La baisse des ventes résidentielles se poursuit en juin

OTTAWA, le 15 juill. /CNW Telbec/ - Selon les statistiques publiées par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), le nombre de nouveaux mandats et de ventes a chuté en juin 2010.

Les ventes résidentielles désaisonnalisées, réalisées à l'échelle nationale par le biais du Système MLS(R) des chambres immobilières canadiennes, ont accusé un recul de 8,2 p. 100 en juin par rapport au mois précédent. Les ventes ont chuté à l'échelle locale dans près de 70 p. 100 des marchés, notamment dans ceux de Toronto et de Calgary.

Le resserrement des règlements relatifs aux prêts hypothécaires et les hausses prévues des taux d'intérêt ont entraîné un ralenti de l'activité du marché au deuxième trimestre; cela a provoqué une baisse de l'activité de l'ordre de 13,3 p. 100, comparativement aux quasi-records enregistrés au premier trimestre. Tel que prévu, ces deux facteurs relevés à l'échelle nationale ont favorisé la chute générale de l'activité; les transactions étaient en baisse dans tous les marchés, sauf environ une douzaine des petits marchés.

Les ventes réelles (non corrigées des variantes saisonnières) réalisées à l'échelle nationale en juin 2010 étaient de 19,7 p. 100 inférieures aux ventes enregistrées l'année précédente, lorsque l'activité avait raté de justesse un niveau mensuel record. Les ventes réelles au deuxième trimestre étaient de 2,8 p. 100 inférieures aux niveaux rapportés au deuxième trimestre de 2009. Depuis le début de l'année, les transactions sont en hausse de 13,6 p. 100 comparativement au premier semestre de l'année précédente. Cet écart devrait se rétrécir à mesure que l'année avance, vu que l'activité a amorcé une pente ascendante au cours du deuxième semestre l'année dernière, et on prévoit qu'elle continuera à baisser au cours des six prochains mois de 2010.

Le nombre de maisons nouvellement inscrites aux Systèmes MLS(R) canadiens en juin 2010 était en baisse de 6,8 p. 100 par rapport au mois précédent, suite à une baisse mensuelle de 4,8 p. 100 répertoriée en mai. Cette tendance à la baisse des nouveaux mandats aidera à maintenir l'équilibre entre l'offre et la demande et à stabiliser les prix des maisons.

En juin, le prix moyen des résidences vendues par le biais des Systèmes MLS(R) canadiens a augmenté de 4,9 p. 100 en un an, à 342 662 $.

Il est possible que les changements qui s'opèrent au niveau des ventes provinciales faussent le prix moyen national. Le prix moyen pondéré à l'échelle nationale compense les fluctuations des ventes à l'échelle provinciale en tenant compte du nombre proportionnel de logements qui appartiennent à des propriétaires privés. Le prix moyen pondéré a augmenté de 6,3 p. 100 en un an en juin 2010. Pareillement, en juin le prix moyen résidentiel dans les principaux marchés canadiens était en hausse de 5,7 p. 100 en 12 mois, alors que le prix moyen pondéré dans les principaux marchés a progressé de 8,7 p. 100.

Le nombre de mois en inventaire désigne le nombre de mois qu'il faudrait compter pour vendre l'inventaire actuel au taux de ventes actuel. Il permet de mesurer l'équilibre qui existe entre l'offre et la demande de logements. À la fin de juin 2010, l'inventaire se situait à 5,7 mois à l'échelle nationale. Cela représente une augmentation par rapport aux 4,2 mois de l'année dernière, lorsque l'inventaire avait atteint un niveau plancher depuis l'amorce de la reprise économique. La hausse du nombre de mois d'inventaire s'est généralisée, de sorte que toutes les provinces ont accusé une augmentation par rapport à l'année dernière, sauf le Manitoba et l'Île-du-Prince-Édouard.

Le nombre de mois d'inventaire désaisonnalisé se situait à 6,9 mois à la fin de juin à l'échelle nationale, soit le plus haut niveau depuis mars 2009. Il est possible qu'il augmente davantage à mesure que l'activité poursuivra sa tendance à la baisse au cours du deuxième semestre de 2010; cependant, on prévoit que la baisse du nombre de nouveaux mandats se poursuivra et que cela rétrécisse l'écart entre l'offre et la demande.

"Le marché de l'habitation présente un défi plus grand pour le propriétaire-vendeur", affirme le président de l'ACI, Georges Pahud. "Parce que les acheteurs ne sont pas aussi pressés d'acheter, nous recommandons que les propriétaires-vendeurs consultent l'AGENT IMMOBILIER de leur localité afin de savoir quel prix demander et les moyens à prendre pour s'attirer les meilleurs offres d'achat."

"Les ventes résidentielles réalisées à l'échelle nationale prennent un recul en raison du nombre réduit d'acheteurs de première maison qui se font plus prudents", fait savoir l'économiste en chef, Gregory Klump. "Compte tenu que les taux d'intérêt augmentent et que les maisons deviennent moins abordables, on s'attend que les ventes résidentielles continuent à chuter au deuxième semestre de 2010. Bien que les prix soient moins avantageux, la reprise de l'économie et du marché de l'emploi soutiendront l'activité du marché résidentiel et les prix des logements."

Vous êtes priés de noter que les renseignements que renferme le présent communiqué de presse comprennent à la fois les données sur les principaux marchés et sur les ventes MLS(R) réalisées à l'échelle nationale le mois précédent.

L'ACI tient à signaler que le prix moyen s'avère pratique pour déterminer les tendances au cours d'une période de temps, mais qu'il ne révèle pas les prix réels dans les centres regroupant des quartiers très différents, ni ne tient-il compte des différences de prix d'une région géographique à l'autre. Les renseignements statistiques que renferme la présente analyse comprennent toutes les catégories de logements.

Le Système MLS(R) est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente les intérêts de plus de 99 000 AGENTS IMMOBILIERS, qui relèvent de plus de 100 chambres et associations immobilières.

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à vous rendre à http://www.crea.ca/public/news_stats/media.htm

SOURCE Association canadienne de l'immeuble

Renseignements : Renseignements: Spencer Callaghan, Agent des communications, L'Association canadienne de l'immeuble, No de tél.: (613) 237-7111, Courriel: scallaghan@crea.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.