La Banque Nationale divulgue ses résultats du deuxième trimestre de 2016 et hausse son dividende trimestriel de 2 % à 55 cents par action

L'information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour le trimestre et le semestre terminés le 30 avril 2016 préparés selon les Normes internationales d'information financière (IFRS) telles que publiées par l'International Accounting Standards Board (IASB). Les symboles M$ et G$ désignent respectivement les millions et les milliards de dollars canadiens.

MONTRÉAL, le 1er juin 2016 /CNW Telbec/ - La Banque Nationale déclare un résultat net de 210 M$ au deuxième trimestre de 2016, en baisse par rapport à 404 M$ pour la période correspondante de 2015, essentiellement en raison de la provision sectorielle pour pertes sur créances aux entreprises de production et de service du secteur pétrole et gaz. Le résultat dilué par action de 0,52 $ au deuxième trimestre de 2016 se compare à 1,13 $ au trimestre correspondant de 2015.

En excluant la provision sectorielle de 183 M$, déduction faite des impôts, et les éléments particuliers décrits à la page 4, le résultat net de 420 M$ au deuxième trimestre de 2016 est en hausse de 2 % par rapport à 411 M$ au deuxième trimestre de 2015. Le résultat dilué par action excluant la provision sectorielle et les éléments particuliers atteint 1,14 $ pour le trimestre terminé le 30 avril 2016, relativement stable par rapport à 1,15 $ au trimestre correspondant de 2015.

Le résultat net de la Banque pour le premier semestre de 2016 se chiffre à 471 M$, par rapport à 819 M$ pour la période correspondante de 2015. Le résultat dilué par action atteint 1,19 $ pour les six premiers mois de l'exercice 2016, contre 2,29 $ pour la période correspondante de 2015. Excluant la provision sectorielle et les éléments particuliers, le résultat net du semestre terminé le 30 avril 2016 s'élève à 847 M$, en hausse de 3 % par rapport à 821 M$ pour la période correspondante de 2015. Le résultat dilué par action aurait été de 2,31 $ pour le semestre terminé le 30 avril 2016, presque inchangé par rapport à 2,30 $ pour les six premiers mois de l'exercice 2015.

« Au deuxième trimestre de 2016, la Banque continue de profiter de la bonne croissance des prêts et des dépôts de particuliers et d'entreprises et maintient un contrôle serré des charges d'exploitation, souligne Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale. De plus, la Banque a pris des mesures pour pallier les incertitudes liées au crédit de son portefeuille de créances aux entreprises de production et de service du secteur pétrole et gaz en inscrivant une provision sectorielle. La qualité du crédit pour le portefeuille de prêts dans son ensemble, excluant les prêts aux entreprises de production et de service du secteur pétrole et gaz, se maintient conformément aux attentes », ajoute M. Vachon.

Fais saillants


(en millions de dollars canadiens) 

Trimestre terminé le 30 avril

Semestre terminé le 30 avril


2016


2015


Variation %

2016


2015


Variation %












Résultat net 

210


404


(48)

471


819


(42)

Résultat dilué par action (en dollars) 

0,52

$

1,13

$

(54)

1,19

$

2,29

$

(48)

Rendement des capitaux propres attribuables aux détenteurs d'actions ordinaires

7,7

%

17,6

%


8,6

%

17,7

%


Ratio de versement des dividendes 

61

%

44

%


61

%

44

%













Excluant les éléments particuliers (1)











Résultat net 

237


411


(42)

664


821


(19)

Résultat dilué par action (en dollars) 

0,60

$

1,15

$

(48)

1,77

$

2,30

$

(23)

Résultat net excluant la provision sectorielle (2)

420


411


2

847


821


3

Résultat dilué par action excluant la provision sectorielle (2) (en dollars)

1,14

$

1,15

$

(1)

2,31

$

2,30

$

Rendement des capitaux propres attribuables aux détenteurs d'actions ordinaires

8,9

%

17,9

%


12,8

%

17,7

%


Ratio de versement des dividendes 

50

%

42

%


50

%

42

%



















Au 30 avril

2016


Au 31 octobre

2015



Ratio des fonds propres CET1 selon Bâle III 






9,8

%

9,9

%


Ratio de levier selon Bâle III  






3,7

%

3,7

%


(1)

Consulter le « Mode de présentation de l'information » à la page 4.

(2)

Une provision sectorielle pour pertes sur créances aux entreprises de production et de service du secteur pétrole et gaz de 250 M$ (183 M$ déduction faite des impôts) a été enregistrée au cours du deuxième trimestre de 2016. 

 

Particuliers et Entreprises

  • Perte nette de 9 M$ au deuxième trimestre de 2016 par rapport à un résultat net de 164 M$ au deuxième trimestre de 2015, en raison de la provision sectorielle pour pertes sur créances aux entreprises de production et de service du secteur pétrole et gaz.
  • Excluant la provision sectorielle de 183 M$, déduction faite des impôts, le résultat net de 174 M$ au deuxième trimestre de 2016 est en hausse de 10 M$ ou 6 % par rapport au deuxième trimestre de 2015.
  • Les revenus atteignent 698 M$ au deuxième trimestre de 2016, en hausse de 15 M$ ou 2 % par rapport au trimestre correspondant de 2015.
  • Croissance soutenue du crédit aux particuliers de 6 % depuis un an, les hausses les plus importantes provenant du crédit hypothécaire. Croissance du crédit aux entreprises de 6 % depuis un an.
  • La marge nette d'intérêts atteint 2,20 % au deuxième trimestre de 2016, par rapport à 2,24 % au deuxième trimestre de 2015 et à 2,22 % au trimestre précédent.
  • La contribution avant dotations aux pertes sur créances et charge d'impôts augmente de 23 M$ ou 8 %.
  • Le ratio d'efficience de 56,6 % s'améliore comparativement à 59,0 % au trimestre correspondant de 2015.

Gestion de patrimoine

  • Résultat net de 80 M$ au deuxième trimestre de 2016 par rapport à 103 M$ pour le trimestre correspondant de 2015, une diminution de 22 %, en raison du gain sur cession d'actions de Corporation Fiera Capital enregistré au deuxième trimestre de 2015.
  • Résultat net excluant les éléments particuliers (1) de 86 M$, en hausse de 2 M$ ou 2 %.
  • Revenu total excluant les éléments particuliers (1) de 355 M$ pour le deuxième trimestre de 2016, contre 359 M$ au trimestre correspondant de 2015, en baisse de 4 M$ ou 1 %, principalement en raison de la baisse des revenus tirés des transactions et autres revenus atténuée par la croissance du revenu net d'intérêts.
  • Les frais autres que d'intérêts excluant les éléments particuliers (1) s'établissent à 238 M$ au deuxième trimestre de 2016, en baisse par rapport à 245 M$ au trimestre correspondant de 2015.
  • Excluant les éléments particuliers (1), le ratio d'efficience de 67,0 % s'améliore comparativement à 68,2 % au deuxième trimestre de 2015.

Marchés financiers

  • Résultat net de 169 M$ au deuxième trimestre de 2016 contre 158 M$ au trimestre correspondant de 2015, en croissance de 7 %.
  • Résultat net excluant les éléments particuliers (1) de 169 M$, en baisse de 5 M$ ou 3 %.
  • Revenu total excluant les éléments particuliers (1) de 429 M$ en hausse de 1 M$ en raison des revenus des services bancaires et des activités de la filiale Credigy Ltd., atténués par la baisse des revenus liés aux activités de négociation, des commissions des marchés financiers et des gains sur investissements.
  • Les frais autres que d'intérêts augmentent de 6 M$ pour atteindre 195 M$ au deuxième trimestre de 2016.
  • Excluant les éléments particuliers (1), le ratio d'efficience de 45,5 % augmente de 1,3 point de pourcentage par rapport au deuxième trimestre de 2015.

Autres

  • Perte nette de 30 M$ au deuxième trimestre de 2016 contre une perte nette de 21 M$ au trimestre correspondant de 2015. La hausse de la perte nette s'explique principalement par la provision fiscale enregistrée afin de refléter l'incidence de changements aux mesures fiscales.

Gestion du capital

  • Ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires (CET1) selon Bâle III de 9,8 % au 30 avril 2016, relativement stable par rapport à 9,9 % au 31 octobre 2015.
  • Ratio de levier selon Bâle III de 3,7 % au 30 avril 2016, inchangé par rapport au 31 octobre 2015.

 


(1)

Consulter le « Mode de présentation de l'information » à la page 4.

 

FAITS SAILLANTS




(en millions de dollars canadiens, sauf pour les données par action)

Trimestre terminé le 30 avril

Semestre terminé le 30 avril


2016


2015


Variation %

2016


2015


Variation %













Résultats d'exploitation 











Revenu total 

1 425


1 421


2 714


2 831


(4)

Résultat net  

210


404


(48)

471


819


(42)

Résultat net attribuable aux actionnaires de la Banque 

193


388


(50)

432


785


(45)

Rendement des capitaux propres attribuables aux détenteurs d'actions ordinaires 

7,7

%

17,6

%


8,6

%

17,7

%


Résultat par action 












de base

0,52

$

1,14

$

(54)

1,20

$

2,32

$

(48)


dilué

0,52


1,13


(54)

1,19


2,29


(48)













Excluant les éléments particuliers (1)











Résultats d'exploitation 











(en équivalent imposable)  (2)











Revenu total 

1 507


1 497


1

3 037


2 956


3

Résultat net   

237


411


(42)

664


821


(19)

Résultat net attribuable aux actionnaires de la Banque 

220


395


(44)

625


787


(21)

Rendement des capitaux propres attribuables aux détenteurs d'actions ordinaires

8,9

%

17,9

%


12,8

%

17,7

%


Ratio d'efficience  

57,8

%

58,7

%


58,2

%

58,7

%


Résultat par action 












de base 

0,61

$

1,16

$

(47)

1,78

$

2,32

$

(23)


dilué 

0,60


1,15


(48)

1,77


2,30


(23)













Informations sur les actions ordinaires 











Dividendes déclarés 

0,54

$

0,50

$


1,08

$

1,00

$


Valeur comptable 






27,75


27,01



Cours de l'action 












haut 

45,56


49,15



45,56


55,06




bas 

35,95


45,02



35,83


44,21




clôture 

44,84


48,75



44,84


48,75



Nombre d'actions ordinaires (en milliers) 

337 418


330 141



337 418


330 141



Capitalisation boursière 

15 130


16 094



15 130


16 094



 


(en millions de dollars canadiens) 

Au 30 avril

2016


Au 31 octobre

2015


Variation %








Bilan et hors-bilan






Actif total

220 734


216 090


2

Prêts et acceptations

121 116


115 238


5

Prêts douteux, déduction faite des provisions totales

(316)


(112)




en % des prêts et acceptations moyens 

(0,3)

%

(0,1)

%


Dépôts

130 271


128 830


1

Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires

9 364


9 531


(2)

Actifs sous administration et sous gestion  

368 168


358 139


3








Couverture par les résultats 

8,75


10,49



Couverture de l'actif 

9,59


6,78










Ratios réglementaires selon Bâle III 






Ratios des fonds propres (3)







de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires (CET1)

9,8

%

9,9

%



catégorie 1 (4)

12,9

%

12,5

%



total (4) (5)

14,8

%

14,0

%


Ratio de levier (3)

3,7

%

3,7

%


Ratio de liquidité à court terme (LCR) 

135

%

131

%









Autres renseignements 






Nombre d'employés 

19 717


19 764


Nombre de succursales au Canada 

453


452


Nombre de guichets automatiques 

935


930


1

(1)

Consulter le « Mode de présentation de l'information » à la page 4.

(2)

Consulter les « Résultats consolidés » à la page 6 du Rapport aux actionnaires pour le trimestre terminé le 30 avril 2016.

(3)

Les ratios sont calculés selon la méthode « tout compris ».

(4)

Les ratios au 31 octobre 2015 tiennent compte du rachat d'actions privilégiées série 20 effectué le 15 novembre 2015.

(5)

Le ratio au 31 octobre 2015 tient compte du remboursement des billets d'une valeur de 500 M$ effectué le 2 novembre 2015.

 

MODE DE PRÉSENTATION DE L'INFORMATION

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités de la Banque sont préparés selon les IFRS, telles que publiées par l'IASB. La Banque utilise également des mesures financières non conformes aux IFRS pour évaluer les résultats et mesurer la performance globale de la Banque. Le fait de recourir à un tel mode de présentation de l'information donne aux lecteurs une meilleure compréhension de la façon dont la direction analyse les résultats, en plus de leur permettre d'apprécier l'incidence d'éléments particuliers sur les résultats des périodes visées et de mieux évaluer les résultats en ne tenant pas compte de ces éléments s'ils considèrent que ceux-ci ne reflètent pas les résultats continus. Les organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières exigent que les entreprises préviennent les lecteurs que le résultat net et les autres mesures ajustées en fonction de critères autres que les IFRS n'ont pas une signification standard selon les IFRS et sont difficilement comparables avec des mesures similaires utilisées par d'autres entreprises.

 

Données financières






(en millions de dollars canadiens, sauf pour les données par action)

Trimestre terminé le 30 avril

Semestre terminé le 30 avril


2016


2015


Variation %

2016


2015


Variation %














Résultat net excluant les éléments particuliers 












Particuliers et Entreprises 

(9)


164



175


335


(48)


Gestion de patrimoine 

86


84


2

170


165


3


Marchés financiers 

169


174


(3)

355


351


1


Autres 

(9)


(11)



(36)


(30)














Résultat net excluant les éléments particuliers

237


411


(42)

664


821


(19)


Éléments liés à la détention des billets restructurés (1)

(3)


23



(4)


36




Éléments relatifs aux acquisitions (2)

(6)


(6)



(26)


(14)




Radiation d'une participation dans une entreprise associée (3)




(145)





Incidence de changements aux mesures fiscales (4)

(18)




(18)





Gain sur cession d'actions de Fiera Capital (5)


25




25




Quote-part de la réduction de valeur de l'actif d'impôt exigible d'une entreprise associée (6)


(16)




(16)




Pertes de valeur d'immobilisations incorporelles (7)


(33)




(33)



Résultat net 

210


404


(48)

471


819


(42)














Résultat dilué par action excluant les éléments particuliers  

0,60

$

1,15

$

(48)

1,77

$

2,30

$

(23)


Éléments liés à la détention des billets restructurés (1)

(0,01)


0,07



(0,01)


0,11




Éléments relatifs aux acquisitions (2)

(0,02)


(0,02)



(0,08)


(0,05)




Radiation d'une participation dans une entreprise associée (3)




(0,43)





Incidence de changements aux mesures fiscales (4)

(0,05)





(0,05)






Prime versée sur les actions privilégiées rachetées à des fins d'annulation (8)




(0,01)





Gain sur cession d'actions de Fiera Capital (5)


0,08




0,08




Quote-part de la réduction de valeur de l'actif d'impôt exigible d'une entreprise associée (6)


(0,05)




(0,05)




Pertes de valeur d'immobilisations incorporelles (7)


(0,10)




(0,10)



Résultat dilué par action  

0,52

$

1,13

$

(54)

1,19

$

2,29

$

(48)














Rendement des capitaux propres attribuables aux détenteurs d'actions ordinaires













Incluant les éléments particuliers 

7,7

%

17,6

%


8,6

%

17,7

%




Excluant les éléments particuliers 

8,9

%

17,9

%


12,8

%

17,7

%


(1)

Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2016, un coût de financement de 3 M$ (3 M$ déduction faite des impôts) a été enregistré relativement à la détention des billets restructurés (2015 : 4 M$, 4 M$ déduction faite des impôts). De plus, un gain de 37 M$ (27 M$ déduction faite des impôts) avait été enregistré au cours du trimestre terminé le 30 avril 2015 suite à la cession des billets restructurés des conduits VAC III. Au cours du semestre terminé le 30 avril 2016, un coût de financement de 5 M$ (4 M$ déduction faite des impôts) a été enregistré relativement à la détention des billets restructurés (2015 : 9 M$, 8 M$ déduction faite des impôts). Au cours du semestre correspondant de 2015, des revenus de 23 M$ (17 M$ déduction faite des impôts) avaient été enregistrés en raison de l'appréciation de la juste valeur de ces billets et un gain de 37 M$ (27 M$ déduction faite des impôts) avait été enregistré suite à la cession des billets restructurés des conduits VAC III.

(2)

Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2016, des charges de 7 M$ (6 M$ déduction faite des impôts) ont été enregistrées relativement aux acquisitions (2015 : 8 M$, 6 M$ déduction faite des impôts). Pour le semestre terminé le 30 avril 2016, ces charges sont de 34 M$ (26 M$ déduction faite des impôts) et pour le semestre correspondant de 2015, elles se chiffraient à 18 M$ (14 M$ déduction faite des impôts). Ces charges se composent majoritairement de bonis de rétention et comprennent également la quote-part de la Banque des charges d'intégration engagées par Corporation Fiera Capital (Fiera Capital) ainsi que la quote-part de la Banque des charges découlant de sa participation dans Groupe TMX limitée (TMX), notamment des pertes de valeur du goodwill et d'immobilisations incorporelles pour un montant de 18 M$ (13 M$ déduction faite des impôts) enregistrées au cours du premier trimestre de 2016.

(3)

Au cours du semestre terminé le 30 avril 2016, la Banque a radié sa participation dans l'entreprise associée Maple Financial Group Inc. (Maple) pour un montant de 164 M$ (145 M$ déduction faite des impôts) suite à l'événement survenu le 6 février 2016, tel que décrit à la section « Bilan consolidé » à la page 14 du Rapport aux actionnaires pour le trimestre terminé le 30 avril 2016.

(4)

Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2016, une provision fiscale de 18 M$ a été enregistrée afin de refléter l'incidence de changements aux mesures fiscales qui ont été quasi adoptés.

(5)

Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2015, un gain sur cession d'actions, net des frais de souscription, de 29 M$ (25 M$ déduction faite des impôts) avait été enregistré suite à la disposition d'actions de Fiera Capital par l'intermédiaire d'une des filiales de la Banque.

(6)

Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2015, une perte de 18 M$ (16 M$ déduction faite des impôts) avait été enregistrée suite à la réduction de valeur de l'actif d'impôt exigible d'une entreprise associée.

(7)

Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2015, des pertes de valeur d'immobilisations incorporelles de 46 M$ (33 M$ déduction faite des impôts) relativement à des développements technologiques avaient été enregistrées.

(8)

Au cours du semestre terminé le 30 avril 2016, une prime de 3 M$ a été versée sur les actions privilégiées de premier rang, série 20, rachetées à des fins d'annulation.

 

MISE EN GARDE À PROPOS DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

À l'occasion, la Banque fait des déclarations prospectives écrites et verbales, notamment celles contenues dans les sections « Perspectives pour la Banque Nationale » et « Principales tendances économiques » du Rapport annuel 2015, ainsi que dans d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation canadiens et d'autres communications, et ce, aux fins de décrire le contexte économique dans lequel la Banque évoluera au cours de l'exercice 2016 et les objectifs qu'elle souhaite atteindre au cours de cette période. Ces déclarations prospectives sont faites conformément aux lois sur les valeurs mobilières en vigueur au Canada et aux États-Unis. Elles comprennent, entre autres, des déclarations à l'égard de l'économie - notamment les économies canadienne et américaine -, de l'évolution des marchés, des observations concernant les objectifs de la Banque et ses stratégies pour les atteindre, du rendement financier prévu de la Banque et de certains risques auxquels la Banque est confrontée. Ces déclarations prospectives sont habituellement marquées par l'usage de verbes au futur et au conditionnel ou par l'emploi d'expressions comme « prévoir », « croire », « estimer », « projeter », « s'attendre à », « avoir l'intention de » et autres termes ou expressions similaires.

En raison de leur nature même, ces déclarations prospectives supposent l'élaboration d'hypothèses et elles comportent donc nécessairement des risques et des incertitudes d'ordre général et spécifique. Les hypothèses qui ont trait à la performance des économies du Canada et des États-Unis en 2016 et à leurs effets sur les activités de la Banque figurent parmi les principaux facteurs pris en considération au moment de déterminer les priorités et les objectifs stratégiques et de fixer les objectifs financiers, notamment en ce qui a trait à la provision pour pertes sur créances. Au moment d'établir les prévisions concernant la croissance économique en général et dans le secteur des services financiers en particulier, la Banque s'appuie surtout sur les données économiques historiques fournies par les gouvernements du Canada et des États-Unis et leurs organismes.

Il est fort possible que les projections expresses ou implicites contenues dans ces déclarations prospectives ne se réalisent pas ou se révèlent inexactes. La Banque recommande aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces déclarations, étant donné que divers facteurs, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Banque, pourraient faire en sorte que les résultats, les conditions, les mesures ou les événements futurs varieront sensiblement des objectifs, attentes, estimations ou intentions figurant dans ces déclarations prospectives. Ces facteurs incluent notamment le risque de crédit, le risque de marché, le risque de liquidité et de financement, le risque opérationnel, le risque de non-conformité à la réglementation, le risque de réputation, le risque stratégique et le risque environnemental, lesquels sont décrits plus amplement dans la section « Gestion des risques » débutant à la page 55 du Rapport annuel 2015, et plus précisément la conjoncture économique générale et les conditions du marché financier au Canada, aux États-Unis et dans certains autres pays où la Banque exerce ses activités, y compris la modification à la réglementation touchant les activités de la Banque et affectant les fonds propres et les liquidités, les modifications apportées aux conventions et méthodes comptables que la Banque utilise à des fins de présentation de sa situation financière, y compris les incertitudes liées aux hypothèses et aux principales estimations comptables, les lois fiscales en vigueur dans les pays où la Banque est présente, principalement le Canada et les États-Unis (y compris la loi intitulée Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) aux États-Unis), les modifications aux lignes directrices sur les fonds propres et la liquidité ainsi que les instructions relatives à leur présentation et leur interprétation, les changements aux cotes de crédit attribuées à la Banque, et les perturbations potentielles à l'égard des systèmes de technologie de l'information de la Banque, y compris l'évolution des risques liés aux cyberattaques.

La liste des facteurs de risques susmentionnés n'est pas exhaustive. Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs sont fournis dans la section « Gestion des risques » du Rapport annuel 2015. Les investisseurs et autres personnes qui se fondent sur les déclarations prospectives de la Banque doivent considérer soigneusement les facteurs susmentionnés ainsi que les incertitudes et les risques qu'ils comportent. À moins que la loi ne l'exige, la Banque ne prévoit pas mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit, verbale ou écrite, qu'elle peut faire ou qui peut être faite en son nom de temps à autres.

L'information prospective contenue dans le présent document est destinée à l'interprétation des renseignements contenus dans ce document et pourrait ne pas convenir à d'autres fins.

DIVULGATION DES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2016

Conférence téléphonique

  • Une conférence téléphonique pour les analystes et investisseurs institutionnels aura lieu le mercredi 1er juin 2016 à 13 h 00 HAE.
  • Accès par téléphone en mode écoute seulement : 1 866 862-3930 ou 416 340-2217. Le code d'accès est le 5882795#.
  • L'enregistrement téléphonique archivé sera accessible jusqu'au 30 juin 2016 en composant le 1 800 408-3053 ou le 905 694-9451. Le code d'accès est le 4441499#.

Diffusion de l'appel sur Internet

  • La conférence téléphonique sur les résultats sera diffusée en direct via Internet à l'adresse bnc.ca/relationsinvestisseurs.
  • Une version archivée de la conférence sera disponible après la fin de l'appel dans le site Internet de la Banque Nationale.

Documents financiers

  • Le Rapport aux actionnaires (qui inclut les états financiers consolidés trimestriels) est en tout temps disponible dans le site Internet de la Banque Nationale à l'adresse bnc.ca/relationsinvestisseurs.
  • Le Rapport aux actionnaires, les informations financières complémentaires, les informations complémentaires sur les fonds propres réglementaires, ainsi que la présentation aux investisseurs, seront disponibles dans le site Internet de la Banque Nationale à la page des Relations avec les investisseurs, un peu avant le début de la conférence téléphonique.

 

SOURCE Banque Nationale du Canada

Renseignements : Ghislain Parent, Chef des finances et Premier vice-président à la direction, Finances et Trésorerie, 514 394-6807; Jean Dagenais, Premier vice-président, Finances, 514 394-6233; Claude Breton, Vice-président, Affaires publiques, 514 394-8644; Linda Boulanger, Vice-présidente, Relations investisseurs, 514 394-0296

RELATED LINKS
https://www.nbc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.