Invitation - Guérir le cœur en chirurgie avec des cellules souches -
Première canadienne : traitement novateur en essai au CRCHUM en collaboration
avec l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont


    
    Le premier patient qui a été traité et des membres de l'équipe de
    recherche seront disponibles pour entrevues le 13 avril
    Vidéo : chumtl.com/impact/index.html (voir à la fin pour modalités de
    téléchargement) et à youtube.com/user/chumontreal
    
</pre>
<p/>
<p>MONTRÉAL, le 12 avr. /CNW Telbec/ - Certains patients chez qui le muscle cardiaque est gravement atteint par la maladie coronarienne pourraient bénéficier bientôt d'un traitement novateur. En effet, des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) en collaboration avec des collègues de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) évaluent depuis peu la sécurité, la faisabilité et la fonctionnalité de l'injection de cellules souches dans le cœur de patients lors d'une chirurgie de pontages coronariens. Ces cellules permettraient d'améliorer la guérison et la fonction du coeur.</p>
<p>Le protocole IMPACT-CABG (Implantation of autologous CD133+ stem cells in patients undergoing coronary artery bypass grafting) évalue cette procédure expérimentale qui s'applique aux patients souffrant de maladie cardiaque ischémique où l'apport sanguin au cœur est diminué, et associée à une défaillance cardiaque. Ces patients sont opérés à cœur ouvert par l'équipe médicale du CHUM pour avoir des pontages coronariens afin d'améliorer la perfusion du muscle cardiaque. Un premier patient a reçu il y a quelques semaines des cellules souches immatures CD133+ isolées de sa moelle osseuse et enrichies au Laboratoire de thérapie cellulaire de l'HMR, et se porte très bien depuis. Déjà, on note une amélioration dans la capacité de contraction de son ventricule gauche, ce qui a pour effet d'améliorer la fonction de pompe du cœur pour éjecter le sang.</p>
<p/>
<p>Objectif de l'intervention</p>
<p/>
<p>L'étude IMPACT-CABG vise des patients avec défaillance chronique du muscle cardiaque causée par la maladie coronarienne. Le but de l'intervention est d'ajouter un traitement supplémentaire aux pontages coronariens afin d'améliorer la guérison et la régénération du muscle cardiaque endommagé. Cette nouvelle procédure est moins invasive et peu coûteuse si on la compare à la transplantation cardiaque, seul traitement actuellement disponible pour aider les patients en phase avancée d'une défaillance cardiaque. Les chercheurs prévoient recruter 20 patients au total au Québec dans la première phase. Un deuxième centre canadien à l'Hôpital général de l'Université de <span class="xn-location">Toronto</span> participera également à cette étude. Rappelons qu'en 2007, le CRCHUM en collaboration avec l'HMR démarrait l'essai clinique COMPARE-AMI visant à évaluer l'injection de cellules souches par voie intracoronarienne (injection à l'intérieur du cœur par un cathéter) chez un groupe différent de patients qui avaient subi un premier infarctus.</p>
<p/>
<p>Première canadienne</p>
<p/>
<p>Avant l'étude IMPACT-CABG, des essais précédents à l'étranger ont évalué également la sécurité et la faisabilité de l'injection de différentes cellules souches dans le cœur de patients avec dysfonction cardiaque. Dans le cas présent, il s'agit d'une première étude canadienne d'injection intra-myocardique des cellules souches. "De plus, aucune équipe de recherche au pays n'avait mis sur pied un tel processus complet de traitement, avec la cueillette des cellules souches chez le patient, la sélection de ces cellules, et l'injection directement dans le myocarde", précise le Dr <span class="xn-person">Nicolas Noiseux</span>, chirurgien cardiaque au CHUM, et investigateur principal de l'étude. "De plus, les méthodes utilisées pour évaluer la récupération de la fonction cardiaque utilisent des techniques d'imagerie à la fine pointe de la technologie", rapporte le Dr Samer Mansour, cardiologue au CHUM et co-investigateur principal de l'étude.</p>
<p>En préparation à l'intervention, les cellules de la moelle osseuse prélevées au CHUM sont transférées au Laboratoire de thérapie cellulaire de l'HMR pour en isoler les cellules souches les plus immatures, celles qui seront injectées directement dans le cœur du patient. "L'HMR a développé une expertise unique en thérapie cellulaire. Cette expertise est mise au service de la cardiologie dans ce cas précis et nous souhaitons développer d'autres applications pour régénérer la cornée, du cartilage et d'autres tissus et organes", ajoute le Dr <span class="xn-person">Denis Claude Roy</span>, hématologue, directeur du Centre de recherche d'HMR, directeur du Laboratoire de thérapie cellulaire et co-investigateur principal, également.</p>
<p>L'équipe de recherche du protocole IMPACT-CABG compte les investigateurs suivants du CRCHUM et professeurs à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal : les Drs <span class="xn-person">Nicolas Noiseux</span>, Samer Mansour et Louis-Mathieu Stevens, et de l'HMR, le Dr Denis-Claude Roy.</p>
<p>Ce protocole de recherche a été rendu possible grâce à la collaboration du CRCHUM, du Laboratoire de thérapie cellulaire de l'HMR, de Miltenyi Biotech, des Services de chirurgie cardiaque, de cardiologie et du Département de radiologie du CHUM, de Santé <span class="xn-location">Canada</span> et du Fonds de la recherche en santé du Québec.</p>
<p/>
<pre>
    
    Version téléchargeable de la vidéo : chumtl.com/impact/index.html
    Utilisateur : media
    Mot de passe : chumchum9283
    
</pre>
<p/>
<p>Référence au protocole (en anglais) : <a href="http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01033617?term=impact-cabg">http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01033617?term=impact-cabg</a></p>
<p/>
<pre>
    
    À propos du CRCHUM : www.crchum.qc.ca
    À propos du CHUM : www.chumontreal.qc.ca
    À propos de l'HMR : www.maisonneuve-rosemont.org
    

Renseignements : Renseignements: Personnes-ressources auprès des médias: Nathalie Forgue, conseillère en communication, Centre hospitalier de l'Université de Montréal, (514) 890-8000, p. 14342, Téléavertisseur: (514) 801-5762; François Brochu, directeur des Communications, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, (514) 252-3451; Source: Ève Blais, directrice des Communications par intérim, Centre hospitalier de l'Université de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.