LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE
DE 2010

Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés en dollars canadiens et sont basés sur nos états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés pour le trimestre terminé le 31 juillet 2010 et les notes les accompagnant dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada. Notre rapport aux actionnaires du troisième trimestre de 2010 et notre information financière complémentaire sont disponibles sur notre site Web, à l'adresse rbc.com/investisseurs.

TORONTO, le 26 août /CNW/ - La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) a annoncé aujourd'hui un bénéfice net de 1 276 millions de dollars pour le troisième trimestre terminé le 31 juillet 2010, lequel reflète les solides résultats enregistrés dans les secteurs Services bancaires canadiens, Gestion de patrimoine et Assurances. La baisse des revenus tirés des activités de négociation découlant des conditions défavorables sur le marché a eu une incidence sur les résultats du secteur Marchés des Capitaux. Le bénéfice net a reculé de 285 millions de dollars, ou 18 %, par rapport au résultat record enregistré au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison de la baisse de 361 millions enregistrée dans le secteur Marchés des Capitaux; il a reculé de 53 millions de dollars, ou 4 %, par rapport au dernier trimestre, résultat qui reflète la baisse de 301 millions enregistrée dans le secteur Marchés des Capitaux. La croissance des activités, l'amélioration de la qualité du crédit et nos mesures continues de gestion des coûts ont été largement neutralisées par l'importante diminution des revenus tirés des activités de négociation, la volatilité et l'incertitude générale concernant les marchés financiers mondiaux ayant entraîné une baisse des activités des clients.

"Nous continuons de tirer parti de nos solides positions concurrentielles et d'investir dans nos activités afin d'assurer notre croissance à long terme, a déclaré M. Gordon M. Nixon, président et chef de la direction de RBC. La diversité de nos secteurs géographiques et de nos secteurs d'exploitation nous a permis d'afficher de nouveau des résultats solides ce trimestre, malgré les conditions défavorables sur les marchés financiers mondiaux."

Troisième trimestre de 2010 par rapport au troisième trimestre de 2009

    
    -   Bénéfice net de 1 276 millions de dollars (en baisse par rapport à
        1 561 millions)
    -   Bénéfice dilué par action de 0,84 $ (en baisse par rapport à 1,05 $)
    -   Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires
        ordinaires de 14,3 % (en baisse par rapport à 19,4 %)
    -   Ratio du capital de première catégorie de 12,9 %
    

Troisième trimestre de 2010 par rapport au deuxième trimestre de 2010

    
    -   Bénéfice net de 1 276 millions de dollars (en baisse par rapport à
        1 329 millions)
    -   Bénéfice dilué par action de 0,84 $ (en baisse par rapport à 0,88 $)
    -   Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires
        ordinaires de 14,3 % (en baisse par rapport à 15,8 %)
    

Le bénéfice net des Services bancaires canadiens s'est élevé à 766 millions de dollars, soit une hausse de 97 millions, ou 14 %, par rapport à l'exercice précédent, qui tient à la forte croissance des volumes et à la diminution de la dotation à la provision pour pertes sur créances. Comparativement au trimestre précédent, le bénéfice net s'est accru de 30 millions de dollars, ou 4 %, résultat qui reflète principalement des facteurs saisonniers, la croissance continue des volumes dans tous les secteurs d'activité et la diminution de la dotation à la provision pour pertes sur créances.

"Le secteur Services bancaires canadiens a poursuivi sur sa lancée et soutenu nos résultats grâce à la forte croissance enregistrée dans tous les secteurs d'activité, y compris les prêts hypothécaires, les prêts aux particuliers et les dépôts. Nous continuons de nous concentrer sur la prestation à nos clients des meilleurs services et conseils qui soient et nous effectuons des investissements stratégiques afin de favoriser l'efficience et d'accroître notre position de chef de file", a déclaré M. Nixon.

Le bénéfice net du secteur Gestion de patrimoine s'est établi à 185 millions de dollars, soit un résultat en hausse de 17 millions, ou 10 %, par rapport à l'exercice précédent, qui reflète principalement l'incidence comptable favorable de la conversion en devises de certains titres disponibles à la vente ainsi que la comptabilisation ce trimestre d'un ajustement favorable visant les impôts. Les résultats ce trimestre tiennent également compte de l'augmentation de la moyenne des actifs liés aux services tarifés des clients, d'une perte au titre de notre régime de rémunération à base d'actions, un gain à ce titre ayant été constaté à l'exercice précédent, ainsi que de la compression des écarts. Comparativement au dernier trimestre, le bénéfice net a augmenté de 95 millions de dollars, résultat qui reflète essentiellement l'incidence comptable favorable de 94 millions (85 millions après impôts), d'un trimestre à l'autre, dont il est fait mention ci-dessus.

"Nous sommes fiers d'avoir été reconnus comme la septième société de gestion de patrimoine en importance au monde dans le cadre d'un sondage indépendant, classement qui reflète notre vaste éventail de solutions de gestion des placements et notre présence à l'échelle mondiale, a déclaré M. Nixon. Nous continuons de tirer parti de notre position de chef de file sur le marché canadien, tout en poursuivant nos investissements et en accroissant notre présence à l'échelle internationale".

Le bénéfice net du secteur Assurances s'est établi à 153 millions de dollars, soit une baisse de 14 millions, ou 8 %, par rapport à l'exercice précédent, qui est en grande partie imputable aux résultats techniques défavorables liés aux polices d'assurance vie et à la hausse des coûts liés aux sinistres, facteurs neutralisés en partie par la croissance des volumes. Comparativement au dernier trimestre, le bénéfice s'est accru de 46 millions de dollars, en raison essentiellement de l'augmentation des gains sur placements et d'un nouveau contrat de réassurance de rentes conclu au Royaume-Uni.

"Afin de mieux servir nos clients, nous offrons un vaste choix de produits et services qui complètent nos produits de détail. Les revenus tirés de nos activités d'assurance continuent de représenter une part importante de nos sources de revenus diversifiées", a souligné M. Nixon.

La perte nette des Services bancaires internationaux s'est établie à 76 millions de dollars ce trimestre, en baisse comparativement à la perte nette de 95 millions à l'exercice précédent. Ce résultat tient principalement à la diminution de la dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux services bancaires aux États-Unis. Comparativement au dernier trimestre, la perte nette a augmenté de 49 millions de dollars, résultat qui reflète essentiellement l'incidence comptable favorable comptabilisée au trimestre précédent et la hausse des pertes liées à notre portefeuille de valeurs mobilières ce trimestre.

"Dans le secteur Services bancaires internationaux, nous continuons de réaliser des progrès relativement à la restructuration de nos services de détail aux États-Unis et nous continuons de nous efforcer d'améliorer l'expérience client tout en accroissant la productivité de notre réseau de succursales", a déclaré M. Nixon.

Le bénéfice net du secteur Marchés des Capitaux s'est chiffré à 201 millions de dollars, soit un résultat en baisse de 361 millions par rapport à l'exercice précédent. Ce résultat reflète en grande partie la baisse des revenus tirés des activités de négociation par rapport aux résultats records comptabilisés à l'exercice précédent, facteur neutralisé en partie par la diminution de la dotation à la provision pour pertes sur créances et par les résultats à la hausse tirés de nos services de banque d'investissement. Comparativement au dernier trimestre, le bénéfice net a reculé de 301 millions de dollars, principalement en raison des résultats à la baisse tirés des activités de négociation, facteur neutralisé en partie par les résultats à la hausse tirés de nos services de banque d'investissement et par les gains au titre des swaps sur défaillance qui servent de couverture économique au portefeuille de prêts.

Les revenus tirés des Ventes et opérations(1) du secteur Marchés des Capitaux se sont établis à 415 millions de dollars, en baisse de 1 353 millions par rapport à l'exercice précédent et de 757 millions comparativement au dernier trimestre. Ces résultats touchent principalement les activités de négociation de titres à revenu fixe à l'échelle mondiale, de titres de participation aux États-Unis et d'instruments du marché monétaire. Les inquiétudes concernant la reprise de l'économie mondiale, la crise de l'endettement touchant des États souverains en Europe, la réforme réglementaire aux États-Unis et la volatilité ont entraîné une baisse importante des activités des clients, un resserrement des écarts et une hausse des coûts de financement. Les résultats ce trimestre tiennent compte d'une perte de 100 millions de dollars (47 millions après impôts et écritures de compensation connexes) au titre des actifs liés à nos prêts à risque aux États-Unis couverts par MBIA Inc., comparativement à un gain de 182 millions (84 millions après impôts et écritures de compensation connexes) au trimestre précédent. Nous avons également comptabilisé une perte de 73 millions de dollars (25 millions après impôts et écritures de compensation connexes) au titre de nos contrats à valeur stable visant des polices d'assurance vie détenues par des banques ce trimestre, comparativement à un gain de 28 millions (10 millions après impôts et écritures de compensation connexes) au trimestre précédent.

"Bien que la volatilité des marchés, les questions d'ordre macroéconomique et l'incertitude liée à la réglementation aient créé un environnement difficile pour nos activités de négociation, nous avons continué de soutenir nos clients. Nos services de banque d'investissement ont affiché de solides résultats, en raison de l'amélioration des activités au Canada et à l'étranger. Les investissements que nous avons effectués relativement à nos activités et notre expansion à l'échelle mondiale au cours des dernières années devraient nous permettre de bien nous positionner pour assurer notre croissance future" a déclaré M. Nixon.

Qualité du crédit - Le total de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est établi à 432 millions de dollars, en baisse de 338 millions, ou 44 %, par rapport à l'exercice précédent et de 72 millions, ou 14 %, par rapport au dernier trimestre. La dotation aux provisions spécifiques pour pertes sur créances a diminué de 272 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent et de 40 millions comparativement au dernier trimestre. Nous avons comptabilisé un crédit de 5 millions de dollars au titre de la provision générale, comparativement à une dotation de 61 millions à l'exercice précédent et à une dotation de 27 millions au trimestre précédent.

Dans le secteur Services bancaires canadiens, la dotation aux provisions spécifiques pour pertes sur créances s'est établie à 284 millions de dollars, soit une baisse de 18 millions, ou 6 %, par rapport au trimestre précédent, ce qui tient principalement à la diminution des radiations liées à notre portefeuille de prêts sur cartes de crédit et à la réduction de la dotation aux provisions liées à nos portefeuilles de prêts aux particuliers non garantis et de prêts hypothécaires résidentiels, facteurs neutralisés en partie par la hausse de la dotation aux provisions liées à notre portefeuille de prêts aux entreprises.

Dans le secteur Services bancaires internationaux, la dotation aux provisions spécifiques pour pertes sur créances s'est établie à 192 millions de dollars, soit une augmentation de 7 millions, ou 4 %, par rapport au trimestre précédent, laquelle est principalement imputable à la hausse de la dotation aux provisions liées à nos services bancaires aux États-Unis découlant essentiellement de l'accroissement de la dotation aux provisions liées à notre portefeuille de prêts commerciaux, facteur neutralisé en partie par la diminution de la dotation aux provisions liées à nos portefeuilles dans les Antilles.

Dans le secteur Marchés des Capitaux, nous avons comptabilisé un recouvrement de pertes sur créances de 9 millions de dollars, qui se compose de recouvrements liés à quelques prêts importants ayant largement neutralisé la dotation aux provisions spécifiques pour pertes sur créances ce trimestre. Au trimestre précédent, nous avons comptabilisé un montant de 21 millions de dollars au titre de la dotation aux provisions spécifiques pour pertes sur créances.

    
    -------------------------
    (1) Les Ventes et opérations sont un sous-secteur des Marchés des
        Capitaux, qui se compose principalement de nos activités de
        négociation.
    

MISE EN GARDE AU SUJET DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

À l'occasion, nous faisons des déclarations prospectives verbalement ou par écrit au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières, y compris les règles d'exonération de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis, et de toute loi sur les valeurs mobilières applicable au Canada. Nous pouvons faire des déclarations prospectives dans le présent communiqué portant sur les résultats, dans d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation canadiens ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, dans des rapports aux actionnaires et dans d'autres communications. Les déclarations prospectives du présent communiqué comprennent, sans toutefois s'y limiter, les déclarations de notre président et chef de la direction. L'information prospective contenue dans le présent communiqué est présentée afin d'aider nos détenteurs de titres et les analystes financiers à comprendre nos résultats d'exploitation et notre situation financière aux dates présentées et pour les périodes terminées à ces dates, et elle pourrait ne pas être appropriée à d'autres fins. Les mots "croire", "s'attendre", "prédire", "prévoir", "se proposer", "estimer", "planifier", "projeter", "devoir" et "pouvoir", de même que l'emploi du futur ou du conditionnel ainsi que de mots et d'expressions semblables, dénotent généralement des déclarations prospectives.

De par leur nature même, les déclarations prospectives nous obligent à formuler des hypothèses et font l'objet d'incertitudes et de risques intrinsèques qui donnent lieu à la possibilité que nos prédictions, prévisions, projections, attentes et conclusions se révèlent inexactes et que nos hypothèses soient incorrectes. Nous avertissons nos lecteurs de ne pas se fier indûment à ces déclarations étant donné que les résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs de risque. Ces risques, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les répercussions, comprennent les risques de crédit, de marché et opérationnel et les risques d'illiquidité et de financement, ainsi que d'autres risques qui sont expliqués à la rubrique Gestion du risque, du capital et des liquidités et dans notre rapport annuel 2009 aux actionnaires; la conjoncture économique générale et les conditions du marché financier au Canada, aux États-Unis et dans certains autres pays où nous exerçons nos activités, y compris l'incidence de la crise de l'endettement qui touche des États souverains en Europe; les modifications apportées aux normes, conventions et estimations comptables, y compris les modifications apportées à nos estimations relatives aux dotations, aux provisions et aux évaluations; l'incidence des modifications des politiques gouvernementales fiscales, monétaires et autres; les effets de la concurrence dans les marchés où nous exerçons nos activités; l'incidence des modifications apportées aux lois et aux règlements, y compris les lois fiscales; les modifications apportées aux lignes directrices concernant le capital à risque, aux directives en matière de présentation d'information et aux lignes directrices des autorités de réglementation concernant les liquidités et leur interprétation, ainsi que la loi intitulée Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act; les décisions judiciaires et réglementaires et les actions en justice; l'exactitude et l'intégralité des renseignements concernant nos clients et contreparties; notre capacité à réussir la mise en œuvre de nos stratégies ainsi qu'à mener à terme des acquisitions stratégiques et des coentreprises et à les intégrer avec succès; les faits nouveaux ainsi que les activités d'intégration touchant nos réseaux de distribution.

Nous avertissons nos lecteurs que la liste susmentionnée de facteurs de risque n'est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient également avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les investisseurs et autres personnes qui se fient à nos déclarations prospectives pour prendre des décisions ayant trait à la Banque doivent bien tenir compte de ces facteurs et d'autres incertitudes et événements potentiels. Sauf si la loi l'exige, nous ne nous engageons pas à mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit, verbale ou écrite, que nous pouvons faire ou qui peut être faite pour notre compte à l'occasion.

Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et sur d'autres facteurs sont fournis à la rubrique Gestion du risque, du capital et des liquidités de notre rapport aux actionnaires du troisième trimestre de 2010, ainsi que dans notre rapport annuel 2009 aux actionnaires.

L'information fournie dans les sites Web mentionnés ou pouvant être obtenue par l'intermédiaire de ces sites ne fait pas partie du présent communiqué. Tous les renvois à des sites Web contenus dans le présent communiqué sont inactifs et ne sont indiqués qu'à titre informatif.

ACCÈS AUX DOCUMENTS TRAITANT DES RÉSULTATS TRIMESTRIELS

Les investisseurs, médias et autres parties intéressées peuvent consulter le présent communiqué trimestriel portant sur les résultats, les diapositives sur nos résultats trimestriels, de l'information financière supplémentaire et notre rapport aux actionnaires du troisième trimestre de 2010 en visitant notre site Web, à l'adresse rbc.com/investisseurs.

Conférence téléphonique sur les résultats trimestriels et diffusion Web

La conférence téléphonique sur les résultats trimestriels aura lieu le jeudi 26 août 2010 à 8 h (HAE) et comportera une présentation par les dirigeants de RBC de nos résultats pour le troisième trimestre. Cette présentation sera suivie d'une période de questions pour les analystes.

Les parties intéressées pourront écouter en direct la conférence téléphonique en accédant à l'adresse www.rbc.com/investisseurs/ir_events_presentations.html ou en composant le 416-695-7806 ou le 1-888-789-9572 et en entrant le code d'accès 4285250, entre 7 h 50 et 7 h 55 (HAE).

Les commentaires de la direction seront affichés sur notre site Web peu après la conférence téléphonique. De plus, il sera possible d'écouter un enregistrement de la conférence dès le 26 août, et ce, jusqu'au 25 novembre 2010, en accédant à l'adresse www.rbc.com/investisseurs/ir_quarterly.html ou en composant le 416-695-5800 ou le 1-800-408-3053 et en entrant le code d'accès 5006352.

APERÇU DE RBC

La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) et ses filiales exercent leurs activités sous la marque RBC. La Banque Royale du Canada est la plus importante banque du Canada au chapitre de la capitalisation boursière et de l'actif, elle est l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et elle est l'une des plus importantes banques à l'échelle mondiale au chapitre de la capitalisation boursière. Elle offre, à l'échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d'assurance, des services à la grande entreprise et de banque d'investissement et des services de traitement des opérations. Nous comptons environ 78 000 employés à plein temps et à temps partiel au service de près de 18 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 51 autres pays. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com.

Les marques de commerce utilisées dans le présent communiqué comprennent le symbole du LION et du GLOBE TERRESTRE, BANQUE ROYALE DU CANADA et RBC, lesquelles sont des marques de commerce de la Banque Royale du Canada utilisées par la Banque Royale du Canada ou par ses filiales sous licence. RBC Dexia IS et les sociétés affiliées à Dexia utilisent la désignation commerciale de RBC sous licence.

SOURCE RBC (French)

Renseignements : Renseignements: Renseignements aux médias: Katherine Gay, vice-présidente et chef, Communications, katherine.gay@rbc.com, 416-974-6286 (à Toronto) ou 1-888-880-2173 (ligne sans frais à l'extérieur de Toronto); Gillian McArdle, chef, Relations avec les médias, gillian.mcardle@rbc.com, 416-974-5506 (à Toronto) ou 1-888-880-2173 (ligne sans frais à l'extérieur de Toronto); Renseignements aux investisseurs: Josie Merenda, vice-présidente et chef, Relations avec les investisseurs, josie.merenda@rbc.com, 416-955-7803; Bill Anderson, directeur principal, Relations avec les investisseurs, william.anderson@rbc.com, 416-955-7804; Karen McCarthy, directrice principale, Relations avec les investisseurs, karen.mccarthy@rbc.com, 416-955-7809


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.