Jeux en ligne - Les croupiers dénoncent la décision de Loto-Québec

MONTRÉAL, le 4 févr. /CNW Telbec/ - Visa le noir, tua le blanc. Le gouvernement du Québec se trompe de cible estiment les syndicats des croupiers de Montréal, Lac Leamy et Mont-Tremblant, affiliés au SCFP. Selon eux, la mise en place par Loto-Québec de tables de poker virtuelles va accentuer le problème de jeu pathologique et les drames qui en résultent.

Si Québec veut récupérer des sommes supplémentaires, qui lui échappent en ce moment, il prend la mauvaise voie. Il devrait plutôt s'en prendre à tout ce qui existe au noir selon le syndicat. "Il y a une multitude de maisons de jeu illégales, de petits tripots qui fonctionnent hors du contrôle de Loto-Québec et privent le gouvernement de sommes considérables. Et pourtant les autorités ne font rien", déplore Jean-Pierre Proulx, conseiller syndical au SCFP. Pour lui, le discours du gouvernement serait plus crédible s'il s'attaquait sérieusement à ce fléau plutôt que de créer des nouveaux sites Internet de jeux et de paris.

D'autre part, les syndicats s'inquiètent du risque social associé à des tables de jeu virtuelles où il n'y aura aucune véritable surveillance des joueurs. "Quand on identifie un problème de jeu, d'argent ou de consommation, nous avons les outils pour intervenir et aider la personne touchée", indique Louis-Philippe Tremblay, président du syndicat du Casino de Montréal. "Avec des sites légaux sur Internet, le gouvernement va augmenter le nombre de joueurs, mais ceux-ci seront isolés, laissés à eux-mêmes, sans aucun recours si leur habitude devient malsaine ou compulsive. Par contre, dans nos quatre casinos, nous offrons un environnement de jeu sécuritaire où les dérives peuvent être contrôlées, notamment par le biais de l'auto-exclusion des joueurs compulsifs. Les gens doivent réaliser que nos établissements sont des lieux privilégiés pour s'adonner au jeu, avec des salons de poker de très haute gamme qui rivalisent avec ce qui se fait de mieux en Amérique du Nord. Loto-Québec a voulu offrir un produit de grande qualité, c'est celui qu'elle doit aujourd'hui favoriser dans l'intérêt de tous."

Ces organisations syndicales souhaitent maintenant que le gouvernement revienne sur sa décision d'instaurer des sites de jeux en ligne, qu'il s'efforce de limiter l'offre de jeu plutôt que de l'étendre, et enfin, qu'il s'en prenne aux maisons de jeu illégales.

Le SCFP représente quelque 4000 membres dans les sociétés d'État et organismes publics québécois. En plus de ce secteur d'activité, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs, entre autres, la santé et les services sociaux, l'éducation, les municipalités, l'énergie, les transports urbain et aérien et les communications. Comptant au total près de 105 000 membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.

Ce communiqué et d'autres infos sur le site scfp.qc.ca

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Alexandre Boulerice, Service de l'information SCFP, cell. (514) 668-7148; Source : Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.