Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes - « Il ne faut jamais oublier » - Louise Chabot

MONTRÉAL, le 6 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La présidente de la Centrale des syndicats du Québec, Louise Chabot, tient à souligner aujourd'hui la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, point culminant de la Campagne des douze jours d'action pour l'élimination des violences envers les femmes.

« En ce 6 décembre, il est important de se rappeler les événements tragiques de 1989 qui ont marqué notre société à jamais. Vingt-six ans plus tard, il est toujours aussi essentiel de rendre hommage aux quatorze femmes victimes de Polytechnique pour ne jamais oublier et pour que cesse la violence faites aux femmes », affirme Louise Chabot.

L'événement de cette année revêt une importance toute particulière dans la foulée des dénonciations d'abus et de violence chez les femmes autochtones : « La Centrale des syndicats du Québec joint sa voix à la Fédération des femmes du Québec pour appuyer les revendications portées par Femmes autochtones au Québec (FAQ). Nous profitons ainsi de l'occasion pour souligner les luttes et la résilience des femmes autochtones », ajoute la présidente.

Un triste souvenir pour inspirer notre action

« Le 6 décembre 1989, c'est encore un souvenir qui nous choque, nous bouleverse et nous attriste. Nous aspirons à une société plus juste, égalitaire. C'est en prenant part à des actions et en nous remémorant que nous avancerons, pas à pas, vers cet objectif de vivre ensemble, tous égaux, sans violence », ajoute Louise Chabot.

Un registre salué

La Centrale des syndicats du Québec a aussi tenu à saluer l'initiative du gouvernement du Québec, qui a déposé cette semaine, à l'Assemblée nationale, un projet de loi pour la création d'un registre québécois des armes à feu : « Depuis l'abolition du registre canadien des armes à feu, plusieurs victimes et témoins de Polytechnique ainsi qu'une majorité de Québécois demandaient un registre québécois. On voit donc ce projet de loi comme un geste concret significatif », conclut la présidente de la Centrale.

Enfin, rappelons que la Centrale des syndicats du Québec participe jusqu'au 10 décembre à la campagne annuelle des seize jours d'activisme contre la violence basée sur le genre, organisée par l'Internationale de l'Éducation.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont 75 % de femmes. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Marie-Eve Imonti, Attachée de presse, Centrale des syndicats du Québec, Cellulaire : 514 917-9641, Courriel : imonti.marie-eve@lacsq.org, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.