Investissement dans Bombardier - François Legault revient à la charge et demande à nouveau la réouverture de l'entente

QUÉBEC, 5 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, persiste et signe : l'entente qu'a conclue le gouvernement du Québec avec l'entreprise Bombardier doit faire l'objet de révisions importantes. Lors de la période des questions, jeudi, M. Legault a insisté pour que le premier ministre Philippe Couillard retourne à la table des négociations pour obtenir de meilleures garanties pour tous les Québécois.

« Hier, le ministre de l'Économie nous a appris que l'entente avec Bombardier était conditionnelle à ce que l'entreprise trouve deux milliards de dollars pour compléter le programme de la Série C. Il nous a dit que si le gouvernement fédéral investit et demande de meilleures garanties de Bombardier, il veut ces mêmes garanties pour le gouvernement du Québec. De son côté, le premier ministre vient tout juste de dire que lors de sa rencontre la semaine prochaine avec le premier ministre du Canada, il compte demander l'aide du gouvernement fédéral. C'est simple : le premier ministre doit obtenir de meilleures garanties financières sur l'ensemble des actifs de Bombardier, pas seulement sur la Série C! Il doit aussi obtenir des garanties sur les 16 000 emplois au Québec dans les autres divisions de Bombardier, pas seulement sur les 1 700 emplois de la Série C », a insisté François Legault, rappelant une fois de plus l'ampleur de l'investissement en jeu.

Pour le chef du deuxième groupe d'opposition, il est évident que le gouvernement du Québec doit se porter à la rescousse de Bombardier, un fleuron québécois. Cependant, Philippe Couillard n'a que lui-même à blâmer s'il a négocié une mauvaise entente sur le coin d'une table.

« Le premier ministre ne peut tout simplement pas se satisfaire de l'entente actuelle. Je comprends qu'il ne soit pas un expert en finance ou en économie, mais il a le devoir d'être mieux conseillé pour miser un 1 milliard 300 millions de l'argent des Québécois. Il a une opportunité de se reprendre. Le ministre de l'Économie a déclaré hier qu'il y a encore une fenêtre pour renégocier l'entente. Pourquoi le premier ministre attendrait-il après le gouvernement fédéral pour avoir de meilleures garanties? Pourquoi ne pas le faire dès maintenant? » a souligné François Legault.

Le chef de la CAQ a conclu en invitant Philippe Couillard à prendre tout le leadership nécessaire dans le dossier entourant Bombardier et de ne pas attendre auprès du gouvernement fédéral. Dans l'intérêt des Québécois, il doit retourner à la table de négociations, a exigé François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.