La bâtonnière indignée par cette nouvelle fuite

QUÉBEC, le 15 août 2015 /CNW Telbec/ - Me Lu Chan Khuong demande à la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, d'ordonner la tenue d'une enquête publique sur la nouvelle fuite révélée dans l'édition de La Presse de ce matin ainsi que celle du 1er juillet 2015. Ces fuites, déconsidérant l'administration de la justice, il est impératif selon elle, que toute la lumière soit faite sur celles-ci dans les plus brefs délais.

« Ce sont manifestement des gens mal intentionnés et déçus des résultats de l'élection du 22 mai dernier qui m'a portée au poste de bâtonnière du Barreau du Québec avec un score de 63% des voix qui sont à l'origine de la mise au grand jour de documents personnels me concernant. Le document diffusé contient plusieurs informations de nature privée et nominative », affirme Me Khuong.

Cette dernière dénonce en outre la nature biaisée et fantaisiste de l'article de La Presse qui affirme qu'un vol aurait bien été commis, le DPCP ayant, selon lui, la conviction d'obtenir une condamnation.

« Il s'agit d'une conclusion futile et diffamatoire. Aucun vol n'a été commis. Le vol est d'ailleurs défini à l'article 322 du Code criminel et il requiert une intention coupable, ce qui n'a jamais été le cas ici. Il s'agit d'une pure distraction et j'étais de la plus entière bonne foi. Il n'y a jamais eu le moindre soupçon d'intention coupable ici et je suis sidérée de constater qu'on y va de cette conclusion farfelue et sans fondement. »

La bâtonnière y voit une nouvelle tentative de la déstabiliser à quelques jours de la présentation de sa requête en Cour supérieure de Québec, le 20 août, visant à obtenir sa réintégration suite à l'adoption d'une résolution illégale et irrationnelle des administrateurs visant sa suspension.

« Cette suspension leur permet d'occuper ma chaise, d'utiliser sans limites les ressources humaines et financières du Barreau à leurs fins personnelles, de créer de toute pièce et d'entretenir une querelle partisane et purement politique. Ils tentent de détourner en leur faveur le résultat de l'élection du 22 mai où je promettais des réformes au Barreau, une diminution des cotisations excessives des avocats, une diminution du salaire de la bâtonnière et une participation accrue des avocats au processus démocratique. Ils ont choisi de me suspendre pour une peccadille dans le but évident de maintenir la statu quo au sein d'une institution qui en souffre sans compter les citoyens qui gagneraient à accéder à un système de justice plus accessible et plus efficace», de conclure Me Khuong.

Elle y voit également une coïncidence inquiétante avec le dernier communiqué des administrateurs du Barreau du mercredi 12 août, adressé aux 25 500 membres et publié sur le site du Barreau, qui l'intimait de rendre publics les faits relatifs à l'affaire Simons, malgré qu'ils soient légalement confidentiels.

La bâtonnière ne se laissera pas distraire par le travail de salissage auquel s'adonnent ses adversaires. Elle se présentera devant les tribunaux en qui elle a entièrement confiance. Dans les circonstances, ils pourront faire la part des choses, loin du sensationnalisme et des demi-vérités.

 

SOURCE Me Lu Chan Khuong, bâtonnière du Québec

Renseignements : Marilyn Cantin, Téléphone 1.418.449-1668

Profil de l'entreprise

Me Lu Chan Khuong, bâtonnière du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.