Investissement du gouvernement du Canada et de la Fondation canadienne du cancer du sein dans un programme national de recherche sur le cancer du sein chez les jeunes femmes

TORONTO, le 16 juin 2014 /CNW/ - M. Patrick Brown, député de Barrie, se sont joints à Mme Sandra Palmaro, co-directrice générale de la Fondation canadienne du cancer du sein, et au Dr Stephen Robbins, directeur scientifique de l'Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada, pour annoncer un investissement de 5,7 millions de dollars dans une recherche pancanadienne sur le cancer du sein chez les jeunes femmes.

Le programme de recherche, sous la direction du Dr Steven Narod, scientifique principal et directeur de l'unité de recherche familiale sur le cancer du sein à l'Institut de recherche du Women's College, et détenteur d'une chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur le cancer du sein à l'Hôpital Women's College à Toronto, s'intitule « Towards better outcomes for young women with breast cancer: A Pan-Canadian Collaborative » (Vers de meilleurs résultats cliniques pour les jeunes femmes atteintes du cancer du sein : Une collaboration pancanadienne). Le programme englobe quatre sous-projets mobilisant une équipe de 62 chercheurs et cliniciens dans 44 établissements et cliniques de tout le Canada. Il vise à mieux comprendre la biologie unique du cancer du sein chez les femmes de moins de 40 ans et ses implications sur la prévention, la réduction des risques et l'offre de traitements répondant aux besoins particuliers de ce groupe d'âge.

Le programme réunit les plus brillants chercheurs du Canada dans le domaine du cancer du sein afin de combler les lacunes laissées par les subventions de fonctionnement traditionnelles et d'autres mécanismes de financement. Ce réseau national de chercheurs sur le cancer du sein mettra sur pied une cohorte pour l'étude du cancer chez les jeunes femmes, qui se composera de 1 200 jeunes Canadiennes nouvellement diagnostiquées à tous les stades de la maladie recrutées dans 28 centres du pays. Cette cohorte permettra de recueillir de l'information personnelle et thérapeutique, de l'information sur le mode de vie, ainsi que des échantillons de sang et de tumeurs en réponse à diverses questions de recherche. L'équipe créera aussi une base de données rétrospectives de 3 000 femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein avant l'âge de 40 ans, afin d'évaluer leurs taux de rechute et de survie à long terme.

L'équipe a été financée dans le cadre du Programme de recherche conjoint FCCS-IRSC sur le cancer du sein chez les jeunes femmes, une initiative visant à améliorer les résultats cliniques et la qualité de vie des jeunes femmes atteintes du cancer du sein. La recherche proposée pourrait entraîner des changements importants dans les pratiques et politiques cliniques, en plus de produire de l'information utile aux femmes pour la prise de décisions éclairées touchant leur vie durant et après la maladie.

Données factuelles

  • Le cancer du sein est une maladie qui apparaît le plus souvent après la ménopause et dont l'incidence augmente avec l'âge. Il s'agit de la forme de cancer la plus répandue chez les Canadiennes (à l'exclusion des cancers de la peau à mélanome bénin), et de la deuxième plus mortelle.

  • Bien que le cancer du sein soit une importante cause de décès chez les femmes de 20 à 40 ans, ce groupe d'âge n'est ciblé que par une petite partie de la recherche sur le cancer du sein, ce qui explique pourquoi le cancer du sein sporadique précoce est mal compris. On estime que 24 400 femmes recevront un diagnostic de cancer du sein cette année, et que 4 % d'entre elles auront moins de 40 ans.

  • Le cancer du sein chez les jeunes femmes tend à être plus avancé au moment du diagnostic, et aussi plus agressif et résistant aux traitements. Le pronostic de ce groupe d'âge est donc généralement moins bon que celui des femmes plus âgées.

  • Le programme national de recherche sur le cancer du sein chez les jeunes femmes - un partenariat entre la Fondation canadienne du cancer du sein et l'Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada (IC des IRSC) - a été conçu pour faciliter les progrès dans ce secteur de recherche en vue d'améliorer les résultats cliniques et la qualité de vie des jeunes femmes atteintes du cancer du sein. Ce programme réunit un certain nombre de sous-projets synergiques et finançables indépendamment en un seul programme intégré couvrant les différentes disciplines de la recherche sur le cancer du sein afin d'appuyer une approche holistique touchant « la femme dans son intégralité ».

  • Cet investissement est l'un des plus importants jamais effectués au Canada dans l'étude du cancer du sein chez les jeunes femmes, et ce programme de recherche est aussi l'un des plus vastes jamais entrepris dans ce domaine.

Citations

« Beaucoup trop de femmes décèdent du cancer du sein. En continuant d'investir en recherche, notamment dans le domaine du dépistage précoce, nous pourrons réduire l'incidence du cancer du sein et sauver de nombreuses vies. »
- M. Patrick Brown, député de Barrie

« Nous sommes très heureux de pouvoir faire plus avec l'argent de nos donateurs grâce à ce partenariat avec les IRSC. Nous croyons que cet investissement sera d'une grande utilité pour relever les défis uniques que doivent affronter les jeunes femmes atteintes du cancer du sein. Avec un investissement de cette envergure, sous la direction des plus brillants chercheurs au pays, nous avons espoir d'améliorer les résultats cliniques et la qualité de vie des jeunes femmes qui recevront un diagnostic de cancer du sein au cours des années à venir. »
- Mme Sandra Palmaro, co-directrice générale, Fondation canadienne du cancer du sein

« Je suis enchanté de me joindre à nos partenaires de la FCCS aujourd'hui pour annoncer cet investissement majeur. La recherche financée générera des connaissances qui contribueront à améliorer la prévention, le diagnostic et le traitement de cette terrible maladie, et à répondre aux besoins des survivantes et des malades en phase terminale. Je suis convaincu que nos efforts de recherche aboutiront à des progrès réels pour les jeunes femmes qui reçoivent ce diagnostic. »
- Dr Stephen Robbins, directeur scientifique de l'Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada

« Le cancer du sein chez les femmes de moins de 40 ans tend à être plus avancé au moment du diagnostic, et aussi plus agressif et résistant aux traitements. Le pronostic de ce groupe d'âge est donc généralement moins bon que celui des femmes plus âgées. C'est pourquoi ce programme de recherche est si important. »
- Dr Steven Narod, scientifique principal et directeur de l'unité de recherche familiale sur le cancer du sein à l'institut de recherche au Women's College, et titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur le cancer du sein.

« Il y a près de deux ans, j'ai eu le privilège de prendre la parole et d'assister à l'atelier sur le cancer du sein chez les jeunes femmes, où le concours associé à cette recherche a été conçu. Aujourd'hui, je suis ravie de voir le résultat de ce concours, et je me réjouis des retombées qu'aura ce programme de recherche incroyable. J'avais 23 ans lorsque j'ai reçu mon diagnostic; je suis la preuve que personne n'est trop jeune pour être touché par le cancer du sein. »
- Mme Alicia Tait, survivante du cancer du sein. Résidante de Mississauga, en Ontario, Mme Tait, aujourd'hui âgée de 28 ans, est mère d'une fille de 4 ans et d'un fils de 2 ans.

Produits complémentaires

http://www.cbcf.org/central/AboutUsMain/MediaCenter/PressReleases/Pages/2014 -06-16_BCYW.aspx

Liens connexes

Institut du cancer des IRSC

Fondation canadienne du cancer du sein

À propos des IRSC
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 200 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada. www.cihr-irsc.gc.ca

À propos de la FCCS
La Fondation canadienne du cancer du sein (FCCS) est le principal organisme communautaire canadien voué à la création d'un avenir sans cancer du sein. Ses investissements dans des projets de recherche et d'éducation innovateurs et pertinents ont mené à des progrès dans la prévention, le diagnostic, le traitement et les soins du cancer du sein. Depuis 1986, la FCCS est aux premières lignes d'un mouvement national de soutien au milieu du cancer du sein et de défense de ses intérêts. Pour plus d'information, prière de visiter le www.cbcf.org.

SOURCE : Instituts de recherche en santé du Canada

Renseignements :

David Coulombe
Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-946-0927
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.