Intégration des élèves en difficulté dans les écoles privées - La FCSQ
demande un débat public sur la place et le rôle de l'école privée au Québec

QUÉBEC, le 21 nov. /CNW Telbec/ - Réunis en conseil général les 20 et 21 novembre à Québec, les présidents et présidentes des commissions scolaires francophones du Québec ont adopté à l'unanimité une résolution demandant au gouvernement la tenue d'un véritable débat public sur la place et le rôle de l'école privée dans la société québécoise. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) estime que ce débat est nécessaire dans la mesure où plusieurs voix commencent à s'élever pour suggérer une plus grande intégration des élèves handicapés et des élèves à risque et en difficulté d'adaptation et d'apprentissage dans les écoles privées.

En effet, la FCSQ s'inquiète que plusieurs voient dans cette formule une solution miracle pour démocratiser l'école privée et la rendre accessible à un plus grand nombre. Lors de son dernier Conseil général, le Parti libéral du Québec a même adopté une résolution à l'effet d'ajuster la formule de financement des écoles privées, alors que le Québec est déjà la province la plus généreuse dans le financement des écoles privées, de manière à ce qu'elles voient un intérêt à intégrer la clientèle à risque et en difficulté d'adaptation et d'apprentissage dans ses effectifs.

La FCSQ considère toutefois que cette façon de faire, si elle était retenue, aurait un impact allant bien au-delà de l'intégration des élèves dans les écoles privées. "L'impact social et humain que représente la sélection des élèves exercée par le secteur privé et le retour au public d'une partie de leur clientèle scolaire ne disparaîtront pas d'un coup de baguette magique", a illustré la présidente de la FCSQ.

Les commissions scolaires doivent être associées à cette réflexion

Josée Bouchard rappelle que l'intégration des élèves à risques et des élèves en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage est très complexe et a un impact important sur l'organisation scolaire. C'est pourquoi la FCSQ demande à être associée à toute réflexion menée par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport ayant trait aux modifications pouvant être apportées à l'intégration des élèves avec des besoins particuliers et sur toute question ayant trait aux services inhérents à cette intégration.

"La décision d'obliger les écoles privées à accepter tous les types d'élèves ne peut se prendre à la légère. Elle doit s'inscrire dans un débat public plus large sur la place et le rôle de l'école privée au Québec, et ce, dans le respect de la mission éducative des commissions scolaires", de conclure Josée Bouchard.

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements : Renseignements: Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des commissions scolaires du Québec, (418) 651-3220, Cell.: (418) 570-9716


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.