Jeux mondiaux des policiers et pompiers : Denis Coderre prend des risques avec de l'argent public

MONTRÉAL, le 18 mars 2015 /CNW Telbec/ - Lors du dernier conseil municipal, l'Opposition officielle a remis en question l'augmentation des sommes versées par la Ville aux Jeux mondiaux des policiers et pompiers, un événement que l'Association des pompiers de Montréal appelait à boycotter. Hier, ce sont 4000 pompiers du Syndicat des pompiers du Québec qui ont emboîté le pas pour boycotter les Jeux mondiaux des policiers et pompiers. « À la lumière d'un nouvel appel au boycott qui affaiblit encore plus les chances de réussite des Jeux, nous demandons au maire Coderre de revoir son plan pour cet événement afin d'éviter un gaspillage d'argent », a affirmé Érika Duchesne, conseillère du Vieux-Rosemont.

Le plan d'affaires de la Ville a été revu en raison de l'aide fédérale qui s'est révélée beaucoup moins importante que prévue. Les organisateurs avaient budgété une somme de 5 millions de dollars et n'ont obtenu que 1,3 millions. Pour pallier à cette différence,  Montréal a fait passer sa contribution, en argent ainsi qu'en biens et services, de 5,5 millions à 7,4 millions. « La Ville de Montréal augmente sa contribution à un événement menacé de boycott par les pompiers, qui en sont pourtant les parties prenantes. Denis Coderre prend de grands risques avec de l'argent public alors qu'il aurait dû prendre le temps de réévaluer la pertinence de contribuer à cet événement vu les circonstances actuelles », a ajouté Érika Duchesne.

« Ce sont des montants d'argent très importants pour un événement unique et on ne connaît pas l'estimation des retombées économiques des Jeux mondiaux des policiers et pompiers. D'autres événements ont le potentiel de générer autant de retombées tout en nécessitant moins d'investissements publics », a ajouté Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe. L'élue de Projet Montréal a donné à titre d'exemple le soutien de 312 000 $ accordé par la Ville pour la tenue du Congrès mondial des systèmes de transport intelligent qui se tiendra à Montréal en 2017 également, un congrès qui veut attirer 10 000 délégués et dont les retombées économiques sont estimées à 25 millions de dollars.

« Cette décision tient davantage du pari sportif que de la bonne gestion. Il se pourrait que tout aille bien pour cet événement tant attendu, mais les risques de dérapage sont bel et bien là et rien ne nous garantit que les citoyens montréalais n'y perdront pas leur chemise », a ajouté Alain Vaillancourt, porte-parole en matière de sports et loisirs. Projet Montréal rappelle le déficit de 4,77 millions des Championnats aquatiques mondiaux de la FINA, en 2005, ainsi que le déficit des Outgames de plus de 5 millions, car les spectateurs et les commanditaires n'ont pas été au rendez-vous. « Montréal a encaissé une partie de ces déficits, mais ce qui est encore plus préoccupant que l'absence de spectateurs et de commanditaires, c'est l'absence potentielle des athlètes eux-mêmes », a-t-il conclu.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247, 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

LIENS CONNEXES
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.