Inversion de la canalisation 9B d'Enbridge - Le Québec n'a pas les moyens de se priver des nombreuses retombées économiques et sociales d'un tel projet, selon le Conseil du patronat

MONTRÉAL, le 10 oct. 2013 /CNW Telbec/ - À la veille de sa participation aujourd'hui, à Montréal, aux audiences publiques de l'Office national de l'énergie sur le projet d'inversion de la canalisation 9B et d'accroissement de la capacité de la canalisation 9 de Pipelines Enbridge, le Conseil du patronat du Québec profite de l'occasion pour réaffirmer son appui au projet proposé par l'entreprise et inviter les autorités gouvernementales à lui donner rapidement le feu vert afin qu'il puisse être mis de l'avant.

« Contrairement à ce que souhaiteraient plusieurs groupes qui se sont exprimés à ce sujet au cours des derniers mois, le mandat de l'Office national de l'énergie ne consiste pas à faire le procès de l'industrie des produits pétroliers, mais bien à analyser rigoureusement des faits afin de savoir si le projet d'Enbridge est dans l'intérêt public et remplit les standards les plus élevés, notamment en matière de sécurité et de protection de l'environnement. Dans un contexte où le Québec doit miser sur la croissance économique, attirer des investissements, favoriser le maintien et la création d'emplois et générer de nouvelles sources de revenus pour l'État, la réponse nous apparaît évidente », a indiqué le président du Conseil du patronat, M. Yves-Thomas Dorval.

Dans son mémoire soumis à l'Office, le Conseil du patronat insiste par ailleurs sur les nombreuses et importantes retombées économiques et sociales du projet. Mentionnons, à titre d'exemple, la diversification et la sécurité en matière de sources énergétiques pour la province, la viabilité à long terme des raffineries dans les régions de Montréal et de Québec et de l'industrie pétrochimique dans la province ou, encore, les retombées fiscales significatives pour les gouvernements.

Du point de vue du Conseil du patronat, il appartient à l'entreprise de fournir toutes les garanties nécessaires à l'Office pour démontrer le caractère efficace et sécuritaire de l'initiative et prouver qu'elle est faisable, à la fois techniquement et scientifiquement, et s'inscrit résolument dans une perspective de développement durable.

« Certes, le risque zéro n'existe pas, et l'entreprise a la responsabilité de rassurer l'ensemble des parties prenantes sur les conditions auxquelles répond le projet. Toutefois, le projet nous apparaît souhaitable et rentable, tant au plan social qu'au plan économique. C'est pourquoi nous estimons impératif d'envoyer un signal clair et sans équivoque sur le fait que le Québec constitue un environnement d'affaires propice à l'investissement dans une perspective durable, et non pas comme la capitale mondiale du " pas-dans-ma-cour " », de conclure M. Dorval.

Les commentaires détaillés du Conseil du patronat sur le projet d'Enbridge sont disponibles sur le site Web de l'organisme :
http://www.cpq.qc.ca/assets/files/memoires/2013/memoire2013-08-06.pdf.

# # #

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE : Conseil du patronat du Québec

Renseignements :

Patrick Lemieux
Conseiller principal - Communications
Cell. : 438 886 9804


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.