Jeunesse, J'écoute lance du nouveau contenu à propos de l'image corporelle des adolescents et adolescentes, à temps pour la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires

TORONTO, le 5 févr. 2013 /CNW/ - Le site Internet primé de Jeunesse, J'écoute lance du tout nouveau contenu à propos des troubles alimentaires afin d'aider à soutenir les adolescents et adolescentes ainsi que leurs proches, dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires qui se déroulera du 3 au 9 février 2013.

Jeunessejecoute.ca vous permet de vous renseigner à propos des différents troubles alimentaires, puis de découvrir les raisons pouvant pousser une personne à développer un tel problème ainsi que la façon dont les jeunes peuvent trouver de l'aide, que ce soit pour eux-mêmes ou pour leurs amis.

Les troubles alimentaires et l'image corporelle sont souvent associés aux filles, mais ils peuvent également toucher les garçons. Voilà pourquoi Jeunesse, J'écoute demande à tous - aux jeunes comme aux adultes - de prendre le temps de lire et de partager son nouveau contenu concernant les troubles alimentaires, qu'on retrouve à l'adresse jeunessejecoute.ca.

Pourquoi souhaitons-nous en parler?
En 2012, environ une séance de consultation sur trois chez Jeunesse, J'écoute concernait la santé mentale et environ trois séances au cours d'une journée typique concernaient les troubles alimentaires.

  • La Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires aura lieu du 3 au 9 février 2013.
  • Le taux de prévalence de l'anorexie et de la boulimie semble augmenter lors de la période de transition au cours de laquelle un adolescent ou une adolescente devient un ou une jeune adulte.
  • Une grande partie des filles de 5 ans pensent à faire un régime, et une étude menée en Nouvelle-Écosse a révélé que 60 % des filles âgées de 15 à 18 ans en suivaient un (Urquhart et Mihalynuk, 2011).
  • Les problèmes reliés aux troubles alimentaires rapportés à Jeunesse, J'écoute le sont à 95 % par des jeunes femmes, et les adolescentes de 14 à 16 ans représentent presque la moitié de ces cas.
  • Les données de Jeunesse, J'écoute démontrent que les mois d'octobre, de juillet et de décembre sont respectivement ceux où les conseillers professionnels de l'organisme sont le plus sollicités pour de l'aide par rapport aux troubles alimentaires.
  • Au cours d'une étude menée en 2002, 4 % des garçons de secondaire 3 et 4 avouaient utiliser des stéroïdes anabolisants, ce qui montre que les hommes comme les femmes sont préoccupés par leur image corporelle et qu'ils peuvent tous deux tenter de transformer leur corps.

L'insatisfaction corporelle chez les jeunes peut laisser entrevoir des problèmes de santé physique et mentale à l'âge adulte, dont l'obésité et les troubles alimentaires. À l'opposé, l'acceptation de son corps est associée à une meilleure santé physique et mentale, notamment au maintien d'un poids santé tout au long de la vie.

Ce que nos experts disent
Il est important d'aider les jeunes à comprendre qu'ils auront peut-être besoin de temps pour s'habituer aux changements corporels qu'ils subissent. Si un enfant n'est pas satisfait de son corps, il faut lui faire savoir que beaucoup de gens souhaiteraient également changer quelque chose à propos du leur. Il faut aussi les encourager à remarquer toutes les choses qu'ils peuvent faire grâce à leur corps, comme bouger et jouer.

Ce que les parents peuvent faire

  • Donner le bon exemple. Quand les parents se sentent bien dans leur corps, leurs enfants ont plus de facilité à s'accepter et à aimer leur image corporelle.
  • Ne pas se concentrer sur le poids, mais bien sur la santé. Il faut offrir une alimentation saine et diversifiée aux enfants et leur donner l'occasion de faire des activités physiques amusantes. Avec un peu de chance, le reste se fera tout seul.
  • Lorsque leurs enfants pratiquent des sports, les parents peuvent parler aux entraîneurs, professeurs d'éducation physique ou coéquipiers afin de découvrir quel genre de message ils reçoivent en ce qui concerne l'image corporelle, l'alimentation et l'exercice.
  • Éduquer. Encourager les jeunes à apprendre comment les images qu'ils voient peuvent être retouchées et améliorées numériquement. Les encourager à ne pas se comparer aux photos présentées dans les médias.

Les intervenants professionnels de Jeunesse, J'écoute sont disponibles pour accorder des entrevues et donner d'autres conseils d'expert qui aideront les parents à discuter de troubles alimentaires, d'image corporelle, de confiance en soi, et d'autres sujets avec leurs enfants.

À propos de Jeunesse, J'écoute

Jeunesse, J'écoute est le service de consultation par téléphone et en ligne destiné aux jeunes le plus important au Canada. Le service est gratuit, anonyme et confidentiel. Les intervenants sont des professionnels disponibles à toute heure du jour ou de la nuit, 365 jours par année, afin d'aider les jeunes de 5 à 20 ans, quelle que soit la gravité de leur problème. En tant qu'organisme caritatif, Jeunesse, J'écoute ne reçoit aucun financement public de base et dépend du soutien de membres de la communauté et d'entreprises pour garantir la survie de ce service essentiel.

SOURCE : Jeunesse, J'écoute

Renseignements :

Yannick Brouillette, directeur régional
(514) 948-8355 ou (866) 814-1010 poste 8218

Pascale Guillotte, directrice des communications
(416) 581-8974 ou (800) 268-3062 poste 8974


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.