Inversion du pipeline 9B d'Enbridge - « Le gouvernement Couillard doit protéger la population, pas les pétrolières » - Amir Khadir

QUÉBEC, le 10 juin 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Mercier, Amir Khadir, a pressé mercredi après-midi le gouvernement Couillard de se ressaisir et d'exiger que la pétrolière Enbridge soumette son pipeline 9B à des tests de pression hydrostatiques. Le temps presse avant l'inversion du flux qui verrait passer 300 000 barils par jour de «pétrole sale» issu des sables bitumineux.

« Le gouvernement libéral doit entendre la population. Une vingtaine de municipalités, la Communauté métropolitaine de Montréal et même la Commission scolaire de Laval exigent ces tests hydrostatiques qui représentent le strict minimum en matière de sécurité. Si le gouvernement ne joint pas sa voix à la population, c'est qu'il préfère écouter la pétrolière Enbridge qui menace pourtant l'eau potable de 2,5 millions de Québécois et de Québécoises. N'a-t-on rien appris sur l'industrie pétrolière depuis la tragédie de Lac Mégantic ?», a questionné le député solidaire en point de presse avec Lorraine Caron, du groupe les Citoyens au courant

Lorraine Caron, résidente de St-Lazare et membre des Citoyens au Courant, était présente à l'Assemblée nationale pour commenter le dépôt aujourd'hui du rapport de l'Unité de vigilance créée par la commission parlementaire sur le projet d'inversion du pipeline d'Enbridge.

« Le rapport considère que les risques ne sont pas augmentés du fait de l'inversion du flux, mais  nous ne sommes pas d'accord et croyons que les risques sont très importants. Par exemple, les risques de fuites lentes sont bien réels. Les systèmes de détection à distance que de la compagnie Enbridge utilise sur son pipeline 9B ne permettent pas de détecter les fuites de moins de 588 litres de pétrole à la minute. C'est-à-dire qu'au final, des milliers de litres pourraient s'écouler dans notre sol sans qu'on ne s'en rende jamais compte! », a indiqué Mme Caron, détentrice d'un doctorat en sciences biomédicales et spécialiste de l'analyse de la littérature scientifique pendant de nombreuses années à l'INESSS.

Québec solidaire se désole du manque de mordant du rapport de l'Unité de vigilance, mais n'est guère surpris que ce comité bricolé par le gouvernement Marois se range aux arguments d'Enbridge. « Les solidaires s'opposent au renversement du pipeline 9B ainsi qu'à la construction du pipeline Énergie Est. Le Québec doit moderniser sa stratégie énergétique et diminuer sa dépendance au pétrole plutôt que de s'y enfoncer. Peu importe les règles de sécurité, le constat est le même : les gouvernements sont à genoux face au lobby pétrolier. En écartant les normes minimales d'évaluation de la sécurité du pipeline,  l'Unité de vigilance a échoué au test de sa crédibilité. En contournant les évaluations environnementales, le gouvernement se rend coupable du même mépris qu'Enbridge pour la sécurité de l'approvisionnement en eau de la moitié de la population du Québec», conclut Amir Khadir.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse | Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca, (418) 473-2579

LIENS CONNEXES
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.