Journée internationale des personnes handicapées - Le Parti Québécois joint sa voix à Ex aequo pour dénoncer les impacts de l'austérité libérale sur les personnes handicapées

QUÉBEC, le 3 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux, de protection de la jeunesse, de soins à domicile et de prévention, Jean‑François Lisée, et la députée de Taillon et porte-parole en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, ont souligné la Journée internationale des personnes handicapées. Ils ont joint leur voix à celle de l'organisme montréalais Ex aequo - qui se consacre depuis 35 ans à la promotion et à la défense des droits des personnes ayant une déficience motrice - pour dénoncer les impacts de l'austérité libérale sur les personnes handicapées.

« Aujourd'hui, M. Martin Juneau, président d'Ex aequo, a donné de nombreux exemples désolants de ce que l'austérité impose comme contraintes aux personnes handicapées : moins d'accès aux services de santé en raison de la facturation de frais accessoires, moins d'aide gouvernementale pour l'achat d'appareils visant à pallier une déficience, coupes dans les soins et le soutien à domicile, notamment pour la préparation des repas, et j'en passe. Le Parti Québécois joint sa voix à celle d'Ex aequo et demande au gouvernement Couillard que cessent les coupes qui s'effectuent au détriment des personnes handicapées », a déclaré Jean-François Lisée.

« L'autorisation de facturer des frais accessoires, qu'a donnée le ministre de la Santé à tous les médecins par son projet de loi 20, représente un immense recul sur le plan de l'accès aux soins. Les personnes handicapées seront particulièrement touchées par ces surcharges. La protectrice du citoyen a d'ailleurs été très claire à ce sujet en page 5 de son avis sur les frais accessoires : "Affectant l'ensemble de la population, ces contraintes pénaliser[o]nt davantage certains segments de la population, […] [notamment l]es personnes ayant un handicap". Il s'agit d'un choix politique indéfendable qui se trouve en rupture totale avec le contrat d'assurance maladie que se sont donné les Québécois », a dénoncé Diane Lamarre.

« Ce qu'on martèle depuis 20 mois, c'est que les compressions libérales ont de graves conséquences pour les patients et plus particulièrement encore pour les personnes vulnérables. Même la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a déclaré publiquement, en juin dernier, qu'elle était inquiète de l'impact du contexte budgétaire actuel sur le droit à l'égalité des personnes handicapées. Malheureusement, nous sommes forcés de constater que nos inquiétudes se concrétisent. Malgré tout, les organismes de défense des droits continuent de se mobiliser et nous tenons à souligner leur travail et leur engagement, pas seulement en cette journée, mais bien tout au long de l'année », ont conclu les députés.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.