Journée internationale des femmes - Il y a 350 ans, les premières Filles du Roy, Bâtisseuses de la Cité, arrivaient en Nouvelle-France

MONTRÉAL, le 6 mars 2013 /CNW Telbec/ - Mme Émilie Thuillier, vice-présidente du comité exécutif et responsable de la condition féminine, a proclamé les 36 premières Filles du Roy Bâtisseuses de la Cité 2013, lors d'une cérémonie qui s'est tenue aujourd'hui à l'hôtel de ville en présence de descendantes de Filles du Roy.

Commémorant le 350e anniversaire de l'arrivée des premières Filles du Roy en Nouvelle-France, un hommage particulier a été rendu à ces jeunes femmes qui ont foulé le sol de Ville-Marie en 1663. La série Les Bâtisseuses de la Cité, qui en est à sa troisième édition, vise à souligner la contribution remarquable d'une femme, ou d'un groupe de femmes, au développement de Montréal. Cet événement se tient annuellement jusqu'en 2017, année du 375e anniversaire de Montréal, et s'inscrit dans les célébrations de la Journée internationale des femmes, qui a lieu le 8 mars de chaque année.

« Cette année encore, nous désirons rendre un hommage spécial à des femmes qui ont marqué notre métropole et le Québec dans son ensemble, des femmes issues de divers milieux et qui ont contribué de façon remarquable au développement de Montréal. Cette année, la série Les Bâtisseuses de la Cité met en lumière le parcours de ces jeunes femmes qui ont quitté leur ville natale pour venir fonder un foyer en Nouvelle-France. En cette Journée internationale des femmes, la contribution de ces bâtisseuses prend tout son sens et je suis fier que notre ville continue d'être, année après année, à l'avant-garde en matière d'égalité entre les femmes et les hommes », a déclaré le maire de Montréal, M. Michael Applebaum.

« La Journée internationale des femmes est l'occasion parfaite de souligner le rôle qu'ont joué ces pionnières dans le développement de Montréal et dont l'aventure a débuté il y a de cela 350 ans. Je profite de cette occasion pour saluer le travail remarquable des membres du Conseil des Montréalaises. Leur travail de réflexion, qui a permis d'établir des critères de sélection pour cette troisième édition de la série Les Bâtisseuses de la Cité, est essentiel afin de faire une plus grande place à celles désirant s'engager activement dans la vie publique montréalaise », d'ajouter Mme Thuillier.

Les Bâtisseuses de la Cité
Au mois de mars de chaque année, et ce jusqu'en 2017, année du 375e anniversaire de Montréal, une Montréalaise, ou un groupe de citoyennes de la métropole, sera honorée pour sa contribution remarquable au développement de Montréal. Pionnière des premiers balbutiements de la métropole, Jeanne Mance fut proclamée Bâtisseuse de la Cité en 2011, alors que la Ville célébra l'an dernier une visionnaire des plus contemporaines, Mme Monique Savoie, présidente-fondatrice et directrice artistique de la SAT. Comme ce fut le cas cette année, le Conseil des Montréalaises aura le mandat, jusqu'en 2017, d'établir des critères de sélection et de proposer une liste de noms de femmes s'étant illustrées comme Bâtisseuses de la Cité.

Pour cette édition de 2013, le musée et site historique la Maison Saint-Gabriel, ancienne maison d'accueil des Filles du Roy à Montréal, propose une série de conférences et d'activités tout au long de l'année. Entre autres événements, l'exposition Oser le Nouveau Monde, présentée du 9 mai au 22 décembre 2013, mettra en lumière les origines de ces bâtisseuses, les difficultés de la traversée de l'Atlantique, leur installation en Nouvelle-France et leur descendance.

Les Filles du Roy
Arrivées en Nouvelle-France entre 1663 et 1673, les Filles du Roy, au nombre approximatif de 800, étaient des jeunes femmes célibataires qui voulaient immigrer en Nouvelle-France pour s'y marier, y fonder un foyer et établir une famille pour coloniser le territoire. Originaires majoritairement du nord-ouest de la France, bon nombre de Filles du Roy arrivèrent à Ville-Marie et furent accueillies à la Maison Saint-Gabriel par Marguerite Bourgeoys. Celle-ci s'était donnée pour mission d'héberger ces jeunes filles et de faire leur éducation sur la vie qui les attendait.

À la suite de la proposition de la Maison Saint-Gabriel visant à inscrire les Filles du Roy dans la toponymie montréalaise, les membres du Conseil municipal ont adopté le 29 janvier 2013 une résolution afin de renommer une partie de la rue du Parc-Marguerite-Bourgeoys, située dans l'arrondissement du Sud-Ouest, rue des Filles-du-Roy.

Pour obtenir de plus amples informations entourant les activités proposées par la Maison Saint-Gabriel, veuillez consulter le site Web suivant : www.maisonsaint-gabriel.qc.ca.

SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements :

Source :   
Marie-Pierre Nassif
Cabinet du maire et du comité exécutif
514 872-4894

Renseignements :  
Philippe Rousseau
Division des affaires publiques
514 872-5012


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.