La CAQ votera contre le bâillon et contre le projet de loi 106

QUÉBEC, le 9 déc. 2016 /CNW Telbec/ - « Si le ministre Pierre Arcand nous avait écoutés dès le début, il n'aurait pas eu besoin d'imposer le bâillon », a déploré la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie, Chantal Soucy, à quelques heures de la procédure législative d'exception pour faire adopter de force le projet de loi 106 sur la Politique énergétique 2030 du gouvernement libéral. Mme Soucy a indiqué que les député(e)s de sa formation politique se lèveront dans la nuit de vendredi à samedi pour s'opposer tant au bâillon indécent des libéraux qu'à leur projet de loi fourre-tout.

Rappelons que la CAQ a été le premier parti à réclamer publiquement la scission du projet de loi en deux lois distinctes :

  • un projet de loi portant spécifiquement sur la transition énergétique, afin de simplifier la bureaucratie et d'atteindre les cibles contenues dans la Politique énergétique 2030 ;
  • un projet de loi pour encadrer l'industrie pétrolière et gazière.

Malheureusement, à cause de l'entêtement du gouvernement et l'obstruction démesurée du Parti québécois, les Québécois n'obtiendront pas les réponses à leurs nombreuses questions, a regretté la caquiste.

« Le projet de loi 106 est une loi improvisée depuis le début. C'était une catastrophe annoncée. Les libéraux tentent de faire adopter dans une seule loi une panoplie de règlements et de principes, souvent contradictoires entre eux, dont on ne connaît même pas les tenants et aboutissants ! La CAQ votera contre le projet de loi. D'abord parce que le gouvernement ajoute de la bureaucratie inutile avec une nouvelle structure lourde. On est face à un gouvernement qui nous parle d'efficacité énergétique, mais tout ce qu'il nous propose, c'est de l'inefficacité bureaucratique. Ensuite parce qu'il va augmenter les tarifs d'Hydro-Québec et faire payer tous les Québécois pour ses projets de transports collectifs électriques. Finalement parce qu'il n'a pas su répondre aux inquiétudes des Québécois quant au développement du gaz de schiste », a déclaré Chantal Soucy.

La députée de Saint-Hyacinthe s'est dite également déçue de l'attitude du gouvernement Couillard qui, en forçant le bâillon, restreint les débats et les interventions de l'opposition. « J'avais des amendements constructifs à proposer au ministre Arcand, mais comme le Parti québécois a passé son temps à bloquer les travaux pour des futilités, je n'ai pas pu les présenter. La CAQ a obtenu quelques gains, notamment pour nos producteurs agricoles, mais en imposant un bâillon, les libéraux refusent le dialogue. Les Québécois méritent mieux », a conclu Chantal Soucy, soulignant que la CAQ avait réclamé une consultation élargie auprès de la population sur le volet hydrocarbures du projet de loi.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.