Journée nationale des Autochtones - Le gouvernement Couillard doit prêcher par l'exemple

MONTRÉAL, le 21 juin 2015 /CNW Telbec/ - En cette Journée nationale des Autochtones, la députée de Québec solidaire Manon Massé invite le gouvernement Couillard à la cohérence. Il y a deux semaines, la Commission vérité et réconciliation (CVR) déposait son rapport, accablant sur le traitement des peuples autochtones par les différents paliers de gouvernement.  « Si ce rapport a provoqué un mouvement de sympathie envers les Autochtones, il y a eu tellement de rendez-vous manqués au fil de l'histoire qu'il peut être difficile de vraiment croire que cette fois-ci pourrait être la bonne. M. Couillard, vous avez alors déclaré être un allié des peuples autochtones auprès du gouvernement fédéral. Vous avez l'occasion de prêcher par l'exemple dès maintenant au Québec », déclare la députée. 

Deux dossiers touchant de près les Autochtones arriveront à échéance au cours des prochains mois. Le BAPE a transmis son rapport sur l'uranium au ministre de l'Environnement le 20 mai dernier. Une des conclusions pourrait être un moratoire permanent sur l'exploitation de l'uranium au Québec, qui se retrouve souvent en territoire autochtone, comme le demandent la nation Crie et Québec solidaire depuis des années. « Nous espérons que le ministre Heurtel ne fera pas comme bon lui semble en allant à l'encontre des conclusions du BAPE dans ce dossier, comme il l'a fait avec la question de l'apatite et de la mine Arnaud à Sept-Îles. L'exploitation de l'uranium ne passe pas le test de l'acceptabilité sociale auprès du grand public, encore moins auprès des nations autochtones. Un gouvernement provincial véritablement allié des Autochtones adresserait l'enjeu de l'uranium conjointement avec les Premières Nations », souligne Mme Massé.

Québec solidaire presse également le gouvernement libéral d'accélérer l'adoption d'une politique de consultation des Premières Nations sur les questions minières. Lors du changement de la Loi sur les mines sous le gouvernement Marois, celles-ci exigeaient les mêmes balises de consultation qui existent déjà pour le monde forestier. La loi qui fut adoptée prévoit cependant un mécanisme général de consultation plutôt que spécifique et laisse un arbitraire complet au gouvernement. « Cet accroc majeur est l'une des raisons pour lesquelles Québec solidaire avait voté contre cette réforme minière. Nous devrons rectifier le tir cet automne », continue Mme Massé.

La députée termine en soulignant que le passé ne devrait pas être garant de l'avenir. « Le rapport de la CVR doit guider nos relations avec les Premières Nations et les Inuits. Cela doit se refléter dans le traitement par le gouvernement québécois des dossiers qui touchent de près ou de loin les peuples autochtones, et non seulement dans des invectives envers le gouvernement fédéral. Les Autochtones devraient être obligatoirement consultés pour toute question les concernant ».

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Eve-Marie Lacasse, 514-625-7431 ou eve-marie.lacasse@quebecsolidaire.net

LIENS CONNEXES
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.