Journée internationale des droits de la personne : lutter aujourd'hui et toute l'année contre la violence faite aux femmes

Les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes se terminent, mais la lutte contre la violence se poursuit.

OTTAWA, le 10 déc. 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, nous célébrons la Journée internationale des droits de la personne, qui clôt les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes.

D'un océan à l'autre, Canadiennes et Canadiens ont montré durant ces 16  jours leur volonté d'éliminer la violence faite aux femmes et aux filles par une myriade de gestes, grands et petits. La campagne a pris fin, mais les efforts pour contrer et prévenir la violence sexiste se poursuivent.

Cette semaine, la ministre Hajdu a annoncé avec la ministre des Affaires autochtones et du Nord, l'honorable Carolyn Bennett, et la ministre de la Justice, l'honorable Jody Wilson-Raybould, la création d'une commission nationale d'enquête sur les femmes et filles autochtones disparues et assassinées. La commission aura pour mandat de recommander des mesures concrètes pour prévenir et contrer la violence à l'endroit des femmes et des filles autochtones.

La ministre Hajdu est aussi déterminée à formuler une stratégie et un plan d'action national sur la violence fondée sur le sexe en concertation avec des expertes et experts, ainsi que des porte-étendards de la cause. De plus, la semaine dernière, le gouvernement a annoncé dans le Discours du Trône son intention d'adopter des mesures législatives qui amélioreront le soutien aux survivantes de violence familiale et d'agressions sexuelles.

Les Canadiennes et Canadiens sont invités à rester fermes dans leur engagement contre la violence faite aux femmes et aux filles, y compris à sensibiliser leur entourage à cette question, à dénoncer le sexisme et à être eux-mêmes des modèles pour des enfants, des adolescentes et des adolescents. Ils peuvent aussi continuer de répondre à l'appel de la campagne #ArrêtonsLaViolence en s'engageant en ce sens sur le site de Condition féminine Canada.  Enfin, pour en savoir plus sur le sujet, ils peuvent s'adresser à l'un ou l'autre des nombreux organismes qui œuvrent à éliminer la violence faite aux femmes et aux filles dans leur région.

Les faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a lancé une commission nationale d'enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Dans un premier temps, il va solliciter le point de vue des familles et proches de victimes, des organismes autochtones nationaux, ainsi que des provinces et territoires; cette démarche fera partie de la phase préparatoire, visant à rassembler l'information nécessaire pour établir les objectifs, la portée et les paramètres de l'enquête.
  • Les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes se sont ouverts le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, et s'achèvent le 10 décembre, Journée internationale des droits de la personne. Pendant cette campagne, le Canada a aussi souligné la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, le 6 décembre.
  • Selon les statistiques, pour bien des formes de violence, la majorité des victimes sont encore de sexe féminin. Les statistiques nous disent aussi que les femmes autochtones sont particulièrement vulnérables; en effet, les probabilités qu'elles déclarent avoir été victimes de violence sont trois fois plus grandes que celles des autres Canadiennes.

Citation
« Les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes ont démontré que les Canadiennes et Canadiens ne toléreront plus la violence faite aux femmes et aux filles, quelle qu'en soit la forme. Le gouvernement du Canada lui-même jouera un rôle de premier plan dans ce dossier; en effet, il prendra des mesures qui aideront à comprendre et contrer les causes profondes de la violence. L'enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, annoncée cette semaine, constitue un volet important de cet engagement et une première étape cruciale pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, sans égard à leur identité et au lieu qu'elles habitent. »
L'honorable Patty Hajdu
Ministre de la Condition féminine

Produits connexes

Autres liens

  • Renseignements sur Condition féminine Canada, à femmes.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @Canada_cfc

SOURCE Condition féminine Canada



Renseignements : Demandes de renseignements : Nanci-Jean Waugh, Directrice générale, Communications et affaires publiques, Condition féminine Canada, Tél. : 819-420-6810


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.