La CAQ dépose un projet de loi pour que le commissaire de l'UPAC soit nommé par l'Assemblée nationale

QUÉBEC, le 20 avril 2016 /CNW Telbec/ - Afin d'éviter à l'avenir la politisation d'un sujet aussi sensible qu'est la lutte contre la corruption, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de justice, Simon Jolin-Barrette, a déposé mercredi à l'Assemblée nationale le projet de loi 597, qui viendrait modifier la Loi concernant la lutte contre la corruption afin que le commissaire de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) soit une dorénavant une personne désignée par l'ensemble des élus.

Rappelons qu'il y a quelques semaines, le gouvernement Couillard a reconduit le commissaire à la lutte contre la corruption, Robert Lafrenière, dans ses fonctions pour un deuxième mandat de cinq ans sans même consulter les partis d'opposition. Par le dépôt de ce projet de loi, le député caquiste ne remet aucunement en question ses compétences, au contraire, mais bien la manière dont les libéraux procèdent pour nommer le candidat à ce poste névralgique. Selon Simon Jolin-Barrette, l'heure est venue pour l'Assemblée nationale de sélectionner le patron de l'UPAC. La CAQ propose qu'elle soit soumise à un vote des deux tiers des élus, tous partis confondus.

« Dans l'intérêt de tous les Québécois, ce choix devrait être confié à tous les élus. Il n'y a rien d'étonnant dans ce qu'on propose, puisque les membres de l'Assemblée nationale sont déjà appelés à pourvoir certains postes, comme le Vérificateur général, le Protecteur du citoyen et le Directeur général des élections. Soyons honnêtes : il n'est pas normal que le PLQ choisisse seul, derrière des portes closes, la personne qui va mener les enquêtes sur le financement des partis politiques, dont celles qui touchent le Parti libéral! C'est un problème d'apparence et les Québécois souhaitent qu'on dissipe tout doute à ce sujet. Notre projet de loi a le mérite d'aller au-delà de toute partisanerie et j'espère que le ministre de la Sécurité publique saura se rendre à l'évidence pour régler ce dossier, une fois pour toutes », a déclaré le député de Borduas.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.