La campagne d'exploration de 2011 permet d'accroître les réserves à Meliadine et à Kittila; expansion des gisements de la zone Wesmeg à Meliadine et de la zone Rimpi à Kittila; budget d'exploration de 106 M$ pour 2012

 

Symbole boursier : AEM (NYSE, TSX)

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

TORONTO, le 16 févr. 2012 /CNW/ - Mines Agnico-Eagle Limitée (« Agnico-Eagle » ou la « Société ») présente sa déclaration des réserves et des ressources pour 2011, un compte rendu des résultats de son programme d'exploration de 2011 et un aperçu de son programme d'exploration de 2012.

Mise à jour sur les réserves et les ressources pour 2011

Les réserves d'or prouvées et probables d'Agnico-Eagle se situent à 18,8 millions d'onces pour 2011, comparativement à un total de 21,3 millions d'onces en 2010. Chacun des éléments suivants a eu une incidence négative sur le total de 2011 : la quantité d'or produite en 2011, ainsi que l'arrêt des activités d'exploitation minière à Goldex en octobre 2011 et le reclassement connexe des réserves de la mine en ressources, ce qui, combiné à la hausse des coûts à Meadowbank, a mené à l'élaboration d'un nouveau plan de mine et à la réduction des réserves.

« Nos deux meilleurs projets d'exploration avancée demeurent Kittila et Meliadine, tandis que la récente acquisition des propriétés La India et Tarachi au Mexique nous procure un potentiel d'exploration supplémentaire », a déclaré Sean Boyd, président et chef de la direction. « En 2012, nous continuerons de nous concentrer sur notre stratégie d'exploration dynamique, laquelle consiste à développer les réserves à Kittila, à Meliadine et au Mexique afin de soutenir notre plan d'accroissement de la production », a ajouté M. Boyd

Le tableau récapitulatif ci-dessous présente les variations des réserves pour chacune des propriétés de la Société.

Réserves aurifères par mine/projet Réserves prouvées et probables (en milliers d'onces)
31 décembre 2011* 2010 Variation
LaRonde
Goldex
Lapa
Kittila
Pinos Altos
Meadowbank
Meliadine
Bousquet
4 700
-
501
5 177
3 103
2 201
2 877
191
4 818
1 566
677
4 880
3 271
3 486
2 600
-
(118)
(1 566)
(176)
297
(168)
(1 285)
277
191
Total 18 750 21 299 (2 549)

*Pour obtenir de plus amples renseignements, notamment les tonnages et les teneurs, veuillez vous reporter au tableau intitulé Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales dans le présent communiqué.

Voici les hypothèses ayant servi à calculer les réserves de 2011 par rapport à celles de 2010 :

     
Hypothèses relatives aux réserves 2011 2010
     
Or ($ US/oz) 1 255 $ 1 024 $
Argent ($ US/oz) 23,00 $ 16,62 $
Cuivre ($ US/lb) 3,25 $ 2,97 $
Zinc ($ US/lb) 0,91 $ 0,86 $
$ CA/$ US 1,05 1,08
$ US/euro 1,3 1,4
Peso mexicain/$ US 12,86 12,43

Variations des réserves

LaRonde

La légère baisse des réserves prouvées et probables de LaRonde est surtout le fait de la production aurifère en 2011, facteur en partie annulé par l'incidence des hypothèses relatives à une hausse des prix des métaux.

Goldex

Toutes les réserves prouvées et probables de Goldex ont été reclassées en tant que ressources minérales à la suite de l'arrêt des activités de la mine et de la réduction de sa valeur en octobre 2011. Au moment du reclassement, les réserves aurifères de Goldex se chiffraient à environ 1,4 million d'onces, alors que près de 150 000 onces d'or avaient déjà été extraites en 2011 avant l'arrêt des activités en octobre.

Lapa

La baisse des réserves prouvées et probables à Lapa s'explique principalement par la quantité de minerai traitée en 2011. L'augmentation des réserves aurifères attribuable aux hypothèses concernant une hausse des prix des métaux a été en grande partie annulée par le taux de dilution plus élevé utilisé pour établir l'estimation actuelle des réserves.

Kittila

Les nouvelles réserves prouvées et probables des zones Roura et Rimpi, ainsi que les hypothèses concernant une hausse du prix de l'or ont eu une influence positive sur les réserves de Kittila en 2011. Certaines de ces augmentations des réserves ont été annulées par la quantité d'or extraite au cours de l'année, de même que par l'incidence des hypothèses plus prudentes concernant les charges opérationnelles. La hausse nette des réserves est d'environ 300 000 onces d'or.

Pinos Altos

Les réserves prouvées et probables de Pinos Altos (y compris de Creston Mascota) ont décliné d'environ 170 000 onces en 2011, ce qui est essentiellement le fait de la quantité de minerai extraite. L'incidence globale de la quantité de minerai extraite a été en partie atténuée par les résultats fructueux des activités d'exploration à Creston Mascota en 2011, lesquelles activités ont permis de prolonger la durée de vie de la mine d'environ deux ans, soit jusqu'en 2017, grâce à l'ajout de près de 75 000 onces de réserves prouvées et probables.

Meadowbank

En raison des charges opérationnelles qui demeurent élevées, une étude technique et opérationnelle a été réalisée pour la mine Meadowbank, ce qui a mené à l'élaboration d'un nouveau tracé de puits et à l'établissement de teneurs de coupure plus élevées comme paramètres. Le nouveau plan de mine optimisé, jumelé à la quantité de minerai extraite en 2011, a eu comme effet de réduire les réserves prouvées et probables de 1,3 million d'onces d'or.

Meliadine

Le programme de forage d'envergure mené à Meliadine en 2011 portait principalement sur deux zones principales, soit Tiriganiaq et Wesmeg. Pour l'essentiel, le programme a mis l'accent sur le forage à des fins de conversion des ressources, ce qui s'est traduit par des réserves prouvées et probables supplémentaires de 0,3 million d'onces d'or, surtout dans la zone Tiriganiaq, mais aussi par des réserves initiales dans la zone F du gisement. Les réserves d'or prouvées et probables à Meliadine se situent maintenant à 2,9 millions d'onces, tandis que les ressources mesurées et indiquées totalisent 1,7 million d'onces d'or (12,6 millions de tonnes titrant 4,09 g/t) et que les ressources présumées représentent 2,4 millions d'onces d'or (12,7 millions de tonnes titrant 5,98 g/t). Il s'agit donc d'une augmentation considérable depuis l'acquisition de ce gisement au milieu de 2010. En effet, à ce moment, le gisement ne comptait aucune réserve, ses ressources indiquées étaient de 3,2 millions d'onces d'or (8,8 millions de tonnes titrant 5,21 g/t) et ses ressources présumées se situaient à 1,7 million d'onces d'or (11,8 millions de tonnes titrant 6,94 g/t).

Les ressources affichent une croissance en 2011

Dans l'ensemble, les ressources aurifères ont été positivement influencées par les résultats des forages d'exploration à Kittila, à Meliadine et à Pinos Altos.

Les ressources mesurées et indiquées de la Société ont augmenté de 3,2 millions d'onces d'or par rapport aux données de 2010 faisant état d'un total de 9,6 millions d'onces d'or (168 millions de tonnes titrant 1,78 g/t). La hausse des ressources mesurées et indiquées tient compte de l'ajout de 1,4 million d'onces d'or en lien avec le reclassement des réserves prouvées et probables de Goldex et d'une quantité supplémentaire de 1,2 million d'onces de ressources aurifères mesurées et indiquées (48 millions de tonnes titrant 0,74 g/t) provenant de l'acquisition de la propriété de La India. Les ressources présumées de 9,7 millions d'onces d'or en 2011 représentent un recul de 0,2 million d'onces d'or contenu au cours de l'année, surtout attribuable aux résultats fructueux des forages de conversion à Kittila et à La India, ce qui a été annulé par des baisses à Meadowbank.

Ressources au 31 décembre 2011

  Ressources mesurées
et indiquées*
(k oz Au)
Ressources présumées*
(k oz Au)
LaRonde 415 1 347
Lapa 258 110
Meadowbank 1 315 459
Kittila 1 026 1 165
Pinos Altos 842 782
La India 1 150 715
Meliadine 1 658 2 438
Goldex 2 094 1 588
Bousquet 768 598
Autres 107 515
Total 9 633 9 712

*Pour obtenir de plus amples renseignements, notamment les tonnages et les teneurs, veuillez vous reporter au tableau intitulé Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales dans le présent communiqué.

Objectif en matière de réserves et budget d'exploration pour 2012

La Société prévoit que les réserves devraient avoir augmenté d'environ 20 millions d'onces d'or à la fin de 2012, ce qui représente une augmentation de près de 12 %, déduction faite de la production, grâce à une campagne de forage d'exploration d'envergure.

Le programme d'exploration de 2012 visera principalement à accélérer les programmes de forage à Kittila, à Meliadine et à Mascota/Bravo, à convertir les ressources à La India et à poursuivre l'exploration à Tarachi. Ces programmes s'inscriront dans les études de faisabilité réalisées pour chacune de ces propriétés, ce qui pourrait accroître considérablement le potentiel d'accroissement du profil de production à court terme de la Société. Pour 2012, le budget d'exploration d'Agnico-Eagle est d'environ 106 M$, et près de 38 % de cette somme devrait être consacré aux sites miniers et à des projets d'exploration avancée, comme le montre le tableau ci-dessous.

Dépenses d'exploration en 2012 Budget d'exploration
(en milliers de dollars) Comptabilisation à l'actif Comptabilisation en charges
LaRonde 740  
Lapa 344  
Meadowbank 1 587  
Kittila 12 172  
Pinos Altos 4 404  
Meliadine 20 700  
Exploration préliminaire   61 900
Expansion commerciale et évaluation de projets   4 500
Total 39 947 66 400

Faits saillants du programme d'exploration de 2011

Les dépenses d'Agnico-Eagle au chapitre des activités d'exploration à l'échelle régionale et dans les sites miniers se chiffrent à environ 108 M$ en 2011, ce qui comprend le forage de 390 000 m. Des dépenses supplémentaires de 35 M$ ont été engagées dans un programme d'échantillonnage en vrac et dans d'autres activités à Meliadine, pour lesquels les résultats sont attendus au deuxième trimestre de 2012. La majeure partie des dépenses d'exploration ont été réalisées dans des travaux d'exploration préliminaire et dans l'exploration d'anciens sites (environ 76 M$), ce qui a permis de forer 216 046 m. La Société continue de concentrer ses activités d'exploration à Meliadine, à Kittila et à ses propriétés du Mexique.

Meliadine - Augmentation des réserves de Tiriganiaq et des ressources de Wesmeg; attente des résultats d'autres titrages et échantillonnages en vrac

Au projet Meliadine, le programme d'exploration de 2011 incluait des dépenses de 40 M$ qui ont permis de forer 104 502 m avec carottage, la majeure partie des travaux ayant porté sur des forages intercalaires à Tiriganiaq. À la fin de 2011, la Société attendait toujours les résultats d'environ un tiers des titrages effectués au cours de l'année en raison de retards au laboratoire indépendant. Ces intersections n'ont pas été prises en compte dans la présente déclaration des réserves et des ressources, mais les résultats les concernant devraient être reçus d'ici au deuxième trimestre de 2012.

Les travaux d'exploration permettent de confirmer les teneurs dans la zone Tiriganiaq et l'échantillonnage en vrac souterrain est terminé

Les travaux de forage réalisés dans la zone Tiriganiaq en 2011 ont mis l'accent sur la conversion des ressources en réserves depuis la surface jusqu'à une profondeur de 350 m, mais des intersections importantes ont été rencontrées à l'extérieur de l'enveloppe de ressources actuelle. Les teneurs et les épaisseurs des nouvelles intersections sont semblables aux valeurs des réserves et des ressources existantes.

Le tableau ci-dessous présente les résultats les plus significatifs des travaux de forage réalisés dans la zone Tiriganiaq depuis le mois de juin. Les colliers de forage sont situés sur la carte géologique de Meliadine, et les points de percée sont présentés dans la coupe longitudinale de Tiriganiaq.

Résultats significatifs des récents forages dans la zone Tiriganiaq

Trou Filon De (m) À (m) Profondeur
sous la
surface
(m)
Largeur
réelle
estimative
(m)
Or
(g/t) (coupure)*
M11-1092 1000 352,0 368,3 331 11,2 7,4
M11-1108A 1000 367,0 378,0 340 9,6 6,2
M11-1119 1000 327,5 331,1 291 2,9 14,5
M11-1161 1100 379,7 386,7 345 6,4 13,4
  et 1025 414,1 417,5 368 3,0 35,5
M11-1171 1050 319,8 326,0 284 5,1 6,2
M11-1173 1262 260,1 265,6 194 5,5 16,75
M11-1201 1100,1151 296,2 304,3 259 6,6 21,9
M11-1211 1256 322,2 329,0 321 3,6 11,7
M11-1236 1255 384,0 389,0 352 3,2 9,36
M11-1251 1153 376,4 381,0 313 3,3 23,3
M11-1349 1100 274,7 280,5 240 5,8 22,6

* Une teneur de coupure de 15 g/t à 120 g/t d'or est utilisée pour les trous au gisement Tiriganiaq, en fonction du filon.

Coupe longitudinale de Tiriganiaq

Les récents forages ont permis d'étendre les ressources à Tiriganiaq vers l'ouest en profondeur, le trou M11-1092 ayant croisé une teneur de 7,4 g/t d'or sur une largeur réelle de 11,2 m à une profondeur de 330 m sous la surface. La partie centrale du gisement a révélé des intersections à teneur élevée à l'intérieur et à l'extérieur de l'enveloppe de ressources (veuillez vous reporter aux trous M11-1211 et M11-1173), et les ressources ont également été étendues vers le bas du côté est de Tiriganiaq (veuillez vous reporter au M11-1171).

Au cours du second semestre de 2011, la Société a procédé à un échantillonnage en vrac souterrain du gisement de Tiriganiaq, dont 222 m de travaux latéraux sur deux niveaux, ce qui a produit 8 460 tonnes de matières désagrégées. Les résultats préliminaires de l'échantillonnage en vrac ont fourni des indications qui étayent considérablement les données sur la continuité et la teneur du gisement de Tiriganiaq. L'analyse complète des résultats est attendue au cours du deuxième trimestre de 2012, et ces résultats feront partie de la nouvelle version de l'étude de faisabilité qui devrait être publiée à la fin de 2013.

Prolongement de la zone Wesmeg

La zone Wesmeg a continué d'afficher une croissance significative : les ressources sont passées d'environ 1,0 million de tonnes titrant 4,4 g/t d'or (ou 143 000 onces d'or) seulement dans la catégorie des ressources présumées en 2010 à 3,5 millions de tonnes titrant 3,0 g/t d'or (ou 343 000 onces d'or) dans la catégorie des ressources indiquées et à 3,7 millions de tonnes titrant 3,5 g/t d'or (ou 411 000 onces d'or) dans la catégorie des ressources présumées en 2011.

Les travaux de forage réalisés en 2011 ont contribué à étendre la zone Wesmeg sur une distance longitudinale de 3,3 km et à en accroître la profondeur à au moins 300 m, ce qui révèle que la ressource de Wesmeg a une taille potentielle semblable à celle de la zone Tiriganiaq à environ 400 m au nord.

Le programme a également permis de découvrir un nouvel horizon à une centaine de mètres de Wesmeg et à une centaine de mètres de Tiriganiaq. Cette découverte permet d'envisager la présence d'encore un autre gisement satellite dans les environs des gisements existants. La découverte souligne également le potentiel d'exploration de la propriété Meliadine dans son ensemble, dont une grande partie n'a pas encore été complètement évaluée.

Résultats significatifs des récents forages dans la zone Wesmeg

Trou De
(m)
À
(m)
Profondeur
sous la
surface
(m)
Largeur
réelle
estimative
(m)
Teneur
en or
(g/t)
(coupure)*
M11-1048** 189,0 197,0 135 7,6 4,1
M11-1111 102,5 114,5 86 11,8 4,8
M11-1123 60,0 64,5 42 3,7 8,7
M11-1130 64,0 70,5 48 6,3 5,0
M11-1143 51,6 56,5 38 4,0 4,4
M11-1206 138,9 145,5 99 6,6 13,7
M11-1314 480,0 487,0 380 6,8 5,1
M11-1346 133,0 143,0 96 9,5 4,2

** Une teneur de coupure de 30,0 g/t d'or est utilisée pour les trous au gisement Wesmeg.
** Les résultats du trou M11-1048 ont déjà été présentés dans un communiqué daté du 27 juin 2011.

Carte géologique locale de Meliadine

Coupe longitudinale composée de Wesmeg

Environ un kilomètre à l'est de l'enveloppe de ressources de Wesmeg, le trou M11-1206 a croisé une teneur de 13,7 g/t d'or sur une largeur réelle de 6,6 m à une profondeur d'environ 100 m sous la surface. Cette intersection est très proche du trou M11-1048 (teneur de 4,1 g/t d'or sur une largeur réelle de 7,6 m à une profondeur de 135 m sous la surface), dont les résultats ont été présentés dans le communiqué du 27 juin 2011. Ces deux intersections montrent une nouvelle zone d'intérêt caractérisée par une teneur et une épaisseur favorables près de la surface et potentiellement ouverte dans toutes les directions et qui n'a pas encore été évaluée plus à l'est.

Les travaux de forage ont permis de confirmer la teneur de la ressource existante et de l'étendre en profondeur. Le trou M11-1111 a croisé une teneur de 4,8 g/t d'or sur 11,8 m à une profondeur de 85 m sous la surface, tandis que le trou M11-1346 a croisé une teneur de 4,2 g/t d'or sur une largeur réelle de 9,5 m à une profondeur de 96 m sous la surface. Environ un kilomètre à l'ouest de la ressource existante, le trou M11-1130 a croisé une teneur de 5,0 g/t d'or sur une largeur réelle de 6,3 m à une profondeur de 50 m sous la surface. Le programme d'exploration de 2012 visera à mieux définir le gisement Wesmeg sur toute sa longueur de 3,3 km.

Le trou M11-1314 semble avoir croisé une nouvelle lentille minéralisée entre Tiriganiaq et Wesmeg, comme le montre la coupe transversale de généralisation de Tiriganiaq-Wesmeg. Le trou a croisé une teneur de 5,1 g/t d'or sur une largeur réelle de 6,8 m à une profondeur de 380 m sous la surface. Cette intersection est significative, car elle laisse entrevoir la présence à Wesmeg d'une minéralisation souterraine à teneur élevée qui serait accessible par l'intermédiaire de l'infrastructure souterraine de Tiriganiaq. Cette zone constituera une cible importante en 2012 puisqu'elle pourrait améliorer la composante souterraine du gisement sur plusieurs horizons minéralises parallèles.

Le budget d'exploration prévu pour Meliadine en 2012 est de 20,7 M$ pour 90 000 m de forage dans les gisements connus, et de 9,6 M$ pour 25 000 m de travaux d'exploration préliminaire.

Coupe transversale de Tiriganiaq-Wesmeg

Augmentation des réserves à Kittila; expansion des zones Rimpi et Roura vers le nord et en profondeur

Les travaux d'exploration ont permis d'étendre la minéralisation à Kittila dans les zones Rimpi et Roura en profondeur et vers le nord, ce qui met en lumière de nouvelles possibilités d'exploration pour ce gisement. Kittila contient maintenant 5,2 millions d'onces, ce qui en fait le principal contributeur aux réserves prouvées et probables de la Société. Les réserves prouvées et probables de Kittila ont augmenté d'environ 0,3 million d'onces en 2011, la majeure partie de cette hausse provenant des profondeurs des zones Roura et Rimpi.

Le tableau ci-dessous présente certains résultats de forage en lien avec l'exploration du site minier. Les points de percée des intersections sont présentés dans la coupe longitudinale de Kittila.

Résultats significatifs des récents forages d'exploration dans les zones Rimpi et Roura

Trou Zone De (m) À
(m)
Profondeur
sous la
surface
(m)
Largeur
réelle
estimative
(m)
Teneur
en or
(g/t)
(coupure)
RIE-11-010 Rimpi - Zone centrale 1060,0 1084,0 928 14,7 6,00
  et   1091,0 1103,0 948 7,5 6,58
RIE-11-017 Rimpi - Zone centrale 1036,8 1042,0 884 3,5 8,27
RIE-11-017B Rimpi - Zone centrale 960,0 983,0 796 17,9 7,67
RIM-10-004 Rimpi - Zone sud 528,0 533,0 457 3,5 14,94
  et   575,0 591,0 493 11,8 6,03
ROU-09-002I Roura - Zone nord 632,0 663,0 606 14,9 5,34
  et   699,0 724,0 655 12,4 4,68
ROU-10-036E Roura - Zone nord 1021,0 1046,0 949 10,1 6,98
ROU-110001H Roura - Zone nord 964,0 972,2 868 4,5 8,46
ROU-11-005 Roura - Zone nord 1520,0 1533,0 1369 8,5 4,22

Coupe longitudinale de Kittila

Il convient de porter un intérêt particulier aux forages dans la zone Rimpi, qui est la zone connue située le plus au nord à Kittila, car de récentes intersections ont permis de la confirmer et de l'étendre en profondeur et vers le nord. Le trou RIM-10-004, qui a croisé deux zones à des profondeurs de 460 m et 490 m sous la surface, a contribué à accroître les réserves en profondeur sur une distance de près de 200 m. Les trous RIE-11-017, RIE-11-017B et RIE-11-010 ont suivi la tendance Rimpi vers le bas et croisé plusieurs intersections à plus de 450 m sous la surface et légèrement au nord de l'enveloppe de ressources précédente de la zone Rimpi.

À ce jour, la minéralisation de Rimpi semble être plus épaisse et présenter une teneur plus élevée que ce que l'on trouve au gisement principal Suuri à Kittila.

À l'intérieur de l'enveloppe de ressources de Roura, de récents forages intercalaires ont confirmé de longues intersections à des teneurs plus élevées que celles précédemment observées, ce qui a permis de convertir les ressources en réserves. Le trou ROU-09-002I a contribué à convertir des ressources en réserves à une profondeur de 605 m. À une plus grande profondeur, soit entre 870 m et 950 m, les trous ROU-10-36E et ROU-11-001H ont croisé des teneurs de 7 g/t et 9 g/t d'or, ce qui permet d'étendre les réserves de la zone nord de Roura vers le nord.

En dessous de la ressource de la zone nord de Roura, le trou ROU-11-005 a croisé une teneur de 4,2 g/t d'or sur une largeur réelle de 8,5 m à une profondeur de 1 370 m sous la surface, soit 120 m en dessous de l'enveloppe de ressources actuelle.

Selon les estimations pour 2012, les travaux d'exploration minière à Kittila devraient inclure 7 500 m de forage de conversion et 32 200 m de forage d'exploration à un coût de 13,5 M$. Les travaux de forage, qui demeurent concentrés sur la zone Rimpi et sur la démonstration de la continuité de la minéralisation à différentes profondeurs, pourraient permettre d'accroître considérablement la ressource à l'extrémité nord de la tendance.

Mexique

L'acquisition de Grayd Resource Corporation et de son projet La India au Mexique a ajouté environ 1,2 million d'onces de ressources mesurées et indiquées (48 millions de tonnes titrant 0,74 g/t) et 715 000 onces de ressources présumées (32 millions de tonnes titrant 0,69 g/t). En 2012, la Société continuera d'évaluer le potentiel de La India en tant que mine à ciel ouvert exploitée à faible coût selon la méthode de la lixiviation en tas. Cette acquisition comprenait un ensemble de terrains très prometteurs dans les environs, dont la zone de découverte de Tarachi qui constituera une cible d'exploration en 2012.

La India

À Pinos Altos, comme le montre la carte ci-jointe, les nouvelles réserves du gisement Creston Mascota ont mené à une nouvelle conception caractérisée par une mine à ciel ouvert plus vaste. Les résultats des travaux d'exploration indiquent que Creston Mascota pourrait être prolongé en direction sud-ouest afin d'inclure les gisements voisins de Bravo et de Carola, ce qui accroît la possibilité d'une mine à ciel ouvert beaucoup plus grande qui engloberait les trois gisements. Les résultats encourageants des récents forages réalisés à Creston Mascota sont présentés dans le tableau ci-dessous et sont indiqués dans la coupe longitudinale de Creston Mascota.

Carte de Creston Mascota

Coupe longitudinale de Creston Mascota

Résultats significatifs des récents forages d'exploration à Creston Mascota

Trou De
(m)
À
(m)
Profondeur
sous la
surface
(m)
Largeur
réelle
estimative
(m)
Teneur
en or
(g/t)
(coupure)*
Teneur
en argent
(g/t)
(coupure)*
CM11-288 48,5 69,5 51 17 5,0 35,8
CM11-311 34 53 20 18,3 4,1 47,1

* Des teneurs de coupure de 9 g/t d'or et de 88 g/t d'argent sont utilisées pour les trous au gisement Creston Mascota.

Le trou CM11-288 présente une teneur plus importante que prévu dans cette zone, tandis que le trou CM11-311 représente une intersection à teneur élevée dans une nouvelle zone de ressources.

Le potentiel d'une nouvelle expansion près de Creston Mascota, jumelé aux perspectives encourageantes pour le projet La India et au potentiel d'exploration de Tarachi, confirme l'importance grandissante des activités mexicaines en tant que facteur clé du profil d'exploitation et de croissance d'Agnico-Eagle. La Société prévoit engager des dépenses de 10,5 M$ en lien avec la propriété de La India, pour le forage de 45 000 m en 2012. À Pinos Altos, le programme d'exploration de 2012 prévoit des dépenses de 5,8 M$, pour le forage de 33 800 m.

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle, un producteur d'or canadien établi de longue date, compte des exploitations au Canada, en Finlande et au Mexique et exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La Société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme et elle maintient sa stratégie permettant aux actionnaires de profiter davantage du cours de l'or, sur une base par action. La Société a versé un dividende en espèces pour chacune des 30 dernières années.

www.agnico-eagle.com

Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales (au 31 décembre 2011)

Catégorie et exploitation Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Au
(k oz.)
Tonnes
(milliers)
Réserves minérales prouvées
  Kittila (à ciel ouvert) 3,86         40 319
  Kittila (souterraine) 6,11         75 383
Kittila - total des réserves prouvées 5,09         115 702
Lapa (souterraine) 6,45         217 1 044
LaRonde (souterraine) 2,60 43,02 0,28 2,04 0,23 445 5 331
Meadowbank (à ciel ouvert) 1,49         92 1 931
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,80 13,82       22 848
Pinos Altos (souterraine) 2,59 79,73       95 1 139
Pinos Altos - total des réserves prouvées 1,83 51,59       117 1 987
Meliadine (à ciel ouvert) 7,31         8 34
Sous-total des réserves minérales prouvées 2,80         994 11 029

Réserves minérales probables
Bousquet (à ciel ouvert) 1,88         191 3 165
  Kittila (à ciel ouvert) 5,66         146 802
  Kittila (souterraine) 4,63         4 916 33 060
Kittila - total des réserves probables 4,65         5 062 33 862
Lapa (souterraine) 6,61         285 1 340
LaRonde (souterraine) 4,74 22,41 0,27 0,77 0,05 4 255 27 901
Meadowbank (à ciel ouvert) 2,91         2 109 22 563
  Meliadine (à ciel ouvert) 5,80         987 5 292
  Meliadine (souterraine) 8,20         1 882 7 142
Meliadine - total des réserves probables 7,18         2 869 12 434
  Pinos Altos (à ciel ouvert) 1,68 37,51       1 059 19 599
  Pinos Altos (souterraine) 2,38 76,02       1 927 25 193
Pinos Altos - total des réserves probables 2,07 59,17       2 986 44 792
Sous-total des réserves minérales probables 3,78         17 757 146 057
Total des réserves minérales prouvées et probables 3,71         18 750 157 086

Catégorie et exploitation Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Tonnes
(milliers)
Ressources minérales mesurées            
Goldex (souterraine) 1,86         12 360
La India (à ciel ouvert) 1,06         3 730
Total des ressources minérales mesurées 1,67         16 090
Ressources minérales indiquées            
Bousquet (à ciel ouvert) 1,76         8 101
Bousquet (souterraine) 5,63         1 704
Bousquet - total des ressources minérales indiquées 2,44         9 805
Ellison (souterraine) 5,68         415
Goldex (souterraine) 1,72         24 448
Kittila (souterraine) 2,46         12 978
Lapa (souterraine) 4,08         1 964
LaRonde (souterraine) 1,79 24,70 0,12 1,49 0,15 7 225
  Meadowbank (à ciel ouvert) 1,99         14 872
  Meadowbank (souterraine) 4,85         2 341
Meadowbank - total des ressources minérales indiquées 2,38         17 213
  Meliadine (à ciel ouvert) 3,14         6 049
  Meliadine (souterraine) 4,96         6 572
Meliadine - total des ressources minérales indiquées 4,09         12 621
  Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,95 12,25       9 574
  Pinos Altos (souterraine) 1,55 41,95       11 002
Pinos Altos - total des ressources minérales indiquées 1,27 28,13       20 576
Swanson (à ciel ouvert) 1,93         504
La India (à ciel ouvert) 0,72         44 496
Total des ressources minérales indiquées 1,79         152 247
Total des ressources minérales mesurées et indiquées 1,78         168 336

Catégorie et exploitation Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Tonnes
(milliers)
Ressources minérales présumées            
  Bousquet (à ciel ouvert) 1,16         679
  Bousquet (souterraine) 4,54         3 888
Bousquet - total des ressources minérales présumées 4,04         4 567
Ellison (souterraine) 5,81         786
Goldex (souterraine) 1,59         31 081
  Kittila (à ciel ouvert) 3,87         276
  Kittila (souterraine) 4,58         7 677
Kittila - total des ressources minérales présumées 4,55         7 953
Kuotko, Finlande (à ciel ouvert) 3,24         1 116
Kylmäkangas, Finlande (souterraine) 4,07         1 924
  Lapa (à ciel ouvert, Zulapa) 2,79         496
  Lapa (souterraine) 9,09         223
Lapa - total des ressources minérales présumées 4,74         719
LaRonde (souterraine) 3,68 11,59 0,26 0,44 0,05 11 400
  Meadowbank (à ciel ouvert) 3,03         1 532
  Meadowbank (souterraine) 4,36         2 213
Meadowbank - total des ressources minérales présumées 3,81         3 745
  Meliadine (à ciel ouvert) 3,53         4 857
  Meliadine (souterraine) 7,50         7 830
Meliadine - total des ressources minérales présumées 5,98         12 687
  Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,88 18,47       20 159
  Pinos Altos (souterraine) 2,22 51,17       2 954
Pinos Altos - total des ressources minérales présumées 1,05 22,65       23 113
La India (à ciel ouvert) 0,69         32 125
Total des ressources minérales présumées 2,30         131 216

Les tonnages et les quantités de métaux présentés dans ce tableau ont été arrondis au millier le plus près. Les réserves ne constituent pas un sous-ensemble des ressources. Les ressources mesurées n'ont fait l'objet d'aucune estimation.

Énoncés prospectifs
Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 15 février 2012. Certains des énoncés de ce communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », les verbes au futur et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs ou l'information prospective.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, la durée de vie des mines, la date estimative du démarrage de la production, les délais prévus pour les études de délimitation entre autres, les taux de récupération, la capacité du broyeur et les dépenses d'exploration et en immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquels ces projections sont fondées; l'objectif de la Société visant l'augmentation de ses réserves et ressources minérales, ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploration et d'exploitation de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent les opinions de la Société en date du présent communiqué et sont associés à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico-Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont par nature assujettis à d'importants impondérables et à d'importantes incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico-Eagle qui pourraient se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacun des projets de croissance et de mine d'Agnico-Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico-Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico-Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico-Eagle; les estimations actuelles d'Agnico-Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération du minerai s'avéreront exactes; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la Société de même qu'aux autres rapports déposés par la société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). À moins que la loi ne l'exige, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, la société tient à aviser les lecteurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. Certains des énoncés qui précèdent, principalement ceux liés aux projets, reposent sur les opinions préliminaires de la société au sujet notamment de la teneur, du tonnage, du traitement, de la récupération, des méthodes d'extraction, des dépenses en immobilisations, du total des coûts décaissés, des coûts relatifs aux sites miniers et de l'emplacement des infrastructures de surface. Les résultats réels et les décisions finales pourraient être très différents de ceux actuellement anticipés.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du terme « ressources »

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources mesurées et indiquées

Dans le présent communiqué, on retrouve les termes « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs sont priés de ne pas tenir pour acquis que les gisements minéraux appartenant à ces catégories seront convertis en réserves, que ce soit en tout ou en partie.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources présumées

Dans le présent communiqué de presse, on emploie également le terme « ressources présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et imposé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources présumées » est associé à une grande incertitude quant à l'existence de ces ressources et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Données scientifiques et techniques

Mines Agnico-Eagle Limitée communique les estimations de ressources et de réserves minérales conformément aux lignes directrices de l'ICM relatives à l'estimation, à la classification et à la divulgation des ressources et des réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis - La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. Agnico-Eagle utilise dans le présent communiqué certaines expressions, comme « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées », que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle. Les investisseurs des États-Unis sont priés de lire attentivement le formulaire 20-F de la société, qu'ils peuvent se procurer en s'adressant à Agnico-Eagle ou en consultant le site Web de la SEC à l'adresse http://sec.gov/edgar.shtml. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d'un concours bancaire » est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves en vertu de l'Industry Guide 7 de la SEC.

Les estimations pour toutes les propriétés ont été calculées en fonction des prix des métaux et des taux de change moyens des trois dernières années, conformément à l'Industry Guide 7 de la SEC. L'Industry Guide 7 exige l'utilisation de prix qui reflètent la conjoncture économique existant au moment du calcul des réserves, ce qui selon le personnel de la SEC correspond aux prix moyens des trois dernières années. Les hypothèses ayant servi à estimer les réserves et les ressources minérales communiquées par la Société le 15 février 2012 se fondaient sur les prix moyens de la période de trois ans terminée le 31 décembre 2011, soit 1 255 $ l'once d'or, 23,00 $ l'once d'argent, 0,91 $ la livre de zinc, 3,25 $ la livre de cuivre et 0,95 $ la livre de plomb, et sur des taux de change de 1,05 dollar canadien pour 1,00 dollar américain, de 1,37 dollar américain pour 1,00 euro et de 12,86 pesos mexicains pour 1,00 dollar américain.

La Norme canadienne 43-101 (« NC 43-101 ») des Autorités canadiennes en valeurs mobilières exige que les sociétés minières présentent l'information relative à leurs réserves et ressources à l'aide des sous-catégories suivantes : « réserves prouvées », « réserves probables », « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource minérale mesurée ou indiquée, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Cette étude doit inclure les informations adéquates relatives à l'exploitation minière, au traitement, à la métallurgie, aux aspects économiques et aux autres facteurs pertinents démontrant qu'il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l'extraction économique. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions allouées pour les pertes pouvant être encourues durant l'extraction. Les réserves minérales prouvées s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource minérale mesurée, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Les réserves minérales probables s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource indiquée et, dans certaines circonstances, d'une ressource minérale mesurée démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire.

Les ressources minérales sont des concentrations ou indices minéralisés d'une substance naturelle solide présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, qu'il s'agisse d'une substance inorganique ou d'une substance organique fossilisée (notamment des métaux communs et précieux), dont la forme, la quantité et la teneur ou qualité sont telles qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique. L'emplacement, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité d'une ressource minérale sont connus, estimés ou interprétés à partir d'observations et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources minérales dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies que l'on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration, à l'échantillonnage et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des renseignements détaillés et fiables relativement à l'exploration et aux essais, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour donner lieu à une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base d'observations géologiques et d'un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois la vérifier, la continuité de la géologie et des teneurs. L'estimation est basée sur des informations et un échantillonnage restreints, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive portant sur l'option de développement retenue pour un projet de prospection des minéraux. Elle comprend des évaluations suffisamment détaillées de facteurs examinés de façon réaliste et ayant notamment trait à l'extraction, au traitement, à la métallurgie, au marketing, à des aspects économiques, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux, en plus d'autres facteurs pertinents ayant trait à l'exploitation et analyses financières détaillées qui sont nécessaires pour démontrer au moment de la communication d'information que l'extraction est raisonnablement justifiée (économiquement exploitable). Les résultats de l'étude peuvent raisonnablement servir de fondement à une décision finale de la part d'un promoteur ou d'une institution financière en vue du développement ou du financement du projet. Le niveau de confiance acquis au terme de l'étude sera supérieur à celui qu'offre une étude de faisabilité préliminaire.

Les réserves minérales dont il est question dans le présent rapport sont distinctes des ressources minérales et n'en font pas partie.

Nom et emplacement de la propriété/du projet Personne qualifiée chargée de l'estimation actuelle des ressources et des réserves minérales et son lien avec Agnico-Eagle Personne qualifiée chargée de l'exploration et son lien avec Agnico-Eagle Date du plus récent rapport technique (NC 43-101) déposé sur SEDAR
LaRonde, Bousquet et Ellison, Québec, Canada François Blanchet, Ing., division LaRonde, surintendant en géologie François Blanchet, Ing., division LaRonde, surintendant en géologie 23 mars 2005
Kittila, Kuotko et Kylmakangas, Finlande Daniel Doucet, Ing., directeur corporatif, Géologie Daniel Doucet, Ing., directeur corporatif, Géologie 4 mars 2010
Pinos Altos, La India, Mexique; Swanson, Québec, Canada Pinos Altos : Dyane Duquette, P.Geo., surintendante en géologie, Services techniques; La India : Matthew D. Gray, C.P.G. et Gary Giroux, Ing., conseillers indépendants À la mine : Dyane Duquette, P.Geo.; Dans la région : Roger Doucet, P.Geo., responsable de l'exploration, Mexique 25 mars 2009
Meadowbank, Nunavut, Canada Elzear Belzile, Ing., conseiller indépendant À la mine : Marc Ruel, P.Geo., directeur, Géologie; Dans la région : Denis Vaillancourt, P.Geo., responsable de l'exploration, Est du Canada 15 décembre 2008
Goldex, Québec, Canada Richard Genest, Ing., division Goldex, surintendant en géologie Richard Genest, Ing., division Goldex, surintendant en géologie 19 octobre 2011
Lapa, Québec, Canada Normand Bédard, P.Geo., division Lapa, surintendant en géologie Normand Bédard, P.Geo., division Lapa, surintendant en géologie 8 juin 2006
Meliadine, Nunavut, Canada Dyane Duquette, P.Geo., surintendante en géologie, Services techniques Denis Vaillancourt, P.Geo., responsable de l'exploration, Est du Canada 8 mars 2011

La date d'entrée en vigueur de toutes les estimations de ressources minérales et de réserves minérales de la Société contenues dans le présent communiqué est le 31 décembre 2011. Les autres renseignements concernant chacun des projets d'exploitation minérale requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) de la NC 43-101 sont présentés dans les rapports techniques mentionnés ci-dessus et accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans le formulaire 20-F de la Société et dans son communiqué daté du 15 février 2012.

Le contenu du présent communiqué a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Marc Legault, P.Eng., vice-président senior, Évaluation de projet.

 

 

 

 

 

Bas de vignette du PDF : "Tiriganiaq Longitudinal Section". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10159.pdf

Bas de vignette du PDF : "Meliadine Project - Local Geology Map". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10160.pdf

Bas de vignette du PDF : "Wesmeg Composite Longitudinal Section". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10161.pdf

Bas de vignette du PDF : "Meliadine Project - Tiriganiaq-Wesmeg Cross Section 9100E". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10162.pdf

Bas de vignette du PDF : "Kittila - Composite Longitudinal Section". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10163.pdf

Bas de vignette du PDF : " La India". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10164.pdf

Bas de vignette du PDF : "Creston Mascota Map". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10165.pdf

Bas de vignette du PDF : "Creston Mascota Long Section". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2012/02/15/20120215_C5706_DOC_FR_10247.pdf

SOURCE Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements :

Relations avec les investisseurs : 416-947-1212

Profil de l'entreprise

Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.