La Banque du Canada relève le taux cible du financement à un jour pour le porter à 3/4 %

OTTAWA, le 12 juill. 2017 /CNW/ - La Banque du Canada relève le taux cible du financement à un jour pour le porter à 3/4 %. Le taux officiel d'escompte s'établit donc à 1 %, et le taux de rémunération des dépôts, à 1/2 %. Les données récentes ont renforcé la confiance de la Banque dans ses prévisions d'une croissance de l'économie supérieure à celle de la production potentielle et d'une résorption des capacités excédentaires au sein de l'économie. La Banque reconnaît que l'inflation a été faible récemment, mais juge que cette situation est temporaire. Étant conscient du décalage existant entre les mesures de politique monétaire et l'inflation future, le Conseil de direction considère qu'il est approprié à ce moment-ci de relever le taux cible du financement à un jour.

L'économie mondiale continue de se renforcer et la croissance s'étend à un nombre grandissant de pays et de régions. L'économie américaine a été atone au premier trimestre de 2017, mais elle croît maintenant à un rythme solide, soutenue par un marché du travail robuste et un raffermissement des investissements. De plus en plus de pays dans la zone euro connaissent une croissance supérieure à celle de la production potentielle. Toutefois, l'incertitude géopolitique élevée continue de brouiller les perspectives de l'économie mondiale, particulièrement en ce qui concerne le commerce et les investissements. Parallèlement, les prix mondiaux du pétrole ont fléchi, les marchés s'employant à atteindre un nouvel équilibre entre l'offre et la demande.

L'économie canadienne a été robuste, étant stimulée par les dépenses des ménages. Par conséquent, une part appréciable des capacités excédentaires dans l'économie s'est résorbée. La croissance très vigoureuse du premier trimestre devrait se modérer pendant le reste de l'année mais demeurer supérieure à celle de la production potentielle. La croissance se généralise à l'échelle des secteurs et des régions et devient donc plus soutenable. L'ajustement aux prix plus bas du pétrole étant pour l'essentiel terminé, tant le secteur des biens que celui des services sont en expansion. Les dépenses des ménages demeureront probablement solides dans les mois à venir, à la faveur de la hausse de l'emploi et des salaires, mais leur rythme de croissance devrait ralentir durant la période de projection. Parallèlement, les exportations devraient apporter une contribution de plus en plus importante à la croissance du PIB. Les investissements des entreprises devraient aussi contribuer à la croissance, un point de vue étayé par la plus récente enquête de la Banque sur les perspectives des entreprises.  

La Banque estime que la croissance du PIB réel se modérera encore durant la période de projection, pour passer de 2,8 % en 2017 à 2,0 % en 2018 et à 1,6 % en 2019. La Banque prévoit maintenant que l'écart de production se refermera vers la fin de 2017, soit plus tôt qu'elle ne l'avait anticipé dans le Rapport sur la politique monétaire (RPM) d'avril.

L'inflation mesurée par l'IPC a reculé ces derniers mois, et les trois mesures de l'inflation fondamentale utilisées par la Banque restent toutes en deçà de 2 %. Les facteurs expliquant la faiblesse de l'inflation semblent pour la plupart temporaires, notamment la concurrence accrue en ce qui a trait aux prix des aliments, les rabais accordés sur les prix de l'électricité en Ontario et les changements des prix des automobiles. À mesure que les effets de ces mouvements de prix relatifs s'estomperont et que les capacités excédentaires se résorberont, la Banque s'attend à ce que l'inflation retourne à un niveau proche de 2 % d'ici le milieu de 2018. La Banque continuera d'analyser les fluctuations à court terme de l'inflation afin de déterminer dans quelle mesure il demeure approprié d'en faire abstraction.

Le Conseil de direction juge que les perspectives actuelles justifient la décision prise aujourd'hui de réduire une partie de la détente monétaire dans l'économie. Les ajustements futurs au taux cible du financement à un jour seront guidés par les nouvelles données sur lesquelles la Banque se fonde pour établir ses perspectives en matière d'inflation, compte tenu de l'incertitude persistante et des vulnérabilités au sein du système financier.  

Note d'information

La prochaine date d'établissement du taux cible du financement à un jour est le 6 septembre 2017. La nouvelle projection pour l'économie et l'inflation ainsi qu'une analyse des risques connexes seront publiées dans le RPM que la Banque fera paraître le 25 octobre 2017.

 

SOURCE Banque du Canada

Renseignements : Relations avec les médias, 613 782-8782

LIENS CONNEXES
http://www.bank-banque-canada.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.