conclu des contrats d'approvisionnement avec deux entreprises du nord-ouest de l'Ontario, soit Rentech inc. et Produits forestiers Résolu. Celles-ci fourniront respectivement 45 000 tonnes de granulés de bois par année pour un total de 90 000 tonnes. Le fait de pouvoir s'approvisionner auprès de deux fournisseurs favorise la fiabilité de la chaîne. Les deux fournisseurs en question ont des ententes d'emploi avec les communautés autochtones. Des ententes de transport ont également été conclues.

Les granulés sont livrés par des camions à autodécharge arrière dont le système de déchargement est intégré à la remorque. Un nouveau système de réception permet d'acheminer les granulés aux silos de stockage par courroie transporteuse et élévateur à godets. Lorsque les granulés doivent être traités aux fins de production, ils sont envoyés des silos à l'usine par un autre système de courroie transporteuse et élévateur à godets selon la méthode du premier entré, premier sorti. Une fois à l'intérieur de la centrale, les granulés sont broyés et mis dans la chaudière de la même façon que le charbon auparavant. Du fait que le charbon de lignite et les granulés de bois requièrent la même quantité de chaleur, la chaudière de la centrale Atikokan s'est révélée une candidate idéale à la conversion de l'alimentation. Les 15 brûleurs ont été remplacés par des brûleurs de biomasse Doosan Mark IV. De nouveaux systèmes de transport de cendre ont également été installés.

Le Pembina Institute a mené une analyse sur l'aspect durable de la biomasse en 2011 tout en tenant compte des conséquences sur les changements climatiques de la production d'électricité par biocombustible. Le rapport affirme que le traitement des résidus de bois constitue une méthode de production d'électricité durable. Un programme de biomasse utilisant des granulés de bois à un rythme de deux millions de tonnes par année peut être exploité sans qu'il y ait de déclin systémique des stocks de carbone forestier au fil du temps. C'est donc dire que le programme de biomasse d'OPG, en conjonction avec le processus et les pratiques durables de planification de la gestion des forêts de l'Ontario, peut satisfaire à la définition de biomasse renouvelable de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. De fait, la production d'électricité à partir de granulés de bois génère 90 % moins de gaz à effet de serre que le charbon.

L'étude du Pembina Institute a été soutenue en 2010 et 2014 par des articles de l'Université de Toronto rédigés par des chercheurs du ministère des Richesses naturelles et des Forêts, de l'Université de Toronto, du Pembina Institute et d'autres institutions.

Les centrales électriques Atikokan et Thunder Bay ont respectivement brûlé leurs dernières granules de charbon le 11 septembre 2012 et le 8 avril 2014. Les centrales au charbon de Lambton et de Nanticoke ont été placées dans un état d'arrêt sûr et seront ainsi maintenues; elles conservent le potentiel d'être converties en centrales fonctionnant au carburant propre. Toutes les centrales thermiques d'OPG ont maintenant cessé d'utiliser le charbon comme source d'énergie.

SOURCE : Ontario Power Generation Inc.

Renseignements :

Ontario Power Generation
Relations avec les médias
416 592-4008 ou 1 877 592-4008
Suivez-nous sur Twitter à @opg


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.