Invitation aux médias - Négociation de l'unité fonction publique - Le SPGQ est de passage à Sept-Îles pour obtenir un vote de grève

QUÉBEC, le 13 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) tient une assemblée générale à Sept-Îles, ce mercredi à midi au Centre socio-récréatif, afin d'obtenir un mandat de grève. Au total, une cinquantaine de professionnels se prononceront sur l'utilisation de ce moyen de pression dans le cadre du renouvellement de leur convention collective.

« Avec ses propositions, ce ne sont pas seulement les professionnels que le gouvernement propose d'appauvrir, mais bien l'ensemble de la population québécoise, et particulièrement ceux vivant en régions éloignées. Ces salariés, en plus de payer taxes et impôts, consomment les services et produits offerts par les divers commerces de la municipalité », précise Richard Perron, président du SPGQ.

Concrètement, si les offres patronales étaient acceptées, au terme de cette nouvelle convention collective, le gouvernement diminuerait le pouvoir d'achat du personnel professionnel d'au moins 5 % en cinq ans, en plus de sabrer leurs congés maladie et leur régime de retraite. Pendant ce temps, le gouvernement prévoit dégager des surplus budgétaires de 1,6 à 3,4 milliards $ pour chacune des cinq prochaines années. Au total, plus de 13,1 milliards $ seront déposés au Fonds des générations d'ici l'année 2020.

En outre, les professionnels de Sept-Îles et de Port-Cartier pourraient être obligés de dire adieu à leur prime de rétention de 8 % de leur salaire. Le président du Conseil du Trésor, Martin Coiteux, a signifié son intention de retirer cette prime. « Cette option serait néfaste, car elle aurait pour effet d'appauvrir les professionnels en régions éloignées, dont une proportion importante est constituée de femmes, en plus d'affecter les générations futures pour qui la fonction publique deviendra de moins en moins attrayante », dénonce le président du SPGQ.

« Sous l'emprise de son fanatisme fiscal, le gouvernement coupe à tout vent, prétextant que le Québec n'a plus la capacité de payer. Cette vision à court terme et cette obsession schizophrénique du déficit zéro ne feront que mener à un appauvrissement général duquel seuls les mieux nantis seront épargnés », conclut M. Perron.

La tournée de vote du SPGQ se déroule du 13 octobre au 6 novembre 2015, à travers tout le Québec. Après cette tournée, les professionnels du SPGQ pourraient se prévaloir de leur droit de grève dès le 18 novembre prochain.

Les propositions actuelles du Conseil du trésor portent sur un gel salarial de deux ans, suivi d'une augmentation annuelle de 1 % les trois années suivantes. À cela s'ajoutent la réduction de cinq jours du nombre de congés de maladie et l'augmentation de l'âge de la retraite de 60 à 62 ans.

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente plus de 24 350 experts, dont environ 17 330 dans la fonction publique, 4 520 à Revenu Québec et 2 500 en santé, en enseignement supérieur et dans les sociétés d'État.

Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : @spgq 
Facebook : www.facebook.com/lespgq

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Philippe Desjardins, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec, 581 995-0762 | pdesjardins@spgq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.