Juripop heureux de l'abrogation de la loi 12

SAINT-CONSTANT, QC, le 20 sept. 2012 /CNW Telbec/ - Alors que la loi 12 vient d'être abrogée, Juripop tient à remercier le nouveau gouvernement d'avoir agit sans tarder. L'organisme se dit par ailleurs flatté de la confiance ainsi que du soutien des citoyens et des associations étudiantes envers son équipe et ses avocats. Tous espèrent que jamais une telle loi ne soit à nouveau débattue au Salon Bleu de l'Assemblée Nationale. Juripop poursuivra son travail pour l'amélioration à l'accès à la Justice.

En effet, le gouvernement du Québec a annoncé aujourd'hui que l'ensemble des articles touchant le droit à la manifestation, à la réunion pacifique et à l'association de la loi 12 seront abrogés demain par le conseil des ministres. Les avocats de l'organisme qui représentent la FECQ, la FEUQ et la Taceq, auront des discussions avec ces derniers ainsi qu'avec les procureurs du gouvernement du Québec dans les prochains jours, sur la suite des évènements, alors que les procédures pour contester la loi avaient été suspendues la semaine dernière. « Cette loi ne sera plus que de l'histoire ancienne. Souhaitons maintenant que les élus québécois garderont toujours en tête l'avis de la Commission des droits de la personne, du Barreau du Québec, les commentaires de l'ONU et l'aversion qu'ont les québécois lorsqu'une Assemblée s'attaque à des droits fondamentaux reconnus par nos chartes, » a déclaré Marc-Antoine Cloutier, directeur général de la Clinique juridique Juripop.

La Clinique juridique Juripop tient à remercier tous ceux qui lui ont fait confiance. « Mes premiers mots vont aux associations étudiantes qui ont choisi de faire confiance aux avocats de Juripop s.e.n.c.r.l. Me Chantale Bouchard, Me Félix-Antoine Dumais Michaud et Me Mathieu Huchette, à savoir la FECQ, la FEUQ et la Taceq. Ils ont mené une bataille importante avec brio et intelligence. Travailler à leurs côtés aura été un privilège, » a ajouté M. Cloutier.

Les citoyens, organismes, syndicats, artistes et humoristes ont été nombreux à contribuer financièrement à la contestation de la loi, des dons qui n'auront pas été faits en vains. « Les dons reçus auront permis aux avocats d'abattre une charge de travail colossale. Nous rendrons évidemment public un rapport complet d'utilisation de ces fonds prochainement. Nous espérons que ce dossier nous aura permis de sensibiliser les  québécois à l'accès à la Justice et de faire connaître un organisme unique en son genre, qui a aidé, depuis son ouverture en 2009, plus de 700 citoyens, » a souligné M. Cloutier.

Juripop
Par ailleurs, l'organisme réitère qu'il faut s'asseoir rapidement afin de revoir les cadres administratif et législatif permettant de gérer plus adéquatement ce genre de situations et éviter qu'elles ne se reproduisent dans l'avenir. Le Barreau du Québec avait d'ailleurs proposé l'aide d'experts, notamment en droit de la personne et en procédure civile, qui pourraient apporter une contribution tangible à l'établissement de tels cadres qui pourraient s'inspirer, par exemple, des lois en matière de relations de travail ou encore proposer la création d'un observatoire pour le respect des libertés civiles et politiques. « Nous souhaitons que le nouveau ministre mettre en place ce nouveau comité afin que nous puissions discuter ensemble et éviter une judiciarisation inutile et une nouvelle crise de légitimité lorsque surviendra un autre conflit, » a conclu M. Cloutier, qui souhaite la meilleure des chances à Me Bertrand St-Arnaud, nouveau ministre de la Justice du Québec.

Me Bertrand St-Arnaud arrive en poste avec un bagage considérable, mais aussi avec en poche, un mandat clair de la nouvelle première ministre, Madame Pauline Marois, soit celui de faire en sorte qu'une personne travaillant à temps plein au salaire minimum ait accès gratuitement à l'aide juridique ainsi que celui de bonifier le Fonds Accès Justice. « Juripop traite aujourd'hui plus de 400 dossiers par année, réalise plus d'une vingtaine de projets novateurs et accompagne notamment les organismes à but non-lucratif, les petites entreprises et  les associations étudiantes. Nous comptons maintenant sur plus de 8 avocats à temps plein, sur 28 employés et 36 administrateurs à St-Constant, Québec et Sherbrooke. Nous espérons que le nouveau ministre saura nous accompagner et nous aider pour la suite et que l'avenir de Juripop pourra être assuré. Les signaux que nous avons reçus du Parti Québécois vont en ce sens. » a conclu M. Cloutier.

SOURCE : Clinique juridique Juripop

Renseignements :

Éliane Scofield
(438) 777-7978
escofield@juripop.org

Profil de l'entreprise

Clinique juridique Juripop

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.