Jacques Parizeau laisse un legs jeunesse inestimable

MONTRÉAL, le 3 juin 2015 /CNW Telbec/ - Le Collectif autonome des carrefours jeunesse emploi (CJE) du Québec souhaite souligner le legs jeunesse inestimable laissé par M. Jacques Parizeau. Réunis lors d'une rencontre nationale au lendemain du décès de M. Parizeau, les CJE ont observé une minute de silence à la mémoire de celui qu'ils considèrent comme le « Père » des CJE.

C'est avec une passion remarquable pour la jeunesse et pour toutes les régions du Québec que M. Jacques Parizeau a posé l'un de ses premiers gestes à titre de premier ministre du Québec, en 1995 : le déploiement de l'initiative CJE sur tout le territoire québécois. Il interpelle alors avec enthousiasme tous les députés du Québec, quelle que soit leur allégeance politique, et les invite à animer leur milieu, à se concerter et à proposer au Secrétariat à l'action communautaire autonome, qu'il vient de mettre en place, de créer des CJE dans le respect des couleurs et des réalités locales. Il propose un nouveau pacte avec la jeunesse et les régions et leur donne les conditions gagnantes pour agir dans leurs milieux respectifs. Pas question d'une solution mur à mur. Pas question de refuser un seul jeune adulte qui se présente à un CJE. Un budget est alors réservé à chacun des comtés, sur la base du dépôt d'un plan d'action local qui met en valeur leurs ambitieux objectifs et les moyens privilégiés. Assurer la pérennité de cette initiative et le succès des CJE devient l'engagement de M. Parizeau.

Mme Martine Morissette, directrice générale du 1er CJE à voir le jour, se souvient de ce qui avait fasciné M. Parizeau lors de sa découverte de cette initiative née en Outaouais, qui comptait déjà 10 ans d'expérience avant de servir de modèle au déploiement des CJE. « L'approche de l'Outaouais permettait aux jeunes de recevoir, gratuitement et sans aucune discrimination, l'appui et les conseils des intervenants du CJE, d'obtenir une panoplie d'outils à l'appui de leur démarche d'insertion sociale et économique, de développer leur propre plan « B » et de rester dans l'action. Le CJE venait ainsi répondre à des vices de procédures et à des trous de service. C'est de cela dont M. Parizeau rêvait pour la jeunesse du Québec, lui qui avait longuement analysé les limites des structures et les critères rigides des programmes de l'État. »

M. Pierre Gingras, porte-parole du Collectif autonome des CJE du Québec, souhaite que ses membres « s'inspirent des qualités remarquables de M. Jacques Parizeau et y puisent toute l'énergie nécessaire afin de proposer à M. Philippe Couillard, premier ministre et responsable de la jeunesse, des solutions de rechange pour rétablir la mission première des CJE, remise en question durant la dernière année. »

Le Collectif autonome des CJE du Québec tient à présenter à madame Lisette Lapointe et aux proches de M. Parizeau ses plus sincères condoléances.

 

SOURCE Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi du Québec

Renseignements : Martine Morissette - Carrefour jeunesse emploi de l'Outaouais, 819 561-7712 / 819 773-0098 ; Pierre Gingras - Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi du Québec, 514 383-1136 / 514 294-5001 ; Marie-Claude Desjardins - Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi du Québec, 450 745-1300

Profil de l'entreprise

Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.